Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Poésies et Souvenirs - Gérard de Nerval

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Poésie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé:
Danser au bal des morts (Un peu)
0%
 0%  [ 0 ]
La femme mérinos (Beaucoup)
50%
 50%  [ 1 ]
Traverser vainqueur l'Achéron (A la folie)
50%
 50%  [ 1 ]
La pistole de Sainte-Pélagie (Pas du tout)
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 2

Auteur Message
L
Hellreader


Inscrit le: 10 Juin 2007
Messages: 640
Localisation: Ailleurs

MessagePosté le: Lun Jan 28, 2008 12:04 am    Sujet du message: Poésies et Souvenirs - Gérard de Nerval Répondre en citant

Poésies et Souvenirs, sous la direction de Jean Richer, regroupe la plupart des textes poètiques de Gérad de Nerval. A défaut d'avoir une édition aussi complète que La Pléiade, ce bouquin nous permet de découvrir des textes composés à tous les moments de la vie de l'auteur d'Aurélia.

éd. [nrf] Poésie / Gallimard - 373 pages
________________________________________________

L'écrivain romantique Gérard de Nerval est surtout connu pour 2 oeuvres: Aurélia ou Le rêve et la vie et Les Chimères, recueil de ses (quelques) sonnets. Soit, deux bouquins qui furent édités à la fin de sa vie, en 1854. Poésies et Souvenirs permet aux lecteurs de découvrir d'autres aspects de l'écrivain, dans des textes en vers ou en prose souvent méconnus.
Le bouquin contient neuf "parties" regroupant tout d'abord les textes poètiques, pour la plupart en vers (Poésies de jeunesse choisies; Odes et poèmes; Petits châteaux de bohème - Odelettes; Les Chimères), et ensuite les textes liés au souvenir, en prose (Mémoires d'un parisien; Les nuits d'octobre; promenades et souvenirs).

Les premiers textes poètiques, sous le nom de Juvenilia I et Juvelinia II sont surement ceux qui m'ont le plus marqué. En particulier ceux traitant de Napoléon: Chants élégiaques et La mort de l'éxilé. L'amour que porte l'auteur à l'Empereur transpire à travers ses rimes, et malgré une certaine aversion pour l'homme, je me suis même trouvé à l'admirer en tant que...Héros. Un Héros immortel pour Nerval, à n'en pas douter, qui frôla la main de Dieu. Voici les deux premières strophes de La mort de l'éxilé:

Toi qui semblas un dieu, quoique fils de la Terre,
Qui pourra de ta vie expliquer le mystère ?
Un matin, tu brillas comme un soleil nouveau,
Mais le soir, las enfin de lasser la victoire,
Trop chargé de grandeurs, de triomphes, de gloire,
Tu roulas contre un roc avec tout ton fardeau.

Là tu viens de t'asseoir ; et ta tâche est finie:
Du crêpe de la nuit la terre est rembrunie;
Au repos bienfaisant tu vas enfin céder...
Jusqu'à ce que la voix du maître qui t'éveille
A la fin de la nuit vienne te demander
Compte du travail de la Veille.


Et ce qui donne à ces textes une certaine aura, c'est aussi le fait de savoir que ce sont les premiers. Ils furent composés entre 1822 à 1827, soit, entre l'âge de 14 et 18 ans! Je suis toujours en admiration devant des textes aussi aboutis venant d'enfants ou de jeunes hommes. Un petit extrait de L'enfance, poème composé à 13 ans 1/2:

Mon coeur encore tendre et novice,
Ne connaissait pas la noirceur,
De la vie en cueillant les fleurs,
Je n'en sentais pas les épines,
Et mes caresses enfantines
Étaient pures et sans aigreurs.
Croyais-je, exempt de toute peine
Que, dans notre vaste univers,
Tous les maux sortis des enfer,
Avaient établi leur domaine?


Odes et poèmes (1828 - 1831) est une partie courte, sans réel thème. En avant marche est le texte qui m'a le plus accroché, Nerval y exposant une facette guerrière, toujours le souvenir de l'Empire derrière lui, où il exulte une France protectrice au poids européen certain.

Puis, Petits châteaux de bohème - Odelettes est une partie qui d'abord est à l'image de la grande partie des textes poétiques en prose de l'auteur: Il se met met en scène dans un événement particulier de sa vie. C'est court mais plaisant à lire, surtout dû au fait que nous nous retrouvons avec l'entourage de Nerval, dont fait parti Théophile Gautier. S'ensuit Odelettes, textes en vers cette fois-ci. Des textes que j'ai trouvé, pour la plupart, intéressants. Voici celui que j'ai le plus apprécié, et qui est un de mes coups de coeur du recueil:

Pensée de Byron.
Elégie.

Par mon amour et ma constance,
J'avais cru fléchir ta rigueur,
Et le souffle de l'espérance
Avait pénétré dans mon coeur;
Mais le temps, qu'en vain je prolonge,
M'a découvert la vérité,
L'espérance a fui comme un songe...
Et mon amour seul m'est resté !

Il est resté comme un abîme
Entre ma vie et le bonheur,
Comme un mal dont je suis victime,
Comme un poids jeté sur mon coeur!
Pour fuir le piège où je succombe,
Mes efforts seraient superflus;
Car l'homme a le pied dans la tombe,
Quand l'espoir ne le soutient plus.

J'aimais à réveiller la lyre,
Et souvent, plein de doux transports,
J'osais, ému par le délire,
En tirer de tendres accords.
Que de fois, en versant des larmes,
J'ai chanté tes divins attraits!
Mes accents étaient pleins de charmes,
Car c'est toi qui les inspirais.

Ce temps n'est plus, et le délire
Ne vient plus animer ma voix;
Je ne trouve point à ma lyre
Les sons qu'elle avait autrefois.
Dans le chagrin qui me dévore,
Je vois mes beaux jours s'envoler;
Si mon oeil étincelle encore,
C'est qu'une larme va couler!

Brisons la coupe de la vie;
Sa liqueur n'est que du poison;
Elle plaisait à ma folie,
Mais elle enivrait ma raison.
Trop longtemps épris d'un vain songe,
Gloire ! amour ! vous eûtes mon coeur:
O Gloire ! tu n'es qu'un mensonge;
Amour ! tu n'es point le bonheur!


Les Chimères, regroupant les 13 sonnets de l'auteur, est bien sur une partie importante du livre. C'est ici que se retrouve tout l'univers nervalien, beau mais complexe. Sans connaissance de la vie de l'auteur, difficile de pouvoir déceler les sous-entendus, et même avec cela, certains textes des Chimères sont difficiles d'accès. Le plus beau selon moi, et l'un de ses plus connu, emprisonnant d'une magnifique manière l'âme de Nerval, c'est El Desdichado. Je sais que mon message est trop long, mais je me sens obligé de le poster tant il me tient à coeur. (Une fois que l'on connait quelque peu la vie de Nerval, le texte gagne en clarté et sa beauté est encore plus touchante).

El Desdichado

Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie:
Ma seule Etoile est morte, - et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m'as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d'Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon coeur désolé,
Et la treille où le Pampre à la Rose s'allie.

Suis-je Amour ou Phébus ?... Lusignan ou Biron?
Mon front est rouge encor du baiser de la Reine;
J'ai rêvé dans la Grotte où nage la sirène...

Et j'ai deux fois vainqueur traversé l'Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d'Orphée
Les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée.


Poésies diverses nous montre l'affection que l'auteur avait pour les ballades, et à travers les textes imité de Thomas Moore, de très jolis exemples en plus.

Enfin, la partie souvenir, en prose, reprend des événements vécus par l'écrivain. Le style de l'auteur est toujours agréable, mais ne m'a pas permis d'apprécier grandement Les nuits d'octobre, texte qui se veut ouvertement "réaliste" (Sinon la découverte de Paris). Mémoires d'un Parisien et Promenades et souvenirs sont des textes que j'ai plus apprécié, sans pour autant y retrouver la beauté poétique des Filles du Feu. Le premier vaut pour le témoignage du Paris des années 1830, et le second pour les souvenirs de l'auteur. Mais dans tout ça, règne ce qui m'a paru le plus dérangeant chez Nerval, l'impression d'histoires non conclues (Dans la grande majorité de ses textes).

Au final, un recueil que je conseille à ceux qui s'interesse à l'homme, afin de découvrir à travers de nombreux textes les multiples facettes d'un auteur unique.
_________________
Brise et ruine d’abord ce monde, nous verrons si l’autre surgit ensuite
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Emoti-^^girl :)



Inscrit le: 22 Nov 2011
Messages: 2

MessagePosté le: Mar Nov 22, 2011 1:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très jolis poèmes. Malheureusement, je n'en connais pas beaucoup.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1097
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Nov 29, 2011 12:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un classique qui manquait par ici ! A ma honte, je le connais encore très mal (en dehors des archi-connus comme "El Dedischado").
@ emoti-^^girl : Pour lire ses poèmes, tu peux aussi tout simplement aller fouiner sur Wikisource *Smile* Il n'y a pas d'intro ni de commentaire, mais pour une première découverte, c'est toujours utile.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1885
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Jeu Déc 29, 2011 4:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai rencontré quelques-uns de ses poèmes dans des anthologies et même si je ne pas beaucoup de mémoires avec les titres et auteurs en poésie - je n'en lis pas assez - j'ai immédiatement retenu celui-ci. Mon préféré est "El dedischado".
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Poésie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 149502 / 0