Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Que passe l'hiver - David Bry

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantasy et Imaginaire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5766
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Ven Juil 12, 2019 8:56 pm    Sujet du message: Que passe l'hiver - David Bry Répondre en citant

Tous les ans, les quatre clans de la Clairière se retrouvent au sommet du Wegg pour le solstice d'hiver. Ils y renouvellent leur allégeance au roi de l'hiver, demi-dieu qui est le dernier fils d'Urian et le dernier lien des hommes avec le Monde Souterrain. Pour le jeune seigneur Stig Feyren, ce sera sa première fois. Il rêve depuis des années de participer à ces festivités aux côtés de son frère aîné et compte bien profiter des moindres moments du séjour.

Hélas, les réjouissances vont bien vite tourner court. Le seigneur Dewe décède en plein banquet. Stig, qui l'a vu tomber, est persuadé qu'il a été empoisonné, même si personne ne le croit. Peu après, d'autres morts s'enchaînent, touchant tous les clans. L'insignifiant Stig, infirme et méprisé par son père, qui n'est en aucune façon l'héritier du clan, semble lui-même pris pour cible. Le jeune homme ne comprend pas. Que se trame-t-il au cœur de la Clairière cet hiver ?

Ce roman est arrivé par surprise dans ma boite aux lettres, dédicacé par l'auteur et accompagné d'une note de la directrice de collection de Pocket espérant que je partagerai son coup de cœur pour cet ouvrage... qui est également le coup de cœur de cette année des Imaginales. Autant dire que la barre était placée assez haut ! Fort heureusement, ce livre s'est effectivement avéré excellent et je l'ai dévoré.

A des dehors de fantasy assez classiques (un jeune homme doit trouver sa voie) se mêlent un brin de poésie (Stig a l'âme d'un poète) et des relents de tragédie antique (la fameuse règle des trois unités d'action/temps/lieu est respectée, ainsi que l'aspect inéluctable du drame final).
La plume est riche et agréable et séduira les amateurs de belle langue. Elle donne vie à la froideur de l'hiver sur cette montagne gelée, à la joie des premières festivités où alternent contes et danses, à l'ambiance de plus en plus oppressante à mesure que les décès adviennent... Seuls les extraits de poème qui introduisent chaque chapitre m'ont laissée froide, mais je ne suis pas à la base amatrice de poésie.

Bien qu'on n'aie qu'un aperçu du monde où se déroule le récit, puisqu'on ne quitte pas le "rocher des dieux", David Bry brosse un ensemble riche et cohérent. A l'aube des temps, le dieu Urian a enfanté les premiers Ordrains, dont sont issus les quatre clans des hommes : Les Dewe qui se fondent dans les ombres, les Lugen qui peuvent invoquer des esprits par-delà le Voile, les Oren qui peuvent voir les faisceaux de fils du destin et enfin les Feyren, qui peuvent se transformer en animaux. Les clans vivent isolés les uns des autres et ne se côtoient qu'à l'occasion du solstice d'hiver, quand tous reviennent auprès du cinquième Ordrain, le roi de l'hiver, maître de la magie et des mystères.
Avec le temps, certains en sont venus à remettre en cause l'intervention divine dans leur existence. Là où Urian tisse des fils d'avenirs possibles, ils voient un destin inaltérable auquel ils ne peuvent échapper. Ils maudissent leur créateur pour sa cruauté, sans comprendre que les événements bons ou mauvais ne reflètent que les bonnes ou mauvaises intentions des humains qui font des choix décisifs.
La réflexion sur le libre-arbitre est particulièrement sensible au fil des pages et des réflexions des différents personnages. Pourquoi Urian permet-il qu'advienne les futurs les plus terribles ? "Pour que chacun ait le bien le plus précieux qui soit. Son libre arbitre. [...] Quelle est la valeur d'un home qui agit pour le bien de tous, s'il n'a pas d'autre voie à emprunter ? [...] Quel est le crime d'un autre qui vole et qui trompe, si on ne lui laisse pas d'alternative ?" (p. 421)

Stig, le personnage que l'on suit durant tout le récit, est un jeune homme sensible, qui perçoit la beauté et les mystères du monde qui l'entoure. Avec son pied bot, il n'est pas un guerrier, bien qu'il ait dû s'endurcir face au rejet et aux moqueries des siens. A la place, il s'est tourné vers la nature sauvage qu'il comprend mieux que personne, les contes et légendes auxquels il prête foi ; c'est une belle âme qui irradie l'amour et la magie du monde. Il aime plus que tout arpenter les cieux en toute liberté sous sa forme de corbeau, qui l'affranchit de son handicap physique.
Tout à sa fraîcheur et son innocence, il va être confronté brutalement à des événements alarmants, à la fin annoncée d'un monde. Avec ses amis, il va désespérément essayer de comprendre, mais sans réelle piste à suivre et tout en sachant qu'il n'en aura peut-être pas le temps. C'est un personnage vraiment intéressant et attachant, qui tranche sur son entourage, et dont on suit les pas avec grand plaisir.

Vous aimez la bonne fantasy française, bien écrite, mêlant mystère et magie avec un fond intéressant ? Ne cherchez plus, vous avez trouvé !


Chronique réalisée pour Les Chroniques de l'Imaginaire.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 3129
Localisation: Great North

MessagePosté le: Sam Juil 13, 2019 11:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis plus mitigé, autant j'ai bien aimé l'intrigue, bien que le dénouement soit fort brutal (y'a intérêt à ne pas s'attacher trop aux différents personnages...), autant la narration qui alterne le présent et le plus que parfait avec des retours en arrière systématiques à chaque chapitre m'a hérissé.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5766
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Sam Juil 13, 2019 8:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour le coup, les temps utilisés peuvent me déranger parfois, mais là pas du tout.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 3034
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mer Déc 15, 2021 4:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:
Je suis plus mitigé, autant j'ai bien aimé l'intrigue, bien que le dénouement soit fort brutal (y'a intérêt à ne pas s'attacher trop aux différents personnages...), autant la narration qui alterne le présent et le plus que parfait avec des retours en arrière systématiques à chaque chapitre m'a hérissé.

Mitigée aussi, gênée par le présent et le plus-que-parfait. Pas trop aimé la tournure intrigue policière prise. Certains éléments de l'univers ne sont qu'ébauchés, et c'est dommage. J'ai bien aimé, en revanche, le personnage de Stig, et la relation fraternelle développée. J'ai aimé le paysage hivernal, les festivités pour le solstices (quoique endeuillées fortement...).

Pas un coup de cœur pour moi.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantasy et Imaginaire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 236021 / 0