Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

E-book : qu'en pensez vous?
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 17, 18, 19
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Discussions Thématiques]
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4754
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Lun Jan 25, 2016 9:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

il y a sans doute plus de 18/30 ans qui lisent sur écran... mais bon je connais plusieurs personnes de plus de 80 ans qui ont une liseuse.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Dim Jan 31, 2016 11:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Moi aussi !! A commencer par mes parents, qui ont désormais chacun la leur, et qui y passent bien plus de temps que moi sur la mienne. A noter toutefois qu'ils ont plus de 70 ans mais moins de 80, désolée, ce sont des petits jeunots !
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5954
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Ven Sep 23, 2016 1:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un article de 7switch/Immatériel sur le pb des DRM : https://blog.7switch.com/2016/09/21/drm-boulet-libraires-france-watermark/
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
J'ai un blog, et maintenant, j'ai publié un roman
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5695
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Ven Sep 23, 2016 3:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

+1 avec eux : j'achète souvent en numérique... mais je boycotte dès qu'il y a un DRM !
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2913
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Sam Sep 24, 2016 8:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et si on faisait une pétition contre les DRM? Je ne plaisante pas, je pense qu'on pourrait se faire entendre... non?
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6329
Localisation: Sud

MessagePosté le: Ven Sep 30, 2016 3:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En voilà une idée qu'elle est bonne ! Cela dit, je fais comme Soleil : je boycotte systématiquement dès qu'il y a un DRM.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4754
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Ven Sep 30, 2016 7:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ah oui les DRM, c'est trop pénible franchement. Je crois qu'on peut s'en débarrasser avec Calibre, mais quelle plaie.
J'ai ressorti ma kobo mais décidément je préfère lire sur smartphone. Moins lourd, moins encombrant.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Merwyn



Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 119

MessagePosté le: Dim Déc 04, 2016 12:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oula, 19 pages, j'ai juste relu de la 16 à 19, j'éditerai donc si nécessité.

L'argument environnemental, je l'avais déjà lu sur des sites spécialisés où ils concluaient par un nombre de lectures... Par exemple, en deçà d'une lecture de 15 ou 30 livres par an (les sites ne sont pas d'accord entre eux), il vaut mieux continuer avec le papier.

Pour ma part, suite à l'opération du Black Friday, j'ai eu un pdf gratuit d'un éditeur de jeux de rôles, que je remercie au passage. J'ai commencé à le lire sur mon ordinateur mais ça ne va pas, j'ai l'impression d'être au travail sauf que là, je n'écris pas en même temps. C'est très inconfortable pour la posture et la vue, surtout pour des heures de lecture.

J'ai donc pensé à une liseuse mais d'une part il est vrai que l’argumentaire environnemental me freine et, d'autre part, les liseuses sont réputées mal gérer les pdf et, pour celles qui ont de la couleur, la couleur est mal rendue.

Mon attention s'est donc portée naturellement vers une tablette mais cette fois, je lis que les gens doivent souvent zoomer quand ils lisent. Et pour ne pas zoomer, faudrait prendre une tablette de 12 à 14 pouces or ces dernières sont dites encombrantes. J'ai bien lu les tests de sites spécialisées comme les Numériques mais ils prennent en compte des possibilités qui ne m'intéressent pas, jouer, regarder des vidéos, ne m'intéressent vraiment pas, c'est simplement et uniquement pour lire. Par contre, vu le poids d'un seul pdf (40mo), faudrait que la tablette ait au moins 40GO de disque (car se balader en plus avec clef usb ou disque dur externe me dérangerait).

Au final, je m'adresse aux utilisateurs/rices non pas de liseuses mais de tablettes. Pour lire ses journaux/magazines et des livres A4 couleurs, avec le même confort de lecture qu'en version papier, sans avoir à zoomer, vous prendriez quoi ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5954
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Lun Déc 05, 2016 1:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je lis rarement autre chose que des romans, sur tablette (j'ai un Kindle Fire, l'ancien modèle). Je trouve effectivement que ce n'est pas adapté pour les journaux/magazines/BD...
Du coup, ben je ne m'en sers pas pour ça ^^

Pour ce qui est des pdf de JdR, ça me dérange moins : je ne m'en sers que comme support d'appoint, et seulement quand je n'ai pas le bouquin papier sous la main.
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
J'ai un blog, et maintenant, j'ai publié un roman
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4754
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Lun Déc 05, 2016 2:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

j'imprime mes JdR, car je veux écrire dessus, noter les dés qu'il faut, revenir en arrière, modifier... au total ça fait un cahier, mais c'est plus simple pour moi !
je n'ai pas testé pour les magazines, je préfère vraiment le papier car je ne les lis pas "dans l'ordre", je commence toujours par la dernière page et après, c'est selon.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Merwyn



Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 119

MessagePosté le: Lun Déc 05, 2016 5:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Intéressants vos commentaires, c'est vrai que le papier reste étonnement plus souple d’utilisation.

Je suis bien plus collectionneur de jdr que joueur (ça fait 10 ans que je n'ai plus de joueurs et, en plus, je ne pense plus en avoir le temps) car j'apprécie la qualité esthétique de certains ouvrages (je ne prends que des couvertures rigides), l'imagination de leurs auteurs, la beauté des illustrations, l'atmosphère qui s'en dégage et le rigoureux effort de présentation de règles claires et cohérentes.
Par contre, cela prend de la place, beaucoup de place, rien que les 70 suppléments de DD4, c'est 2 étagères A4 (oui DD4 a été beaucoup décrié pour son système de jeu mais je trouve la mise en page très réussie et les illustrations originales de grande qualité, plus que DD3 et 3.5 par exemple).
Bien entendu, la palme des illustrateurs de talents reste celle d'ADD avec Larry Emore, Clyde Caldwell, Keith Parkinson (dont j'ai tous les artbooks ou presque).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merwyn



Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 119

MessagePosté le: Mar Mai 02, 2017 10:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de lire ce matin sur Les Numériques que la vente de livres physiques pour 2016 a augmenté d'environ 7% au Royaume-Uni et aux Etats-Unis alors que celle des livres numériques baisse sur la même année d'environ 17/18%.

Cela serait dû, entre autres, à une volonté des lecteurs de passer moins de temps devant un écran, vu que nos modes de vie et de travail nous conduisent de plus en plus à être face à un écran.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4079

MessagePosté le: Mar Mai 02, 2017 1:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonne nouvelle.
La dernière fois que j'avais jeté un oeil sur l'évolution du marché, en 2014, le roman en livre papier baissait certes. Mais au profit du numérique.
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Lun Oct 19, 2020 12:47 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
MaxLeLiseux



Inscrit le: 18 Sep 2017
Messages: 473
Localisation: Au-delà de l'imagination!

MessagePosté le: Jeu Sep 28, 2017 7:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai longtemps penser à vouloir me procurer une liseuse/ebook,
j'ai essayer de lire sur tablette android (c'est pas pareil je sais).

Finalement j'revenais toujours aux livres papier.
Mon dernier livre papier acquis ? RAGE de Richard Backman (alias Stephen King)
aux éditions ALBIN MICHEL (payer 4$ CND = 2 euros 72 centimes)

Les ebooks ça m'interesse pas pour dire vrai.
Je sais qu'y'a des bon et mauvais coté autant ebook que papier.
Mais ça, c'est un autre débat *Wink*
_________________
MaxLeLiseux: https://twitter.com/maxleliseux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4079

MessagePosté le: Sam Oct 24, 2020 6:16 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ce que je retiens aprés toutes ces années de discussion sur le forum, c'est que

1 - les adeptes exclusifs du papier et les fans de liseuses sont presque tous des consommateurs de livre papier globalement satisfaits du livre papier..

2 - l'e-book ne fait toujours pas mieux que le papier en 2020 sur les points qui me concernent.

- prix

- choix pour la période 1950-2020 dans les genres SF polar espionnage fantasy fantastique aventures romans historiques

- confort visuel

- portabilité (un liseuse ne fait pas mieux qu'un livre de poche)

- notes de lectures (praticité)

Ça explique sans doute pourquoi 91 % des français restent attachés au livre papier (2019), pourquoi les parts de marché de l'e-book ne progressent plus et pourquoi il y a si peu des gros lecteurs chez les usagers de liseuses.



source : 2019, CNL / IPSOS
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1883
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Dim Oct 25, 2020 11:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:


- choix pour la période 1950-2020 dans les genres SF polar espionnage fantasy fantastique aventures romans historiques


Ca c'est un argument facile à contrer. Beaucoup de droits d'auteurs n'ont pas été renouvelés pour les bouquins qui ont plus de 20 ans. Ou la clause de l'édition numérique n'existait tout simplement pas dans les contrats passés à l'époque, et les contrats n'ont pas été modifiés pour différentes raisons (pour certains c'est dû à la mort de l'auteur).

Et pour le choix, sur les 10 dernières années, les maisons d'éditions ont généralement le format papier et le format numérique de disponible. Mais cela implique de passer par des fournisseurs tiers (même si la Fnac ou Amazon proposent des formats numériques. Propriétaire pour Amazon d'ailleurs). Certains se sont spécialisés dans le numérique (Feedbook, Kobo etc...)

Déjà que les anciens titres ne sont pas réédités en papier, en numérique c'est pas demain la veille qu'une offre légale sera intéressante sur d'anciens titres.


theyoubot a écrit:


- portabilité (un liseuse ne fait pas mieux qu'un livre de poche)


On ne doit pas avoir la même notion de portabilité. Ma liseuse pèse moins de 400g de mémoire avec sa coque de protection, et je peux embarquer plus de 2000 livres nativement (sans doute plus même) alors qu'un bouquin de même poids ne m'offrira qu'une seule histoire.
Dans une valise quand je voyage, j'ai fais le choix de la portabilité maximale. Plein de bouquins numériques vs 5/6 physiques pour pas trop me charger, c'est vite décidé.
De plus ma liseuse me permet de lire dans n'importe quel sens (en mode portrait, en mode paysage, avec les boutons du côté que je veux), et la coque me permet de la poser n'importe où en se transformant en support bien pratique.

theyoubot a écrit:

Ça explique sans doute pourquoi 91 % des français restent attachés au livre papier (2019), pourquoi les parts de marché de l'e-book ne progressent plus et pourquoi il y a si peu des gros lecteurs chez les usagers de liseuses.


L'un des freins principaux reste le prix de l'appareil au départ, mais surtout le prix des ebooks qui est clairement mal calibré pour le marché. Dans d'autres pays, en achetant une nouveauté en ebook, le prix est quasiment divisé par deux. En France, si il y a 3/4 euros d'écart c'est le bout du monde (sauf chez quelques éditeurs qui ont une politiques de prix plus cohérentes et qui, ohhhhh, ont des progressions de ventes numériques plutôt intéressantes).
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4079

MessagePosté le: Lun Oct 26, 2020 1:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Toonnette a écrit:
On ne doit pas avoir la même notion de portabilité. Ma liseuse pèse moins de 400g de mémoire avec sa coque de protection, et je peux embarquer plus de 2000 livres nativement (sans doute plus même) alors qu'un bouquin de même poids ne m'offrira qu'une seule histoire.
Dans une valise quand je voyage, j'ai fais le choix de la portabilité maximale. Plein de bouquins numériques vs 5/6 physiques pour pas trop me charger, c'est vite décidé.
De plus ma liseuse me permet de lire dans n'importe quel sens (en mode portrait, en mode paysage, avec les boutons du côté que je veux), et la coque me permet de la poser n'importe où en se transformant en support bien pratique.

Je t'assure que jamais dans ma vie je n'ai eu besoin de me promener avec 2000 livres. Qu'est ce que je ferais avec 2000 livres ? Ou même avec 10 livres ? C'est quoi cet argument que je lis chez les avocats de la liseuse sur les avantages de se balader avec toute une bibliothèque sur soi ? Qui fait ça ? Quand je parle de portabilité, je parle de partir chez soi le matin avec son livre du moment dans son sac. Et lire dans la journée. Dans les transports en commun, quand je fais la queue quelques part , dans une salle d'attente, durant ma pause entre midi et deux etc. C'est ce que je fais et ce que j'entendais par portabilité.

Aimer un roman, c'est épouser le destin d'un personnage, être dans sa peau, s'évader en s'immergeant dans son univers. Diluer ce lien empathique entre plusieurs lectures simultanées, c'est diminuer sa force, diminuer son plaisir. C'est idiot. Pourquoi je diminuerai mon plaisir ? Si j'aime un bouquin, je le finis. Puis je lis le suivant. Donc le nombre de romans que j'ai besoin d'avoir sur moi en permanence, c'est : 1

Et en vacances ? Avec une liseuse, je peux partir en vacances avec 5000 livres, enfiler mon bikini et choisir sur la plage les 5 titres que je lirai. C'est vrai. Mais je n'ai jamais choisi mes lectures comme ça. J'ai une PAL. Quand je pars en vacances, je mets dans ma valise les 5 romans au sommet de ma PAL. En matière de conseil de lectures de vacances, une liseuse ne pourra jamais faire mieux que ma PAL. Qu'une liseuse contienne 5000 bouquins ou 5 millions n'apportera rien à mes lectures de vacances.

Oui, c'est vrai, je ne peux lire mon livre qu'en format portrait. Mais c'est un détail pour moi. Avec le papier, j'ai 800 mots visibles simultanément dans une police de taille confortable, 2 minutes de lecture sans aucune manipulation. Ça me va très bien.




Par contre, je n'ai compris aucun de tes autres arguments. Ou plutôt si, mais j'ai l'impression que tu abondes dans mon sens : l'e-book ne fait pas mieux que le livre papier. Pas plus de choix à cause du problème de droits que tu évoques, des prix proches ... C'est moi qui ai mal lu ou c'est ce que tu dis ?

Si je suis intervenue sur ce topic, c'est à cause de cette révélation (voir image de mon message précédent) : il y a très peu de grands lecteurs parmi les adeptes de liseuses. 5 fois moins que dans la population globale. Pourquoi les grands lecteurs boudent ils les liseuses ? Je l'ignore. Mais il y a visiblement un problème. Et je ne crois pas que ce soit le coût des liseuses, vu les milliers d'euros qu'un grand lecteur dépense en achat de bouquins en dix ans.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 3028
Localisation: Great North

MessagePosté le: Lun Oct 26, 2020 9:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:


Si je suis intervenue sur ce topic, c'est à cause de cette révélation (voir image de mon message précédent) : il y a très peu de grands lecteurs parmi les adeptes de liseuses. 5 fois moins que dans la population globale. Pourquoi les grands lecteurs boudent ils les liseuses ? Je l'ignore. Mais il y a visiblement un problème. Et je ne crois pas que ce soit le coût des liseuses, vu les milliers d'euros qu'un grand lecteur dépense en achat de bouquins en dix ans.


Yep, on a souvent tenté de me convertir mais je reste au papier. Pour les raisons, ben c'est plutôt irrationnel, une idée comme ça, pour quelqu'un qui aime tellement se perdre dans l'imaginaire, il n'y a pas besoin de plus de virtuel.

Tiens, un avantage du papier, désormais, quand je n'aime pas un bouquin, je le revends dans les semaines qui suivent, est-ce possible avec un ebook ?
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6329
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Oct 26, 2020 2:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:
Toonnette a écrit:
On ne doit pas avoir la même notion de portabilité. Ma liseuse pèse moins de 400g de mémoire avec sa coque de protection, et je peux embarquer plus de 2000 livres nativement (sans doute plus même) alors qu'un bouquin de même poids ne m'offrira qu'une seule histoire.
Dans une valise quand je voyage, j'ai fais le choix de la portabilité maximale. Plein de bouquins numériques vs 5/6 physiques pour pas trop me charger, c'est vite décidé.
De plus ma liseuse me permet de lire dans n'importe quel sens (en mode portrait, en mode paysage, avec les boutons du côté que je veux), et la coque me permet de la poser n'importe où en se transformant en support bien pratique.

Je t'assure que jamais dans ma vie je n'ai eu besoin de me promener avec 2000 livres. Qu'est ce que je ferais avec 2000 livres ? Ou même avec 10 livres ? C'est quoi cet argument que je lis chez les avocats de la liseuse sur les avantages de se balader avec toute une bibliothèque sur soi ? Qui fait ça ? Quand je parle de portabilité, je parle de partir chez soi le matin avec son livre du moment dans son sac. Et lire dans la journée. Dans les transports en commun, quand je fais la queue quelques part , dans une salle d'attente, durant ma pause entre midi et deux etc. C'est ce que je fais et ce que j'entendais par portabilité.

Aimer un roman, c'est épouser le destin d'un personnage, être dans sa peau, s'évader en s'immergeant dans son univers. Diluer ce lien empathique entre plusieurs lectures simultanées, c'est diminuer sa force, diminuer son plaisir. C'est idiot. Pourquoi je diminuerai mon plaisir ? Si j'aime un bouquin, je le finis. Puis je lis le suivant. Donc le nombre de romans que j'ai besoin d'avoir sur moi en permanence, c'est : 1

Parle pour toi. Personnellement, j'ai fréquemment plusieurs lectures en cours, parce que j'aime bien changer d'univers, passer de l'une à l'autre. J'ai assez fréquemment, en parallèle, une ou 2 biographies, éventuellement un livre d'essais, un roman, et, parfois, un recueil de nouvelles. Il suffit d'ailleurs de lire mes posts dans les fils "Que lisez-vous" pour s'en apercevoir. Du coup, la liseuse est un vrai plus *Smile* , même si une partie de ces lectures se fait sur papier. Je n'ai jamais compris au nom de quoi il faudrait choisir entre les différents supports. Qu'importe le flacon...

Mais surtout, au rythme où je lis, mes valises seraient très vite trop lourdes dès que je pars 3 jours si je devais me trimballer du papier. Mon dos remercie les fabricants de liseuse *Twisted Evil* .
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4079

MessagePosté le: Lun Oct 26, 2020 4:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La liseuse est dans le sens de l'histoire. Le mouvement de la dématérialisation de l'information est amorcé et inéluctable. J'ai complètement cessé d'utiliser mon Harrap's Shorter au profit du net, les GPS ont renvoyé les cartes routières aux oubliettes, wikipedia et internet ont tué le marché des encyclopédies papier. Il suffira d'une innovation sur les écrans (il existe déjà des sortes de google glass pour les techniciens qui ont besoin d'avoir leurs mains libres et d'informations 'livresques' sur un chantier, ce que je trouve génial) et la liseuse conquerra le monde du travail. Elle a un brillant avenir hors littérature.


theyoubot a écrit:
Aimer un roman, c'est épouser le destin d'un personnage, être dans sa peau, s'évader en s'immergeant dans son univers. Diluer ce lien empathique entre plusieurs lectures simultanées, c'est diminuer sa force, diminuer son plaisir. C'est idiot. Pourquoi je diminuerai mon plaisir ? Si j'aime un bouquin, je le finis. Puis je lis le suivant. Donc le nombre de romans que j'ai besoin d'avoir sur moi en permanence, c'est : 1
Lisbeï a écrit:
j'ai fréquemment plusieurs lectures en cours, parce que j'aime bien changer d'univers, passer de l'une à l'autre. J'ai assez fréquemment, en parallèle, une ou 2 biographies, éventuellement un livre d'essais, un roman, et, parfois, un recueil de nouvelles

Je note que dans ta liste, le nombre de romans est : 1
Comme dit plus haut, j'ai toujours été convaincue que les liseuses étaient un outil formidable pour les gens qui lisent autre chose que des romans. En particulier, pour les gens qui lisent pour une raison professionnelle ou paraprofessionnelle. Si je creuse cette idée, je me dis la chose suivante : si j'avais lu les romans que j'ai lus pour le compte d'une maison d'édition, à des fins d'analyse, de sélection ou de correction, j'aurais un rapport beaucoup plus froid avec mes lectures. Pour le dire autrement, ça m'aurait souvent fait chier de les lire et j'aurais eu un besoin vital d'alterner les lectures. J'aurais adoré une liseuse. Du coup c'est peut être la raison pour laquelle les grands lecteurs boudent les liseuses : ils aiment ce qu'ils lisent, et ils n'ont pas besoin de changer en permanence d'univers.


Lisbeï a écrit:
Je n'ai jamais compris au nom de quoi il faudrait choisir entre les différents supports. Qu'importe le flacon...

Vrai. De même, j'ai autant besoin d'une liseuse qu'un poisson rouge a besoin d'un skateboard.
Je suis ravie de voir que les liseuses semblent rendre service à certaines personnes. Mais je suis ce topic depuis plus de 10 ans et j'attends encore d'y lire un avantage des liseuses pour moi.
La liseuse a rejoint dans mon esprit les lunettes Google, le téléphone Windows, le Nokia N-Gage, le Twitter Peek, la télé 3D et autres gadgets inutiles présentés comme des révolutions par de luxueuses compagnes de communication, avant de sombrer dans l'oubli.





Lisbeï a écrit:
au rythme où je lis, mes valises seraient très vite trop lourdes

Je t'assure que 5 bouquins ne changent rien au poids de mes valises.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1883
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Mar Oct 27, 2020 1:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:

C'est quoi cet argument que je lis chez les avocats de la liseuse sur les avantages de se balader avec toute une bibliothèque sur soi ? Qui fait ça ? Quand je parle de portabilité, je parle de partir chez soi le matin avec son livre du moment dans son sac. Et lire dans la journée. Dans les transports en commun, quand je fais la queue quelques part , dans une salle d'attente, durant ma pause entre midi et deux etc. C'est ce que je fais et ce que j'entendais par portabilité.


C'est ça. C'est ce que TU fais. C'est TON mode de fonctionnement.

theyoubot a écrit:
Diluer ce lien empathique entre plusieurs lectures simultanées, c'est diminuer sa force, diminuer son plaisir. C'est idiot. Pourquoi je diminuerai mon plaisir ? Si j'aime un bouquin, je le finis. Puis je lis le suivant. Donc le nombre de romans que j'ai besoin d'avoir sur moi en permanence, c'est : 1


C'est ce que tu penses TOI. Chacun aborde la lecture comme il l'entend, ce que tu fais TOI n'est pas universel. Comme Lisbeï j'ai plusieurs lectures en cours. Dont plusieurs romans que je lis en fonction de mon humeur et de ma disponibilité (j'inclus aussi dedans les essais et biographies que je lis en parallèle pour ma culture perso).

theyoubot a écrit:
Quand je pars en vacances, je mets dans ma valise les 5 romans au sommet de ma PAL. En matière de conseil de lectures de vacances, une liseuse ne pourra jamais faire mieux que ma PAL. Qu'une liseuse contienne 5000 bouquins ou 5 millions n'apportera rien à mes lectures de vacances.

J'ai une PAL physique (qui, actuellement, équivaut à une bibliothèque billy entière, de 40cm de large, avec des livres en double profondeur), et une PAL numérique pour les titres que je n'ai pas en physique (ou que j'ai en physique et en numérique, merci les copains). Je pioche indifféremment dans l'une ou l'autre, mais en vacances, la liseuse reste le mieux pour moi, vu que je pars avec une valise minimaliste.

theyoubot a écrit:

Par contre, je n'ai compris aucun de tes autres arguments. Ou plutôt si, mais j'ai l'impression que tu abondes dans mon sens : l'e-book ne fait pas mieux que le livre papier. Pas plus de choix à cause du problème de droits que tu évoques, des prix proches ... C'est moi qui ai mal lu ou c'est ce que tu dis ?


Mes arguments étaient pour les titres "anciens". Les droits d'auteurs physiques n'ont souvent pas été renouvelé, et comme les droits numériques n'existaient pas, les bouquins ne sont pas réédités en format numériques non plus. Sur ça, j'allais, effectivement dans ton sens. Quant à la politique de prix numériques, elle me fait hurler à chaque fois, car les coûts sont moindres en numériques (même si ils tentent de nous faire croire le contraire).

theyoubot a écrit:
Si je suis intervenue sur ce topic, c'est à cause de cette révélation (voir image de mon message précédent) : il y a très peu de grands lecteurs parmi les adeptes de liseuses. 5 fois moins que dans la population globale. Pourquoi les grands lecteurs boudent ils les liseuses ? Je l'ignore. Mais il y a visiblement un problème. Et je ne crois pas que ce soit le coût des liseuses, vu les milliers d'euros qu'un grand lecteur dépense en achat de bouquins en dix ans.


Je ne me suis pas trop penché sur la question de ces grands lecteurs. Dans mon cas (mon cas à moi, pas celui du voisin donc), mon ratio actuel de lecture c'est environ 2/3-1/3. 2/3 de numérique, 1/3 de papier, ce qui doit donner sur l'année dernière environ 150 livres à une vache près.

Ça n'empêche pas que je continue à acheter des bouquins papier, en neuf ou en occasion.
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1883
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Mar Oct 27, 2020 1:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:

Tiens, un avantage du papier, désormais, quand je n'aime pas un bouquin, je le revends dans les semaines qui suivent, est-ce possible avec un ebook ?


C'est l'un des soucis du numérique. La revente n'est pas possible, surtout si le fichier a un DRM.

DRM : La gestion des droits numériques (GDN) ou la gestion numérique des restrictions, en anglais « digital rights management » (DRM), ou encore les mesures techniques de protection (MTP), ont pour objectif de contrôler l'utilisation qui est faite des œuvres numériques.
(Mais comme pour tout, il y a des possibilités de faire sauter ces verrous et de partager les fichiers avec d'autres).
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4079

MessagePosté le: Mer Oct 28, 2020 4:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

Toonnette a écrit:
j'inclus aussi dedans les essais et biographies que je lis en parallèle pour ma culture perso

Une liseuse pour tout ce qui n'est pas roman, je comprend ça. Je l'ai dit plus haut, j'aurais une liseuse si je lisais autre chose que des romans. À partir du moment où tu lis de front plein de trucs différents, une liseuse me semble un choix évident.



Toonnette a écrit:
C'est ce que TU fais. C'est TON mode de fonctionnement (...) C'est ce que tu penses TOI

Dans ce topic, parles tu d'autre chose que ce que tu fais toi, de ce que tu penses toi et de choses qui ne sont représentatives que de toi ?
D'ailleurs, ce topic aurait il un sens autrement ? Devrais tu prendre la décision d'acheter ou pas une liseuse en fonction de ma relation avec la littérature ? Si j'achète une objet, c'est parce qu'il correspond à mon usage. Pas au tien ni à celui de la voisine.
Ce topic servait à comparer nos attentes. Il a montré qu'aucune de nous deux ne ressent d'écho familier dans l'attitude de l'autre par rapport à l'e-book. Et donc pas matière à changer d'avis. Je reste avec les 68% de français lecteurs exclusifs de papier, tu restes avec les 23% de lecteurs mixtes. C'était un bon échange. Bien sûr, 13 ans c'était un peu long, mais je ne vais pas chipoter.

De plus, j'aime contempler ce fossé insondable, cette faille de vécu qui conduit une personne à lire de front "plusieurs romans que je lis en fonction de mon humeur" et une autre à trouver ça presque incompatible avec le plaisir de lire. Qu'est ce que ça fait au quotidien de vivre de l'autre côté du gouffre ? Aucune ne nous deux ne le saura jamais et je trouve ça fascinant.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1883
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Jeu Oct 29, 2020 12:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:

Une liseuse pour tout ce qui n'est pas roman, je comprend ça. Je l'ai dit plus haut, j'aurais une liseuse si je lisais autre chose que des romans. À partir du moment où tu lis de front plein de trucs différents, une liseuse me semble un choix évident.


Alors étrangement (enfin pas si étrange que ça quand on connait le côté technique du truc), les liseuses ne sont pas adaptées pour lire correctement des PDF.
De la documentation techniques (ou pas) en PDF sur une liseuse lambda c'est être sûr de passer un très mauvais moment.
Par contre sur une ReMarkable ça passe mieux (mais c'est parce que le format est immense, ça aide).
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4079

MessagePosté le: Ven Oct 30, 2020 3:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est un peu tôt peut être mais je crois que ça viendra. D'abord, j'imagine, pour les travailleurs ayant les mains occupées et/ou marchant sur leur poste de travail, les lunettes intelligentes ou autre dispositif de projection devant les yeux. Les menus latéraux étant pilotés par les mouvements de l'iris de l'utilisateur, comme c'est déjà le cas pour certains appareils photos. Dans l'industrie aéronautique, ça existe déjà pour les techniciens travaillant dans l'assemblage des avions. Ils ont les mains occupées, ils sont loin dans l'appareil, seuls, et ils ont besoin d'informations livresques qu'ils n'ont pas mémorisées. Méthode de montage de la pièce qu'ils ont devant les yeux etc.
Le frein actuellement, c'est l'écran. Mais le principe d'un objet connecté et la capacité à transmettre individuellement de gros volumes de données à une personne éloignée se sont avérés trop pratiques pour que l'écran reste longtemps un obstacle. En attendant, une liseuse ou une tablette fait plus ou moins le job. Par exemple, j'ai vu des contremaîtres et des architectes s'en servir sur les chantiers.

Pour les pdf, je suppose que c'est juste une question de mise en page. Le texte d'une documentation technique n'est pas différent de celui d'un roman, images exceptées.

Toonnette a écrit:
une ReMarkable ça passe mieux (mais c'est parce que le format est immense, ça aide).

Est ce que les adeptes de liseuses trouveront que les inconvénients de ce format ne compense pas ses avantages ?
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Brindargent



Inscrit le: 20 Déc 2015
Messages: 407

MessagePosté le: Dim Jan 31, 2021 3:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et sinon, je connais plein de Grands Lecteurs, comme tu dis, theyoubot, et ils utilisent tous une ou même plusieurs liseuses. Et ils sont convaincus, encore plus que moi, qu'ils ne reviendront pas au papier.
Un avantage des liseuses : on n'est pas obligé d'épousseter sa bibliothèque aux multiples étagères.
Et comme l'ont dit certains ici, quand on voyage, savoir que l'on part avec des centaines de livres, c'est assez jouissif. On sait qu'on peut se tromper, commencer un livre, le trouver ennuyeux, et passer à un ou plusieurs autres.
Je me souviens de mes angoisses quand j'étais petite et que mes parents et moi partions camper en caravane; je m'ennuyais tellement en camping que je voulais emporter un max de livres et de BD, et mes parents limitaient mon stock à cause de cette fichue caravane qui ne devait pas être trop chargée. Ah ! Si j'avais eu une liseuse !
Et puis, contrairement à ce que tu suggères, theyoubot, je pense que la "mode" des liseuses ne sera pas un feu de paille. Elles s'amélioreront mais le concept ne disparaîtra pas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4079

MessagePosté le: Dim Jan 31, 2021 4:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne pense pas qu'elle disparaîtra. Voir ici et ici. La liseuse va dans le sens de l'histoire.



Brindargent a écrit:
je connais plein de Grands Lecteurs, comme tu dis, theyoubot, et ils utilisent tous une ou même plusieurs liseuses. Et ils sont convaincus, encore plus que moi, qu'ils ne reviendront pas au papier.

Je n'en doute pas. Mais les faits sont sont là :

- 91 % des français restent attachés au papier
- les parts de marché de l'e-book ne progressent pas
- il y a 5 fois moins de grands lecteurs parmi les usagers exclusifs de liseuses

§ ici

La liseuse telle qu'elle existe aujourd'hui a conquis cette minorité (selon les sondages CNL) de gens qui aiment lire de front "plusieurs romans que je lis en fonction de mon humeur", comme dit Toonnette.
On imagine aisément pourquoi certaines personnes ont besoin de sauter fréquemment d'une lecture à l'autre. Ne pas pouvoir lâcher sa lecture en cours tellement elle est passionnante est le but de la plupart des gens, mais certaines personnes n'ont pas un telle relation avec leurs lectures.
La liseuse est parfaite pour cette minorité et c'est donc la part de marché conquise par les liseuses.

Je suis convaincue que la liseuse sortira de cette niche un jour. Elle est l'avenir. Mais elle n'est pas le présent. Pour séduire les lecteurs hors de la niche susmentionnée, elle doit offrir un avantage. Faire mieux que le papier sur le prix, ou sur le choix pour la période 1950-2020, ou sur le confort visuel, ou sur la portabilité (un liseuse ne fait pas mieux qu'un livre de poche).




Brindargent a écrit:
je m'ennuyais tellement en camping que je voulais emporter un max de livres et de BD, et mes parents limitaient mon stock à cause de cette fichue caravane qui ne devait pas être trop chargée. Ah ! Si j'avais eu une liseuse !

J'ai déjà répondu plusieurs fois à cet argument pour les romans. En résumé, voici l'idée : avant les liseuses, les gens partaient en vacances avec mettons 5 bouquins, en abandonnaient 2, en lisaient 3. Si une adepte de liseuse vient de me dire ici qu'elle a besoin d'essayer 100 livres pour en lire 3, je changerai d'avis. Mais en attendant, l'argument de partir en vacances avec 100 livres, ça ne correspond pas à un usage réel.


Pour les BD, je ne sais pas.
A priori j'étais convaincue que la liseuse était la solution. Je lis 10 BD dans le temps que me prend la lecture d'un roman. En vacances, je peux mettre dans ma valise 5 romans de poche. Pas 50 BD. La liseuse serait alors une solution formidable.
Mais Toonnette dit que les liseuses ne sont pas adaptées aux pdf. Est ce que cela signifie qu'il y a un problème avec les illustrations, donc avec les BD ?
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Dim Jan 31, 2021 4:49 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Brindargent



Inscrit le: 20 Déc 2015
Messages: 407

MessagePosté le: Dim Jan 31, 2021 8:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour les BD, je ne conseille pas les liseuses mais plutôt les tablettes, plus grandes et donc plus pratiques. Enfin, c'est mon avis de myope.
Pour les 91% de gens qui restent attachés au papier, je te répondrai ce que je réponds toujours quand on me parle sondage : Sur quels critères ont-ils été faits ? Parce que je ne connais personne à qui on ait posé la question, par contre je connais pas mal de gens qui auraient répondu "liseuse", dont moi, alors, les sondages....
Quant à la minorité de gens qui n'aurait pas la relation que tu imagines idéale avec les livres...comment dire sinon que tu as pas mal de préjugés, soit dit sans vouloir t'offenser.
En effet, tout le monde ne lit pas de la même manière que toi, selon tes critères, et je ne vois pas pourquoi quelqu'un devrait avoir raison et les autres tort.
Mais bon, livre papier versus liseuse, l'essentiel est d'aimer lire. *Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4079

MessagePosté le: Lun Fév 01, 2021 7:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Brindargent a écrit:
Pour les BD, je ne conseille pas les liseuses mais plutôt les tablettes, plus grandes et donc plus pratiques. Enfin, c'est mon avis de myope.

Ok

Brindargent a écrit:
Pour les 91% de gens qui restent attachés au papier, je te répondrai ce que je réponds toujours quand on me parle sondage : Sur quels critères ont-ils été faits ?

Voici le protocole du sondage dont nous parlons. Je te le livre tel quel mais je ne suis pas statisticienne et je n'en connais pas les subtilités techniques :
- H/F 15 ans et +
- Tirage aléatoire dans une liste générée sur les racines ARCEP et désignation de la personne interrogée par la méthode des quotas.
- 1 000 interviews par vague
- Représentatif en termes de sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région X catégorie d’agglomération sur la base dernières données INSEE disponibles
- Téléphone sur système CATI
- Durée moyenne du questionnaire : 28 minutes
- Date du terrain de la 3evague : du 11 au 22 janvier 2019
- Pondération de l’échantillon
- Méthode de pondération utilisée : calage sur marge
- Critères de redressement (sexe, âge, région...)
- Tris à plat, tris croisés


Brindargent a écrit:
Parce que je ne connais personne à qui on ait posé la question par contre je connais pas mal de gens qui auraient répondu "liseuse", dont moi, alors, les sondages....

Ils ont interrogé 1000 personnes en France. La probabilité que tu en connaisses une est faible.
Mais la question est légitime. Ces sondages sont ils fiables ? J'ai regardé cette vidéo du Monde. Les sondages sont ils fiables : ce que dit la science. Vidéo inspirée sans doute par les récentes erreurs de prédiction des sondages pour les élections présidentielles US et françaises.
La vidéo explique (à 9:15) la méthode des quotas commune à tous les sondages nationaux :

- la méthode présente le risque de sur représenter certaines catégories de population (11:11)
- la méthode par quota fait quelque chose de scientifiquement faux (11:36). Elle se prévaut de la faible marge d'erreur issue d'un échantillon réellement aléatoire.
- la méthode par quotas bidouille un peu ses chiffres avec ce qu'ils appellent un "redressement" (13:33) : les instituts de sondage regardent la marge d'erreur d'un précédent sondage sur le même sujet par rapport à la réalité d'alors. Ils font la supposition que leur nouveau sondage aura la même dérive et 'redressent' les chiffres d'autant. Démarche qui semble assez dangereuse.

Tout cela parait louche. Alors, des études ont étudié l'efficacité des sondages et comparé leurs prédictions avec la réalité. Il apparaît qu'en dehors de quelques loupés spectaculaires, les sondages prédisent assez bien le comportement de la population mère.


Brindargent a écrit:
Quant à la minorité de gens qui n'aurait pas la relation que tu imagines idéale avec les livres...comment dire sinon que tu as pas mal de préjugés, soit dit sans vouloir t'offenser.

Sans vouloir t'offenser non plus, le terme 'idéal' n'engage que toi. C'est toi qui l'emploies, pas moi. De même que le jugement de valeur qu'il sous-entend.
Ce que je dis est plus simple : quand tu lis un roman passionnant, tu ne le lâches pas.


Brindargent a écrit:
En effet, tout le monde ne lit pas de la même manière que toi, selon tes critères, et je ne vois pas pourquoi quelqu'un devrait avoir raison et les autres tort.

Là encore, c'est toi qui introduis la notion de 'tort' ou 'raison' dans ce sujet. Jusqu'ici, personne n'a affirmé que les adeptes de liseuses avaient tort ou raison sur quoi que ce soit.
Cette discussion n'est pas un procès. Pour les tenants du papier comme pour les adeptes des liseuses, l'intérêt de ce sujet est d'expliquer ce qu'ils aiment dans leur mode de lecture et ce qu'ils n'aiment pas dans l'autre mode.
Effectivement, tout le monde ne lit pas "comme moi". 68 % lisent comme moi (exclusifs papier) et 23 % lisent comme toi (mixtes liseuse-papier). Mais contrairement à ce que tu sembles croire, cela n'implique pas que les uns ont tort et les autres raison.



J'ai lu tous les arguments de ce sujet depuis 13 ans. Des personnes comme Toonnette connaissent très bien les liseuses et ont eu amplement le temps d'en expliquer les points forts. Après ces 13 ans de discussions, aucun avantage éventuel de la liseuse n'aurait pu être passé sous silence. Il ressort que
- le e-book n'a aucun avantage sur le roman papier en terme de prix, de choix sur la période 1950-2020, de confort visuel et de portabilité.
- le e-book intéresse très peu les Grands Lecteurs (5 fois moins). Ce qui semble logique vu le point précédent.
- le e-book est pratique pour les gens qui lisent autre chose que des romans, et pour ceux qui lisent de front une demi douzaine d'ouvrages (prix, portabilité)
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Brindargent



Inscrit le: 20 Déc 2015
Messages: 407

MessagePosté le: Lun Fév 01, 2021 8:14 am    Sujet du message: Répondre en citant

Si les ebooks ne sont pas meilleur marché que les livres, c'est parce que c'est une volonté des éditeurs français de les couler, du moins de les freiner. Ce n'est pas pareil dans tous les pays.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4754
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Lun Fév 01, 2021 1:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui serait bien, c'est que les bibliothèques développent le prêt d'epub ! si on habite Paris on peut accéder librement au prêt d'ouvrages numériques (enfin ce n'est pas réservé aux parisiens, mais il faut quand même se rendre sur place pour s'inscrire).
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Brindargent



Inscrit le: 20 Déc 2015
Messages: 407

MessagePosté le: Lun Fév 01, 2021 8:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, ce serait super, mais la tentation de copier l'ebook doit être forte et c'est, je crois la raison pour laquelle cela se fait, certes, mais pas partout.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4079

MessagePosté le: Lun Fév 01, 2021 10:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Brindargent a écrit:
les ebooks ne sont pas meilleur marché que les livres

Je ne retiens pas ça contre eux, ce n'est pas un défaut à mes yeux. Si le e-book avait pour moi un avantage quelconque, je l'aurais adopté, sans considérer le prix. La lecture est l'activité qui me paye le plus en retour, en plaisir et en détente, avec le sport (mais le sport est une activité presque gratuite dans mon cas). 1 heure de plaisir au cinéma coûte 5 €, 1 heure de plaisir au restaurant 10 €, dans un parc à thème 15 €. 1 heure de lecture : 1 € ? Alors je ne regarde pas à la dépense. Les dépenses lecture sont la meilleure affaire de ma vie. C'est pour ça que je dépense dix fois plus pour les livres que pour les vêtements. Et si l'argent se faisait rare, je réduirais sur le budget nourriture avant de me freiner sur la lecture.
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Mar Fév 09, 2021 12:37 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1883
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Mer Fév 03, 2021 5:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Brindargent a écrit:
Si les ebooks ne sont pas meilleur marché que les livres, c'est parce que c'est une volonté des éditeurs français de les couler, du moins de les freiner. Ce n'est pas pareil dans tous les pays.


Alors couler c'est peut être un mot fort, mais il est vrai que les gros éditeurs préfèrent vendre du papier. Et que le virage vers le numérique est lent à se faire, mais il se fait.

Les chiffres montrent que cela évolue. Voici des chiffres de 2019, les chiffres de 2020 semblent montrer la même tendance dans les autres pays
2019
https://actualitte.com/article/12689/distribution/france-l-ebook-represente-8-4-des-ventes-de-livres-a-212-6-million-eur

2020 https://www.idboox.com/economie-du-livre/france-marche-du-livre-papier-et-numerique-2019-2020/
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Brindargent



Inscrit le: 20 Déc 2015
Messages: 407

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 8:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Et si l'argent se faisait rare, je réduirais sur le budget nourriture avant de me freiner sur la lecture.


Oui, enfin, c'est surtout dans la littérature qu'on agit de cette façon, car dans la vraie vie, ventre affamé n'a pas d'oreilles et j'ajouterais, sans doute pas envie qu'on lui lise des histoires.
Il te resterait les bibliothèques.

Pour répondre à Toonnette, je m'insurge contre les éditeurs français car je trouve inadmissible que les ebooks qui ne leur demandent que peu de frais soient vendus plus cher que les livres de poche, et parfois vraiment beaucoup plus cher.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1883
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 7:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Brindargent a écrit:

Pour répondre à Toonnette, je m'insurge contre les éditeurs français car je trouve inadmissible que les ebooks qui ne leur demandent que peu de frais soient vendus plus cher que les livres de poche, et parfois vraiment beaucoup plus cher.


Certains éditeurs abusent clairement mais d'autres ont des politiques tarifaires intéressantes (Bragelonne par exemple).

Par contre même si il y a moins de frais sur un ebook, il y en a quand même.
Créer un ebook c'est le formater correctement pour qu'il passe sur différentes liseuses ou sous différents formats (epub, kindle, mobi), et donc retravailler le fichier de base pour que cela fonctionne, donc employer quelqu'un de spécialisé pour cette tâche.

Il faut aussi le référencer chez les distributeurs numérique, payer les serveurs de stockage, obtenir des ISBN dédiés (un volume papier n'aura pas le même ISBN qu'un volume numériques), et rémunérer les auteurs. D'ailleurs un auteur touche de meilleurs droits d'auteur sur un format numérique.

Le gros soucis en France, c'est que les éditeurs veulent se faire plus de sous sur les bouquins en numériques, vu que les 30% du libraire ne sont plus là (remplacé par un pourcentage moindre chez les distributeurs finaux). Et qu'ils n'ont pas encore compris que tant qu'ils ne baisseront pas leur prix, le piratage ne baissera pas.
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4079

MessagePosté le: Ven Fév 05, 2021 12:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Brindargent a écrit:
c'est surtout dans la littérature qu'on agit de cette façon, car dans la vraie vie, ventre affamé n'a pas d'oreilles et j'ajouterais, sans doute pas envie qu'on lui lise des histoires. Il te resterait les bibliothèques

Depuis des années, je mange uniquement par gourmandise. Je ne suis pas sûre que mon corps saurait encore reconnaître la sensation de faim.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Andriv



Inscrit le: 08 Fév 2021
Messages: 32

MessagePosté le: Lun Fév 08, 2021 10:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je prends ce fil en route (ben oui je suis nouveau ici...), juste pour dire que j'ai longtemps été réticent au numérique. L'odeur du papier, le grain des pages, etc. irremplaçable. Et puis on m'a offert une liseuse il y a quelques années, ce fut une révélation pour deux raisons : Avoir une bibliothèque avec la possibilité de feuilleter, de parcourir des pages, relire des passages, sans pour autant devoir faire des choix drastiques pour faire de la place dans les étagères du couloir. Et puis surtout, pour un insomniaque comme moi, c'était enfin la possibilité de pouvoir à nouveau lire au milieu de la nuit sans réveiller celle qui partage mon lit. Depuis la liseuse n'est jamais très loin de moi.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 4079

MessagePosté le: Mar Fév 09, 2021 12:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Andriv a écrit:
la possibilité de pouvoir à nouveau lire au milieu de la nuit sans réveiller celle qui partage mon lit

je ne me réveille jamais au milieu de la nuit (pour lire). Trop fatiguée, je me considère d'ailleurs comme une personne en manque constant de sommeil. Mais effectivement, l'écran retro-éclairé doit être bien pratique pour ceux qui lisent dans des endroits obscurs, chez eux, dans les transports ou en voyage.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Andriv



Inscrit le: 08 Fév 2021
Messages: 32

MessagePosté le: Mar Fév 09, 2021 1:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je confirme. Et pour moi qui dors peu (selon les nuits de 3 à 6h et une totale blanche par mois) c'est effectivement un vrai confort. Avant d'avoir une liseuse j'avais testé la tablette - éclairage violent, et quand même gênant pour la voisine... L'écran d'une liseuse est parfait par contre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Discussions Thématiques] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 17, 18, 19
Page 19 sur 19

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 210042 / 0