Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La lyre et le glaive - Christian Léourier

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantasy et Imaginaire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5708
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Jeu Avr 08, 2021 1:44 pm    Sujet du message: La lyre et le glaive - Christian Léourier Répondre en citant



Tome 1 : Le diseur de mots
Le pont sur le Stor était vieux et fatigué, mais il avait survécu à nombre d'intempéries. C'est pourquoi, quand il est emporté par les flots déchaînés lors de la font des glaces au printemps, son gardien affirme son innocence et pointe du doigt Bouche d'Or, un diseur de mots : par sa parole efficace, celui-ci a jeté un mauvais sort sur le pont, c'est sûr.
Kelt (alias Bouche d'Or, chaque habitant du Solkstrand ayant un nom privé et un nom public) se défend d'avoir proféré une telle malédiction. Il a certes un don, mais il ne le contrôle pas vraiment. La Vérité s'empare parfois de sa bouche, et ce qu'il dit advient, c'est pourquoi il surveille prudemment toutes ses paroles et ne ment jamais, de peur que le monde se conforme à ses dires.

Désirant se débarrasser de l'encombrant (surtout s'il est aussi puissant qu'il y paraît), le seigneur local, le hartl Skilf Oluf'ar, l'envoie enquêter dans la commanderie voisine sur l'émergence d'une nouvelle religion, mettant en avant un dieu Unique. Il sera assisté dans sa tâche par un homme-sanglier, le mercenaire Hoggni.

Dans le premier tome de ce qui sera un diptyque, Christian Léourier nous emmène dans un univers de fantasy sur le point de vaciller. On y adore un grand nombre de déités, sous la tutelle protectrice de l'Axe-Divin, un duo d'élus quasi-parfaits chargés de protéger l'Equilibre du monde. Le culte de l'Unique entend balayer toutes ces croyances au profit d'une seule divinité supposée être la somme de tous les autres. Si l'Inspiré qui est à l'origine de cette nouvelle religion monothéiste est convaincu, le seigneur qui lui prête main forte songe plus à la prédominance militaire que cela va lui apporter, tandis que les paysans sont convertis de force. Au final, on a l'impression que presque personne ne croit vraiment en ce nouveau dieu, c'est dommage. Kelt pour sa part croit à la magie, mais pas eux dieux.

La magie est discrète, mais bien présente. Il y a bien sûr les pouvoirs des différents diseurs de mots (certains sont guérisseurs, conteurs...) mais aussi des forces plus obscures comme ces créatures surnaturelles et malveillantes que Kelt est seul à voir. De plus, Kelt est bien placé pour accepter la réalité d'une contrée mythique oubliée de tous : il y a séjourné et y a été profondément changé. Il cherche d'ailleurs désespérément à en retrouver l'entrée, pour y retrouver la belle créature dont il est tombé amoureux.

Les personnages, principaux et secondaires, sont travaillés et nous entraînent sans coup férir à leur suite. On ressent leurs motivations diverses, forces ou faiblesses : désir de postérité, gloire, honneur mais aussi amour, jalousie, mélancolie... Kelt est un personnage particulièrement intriguant : il est doté de puissants pouvoirs, mais sceptique. La farouche Varka semble également plus qu'une simple errante.

Les péripéties sont nombreuses. Ce qui commence comme un roman d'aventure se termine en guerre stratégique. J'ai personnellement préféré la première partie, plus légère que les combats omniprésents et meurtriers de la seconde, tout en étant ponctuée de petits rebondissements, mais les deux restent intéressantes. La plume de l'auteur est travaillée mais reste fluide et agréable, et si j'ai parfois du chercher un mot dans le dictionnaire cela se lit dans l'ensemble très plaisamment.

Nombre de mystères demeurent, et il faudra attendre la suite du diptyque pour - peut-être - tout comprendre. En attendant, voilà un joli roman de fantasy français, pour un bon moment de lecture.

Prix Elbakin 2019 du meilleur roman de fantasy francophone

Chronique réalisée pour Les Chroniques de l'Imaginaire
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 3058
Localisation: Great North

MessagePosté le: Jeu Avr 08, 2021 5:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je trouve que le diptyque vaut surtout par les jeux politiques fort bien menés, en revanche, les personnages m'ont paru assez caricaturaux.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantasy et Imaginaire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 212510 / 0