Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le livre de Saskia - Marie Pavlenko

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Jeunesse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
un peu
0%
 0%  [ 0 ]
beaucoup
50%
 50%  [ 1 ]
à la folie
0%
 0%  [ 0 ]
pas du tout
50%
 50%  [ 1 ]
Total des votes : 2

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5367
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Sam Juil 02, 2011 12:56 pm    Sujet du message: Le livre de Saskia - Marie Pavlenko Répondre en citant

Chronique réalisée pour les Chroniques de l'Imaginaire

T1 - Le réveil

Alors qu'elle fait une dernière escapade à Paris à la veille de sa rentrée en terminale, Saskia se découvre surveillée par un inconnu. Angoissée, elle tente de semer son poursuivant, mais celui-ci réapparait : juste à temps pour la sauver d'une agression dans le train. Dans les jours qui suivent, Tod va avouer à Saskia qu'il est chargé de la suivre partout pour la protéger. Par qui ? Pourquoi ? Mystère ! Exaspérée mais impuissante, la jeune fille doit se résigner à la situation. Heureusement, le jeune homme est très séduisant...
A quelques temps de là apparait un autre mystérieux défenseur pour Saskia : Mara, une nouvelle élève, qui la suit également à tout bout de champ. Bien sûr, elle n'est pas plus loquace que Tod au niveau des explications ! La situation énerve beaucoup Saskia, d'autant que depuis le premier regard ses deux protecteurs sont à couteau tiré (au sens propre !).

Peu à peu, ses nouveaux amis vont avouer à Saskia que parmi les humains se cachent les représentants d'un peuple ailé doté de divers pouvoirs. Pour Saskia l'enfant trouvée, c'est une chance de découvrir ses origines, mais cela ne sera pas sans danger : pour le moment, elle ignore encore, prise à partie dans un antagonisme ancestral, à quelle faction elle appartient...

A priori, rien de bien original dans cette histoire : une orpheline, des êtres fantastiques, une prophétie, les éléments de base sont bien ordinaires. La première moitié du roman ne m'a guère fait changer d'avis : on y fait tranquillement la connaissance des personnages et de la situation globale, et dans l'ensemble ça se résume souvent à passer ses journées au lycée...

Petit à petit cependant, on se laisse prendre au jeu. On s'attache progressivement aux différents personnages, découvrant l'évolution de leur relation : l'attirance entre Saskia et Tod, la rivalité entre les deux anges gardiens de la jeune fille... Au passage - à propos d'anges gardiens -, j'ai beaucoup apprécié la superbe couverture d'Amandine Labarre, très belle et parfaitement adéquate.
Une fois le décor posé, le rythme s'accélère et finalement il se passe des tas de choses : révélations, voyages, combats, plus le temps de s'ennuyer. Les ficelles sont parfois un peu grosses, mais sans que cela soit réellement dérangeant. Le style de Marie Pavlenko est simple mais agréable et il porte bien l'histoire.

Bref, ce livre s'est finalement révélé un très bon moment de lecture. Etiqueté jeunesse, il trouvera certainement son meilleur public parmi les adolescents, mais il pourra séduire également les adultes. Pour ma part, je guette la suite avec impatience.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5367
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Lun Mar 26, 2012 1:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chronique réalisée pour les Chroniques de l'Imaginaire

T2 - L'épreuve

Saskia l'enfant trouvée a découvert avec stupéfaction qu'elle appartient aux Enkidars, un peuple ailé qui se cache parmi les humains. Elle a également découvert l'antagonisme ancestral qui existe entre les Faucheurs, qui prennent les âmes des morts, et les Gardiens, qui essaient de sauver les vivants. A quelle faction appartient-elle ? Alors que Saskia vient de vivre son Réveil en tant que Faucheur, elle ressent soudainement la nécessité d'un Sauvetage, ce qui impliquerait son appartenance aux Gardiens. La jeune fille serait-elle le Troisième Enkidar, l'être à la double nature annoncé par la Prophétie ? Elle en doute, mais comme ses ennemis, eux, y croient, elle doit à tout prix se protéger.
Tod lui propose de s'abriter parmi les Faucheurs, dans le Clan dirigé par son père Eolas. Leurs amis Mara, Jenna et Victor les accompagneront également, car leurs ennemis essaient d'atteindre Saskia à travers eux. Mais amener trois Gardiens dans un village de Faucheurs, c'est précipiter les ennuis !

Dans ce deuxième tome du Livre de Saskia, la jeune fille n'est vraiment pas à la fête. Sa vie et celle de ses amis sont en danger. Dans le village des Faucheurs, l'accueil qui leur est est glacial. Le chef Eolas la contraint à passer de dangereuse Epreuves pour déterminer sa vraie nature. Et Tod, son cher Tod, ne lui apporte pas le soutien espéré : chargé d'accompagner une délégation d'un autre Clan, il passe son temps en compagnie d'une ravissante blonde, délaissant complètement sa compagne qui découvre avec déplaisir la jalousie. Même la joie d'avoir enfin fait la connaissance de son père biologique est tempérée par l'attitude de celui-ci, loyal à son chef plutôt qu'à sa fille retrouvée ! Je n'apprécie pas toujours les héros pleurnichards, mais là je compatis complètement avec Saskia, il y a de quoi criser. Malgré toutes ces difficultés, Saskia fait front vaillamment et fait preuve d'une grande force. Voilà une héroïne vraiment sympathique. Les personnages secondaires, anciens et nouveaux, sont également très attachants, bien qu'un peu tout d'une pièce.

Je voudrais souligner la présence en début de volume d'un résumé de ce qui s'est passé précédemment, toujours appréciable quand les différents tomes d'une série ne paraissent pas simultanément.
Dans ce nouvel opus, l'intrigue se complexifie, les bribes d'information obtenues ne servant qu'à soulever de nouvelles questions. Du mystère, de l'action, le rythme ne retombe pas et je suis arrivée à la fin du roman sans m'en rendre compte. Et là, sacrée surprise : un événement imprévu qui donne grande envie de découvrir au plus vite la suite !

J'avais aimé le tome précédent, celui-ci est encore meilleur. Je suis sûre que les ados auxquels ce livre est destiné, mais également certains adultes, prendront grand plaisir à cette trilogie. Il n'y a plus qu'à espérer que le dernier tome soit aussi plaisant.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5367
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Ven Nov 29, 2013 9:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

Et le 3e et dernier tome !

Chronique réalisée pour les Chroniques de l'Imaginaire

T3 - Enkidare

Les survivants du massacre du Nid se sont réfugiés chez Saskia, à Arion. Tod est blessé si gravement qu’il gardera peut-être des séquelles irréparables. La petite communauté – le « Petit Nid » – devient de plus en plus soudée, malgré la proximité imposée entre les ennemis ancestraux, Faucheurs et Gardiens. Les deux peuples apprennent à se connaître et s’apprécier malgré leurs différences, même si des tensions persistent.
Saskia en profite pour se rendre à Paris et faire enfin la connaissance de sa mère Fréa, reine des Gardiens d’Europe. Hélas, l’accalmie est de courte durée ! De nouvelles attaques ont lieu. Il devient urgent de débusquer le Surclan, mais aussi et surtout l’énigmatique Cercle des Cent qui se cache derrière, afin de les contrer. Pendant que certains épluchent les archives pour essayer de percer les origines de leurs ennemis, Saskia part à la recherche de survivants de précédentes agressions.

Ce troisième et dernier tome du Livre de Saskia conclut en beauté la trilogie. Au début, il m’a semblé que le rythme était moins vif que précédemment, avec beaucoup de moments calmes où Saskia se pose pour réfléchir. Mais au fil des pages, j’ai revu mon opinion. Certes, l’action ne se bouscule pas à un rythme effréné, mais cela reste assez mouvementé, agrémenté de voyages dépaysants, d’épisodes périlleux ou au contraire de péripéties pleines d’émotion. On a quelques moments très forts, notamment un splendide combat particulièrement tendu pour le titre de chef des Faucheurs d’Europe.
Par contre, c’est vrai que certains passages s’enlisent un peu dans la guimauve, spécialement quand on aborde les relations sentimentales des couples Saskia/Tod ou Fréa/Niels, mais également celles d’autres personnages.

On voit que Saskia a mûri, elle est devenue plus forte et n’a plus besoin du soutien de Tod pour se sentir intégrée parmi les Enkidars. Tant mieux, parce que les pleurnicheries incessantes du roman précédent avaient fait leur temps. Là, elle est beaucoup plus affirmée, à fond dans son rôle de lien entre Faucheurs et Gardiens, et c’est une évolution intéressante.
Par contre, il y a un peu trop de personnages secondaires à mon goût. Le résumé en début d’ouvrage ne permet pas de se remettre tout le monde bien en tête, peut-être aurait-il fallu également un glossaire des personnages. Pour ma part, j’avais toujours besoin d’un moment de réflexion pour savoir qui était qui, qui appartenait à quel clan ou possédait quel Don… ce qui est assez désagréable lors de la lecture.

Du côté du mystère de l’intrigue de fond (l’origine et les buts du Cercle des Cent, la prophétie du Troisième Enkidar), la conclusion en est également tout à fait satisfaisante. En découvrant le pourquoi du comment, j’ai été bluffée : c’est un peu abracadabrant de prime abord, mais finalement cette explication inattendue se tient bien.
Dans son ensemble, cette série est donc un bon cocktail mêlant avec bonheur action, danger, aventure, amour et fantastique, sans oublier une pointe d’humour et plein de bonnes idées. De quoi plaire largement aux adolescents à laquelle elle est destinée, mais également aux adultes.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3828

MessagePosté le: Ven Juil 21, 2017 12:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme d'habitude, ce message n'engage que moi et ne reflète que mon avis. Il n'a que la valeur, excellente ou médiocre, que vous accordez à mes avis en général.

Pour le tome 1, le compte rendu du message initial de ce sujet est trompeur. Pas intentionnellement d'ailleurs car Soleil ne ferait jamais ça.


Explication :
Le roman contient

- un tiers de lycéenne amoureuse d'un pion de 24 ans, agaçant mystérieux karatéka champion d'échecs et souvent torse nu. Relation (qui sonne faux) avec deux copines. Relation mère - fille succincte et pauvrement écrite.

- un tiers d'explications orales données par x ou y à l'héroïne sur l'univers magique qui côtoie discrètement le notre. Cache misère bien connu des auteurs en panne d'inspiration : quand ils ne savent pas écrire une scène, ils s'arrangent pour qu'un personnage A la raconte à un personnage B. C'est insipide et ennuyeux. Et aggravé par le fait que l'auteure ne sait pas écrire un dialogue avec un champs lexical réaliste, sans parler d'humour ..

- 100 pages de fantasy éculée (anges gardiens, bluette avec être surnaturel pédophile façon Twilight, destinée Harrypotterienne etc.) mais bien rythmée. Irruption dans le récit de la mercenaire, traque, combats. Finalement, c'est uniquement grâce aux rebondissements inhérents aux rares scènes d'action que le livre échappe au naufrage total. Car les autres "révélations" finales sont téléphonées 200 pages à l'avance.


Comme l'éditeur, je le recommanderai aux lectrices de moins de 15 ans. Pour un adulte, ce n'est pas lisible.





Soleil* a écrit:
il pourra séduire également les adultes

Je suis certaine que c'est faux mais j'aimerais connaître le tirage. Ça répondrait à une de mes grandes questions. Est ce moi qui suis trop sévère ou toi qui es trop indulgente ? Où se situe le public sur une échelle SoleilTheyoubotienne ?
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Jeunesse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 162978 / 0