Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lorenzaccio - Alfred de Musset

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Théâtre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
un peu
20%
 20%  [ 1 ]
beaucoup
60%
 60%  [ 3 ]
à la folie
20%
 20%  [ 1 ]
pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 5

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5243
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Lun Mar 12, 2007 10:32 pm    Sujet du message: Lorenzaccio - Alfred de Musset Répondre en citant

Ce drame romantique fut inspirée à Alfred de Musset par George Sand, dont il était épris : Cette oeuvre développe "une conspiration en 1537" de cette auteure, et est basée sur des événements réels de l'histoire florentine du XVIe siècle.
Parue en 1834, elle ne fut pas représentée avant 1896, bien après la mort de l'auteur. Car en fait, il ne l'avait pas vraiment écrite en pensant qu'elle puisse être représentée un jour ! Elle ne respecte guère les formes théâtrales classiques : Trop de personnages, trop long (La pièce n'a d'ailleurs jamais été jouée intégralement). pas assez d'action (il s'agit plutôt de longs dialogues), trop irrégulier (changements perpétuels de lieux et de situations), écrite en prose avec de grandes variations de style...
Cette pièce reste cependant une des plus connues de Musset, et a été adaptée à de multiples occasions, apportant l'immortalité au personnage de Lorenzo de Florence. A mon sens, un grand classique.

Jeune gentilhomme florentin, Lorenzo se voue à L'instauration de la République. Pour cela, il souhaite abattre le tyran sanguinaire qui règne sur Florence, et qui n'est autre que son cousin le bâtard Alexandre de Medicis. Mais devant la protection dont s'entoure Alexandre, Lorenzo a choisi d'agir à couvert : Renonçant à son honneur et sa réputation, il est entré dans l'entourage d'Alexandre et s'est insinué dans ses bonnes grâces en se mettant au service de ses caprices de débauché...
Lorenzo présente donc deux facettes : Lorenzino le héros romantique empli d'idéaux, et Lorenzaccio (le suffixe marquant le mépris que lui vouent les Florentins) le bouffon, corrompu et pervers.

Cette pièce est en fait une réflexion cruelle sur la vanité de l'action humaine face au pouvoir politique : Le geste de Lorenzo n'aura d'autre effet que de porter au pouvoir un nouveau tyran. Prisonnier du masque de vice par lequel il comptait s'élever à la vertu d'un acte héroïque, Lorenso sera calomnié et verra sa tête mise à prix...

Extrait :
Philippe : Pauvre enfant, tu me navres le cœur ! Mais tu es honnête, quand tu auras délivré ta patrie, tu le redeviendras.
Lorenzo : Il est trop tard. Je me suis fait à ce métier. Le vice a été pour moi un vêtement ; maintenant il est collé à ma peau. Je suis vraiment un ruffian, et quand je plaisante sur mes pareils, je me sens sérieux comme la mort au milieu de ma gaieté. Brutus a fait le fou pour tuer Tarquin, et ce qui m'étonne en lui, c'est qu'il n'y ait pas laissé sa raison. Profite de moi, Philippe, voilà ce que j'ai à te dire ; ne travaille pas pour la patrie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Monsieur Pad



Inscrit le: 17 Aoû 2010
Messages: 184
Localisation: Loin

MessagePosté le: Mar Juil 24, 2012 5:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu cette pièce en Maths Sup. Le thème, cette année-là, était les mystères du moi. On avait aussi lu les Confessions de Saint Augustin et l'Age de l'Homme de Leiris.

Sur les trois oeuvres, j'avais préféré la pièce de Musset ( en même temps les deux autres livres ne sont pas vraiment ma tasse de thé ). Je n'ai pas vraiment été conquis par l'histoire (trop long, pas assez d'action comme l'indique Soleil). Je ne suis pas un grand lecteur de théâtre mais pour un grand classique, j'ai été un peu déçu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5808
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Juil 25, 2012 6:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah zut j'avais raté ce fil ! J'ai lu la pièce assez récemment (il y a une vingtaine d'années quand même, hein, mais je veux dire que j'étais largement adulte, pas dans le cours de mes études) et je l'avais beaucoup aimée, surtout du fait que les personnages (et notamment Lorenzo) m'avaient paru très justes psychologiquement.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mouton



Inscrit le: 01 Oct 2012
Messages: 13

MessagePosté le: Mer Oct 31, 2012 10:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que c'est un sujet à débattre, mais on considère Lorenzaccio comme "le héro romantique". Moi qui n'ai pas lu cet oeuvre (ça va se rattrapper *Wink* ) je voulez savoir ce que vous en pensiez.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5808
Localisation: Sud

MessagePosté le: Jeu Nov 01, 2012 8:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mes notions du "héros romantique" ont à peu près disparu de ma mémoire. Si ses caractéristiques sont d'être jeune, désespéré, voué à une mort prématurée et déterminé à se sacrifier corps et âme pour de nobles idéaux, ça lui ressemble indéniablement !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2425
Localisation: Great North

MessagePosté le: Sam Nov 03, 2012 1:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si on considère le romantisme comme la quêtes des passions exacerbées (passions au sens propre , c'est-à-dire l'acceptation de la plus grande souffrance par amour) , alors , il n'y a pas de doute , chez Musset , on est en plein dedans .
Aujourd'hui , le mot romantisme correspond plutôt dans l'esprit de bien des gens à "fleur-bleue" .
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5808
Localisation: Sud

MessagePosté le: Sam Nov 03, 2012 2:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et pourtant... "Les plus désespérés sont les chants les plus beaux / Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots" (je cite de mémoire, pardon si j'ai erré).
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2425
Localisation: Great North

MessagePosté le: Dim Nov 04, 2012 9:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens , pour voir que ce genre de thème n'est pas l'apanage du romantisme : à partir d'une idée d'un surréaliste (Jean Cocteau) , sur une musique baroque (Jean-Sébastien Bach) , avec une chorégraphie contemporaine (Roland Petit) et le plus aérien des danseurs depuis Noureev (Nicolas Le Riche) :

http://www.youtube.com/watch?v=R0ND-ByStgM

http://www.youtube.com/watch?v=pFEtpDzpcTU
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5808
Localisation: Sud

MessagePosté le: Dim Nov 04, 2012 3:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Superbe ! Cela dit, Cocteau n'a jamais fait partie des surréalistes.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2425
Localisation: Great North

MessagePosté le: Dim Nov 04, 2012 4:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
Superbe ! Cela dit, Cocteau n'a jamais fait partie des surréalistes.


4ème paragraphe , il est à l'origine du terme même :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Cocteau

Certes , il n'a pas suivi Breton , mais vu que celui-ci a exclu quasiment tout le monde du mouvement... Cocteau a bel et bien fait de l'onirisme son matériau premier , et , à cet égard , il me semble donc bien surréaliste , héritier du symbolisme .
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5808
Localisation: Sud

MessagePosté le: Dim Nov 04, 2012 4:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'étais allée vérifier au même endroit avant de répondre ;-). Il est à l'origine de beaucoup de choses et ne s'est jamais laissé enfermer dans aucune. Que le terme de surréalisme ait été prononcé à propos de Parade ne signifie pas qu'il ait été surréaliste, c'est d'ailleurs un style (celui de Parade ou d'ailleurs des Mariés de la Tour Eiffel, à propos duquel on pourrait aussi parler de surréalisme) auquel il ne s'est pas attardé : dès Thomas l'imposteur, il était déjà ailleurs.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Théâtre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 144670 / 0