Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

George Sand

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Auteurs]
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
aurele



Inscrit le: 08 Juin 2005
Messages: 278

MessagePosté le: Jeu Nov 18, 2010 10:45 pm    Sujet du message: George Sand Répondre en citant

J'ouvre un topic pour parler d'un volet particulier de son oeuvre : sa correspondance. Je n'ai jamais lu d'ouvrages de cette romancière et femme de lettres. Evidemment, la correspondance est un pan de la littérature méconnu. Cela demande un travail éditorial énorme. Je parle de cela et je prends le cas de Sand car j'ai assisté ce soir à une conférence sur la correspondance littéraire. On a eu le droit à un panorama de ce genre pour les auteurs du XIXe siècle et du XXe siècle. Le conférencier qui se prénomme Jean-Paul Louis (spécialiste de la correspondance de Louis-Ferdinand Céline en particulier) nous a dit qu'au XIXe siècle, la correspondance de Sand est l'une des plus belles avec celle de Flaubert. Il nous a conseillé de lire justement leur correspondance croisée. Cela peut être une porte d'entrée peut être pour découvrir Sand. Qu'en pensez vous?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Outremer



Inscrit le: 26 Avr 2007
Messages: 824
Localisation: France

MessagePosté le: Ven Nov 19, 2010 3:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne connais que sa fameuse lettre à Musset, qui suggère en effet une épistolière très remarquable ! *Smile*

L'ouverture de ce sujet tombe bien, parce que j'ai également une question concernant George Sand : l'histoire d'amour niaise de La mare au diable ne m'ayant pas convaincu, j'aimerais essayer une autre oeuvre de l'auteure, aussi différente que possible. Quelqu'un a-t-il une suggestion ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kim22



Inscrit le: 11 Fév 2011
Messages: 2

MessagePosté le: Ven Fév 11, 2011 1:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je te conseille "la petite fadette" c est son chef d oeuvre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lolitarte



Inscrit le: 31 Oct 2011
Messages: 57
Localisation: Ouzbékistan

MessagePosté le: Lun Oct 31, 2011 7:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu la correspondance d'Alfred de Musset et de George Sand , Préface Françoise Sagan "Lettres d'amour".

J'avoue avoir été assez déçue je l'aurais souhaitée plus fouillée, moins conventionnelle.
Il aurait été intéressant de retrouver ce gamin de De Musset, homme torturé qui ne savait garder auprès de lui Sand, prenant maitresses mais ne pouvant se passer d'une Sand moitié mère /moitié amante.
Mais...je n'ai pas retrouvé Alfred De Musset, homme aimant se faire materner, poète et si dur à la fois dans sa relation. Cet homme tentant dans l'auto flagellation de récupérer sa bien-aimée , pour mieux s'enfuir, pour mieux souffrir .La destruction psychologique affligée à George Sand est survolée et presque obstruée par une histoire d'amitié ; de frères entre eux ...Amitié qui n'en a jamais été.
Quant à elle, femme meurtrie par la disparition de son père dès son enfance, recherchant le modèle paternel chez les hommes qu'elle aime frêles et sensibles , les hommes à materner, le tout en étant amante tapageuse , rien n'est très clair ni retranscrit.
Nous y lisons un échange assez plat, beaucoup de courriers concernant les finances, les nouvelles de son fils.
Pourtant, ce sont bien les échanges que George Sand a voulu publier à sa mort, afin que soit rétablie la vérité concernant leur histoire. Histoire ayant suscitée la polémique.
A noter que les passages édités très connus de leur correspondance pouvant être lus de façon plus "libertine" est un montage et n'ont jamais existés réellement.

La préface, écrite par Françoise Sagan est prometteuse, superbe, je dirais que c'est ce que j'ai trouvé de plus intéressant dans cette correspondance...Son analyse quant à une histoire qu'elle connait, mais qui n'est pas justement traitée en profondeur.

Le point positif a été de découvrir que beaucoup de phrases attribuées à De Musset, en particulier dans " on ne badine pas avec l'amour" sont de George Sand, passages de ses lettres remaniés dans les pièces de De Musset.
Autre avis tout à fait personnel, il me semble après diverses lectures que George Sand n'a jamais été célèbre de par ses œuvres qui déjà à son époque étaient considérées comme assez mièvres, mais bien par son esprit et sa position de femme libre aux mœurs dérangeantes.

Les jugements en son temps ont été très sévères et je n'invente rien.
"C'est la vache bretonne de la littérature" disait Jules Renard.

Baudelaire la détestait je cite :
"La femme Sand est le Prudhomme de l’immoralité, elle n'a jamais été artiste. Elle a le fameux style coulant cher aux bourgeois, elle est bête, elle est lourde, elle est bavarde, elle a dans les idées morales la même profondeur de jugement et la même délicatesse de sentiments que les concierges et les filles entretenues. Que quelques hommes aient pu s'emmouracher de cette latrine, c'est bien la preuve de l'abaissement des mœurs de ce siècle.je ne puis plus penser à cette stupide créature sans un certain frémissement d'horreur et si je la rencontrais, je ne pourrais m'empêcher de lui jeter un bénitier à la tête"

Charles Murat qui n'était pas tendre avec elle :
« Elle avait ce je ne sais quoi de glouton dans le mouvement du désir »

Ces discours socialistes et humanitaires sont qualifiés de "Bêlant" par la société intellectuelle "entre autres "le meunier d'Angibault et "le péché de monsieur Antoine".

Ses romans " la petite fadette ", "lélia" ,"la mare au diable" "françois le champi" et "les maitres sonneurs" sont qualifiés de gentillets mais "un rien du tout" dans le monde de la littérature.

A sa mort Flaubert a pleuré Sand en saluant la femme mais non l’auteure, je cite :
« Les hautes figures disparaissent, mais ne s'évanouissent pas .George Sand était une idée. »
Pas un mot sur ses œuvres.

Tourgueniev a salué la femme en disant avoir pleuré comme un veau
« Il fallait la connaitre comme je l'ai connue pour savoir tout ce qu'il avait de féminin dans le grand homme ! L'immensité de la tendresse qui se trouvait dans le génie de l'esprit ... » (de son esprit)

La femme, George Sand a donc marqué par son esprit, son ingéniosité, mais non pas dans ses romans ou discours.

J’en viens donc à la conclusion, et bien entendu ; ce n'est encore une fois que mon humble avis, que les meilleurs écrits de George Sand se trouvent dans les œuvres de ses amants ( Ecrits provenant de correspondances dont ils se sont inspirés) ainsi que dans ses échanges épistolaires (outre celui avec de Musset) .

La correspondanceje pense interessante à lire est celle de George Sand et de Marie de Flavigny d'Agoult.
Les lettres qu'elles s'échangèrent narrant leur amitié, rassemblées ici pour la première fois, témoignent du caractère exceptionnel de ces deux femmes qui, bravant les préjugés de leur classe, se voulurent maîtresses de leur destin. Toutes deux dotées d'un fort tempérament, elles firent montre d'une force d'introspection et d'une clairvoyance peu communes. Au fil de leurs lettres glissent les ombres de personnalités de premier plan (Balzac, Lamennais, Musset, Mickiewicz, Berlioz) au premier rang desquelles surgissent celles des deux amants, Liszt et Chopin.
_________________
C'est une perte de temps de réfléchir quand on ne sait pas penser. [Haruki Murakami]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lörwenn
Chevalière errante


Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 438
Localisation: Endórë

MessagePosté le: Mar Nov 01, 2011 5:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo Lolitarte !
_________________
"Au commencement était le verbe.
Puis arriva le traitement de texte, et leur foutu processeur de pensée.
La mort de la littérature s'ensuivit. Ainsi va la vie."

(Dan Simmons, Les Cantos d'Hypérion : Endymion-T3).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tomcat



Inscrit le: 16 Avr 2013
Messages: 29
Localisation: PACA

MessagePosté le: Jeu Avr 18, 2013 6:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

George Sand, un de ces auteurs à mon avis méconnu car trop connu et trop souvent réduite à mon avis à ses "classiques" champêtres. J'ai par exemple adoré "l'homme de neige".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1039
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Sep 05, 2017 6:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lolitarte a écrit:
Autre avis tout à fait personnel, il me semble après diverses lectures que George Sand n'a jamais été célèbre de par ses œuvres qui déjà à son époque étaient considérées comme assez mièvres, mais bien par son esprit et sa position de femme libre aux mœurs dérangeantes. (...)
La femme, George Sand a donc marqué par son esprit, son ingéniosité, mais non pas dans ses romans ou discours.

J’en viens donc à la conclusion, et bien entendu ; ce n'est encore une fois que mon humble avis, que les meilleurs écrits de George Sand se trouvent dans les œuvres de ses amants ( Ecrits provenant de correspondances dont ils se sont inspirés) ainsi que dans ses échanges épistolaires (outre celui avec de Musset) .


Je découvre assez tard ce vieux message, mais il n'est jamais trop tard pour contredire un tissu de faussetés. A ce niveau, ce n'est plus un "point de vue personnel", c'est une déformation totale et grave de ce que fut la carrière littéraire de George Sand ! Elle a été reconnue dès ses premiers romans comme une auteure majeure, et ses contemporains ne tarissaient pas d'éloges à son sujet.
Des écrivains plus jeunes qu'elle, à commencer par Gustave Flaubert et Jules Verne, se réclamaient de son influence et se sont inspirés de ses romans (Flaubert évoque dans Madame Bovary un sujet déjà évoqué par Sand dans Indiana : une femme mal mariée en province et tentée par l'adultère ; Jules Verne, avec son deuxième roman Voyage au centre de la Terre, s'inspire très nettement d'un roman de Sand paru un peu moins d'un an plus tôt, Laura, Voyage dans le cristal).
George Sand a en outre connu un succès international, notamment au Royaume-Uni où elle a été lue et étudiée jusqu'à nos jours, bien plus qu'en France (George Eliot lui consacre [url=https://en.wikisource.org/wiki/George_Sand_(James)]un essai[/url] en 1914) et en Russie où elle a influencé des auteurs comme Dostoievski.

C'est après sa mort, en particulier après 1900, qu'en France les éditeurs ont dédaigné son oeuvre et l'ont réduite à trois romans qualifiés de "romans champêtres" et donnés à lire aux enfants : La Mare au Diable, La Petite Fadette et François le Champi. Alors que Sand a publié plus de 70 romans, nouvelles, recueils et pièces de théâtre !
Or cette amputation, pour ne pas dire cet enterrement, s'est fait en partie par sexisme et en partie pour des raisons politiques : de son vivant, Sand, très à gauche, très engagée et prompte à utiliser sa notoriété pour faire avancer ses idées politiques et sociales, dérangeait beaucoup. Elle s'était faite des ennemis féroces, des écrivains ou critiques misogynes (comme Baudelaire et Jules Renard, qui n'apparaissent pas exactement sous leur meilleur jour ici) et même des jaloux (à la parution d'Indiana, premier roman de Sand, Victor Hugo était en colère car le roman de Sand s'est mieux vendu et a plus fait parler de lui que son propre roman Notre-Dame de Paris).
Le sexisme de certains critiques, même récents, à son sujet est quelque chose de scandaleux. Alors imaginez ce que ça pouvait donner au XIXe siècle ou au tout début du XXe... Ces critiques ont tout fait pour lire les romans de Sand de façon autobiographique ou autofictionnelle, comme si un auteur était incapable de faire mieux que se mettre en scène soi-même. Ils ont tout fait pour réduire ses romans à de supposées allusions à sa vie amoureuse. Quand ils ne pouvaient pas, ils ont tout fait pour ôter à Sand tout mérite personnel, en expliquant que toute sa réflexion avait été empruntée à tel ou tel intellectuel de ses amis (comme Pierre Leroux par exemple). La vérité est que, comme n'importe quel écrivain de son temps, Sand fréquentait les milieux littéraires et intellectuels de son époque, tout en développant ses propres idées.
Même les "romans champêtres" de Sand contiennent aussi un message social et politique qui, pour l'époque, n'avait rien d'évident ou de consensuel (voir les problèmes que Sand a eus pour faire publier Le Meunier d'Angibault, par exemple). Mais on s'est bien gardé de les faire étudier aux enfants dans cette optique-là.

Ce n'est que depuis les années 1970 que, grâce aux efforts d'universitaires persévérants et d'amis de l'oeuvre de Sand, George Sand commence enfin à être redécouverte.
C'est d'autant plus terrible de voir que, dans le grand public, des idées reçues complètement fausses et réductrices, issues d'un travail de sabotage conservatiste et sexiste, continuent de dissuader les gens de lire Sand dans toute sa force et dans toute la diversité de ses écrits.

Outremer a écrit:
Je ne connais que sa fameuse lettre à Musset, qui suggère en effet une épistolière très remarquable ! *Smile*


Un texte qui lui est faussement attribué, comme le signale justement Lolitarte. C'est fou qu'une des grandes auteures féministes du XIXe siècle en soit venue à être calomniée ainsi et connue pour une lettre crypto-porno qu'elle n'a jamais écrite...

Outremer a écrit:
L'ouverture de ce sujet tombe bien, parce que j'ai également une question concernant George Sand : l'histoire d'amour niaise de La mare au diable ne m'ayant pas convaincu, j'aimerais essayer une autre oeuvre de l'auteure, aussi différente que possible. Quelqu'un a-t-il une suggestion ?


Je te conseille ses romans réalistes et sociaux qui contiennent des personnages féminins forts. Mauprat pourrait être un bon début. Si tu veux rester à la campagne mais sans histoires d'amour simplettes, essaie les Légendes rustiques qui sont de courtes histoires de fantômes et de monstres.

J'en profite pour tenter de faire la liste des oeuvres de Sand qui ont un fil de discussion sur ce forum :

    Indiana (réaliste, Madame Bovary avant l'heure)
    Laura. Voyage dans le cristal (fantastique et géologie dans un récit à la Hoffmann, qui a beaucoup inspiré Verne pour Voyage au centre de la Terre)
    Légendes rustiques (croyances et légendes paysannes, fantastiques et macabres)
    Lélia (romantisme noir, mélancolique et froid, voire cruel ; philosophie, discussions sur Dieu)
    La Mare au Diable (court roman d'amour paysan)
    Marianne (court roman d'amour et de psychologie)
    Mauprat (réaliste, histoire d'un homme élevé comme une brute par des nobles tyranniques dans la France pré-révolutionnaire)
    Pauline (réaliste, court roman sur l'amitié entre une femme de province et une femme partie à Paris pour être actrice)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Auteurs] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 141728 / 0