Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Cid - Pierre Corneille

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Théâtre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

vous avez aimé
un peu
20%
 20%  [ 1 ]
beaucoup
60%
 60%  [ 3 ]
à la folie
20%
 20%  [ 1 ]
pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 5

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5216
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Dim Sep 09, 2007 10:36 pm    Sujet du message: Le Cid - Pierre Corneille Répondre en citant



Je viens de relire Le Cid de Corneille, et j'ai réalisé qu'il n'y avait pas encore de topic dessus. Voilà désormais le manque comblé !

L'histoire, tout le monde la connaît, mais sait-on jamais, la voici (si vous ne la connaissez pas du tout, attention, ça spoile un brin !) :

Espagne, XIème siècle.
La belle Chimène est courtisée par deux amoureux, don Sanche et don Rodrigue. En son coeur, elle a choisi ce dernier. Mais leurs pères respectifs se querellent et se battent : le comte Gomès désarme facilement don Diègue.

Citation:
- Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie !
N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Et ne suis-je blanchi dans tous les travaux guerriers
Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?
Mon bras qu'avec respect toute l'Espagne admire,
Mon bras, qui tant de fois a sauvé cet empire,
Tant de fois affermi le trône de son roi,
Trahit donc ma querelle et ne fait rien pour moi ?

Don Diègue demande alors à son fils Rodrigue de le venger du comte Gomès, père de Chimène.
Citation:
- Rodrigue, as-tu du coeur ?
[...] va, cours, vole, et nous venge.

Rodrigue s'exécute et provoque le comte.
Citation:
- Jeune présomptueux !
- Parle sans t'émouvoir.
Je suis jeune, il est vrai : mais aux âmes bien nées,
La valeur n'attend point le nombre des années.
- Te mesurer à moi ! Qui t'a rendu si vain,
Toi qu'on n'a jamais vu les armes à la main ?
- Mes pareils à deux fois ne se font point connaître,
Et pour leurs coups d'essai veulent des coups de maître.
- Sais-tu bien qui je suis ?
- [...] J'attaque en téméraire un bras toujours vainqueur ;
Mais j'aurai trop de force, ayant assez de coeur.
A qui venge son père, il n'est rien impossible.
Ton bras est invaincu, mais non pas invincible.
- [...] J'admire ton courage, et je plains ta jeunesse.
Ne cherche point à faire un coup d'essai fatal ;
Dispense ma valeur d'un combat inégal ;
Trop peu d'honneur pour moi suivrait cette victoire :
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Rodrigue tue le comte. Désormais, l'honneur de Chimène l'empêche d'avouer son amour pour l'assassin de son père. Désespéré, Rodrigue demande à Chimène de le tuer, mais elle ne peut s'y résoudre.
Citation:
- Au nom d'un père mort, ou de notre amitié,
Punis-moi par vengeance, ou du moins par pitié.
Ton malheureux amant aura bien moins de peine
A mourir par ta main qu'à vivre avec ta haine.
- Va, je ne te hais point.

Sur ce, la ville subit une attaque des Maures. Rodrigue va se battre pour espérer regagner le pardon du Roi et l'amour de Chimène.
Citation:
- Nous partîmes cinq cents, mais par un prompt renfort,
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port
Tant, à nous voir marcher avec un tel visage,
Les plus épouvantés reprenaient de courage.
[...]Le flux les apporta, le flux les remporte;
Cependant que leurs rois, engagés parmi nous,
Et quelque peu des leurs, tous percés de nos coups,
Disputent vaillamment et vendent bien leur vie.
A se rendre moi-même en vain je les convie:
Le cimeterre au poing, ils ne m'écoutent pas;
Mais, voyant à leurs pieds tomber tous leurs soldats,
Et que seuls désormais en vain ils se défendent,
Ils demandent le chef: je me nomme, ils se rendent.
Je vous les envoyai tous deux en même temps;
Et le combat cessa faute de combattants.

Le Roi, don Fernand, est bien évidemment très content.
Citation:
- Mais deux rois tes captifs feront ta récompense.
Ils t'ont nommé tous deux leur Cid en ma présence :
Puisque Cid en leur langue est autant que seigneur,
Je ne t'envierai pas ce beau titre d'honneur.
Sois désormais le Cid : Qu'à ce grand nom tout cède ;
Qu'il comble d'épouvante et Grenade et Tolède
Et qu'il marque à tous ceux qui vivent sous mes lois
Et ce que tu me vaux, et ce que je te dois.

Cependant, Chimène n'est toujours pas satisfaite et réclame la mort de Rodrigue. Le roi lui accorde de choisir un champion qui combattra Rodrigue (don Sanche se propose) mais elle devra épouser le vainqueur, quel qu'il soit. Rodrigue compte se laisser tuer, mais Chimène, toujours amoureuse bien qu'elle ne veuille l'avouer, trouve tous les prétextes pour lui demander de n'en rien faire.
Le combat s'étant déroulé à l'écart de la cour, don Sanche revient seul, l'épée ensanglantée. Chimène, se croyant vengée, laisse alors éclater son amour.

Citation:
- Enfin Rodrigue est mort, et sa mort m'a changée
D'implacable ennemie en amante affligée.

Rodrigue avait cependant désarmé don Sanche sans le tuer et il est toujours vivant. Il demande une fois de plus à Chimène de le tuer, si c'est tout ce qui peut la satisfaire. Chimène chipote encore, mais le roi tranche : Elle épousera Rodrigue au bout d'un an, durant lequel le Cid commandera l'armée pour repousser les Maures.
Citation:
- Et possédant déjà le coeur de ta maîtresse,
Pour vaincre un point d'honneur qui combat contre toi,
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi.


Bon, j'ai un peu abusé des citations, à ce qu'il semble ! C'est que ce texte est absolument magnifique, je n'ai pas résisté. D'autant que la plupart des citations que j'ai reprises sont des grands classiques (le genre dont on sait qu'on les connaît sans savoir de quel texte elles sortent, si vous voyez ce que je veux dire *Wink* ).
Vous aurez compris que j'ai beaucoup aimé cette pièce, je trouve le personnage de Rodrigue très beau, et ces vers très agréables à lire (je n'aime pourtant guère les vers d'habitude). Je le conseille à tous ceux qui ne l'auraient pas encore lu, c'est superbe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zelphalya
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 2709
Localisation: Lille

MessagePosté le: Lun Sep 10, 2007 9:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Super présentation, bien que ça donne un côté "Feux de l'amour" :P
C'est vraiment une très belle pièce qu'il faut absolument lire *Smile*
_________________
Zelphalya,
Co-Administratrice du Coin des Lecteurs


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
L
Hellreader


Inscrit le: 10 Juin 2007
Messages: 640
Localisation: Ailleurs

MessagePosté le: Lun Sep 17, 2007 8:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Cid ou l'accession pour Corneille à la consécration. Il faut que je me le procure à tout prix. (Je ne suis pas allé jusqu'au bout du post de Soleil*, histoire de me réserver quelques surprises, mais il est certain que la tragédie classique doit énormément à cette oeuvre.)
_________________
Brise et ruine d’abord ce monde, nous verrons si l’autre surgit ensuite
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5216
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mar Sep 18, 2007 1:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L a écrit:
Il faut que je me le procure à tout prix.

J'ai idée que tu dois pouvoir emprunter ça dans toute bibliothèque correcte ! En plus, c'est du théâtre, donc en une heure c'est lu, ce n'est pas un gros investissement en temps...
Fonce, c'est du tout bon !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
naurelilie



Inscrit le: 17 Déc 2006
Messages: 568
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Mer Sep 19, 2007 12:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et si tu veux pas l'emprunter il existe dans la collection Librio à 2euros.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
L
Hellreader


Inscrit le: 10 Juin 2007
Messages: 640
Localisation: Ailleurs

MessagePosté le: Mer Sep 19, 2007 8:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Okay, merci pour le renseignement. Je vais essayer de le trouver, avec notes sur le contexte et sur l'oeuvre elle même. (Mais ça, çe doit être le cas de la plupart des éditions je pense).
_________________
Brise et ruine d’abord ce monde, nous verrons si l’autre surgit ensuite


Dernière édition par L le Ven Jan 04, 2008 1:17 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Outremer



Inscrit le: 26 Avr 2007
Messages: 824
Localisation: France

MessagePosté le: Dim Oct 21, 2007 3:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Cid est peut-être la pièce du répertoire français qui nous a légué le plus de citations mémorables (et je pense qu'à peu près tout le monde a du parodier au moins une fois dans sa vie la tirade de Don Diègue).

Cela étant dit, je dois dire que la conception très rigide (et très macho) de l'honneur qui anime la pièce ne me plaît pas beaucoup.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Apfeapfe



Inscrit le: 02 Mai 2013
Messages: 3
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Dim Mai 05, 2013 9:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le Cid est l'une des plus grandes pièces du théâtre français en matière d'aura et de renommée.
J'ai lu, et ai trouvé cette pièce intéressante à plus d'un titre. Des points assez classiques en somme, comme la place de l'honneur et du devoir, qui n'est certes plus tellement d'actualité mais que l'on peut encore retrouver de ci de là (regardez bien, vous trouverez sûrement des exemples dans votre quotidienne), je ne citerai pas les éternelles répliques que l'on entend partout maintenant, et qui sont une nouvelle preuve de son impact culturel.
Le récit a malgré tout vieilli je trouve. Mais ça n'est qu'un avis personnel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Théâtre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 142031 / 0