Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'apiculteur de Bonaparte - José Luis de Juan

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Autour de l'histoire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 0

Auteur Message
Guillaume de Baskerville



Inscrit le: 23 Aoû 2008
Messages: 298
Localisation: Au coeur des choses

MessagePosté le: Ven Déc 12, 2008 8:45 pm    Sujet du message: L'apiculteur de Bonaparte - José Luis de Juan Répondre en citant



NOTE DE L'ÉDITEUR : Après une première abdication devant les forces coalisées […], de mai 1814 à février 1815, Napoléon est en exil à l'île d'Elbe. C'est une parenthèse dans la vie de cet homme d'action, propice à la réflexion et aux bilans […].

Andrea Pasolini, apiculteur de l'île d'Elbe, est en secret un homme de lettres et un conspirateur. Il a élaboré et développé une théorie selon laquelle l'abeille, au-delà même du symbole impérial, est à la source même de toutes les actions et du destin de Napoléon. Son idée est le moteur de la conspiration bonapartiste conduite par un prêtre adepte de la philosophie des Lumières, qui vise à obtenir, avec l'aide de Napoléon et des abeilles l'unification de l'Italie.

Napoléon Bonaparte et Andrea Pasolini attendent de se rencontrer.
_________________
L'un pour lire tourne le dos à la vie et l'autre, résolu à s'y épanouir, lui accorde un moment d'attention.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Guillaume de Baskerville



Inscrit le: 23 Aoû 2008
Messages: 298
Localisation: Au coeur des choses

MessagePosté le: Ven Déc 12, 2008 9:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Commentaire :

Napoléon, empereur déchu, est en exil sur l'île d'Elbe. Une petite île mais ce n'est pas encore Sainte-Hélène ... Inlassable, l'Empereur prend possession de son minuscule et dérisoire royaume, y déployant une énergie fantastique, s'appliquant à bouleverser ce petit monde de paysans et d'apiculteurs, incapable qu'il est de rester inactif.

Il administre, reçoit les autorités, préside des conseils de ministres, légifère, ordonne des travaux, le tout avec la même rigueur que s'il dirigeait encore la France. La France ... son regard reste tournée vers elle. Elle est là, désirable, à portée de main, à portée de bateau ... mais il hésite.

Il hésite d'autant plus que depuis son arrivée sur l'île d'Elbe s'est réveillé son intérêt pour les abeilles. Napoléon est intelligent, très intelligent et il a de l'intuition. Lui aussi, sans comprendre vraiment de quoi il s'agit, est fasciné par les abeilles. Et il sait qu'un apiculteur, Pasolini, l'attend pour lui révéler les secrets du lien qui l'unit à celles-ci.

Pasoline a étudié la vie et les campagnes de Napoléon. Il connait le mystère des abeilles et l'influence qu'elles ont sur le destin de l'Empereur. Il note les mouvements des essaims agressifs comme autant de mouvements de troupes, leur présence sur les champs de bataille du passé.
La nuit aussi, dans sa cave, Pasolini écrit et conspire. Il conspire pour une Italie réunifiée sous la houlette d'un Napoléon délaissant la France.

Court roman d'atmosphère, étrange et poétique, symbolique, mêlant politique, onirisme et réalisme, servi par une merveilleuse et fluide écriture, l'Apiculteur de Bonaparte m'a subjugué et fasciné. C'est aussi une rélfexion sur le fil fragile de la destinée des hommes ...

Extraits :

Considérez un instant la solution italienne. J'ai les abeilles, un essaim de reines prêtes à tout. Vous savez que les reines italiennes sont les meilleures au monde, que la race italienne est la plus robuste, la plus prolifique, la plus active et la plus docile d'Europe. Je peux les déplacer selon ma volonté. Je peux les transporter à Livourne et laisser une tierce partie de l'essaim à Bologne. (...) De là, nous lancerons nos reines pour prendre Rome.
Non, les reines ne sont pas patriotes, mais elles reviennent à la ruche mère après l'indispensable imprudence du vol nuptial. Là, leurs nouvelles rivales et les lois indifférentes de la ruche les tueront.


Et Montmirail, ce nom ne nous dirait rien s'il n'avait été le théâtre de l'éclatante victoire de Bonaparte. Un miel dense et noir, on ne peut plus poisseux, qui sent le faux-bourdon en sueur, l'énorme essaim de faux-bourdons en sueur prêts à l'effort excessif et inutile du vol nuptial.
C'était précisément le rêve que Bonaparte avait fait la veille de la bataille de Montmirail : un essaim de faux-bourdons en fuite le poursuivait, telle une brûme d'orage venue de la mer.
Il était trois heures du matin quand Bonaparte se réveilla dans sa tente, aussi froid qu'un glaçon. Il ordonna à sa garde de réunir les généraux. Un rapide conseil de guerre et, à six heures, alors que le soleil apparaissait derrière les montagnes, ses trois régiments anéantissaient les défenses de Montmirail, tranchaient la veine jugulaire de l'ennemi et l''abandonnaient à la tombée de la nuit, gisant.

_________________
L'un pour lire tourne le dos à la vie et l'autre, résolu à s'y épanouir, lui accorde un moment d'attention.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6065
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Déc 15, 2008 2:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Etrange semble-t'il, mais attirant. Si je le trouve à la médiathèque ... Merci pour cette fiche, mon frère *Wink* !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Guillaume de Baskerville



Inscrit le: 23 Aoû 2008
Messages: 298
Localisation: Au coeur des choses

MessagePosté le: Lun Déc 15, 2008 7:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est un roman très court.
_________________
L'un pour lire tourne le dos à la vie et l'autre, résolu à s'y épanouir, lui accorde un moment d'attention.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Autour de l'histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 170308 / 0