Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ces livres que l'on ne finit pas...
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> A vous la parole
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Sam Mar 10, 2012 6:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

...disons que j'apprécie de l'analyser en classe, moins de partir avec lui sur la plage ou en WE.
Revenir en haut de page
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2739
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Sam Mar 10, 2012 7:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Franchement, je ne vois même pas ce qu'il y a à étudier en classe.
Le désert qui s'oppose à la modernité? Supeeeeeeeeeeer!

Je trouve qu'il y a des ouvrages plus riches...
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Sam Mar 10, 2012 7:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Ville de ciment et d'acier, murailles de verre s'élançant indéfiniment vers le ciel, ville aux dessins incrustés, aux sillons tous pareils, aux drapeaux, étoiles, lueurs rouges, filaments incandescents à l'intérieur des lampes, électricité parcourant les réseaux de fils de laiton en murmurant sa vibration doucereuse. Bruissements des mécanismes secrets cachés dans leurs boîtes, tic-tac des montres, ronronnement des ascenseurs montant, descendant. Halètement des vélomoteurs, cliquetis des soupapes, klaxons, klaxons. Tout ça parlait son langage, racontait son histoire de bielles et de pistons. Les moteurs vivaient, au hasard, enfermés dans les capots des automobiles, dégageant leur odeur d'huile et de carburant. La chaleur les auréolait sans cesse, montait des culasses brûlantes, se répandait dans les rues et se mêlait à la chaleur des hommes. Ville vivante. Les trolleybus glissaient sur leurs pneus, en gémissant continuellement. Le trolleybus numéro 9 longeait le trottoir, et à travers les vitres on voyait la cargaison de visages pareils. II dépassait un cycliste, il avançait sur la chaussée noire, on voyait les larges bandes des pneus s'écraser sur le sol avec un bruit d'eau. Le trolleybus numéro 9 avançait, portant dans son ventre les grappes de visages aux yeux tous pareils. Sur son dos, les deux antennes dressées couraient le long des fils électriques, s'inclinant, vibrant, crissant. De temps à autre, une boule d'étincelles jaillissait en claquant du bout des antennes, et on sentait dans l'air une drôle d'odeur de soufre. Le trolleybus numéro 9 s'arrêtait devant un pylône sur lequel était écrit « ROSA BONHEUR ». Les freins sifflaient, les portes se repliaient, et il y avait des gens qui descendaient à l'avant pendant que d'autres montaient à l'arrière.
C'était ainsi. Puis le trolleybus numéro 9 repartait le long du trottoir portant dans son ventre la grappe d'œufs blanchâtres, en route vers le but inconnu. En route vers le terminus toujours recommencé, l'espèce de place déserte avec un jardin poussiéreux, où il virait lentement sur lui-
même avant de repartir en sens inverse.

J.M.G. Le Clézio, « Ville vivante » Le livre des fuites, 1969.


Ben moi, j'aime comme il parle de la ville.
Revenir en haut de page
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2739
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Sam Mar 10, 2012 9:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah, j'admets que ce passage n'est pas mal.

Ce que je connais de Le Clézio, c'est aussi le sujet de brevet d'il y a quelques années, "l'enfant sous le pont". Franchement, ce n'était pas terrible non plus.

Enfin, je ne peux pas juger de l'oeuvre entière en ayant juste lu un extrait et les 2/3 d'un roman. Mais pour le moment, ça ne me plaît pas.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zelphalya
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 2795
Localisation: Lille

MessagePosté le: Lun Mar 12, 2012 11:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je garde un souvenir particulier de Le Clézio dont j'ai lu La Ronde et autres faits divers au lycée en seconde. J'avais trouvé l'écriture riche quoi qu'un peu longue, ce qui m'avait dérangé le plus à l'époque c'était l'aspect morbide alors qu'en seconde on est à un âge où on remet en cause son existence, ça a tendance à pousser au suicide comme lecture. Mais c'était intéressant néanmoins, je pense juste que j'aurais aimé lire ça à un âge plus "optimiste". Bref, c'est pas l'histoire qui est intéressante mais les mots qu'il utilise et comment il les utilise.
_________________
Zelphalya,
Co-Administratrice du Coin des Lecteurs


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2831
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mar Mar 13, 2012 12:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le Clézio m'ennuie , c'est effectivement un auteur à la mode dans l'Educ. Nat. , et plus précisément au brevet , mais qu'en restera-t-il ?
Le souffle romanesque est absent , les personnages sont falots , la langue , quoique précise demeure fade ; bref , un faiseur à la mode de plus .
De la même époque , ayant les faveurs des Autorités et nettement plus jouissif et varié , je préfère Pennac -qui ne sera probablement jamais nobellisé ; la belle affaire !
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2739
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mar Mar 13, 2012 9:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:
Le Clézio m'ennuie , c'est effectivement un auteur à la mode dans l'Educ. Nat. , et plus précisément au brevet , mais qu'en restera-t-il ?
Le souffle romanesque est absent , les personnages sont falots , la langue , quoique précise demeure fade ; bref , un faiseur à la mode de plus .

Ah, toi aussi?
C'est exactement ce que je pense de Désert...
Je n'en reviens pas qu'il ait eu le Nobel.
Ca dépasse la question de goût : il y a des auteurs que je n'aime pas mais dont je reconnais le talent. Mais là, je le cherche, le talent...

Pas lu La Ronde. Peut-être essaierai-je un jour? Mais pas dans l'immédiat.

Bon, allez, j'arrête d'être méchante. *Smile*
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5536
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mer Avr 11, 2012 12:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Finalement, j'ai renoncé à "Belle du Seigneur" d'Albert Cohen.
J'ai lu 30 pages. J'ai eu droit à plusieurs pages d'affilée de "remarques en vue d'écrire un roman" puis de conversation téléphonique. Avec des phrases de 10 lignes de long dont on a oublié le début quand on arrive enfin à la fin.
J'ai feuilleté... -> des pages et des pages ininterrompues, sans aucun passage à la ligne. J'ai sans cherché trouvé un chapitre complet de 12 pages constitué d'un seul paragraphe. Pfff. Si l'auteur ne fait aucun effort pour aérer son texte, je ne vois pas pourquoi moi je devrais faire l'effort de le lire.
Si encore c'était court... mais là il me restait 800 pages. Sans moi !
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Mer Avr 11, 2012 7:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ! Belle du Seigneur, ça passe ou ça casse. On se laisse emporter par les mots ou on fait un rejet absolu.
Perso, j'aime assez Cohen, son style, alors je suis mauvaise juge.
Revenir en haut de page
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2831
Localisation: Great North

MessagePosté le: Jeu Avr 12, 2012 10:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

Si tu as lu 30 p. , tu as dû lire le passage où Ariane est dans son bain et se parle à elle-même , un petit bijou pour ce qui me concerne .
Au sujet des paragraphes , il faut savoir que Cohen n'écrivait pas , tout ses textes étaient directement oralisés et sa femme les écrivait sous sa dictée , c'est aussi ce qui explique son style si particulier .
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
suisse24
Louis la Brocante


Inscrit le: 13 Mar 2005
Messages: 3116
Localisation: 92 Antony

MessagePosté le: Jeu Avr 12, 2012 11:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je picore le "Maïa Mazaurette" , mais sans réelle envie....Je ne sais pas si j'irais au bout.... *Rolling Eyes*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4604
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Jeu Avr 12, 2012 12:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

dommage Soleil, il y a des moments très drôles dans Belle du Seigneur !
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5536
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Jeu Avr 12, 2012 1:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:
Si tu as lu 30 p. , tu as dû lire le passage où Ariane est dans son bain et se parle à elle-même , un petit bijou pour ce qui me concerne .
Au sujet des paragraphes , il faut savoir que Cohen n'écrivait pas , tout ses textes étaient directement oralisés et sa femme les écrivait sous sa dictée , c'est aussi ce qui explique son style si particulier .

Soit notre exemplaire n'a pas la même densité et 30p ne représentent pas la même chose, soit j'ai déjà tout oublié (!) mais je ne me rappelle pas d'Ariane dans son bain...
Chef d'oeuvre du romantisme, très drôle, etc : moi j'ai surtout ressenti un immense ennui ! *Sad*
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Jeu Avr 12, 2012 6:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Euh, non....ce n'est pas un chef d'oeuvre du Romantisme.
Mais il faut dire qu'il y a une multitudes de filles et de femmes qui ont craqué sur ce type d'amour, ce qui explique sans doute son succès. Un succès féminin.
Mais je reconnais qu'il est très long et que les atermoiements à n'en plus finir peuvent devenir lassants.

Lis donc Le Livre de ma mère, du même auteur. Différent. Touchant.
Revenir en haut de page
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6165
Localisation: Sud

MessagePosté le: Jeu Avr 12, 2012 6:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

suisse24 a écrit:
Je picore le "Maïa Mazaurette" , mais sans réelle envie....Je ne sais pas si j'irais au bout.... *Rolling Eyes*

Je te comprends : si je n'avais pas eu à le chroniquer, je ne crois pas que j'y serais allée moi-même *Rolling Eyes* ...
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5536
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Jeu Avr 12, 2012 6:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Camille a écrit:
Lis donc Le Livre de ma mère, du même auteur. Différent. Touchant.

Belle du seigneur est le seul que possède la bibliothèque (et encore, je l'ai fait sortir de la réserve où il avait échoué). Cohen, c'est fini pour moi.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5949
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2012 9:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

krys a écrit:
dommage Soleil, il y a des moments très drôles dans Belle du Seigneur !

Seulement si tu aimes te moquer des gens.
J'ai trouvé les personnages pitoyables (dans le mauvais sens du terme), nombrilistes et complètement à côté de la plaque. Ca m'a fait penser à un mauvais remake de Mme Bovary.
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
J'ai un blog, et maintenant, j'ai publié un roman
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4604
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Ven Avr 13, 2012 6:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne dirais pas que c'est un chef d'oeuvre du romantisme, au contraire. C'en est plutôt une parodie.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Tango's
Invité





MessagePosté le: Sam Juin 02, 2012 6:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Dernièrement, je n'ai pas pu terminer Furie de John Farris, bien trop lent a mon goût. Et puis, l'histoire, je la cherche toujours. Pourtant, je me suis forcé, mais rien a faire.
Revenir en haut de page
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5536
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Sam Sep 15, 2012 10:53 am    Sujet du message: Répondre en citant


J'ai abandonné en cours de route "Kamui Den", le "manga culte" (selon la couverture) de Sanpei Shirato.
Je n'accrochais pas du tout aux dessins, alors quand je voyais le pavé (près de 1500 pages pour le T1 quand même !) ça me faisait soupirer. J'ai tenu 1 chapitre (une centaine de pages quand même) avant de renoncer.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zpoupette



Inscrit le: 22 Sep 2012
Messages: 29
Localisation: Chartres (28)

MessagePosté le: Sam Sep 22, 2012 5:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Petite nouvelle sur ce forum donc je vous salue.

Euh... j'ai abandonné "The reader" (Le liseur ou le Lecteur en français) de Bernhard Schlink. Je m'étais dit que si le film sortait, c'est que le livre devait être bien. Ben, pas vraiment en ce qui me concerne. Je me suis arrêtée au chapitre 10, ça fait 1 ou 2 ans déjà et je ne le reprendrai pas. Je n'aime pas le style de l'auteur. Beaucoup trop de passages philosophiques, qui font mal aux neurones... Je n'aime pas qu'un bouquin me prenne la tête sinon ce n'est plus un plaisir mais une torture.

Et un autre livre mais j'arriverai à la fin... un jour, même si je ne le reprends que dans un an ou 2 : "L'attrappe-coeur" de J. D. Salinger. J'en ai énormément entendu parlé depuis des années et étant fan d'Indochine, je me suis dis "allez ! je vais me cultiver un peu". Bon, il n'est pas nul mais il ne me parle pas spécialement. P'tet parce que je n'ai plus l'âge d'une adolescente et que l'époque de l'histoire n'a pas d'écho dans mon époque.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
ludo



Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 32

MessagePosté le: Sam Sep 29, 2012 9:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous.

J'ai une philosophie avec les bouquins :

Si c'est moi qui choisit de lire un bouquin, il faut que j'y trouve "mon compte". La lecture est un plaisir, et je demande au livre que je lis de m'emmener où l'auteur désire aller. Donc, si je n'arrive pas à accrocher je me prends pas la tête et je laisse tomber !

Ensuite, je n'achète que les bouquins que j'ai très envie de lire ( les valeurs sûres en neuf, les autres en occasion et souvent en poche), pour la curiosité les conseils donnés, ect... je les prends à la bibliothèque municipale.

Cependant, il m'est arrivé d'acheter des livres et le ne les ai pas terminés. Les raisons sont diverses : pas le bon moment auquel cas, je tente plus tard, et cela passe. Il arrive que je trouve cela nul, maladroit, intéressant, ect.... et là, je ne m’inflige pas la peine.

Pour les autres livres que je DOIS lire, et bien, je prends mon mal en patience...

J'ai un peu de mal à comprendre que lorsque c'est dans le cadre du plaisir, certains d'entre vous poursuive une lecture qui ne les captive pas...
_________________
Un peu de pub pour un "jeune" blog que je viens de découvrir. Histoire d'encourager.

http://albedo.eklablog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2258
Localisation: ouest

MessagePosté le: Sam Sep 29, 2012 10:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

ludo a écrit:
J'ai un peu de mal à comprendre que lorsque c'est dans le cadre du plaisir, certains d'entre vous poursuive une lecture qui ne les captive pas...


l'espoir,
la peur de passer à côté de quelque chose, "on ne sait jamais",
l'envie de donner sa chance au livre et à son auteur

et puis, il y a une différence entre "ne pas être captivé", "être rebuté", "s'ennuyer", "être dégoûté".

un livre est rarement mauvais à 100 %. par exemple, je continue car je m'attache à un personnage, je veux savoir ce qu'il va lui arriver. je lis alors en diagonale.

et enfin, bizarrement (ou pas), beaucoup d'entre nous ne lisent pas que pour le plaisir. nous nous sommes engagés à donner notre avis sur un livre pour un comité de lecture, un site web de critiques littéraires... *Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2831
Localisation: Great North

MessagePosté le: Sam Sep 29, 2012 12:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

lily cocci a écrit:

et enfin, bizarrement (ou pas), beaucoup d'entre nous ne lisent pas que pour le plaisir. nous nous sommes engagés à donner notre avis sur un livre pour un comité de lecture, un site web de critiques littéraires... *Smile*


Sans oublier le boulot , les oeuvres au programme , il faut bien les lire... et les relire et les zzzzzzzzzzzz...
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Sam Sep 29, 2012 1:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

lily cocci a écrit:
ludo a écrit:
J'ai un peu de mal à comprendre que lorsque c'est dans le cadre du plaisir, certains d'entre vous poursuive une lecture qui ne les captive pas...


l'espoir,
la peur de passer à côté de quelque chose, "on ne sait jamais",
l'envie de donner sa chance au livre et à son auteur



C'est ce qui m'est arrivé avec Shutter Island, par exemple. je trouvais l'histoire légèrement ennuyeuse, je "tirais la patte", mais j'ai été agréablement surprise par le dénouement. Heureusement que je n'ai pas abandonné dès les premiers signes d'ennui.
Quand j'abandonne un livre c'est vraiment en désespoir de cause, quand, décidément, non, ça ne passe pas, que ce soit l'histoire, ou le style.
Et bien sûr, si je ne me suis pas engagée à le lire entièrement ! Dans ce cas-là, tant pis pour moi !

Edit : bizarre, je pensais avoir déjà indiqué ici quelques livres que je n'ai pas pu terminer (encore un coup du grand méchant bug ?)
De mémoire, (et certainement au grand dam de certains d'entre vous !) :
Le grand Meaulnes
A la recherche du temps perdu de Proust
Récemment La séparation de Priest, Blanche-neige et les lance-missiles de Catherine Dufour.
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6165
Localisation: Sud

MessagePosté le: Sam Sep 29, 2012 6:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Arf, tous titres que j'ai bien aimés, pour ma part :-( !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Sam Sep 29, 2012 6:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a de ça une dizaine d'années, j'ai abandonné Les Voies d'Anubis de Tim Powers, définitivement pensais-je, car je n'avais pas accroché aux premières pages.....

Vous imaginez le sacrilège si je n'avais pas eu la bonne idée de le reprendre, un jour, alors que c'est un de mes meilleurs souvenirs de lecture !
Revenir en haut de page
ludo



Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 32

MessagePosté le: Sam Sep 29, 2012 8:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

lily cocci a écrit:
ludo a écrit:
J'ai un peu de mal à comprendre que lorsque c'est dans le cadre du plaisir, certains d'entre vous poursuive une lecture qui ne les captive pas...


l'espoir,
la peur de passer à côté de quelque chose, "on ne sait jamais",
l'envie de donner sa chance au livre et à son auteur

(...)

et enfin, bizarrement (ou pas), beaucoup d'entre nous ne lisent pas que pour le plaisir. nous nous sommes engagés à donner notre avis sur un livre pour un comité de lecture, un site web de critiques littéraires... *Smile*


L'espoir est effectivement un... ressort particulièrement fort.

J'ai précisé quand il s'agit de lire pour le plaisir... Ceci dit, un bouquin, je ne l'abandonne pas au bout d'une dizaine de pages. Je lis 150 à 200 pages généralement avant d'abandonner. Je laisse toujours sa "chance " à un auteur.

Personnellement, j'ai pas eu le loisir d'avoir "l'obligation" de lire des oeuvres pour les critiquer,(ou les chroniquer, quelque soit le verbe que vous voulez employez...)

J'ai été tenté une ou deux fois de me faire un site ou un blog. Or, les maintenant quelques années depuis lesquelles je surfe sur les blog littéraires (surtout SFFF), ont achevé de me dissuader.

J'ai remarqué que globalement tout ce petit monde se connaît via les différents événements ( salons, utopiales, ect...) et forme un cercle restreint, voire exclusif, qui semble difficile d'intégrer (apparence extérieure j'en conviens). Tout ce monde se congratule, "s'auto-référence ",.... Bref, si tes obligations, familiales, financières ou professionnelles ne te permettent pas de t'y rendre, tu n'en fais pas partie. En plus, si tu ne connais aucun auteur, n'a jamais eu une discussion, ect.... de l'extérieur c'est... bizarre et on a du mal à distinguer en quoi alors les blogs ne sont qu'amateur, en quoi le bloggueur est libre d'exprimer sincèrement son opinion.

Voilà. C'est juste une impression forcément subjective.

Edit :

Je viens de me relire, et ce post pourrait être mal interprété. Je ne critique pas. Je fais part d'un simple constat de l'extérieur, et des raisons qui font que je ne me lance pas dans l'aventure. Pas l’intention d'émettre un quelconque jugement de valeur.

_________________
Un peu de pub pour un "jeune" blog que je viens de découvrir. Histoire d'encourager.

http://albedo.eklablog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6165
Localisation: Sud

MessagePosté le: Dim Sep 30, 2012 7:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne fréquente pas les blogs, mais je suis forumeuse de longue date, ce qui m'a permis de discuter avec des auteurs SFFF, et j'ai eu plaisir à le faire "en vrai" lors de salons (Utos, Imaginales). Cela ne m'a jamais empêchée de dire ce que j'avais à dire quand je chronique pour les Chroniques de l'Imaginaire http://climaginaire.com/ même si j'essaie de le faire en évitant les attaques personnelles (mais ça, c'est normal, nan ?). Et nous sommes toujours à la recherche de nouveaux chroniqueurs !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Dim Sep 30, 2012 8:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
J'ai été tenté une ou deux fois de me faire un site ou un blog. Or, les maintenant quelques années depuis lesquelles je surfe sur les blog littéraires (surtout SFFF), ont achevé de me dissuader.

J'ai remarqué que globalement tout ce petit monde se connaît via les différents événements ( salons, utopiales, ect...) et forme un cercle restreint, voire exclusif, qui semble difficile d'intégrer (apparence extérieure j'en conviens). Tout ce monde se congratule, "s'auto-référence ",.... Bref, si tes obligations, familiales, financières ou professionnelles ne te permettent pas de t'y rendre, tu n'en fais pas partie. En plus, si tu ne connais aucun auteur, n'a jamais eu une discussion, ect.... de l'extérieur c'est... bizarre et on a du mal à distinguer en quoi alors les blogs ne sont qu'amateur, en quoi le bloggueur est libre d'exprimer sincèrement son opinion.


Ah là, je suis tout à fait d'accord !
Combien de blogs qui présentent les mêmes livres, pire, qui font la promotion des mêmes livres. Parce que c'est bien de cela dont il s'agit, n'en doutons pas, puisque ce sont bien les éditeurs qui envoient via leurs services de presse, des livres nouvellement parus aux blogueurs....Or, je ne sais pas pour vous, mais moi, quand on me fait un cadeau, même si je le trouve infect, jamais je ne le dirai ! Ou alors j'atténuerai un peu la critique...
Bref, comme toi, ludo, je trouve que les critiques sur les blogs sont formatées, artificielles, consensuelles et je n'y vais plus trop depuis qu'un excellent blog que je suivais est tout doucement tombé dans ce verbiage immonde, convenu, allant jusqu'à porter aux nues des auteurs à la mode mais que la blogueuse en question n'aurait même pas effleuré du regard avant.



Et pour répondre à LIsbeï

Lisbeï a écrit:
Je ne fréquente pas les blogs, mais je suis forumeuse de longue date, ce qui m'a permis de discuter avec des auteurs SFFF, et j'ai eu plaisir à le faire "en vrai" lors de salons (Utos, Imaginales). Cela ne m'a jamais empêchée de dire ce que j'avais à dire quand je chronique pour les Chroniques de l'Imaginaire http://climaginaire.com/ même si j'essaie de le faire en évitant les attaques personnelles (mais ça, c'est normal, nan ?). Et nous sommes toujours à la recherche de nouveaux chroniqueurs !


Je ne doute évidemment pas de ta sincérité, mais ce qui me perturbe, dans les blogs, c'est cette promotion presque gratuite qui est faite pour les mêmes auteurs, les mêmes livres, créant ainsi une mode à laquelle aucun internaute ne peut échapper pour peu qu'il cherche à acheter un livre. Il a sans cesse sous les yeux les mêmes auteurs, les mêmes best-sellers, et il voit peu à peu disparaître certains noms, non seulement des pages internet mais, pire, des maisons d'édition ! J'ai déjà clamé ma rancoeur devant la disparition des Mauriac en livre de poche. J'ai d'ailleurs déjà téléphoné aux éditeurs pour leur dire ma façon de penser. Réponse: "On ne les lit plus." Et alors !!!!! A qui la faute ! Ils ne prennent même plus la peine de les éditer en poche , le format que tout le monde peut se payer !
Alors c'est dit, si un jour j'ai le courage de me lancer dans un blog, je me donnerai pour mission de sortir de l'oubli L'Agneau de Mauriac (qui connaît ?), Le Mal, du même auteur, et tant d'autres qui ne méritent pas ce sort indigne


Mais bon, je suis paresseuse de nature.... *Mr. Green*
Revenir en haut de page
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6165
Localisation: Sud

MessagePosté le: Dim Sep 30, 2012 9:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
ce sont bien les éditeurs qui envoient via leurs services de presse, des livres nouvellement parus aux blogueurs....Or, je ne sais pas pour vous, mais moi, quand on me fait un cadeau, même si je le trouve infect, jamais je ne le dirai ! Ou alors j'atténuerai un peu la critique...

Je ne peux pas répondre quant aux blogs, encore une fois je ne les fréquente pas. Mais je m'insurge néanmoins : un livre en service presse N'est PAS un "cadeau". C'est une offre, si tu veux, et ce n'est pas la même chose. Faire une chronique, c'est du travail, et il est normal que la personne qui le fait soit rétribuée pour cela, sa rétribution étant le bouquin. Cela dit, il m'est déjà arrivé, et plus d'une fois !, de chroniquer un livre que je m'étais acheté, mais comme je suis extrêmement flemmarde *Embarassed* je le fais rarement. Et si l'éditeur a fait un boulot de m*** je n'hésite surtout pas à le dire. A titre d'exemple, va donc voir ici http://climaginaire.com/index.php/climaginaire/Livre/Jeunesse/Fantasy-Fantastique-SF/Les-Aurateurs-d-Istropee ou même là http://climaginaire.com/index.php/climaginaire/Livre/Roman-Nouvelle/SF/L-ennemi-dans-l-ombre-Volume-2, où je m'insurge contre le traducteur. Après, il ne faut pas attendre d'insultes de ma part, non plus, ce n'est pas du tout mon style, mais j'estime que je peux manifester mon mécontentement gentiment.

Par ailleurs, je te fais remarquer que si personne ne suivait les blogs le phénomène que tu décris n'existerait pas. C'est comme la télé. En ce qui me concerne j'estime que le public-mouton de Panurge est au moins autant critiquable que les critiques, payés ou pas.

Ou cesse d'être flemmarde et crée ton propre blog où tu défendras Mauriac et taperas sur Jane Austen *Razz* . Ou propose-nous une chronique de tes Mauriac préférés, pourquoi pas ?! Cela dit, les Chroniques de l'Imaginaire sont majoritairement dédiées aux littératures de l'Imaginaire, même si c'est de moins en moins vrai...
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Belgarion
Roi de Riva


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 4373
Localisation: Riva (accessoirement à Lille)

MessagePosté le: Dim Sep 30, 2012 9:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Réponse simple : c'est le jeu de la promotion. Les "Chroniques" fonctionnent en partenariat avec des éditeurs qui envoient des livres en service de presse, comme pour n'importe quel autre média (presse écrite, radiophonique ou télévisuelle). Par contre, l'éditeur n'a aucune certitude quant au fait que le chroniqueur aime ou pas l'oeuvre reçue, et les envois suivants ne dépendent pas du contenu des précédents.

Après, rien n'empêche les chroniqueurs de faire des sujets sur les oublis, mais c'est plutôt une question de temps et de motivation. Tu veux faire des fiches sur ces oubliés ? Soit, je suis prêt à te les publier comme les autres. On en parle quand tu veux.
_________________
Co-administrateur du Coin des Lecteurs ; Rédacteur et correcteur des Chroniques de l'Imaginaire ; Membre de l'Association Tolkiendil
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
ludo



Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 32

MessagePosté le: Dim Sep 30, 2012 9:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
Je ne fréquente pas les blogs, mais je suis forumeuse de longue date, ce qui m'a permis de discuter avec des auteurs SFFF, et j'ai eu plaisir à le faire "en vrai" lors de salons (Utos, Imaginales). Cela ne m'a jamais empêchée de dire ce que j'avais à dire quand je chronique pour les Chroniques de l'Imaginaire http://climaginaire.com/ même si j'essaie de le faire en évitant les attaques personnelles (mais ça, c'est normal, nan ?). Et nous sommes toujours à la recherche de nouveaux chroniqueurs !


Merci pour le lien. Je vais faire un tour.

Cela doit être sympa de rencontrer des gens que tu admires ou que tu aimes. Une expérience concluante et positive ?

Non, je ne chronique pas, je suis devenu trop fainéant pour cela, et puis, je ne sais pas. Si un auteur me file un livre pour donner mon avis, je ne sais pas si j'arriverai à rester objectif. Enfin, je ne sais pas trop m'expliquer.

Bravo de rester dans ton optique et d'écrire ton point de vue sans rester "prisonnier". Je continue à naviguer sur différents blogs, à lire sur les nouveautés, mais j'utilise aussi Amazon ou la Fnac et lis les mauvaises critiques pour me faire une idée . *Twisted Evil*
_________________
Un peu de pub pour un "jeune" blog que je viens de découvrir. Histoire d'encourager.

http://albedo.eklablog.com/


Dernière édition par ludo le Dim Sep 30, 2012 9:42 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ludo



Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 32

MessagePosté le: Dim Sep 30, 2012 9:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

Camille a écrit:
Citation:
J'ai été tenté une ou deux fois de me faire un site ou un blog. Or, les maintenant quelques années depuis lesquelles je surfe sur les blog littéraires (surtout SFFF), ont achevé de me dissuader.

J'ai remarqué que globalement tout ce petit monde se connaît via les différents événements ( salons, utopiales, ect...) et forme un cercle restreint, voire exclusif, qui semble difficile d'intégrer (apparence extérieure j'en conviens). Tout ce monde se congratule, "s'auto-référence ",.... Bref, si tes obligations, familiales, financières ou professionnelles ne te permettent pas de t'y rendre, tu n'en fais pas partie. En plus, si tu ne connais aucun auteur, n'a jamais eu une discussion, ect.... de l'extérieur c'est... bizarre et on a du mal à distinguer en quoi alors les blogs ne sont qu'amateur, en quoi le bloggueur est libre d'exprimer sincèrement son opinion.


Ah là, je suis tout à fait d'accord !
Combien de blogs qui présentent les mêmes livres, pire, qui font la promotion des mêmes livres. Parce que c'est bien de cela dont il s'agit, n'en doutons pas, puisque ce sont bien les éditeurs qui envoient via leurs services de presse, des livres nouvellement parus aux blogueurs....Or, je ne sais pas pour vous, mais moi, quand on me fait un cadeau, même si je le trouve infect, jamais je ne le dirai ! Ou alors j'atténuerai un peu la critique...
Bref, comme toi, ludo, je trouve que les critiques sur les blogs sont formatées, artificielles, consensuelles et je n'y vais plus trop depuis qu'un excellent blog que je suivais est tout doucement tombé dans ce verbiage immonde, convenu, allant jusqu'à porter aux nues des auteurs à la mode mais que la blogueuse en question n'aurait même pas effleuré du regard avant.


Mais bon, je suis paresseuse de nature.... *Mr. Green*


Merci, mon impression n'est pas tirée par les cheveux.
Et, il est vrai que c'est surtout cette vague concernant les romans qui sortent, et où quasiment tous les blogs les commentent qui m'a finalement déçu.

Je fais un petite pub pour un blog récent dans ma signature, et c'est surtout parce que le blogueur/blogueuse ne chronique pas les nouveautés, il y a de vieux romans.
_________________
Un peu de pub pour un "jeune" blog que je viens de découvrir. Histoire d'encourager.

http://albedo.eklablog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Dim Sep 30, 2012 11:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï et Belgarion: Je ne critique pas Les Chroniques de l'imaginaire que je connais peu, d'ailleurs, même si j'y suis allée une fois ou deux, histoire de voir où allait votre coeur, (j'ai trouvé le site très bien) , mais mes remarques visent plus largement à la fois Internet et les éditeurs qui y trouvent bien leur compte.
J'ai déjà dit que cela me navrait que les Grands Auteurs ne soient plus édités en poche, ce qui nous interdit presque de les étudier en classe, par exemple, parce que même là, ce sont les éditeurs qui mine de rien décident des oeuvres qui seront étudiées au bac en les publiant, elles, et pas d'autres, en collections abordables au porte-monnaie des parents, et ça, ça m'énerve à un point !....
Maintenant, publier mes pauvres critiques des auteurs oubliés....Laissez-moi rire ! Qu'est-ce que cela changerait ? Est-ce qu'une pauvre résistante un peu has been drainerait les internautes vers une littérature et des auteurs plus confidentiels ? Qui lit encore Julien Green, Oates, Gide, Giono, Sartre, Proust etc ? Même pas les profs de français, alors.... *Rolling Eyes*
Et je n'ai pas une âme de Don Quichotte: pas envie de me lancer dans une croisade perdue d'avance au profit d'un ou deux égarés qui se diront qu'ils sont tombés dans un piège, que ces bouquins sont trop compliqués, que Terry Pratchett est plus drôle, que Jane Austen, au moins, est romantique, ou que Harlan Coben est plus palpitant et plus facile à lire...
Non, non, la paresse est ma seule façon de très égoïstement garder mes trésors pour moi seule !*Very Happy*

Et j'ai lu Austen, Pratchett et tous les autres, et une fois, je me suis même égarée dans un Coben et un Musso, histoire de ne pas mourir idiote. Si, si. *Very Happy*



Tenez, voilà un éditeur qui semble plus raisonnable et qui réédite certains Oubliés: http://www.espacenord.com/.
Dommage qu'il ne propose pas d'acheter via son site...Nul n'est parfait. *Very Happy*
Revenir en haut de page
Belgarion
Roi de Riva


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 4373
Localisation: Riva (accessoirement à Lille)

MessagePosté le: Lun Oct 01, 2012 5:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vous qui voyez.
_________________
Co-administrateur du Coin des Lecteurs ; Rédacteur et correcteur des Chroniques de l'Imaginaire ; Membre de l'Association Tolkiendil
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2831
Localisation: Great North

MessagePosté le: Lun Oct 01, 2012 9:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

Camille a écrit:
Qui lit encore Julien Green, Oates, Gide, Giono, Sartre, Proust etc ? Même pas les profs de français,


Heu... si .
Mais je reconnais que sur les 6 collègues de lettres de mon établissement , nous ne sommes que deux à lire autre chose que de la littérature jeunesse .
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2258
Localisation: ouest

MessagePosté le: Mar Oct 02, 2012 8:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:
Mais je reconnais que sur les 6 collègues de lettres de mon établissement , nous ne sommes que deux à lire autre chose que de la littérature jeunesse .


et moi je connais des profs de lettres qui ne lisent pas de littérature jeunesse. l'équilibre, le juste milieu, la voie moyenne, quel objectif ambitieux, mais quel bonheur !... *Mr. Green*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2739
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mer Oct 03, 2012 8:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

En même temps, la littérature jeunesse n'est plus censée faire partie des programmes de français du secondaire, donc bon. Certes, il y en a de la très bonne, mais qui ne rentre pas dans le cadre des programmes. Ex : le Clan des Otoris.

D'autre part, j'ai une collègue qui dit toujours : "on peut aimer la Grèce et la Sicile". On peut lire Pratchett et Proust, Austen et Gide. C'est vrai qu'il y aura toujours plus de lecteurs pour les livres faciles d'accès, mais je ne vois pas comment empêcher cela.

C'est vrai que je suis toujours épatée quand j'apprends que des profs ne lisent pas ou peu, ou qu'ils ne lisent jamais de classiques. Bref...

Par contre, je suis d'accord avec la diatribe contre les éditeurs scolaires. L'offre est de plus en plus standardisée, y compris pour les classiques. Qu'ils ne s'étonnent pas qu'on se fournisse en liseuses pour télécharger gratuitement des classiques, notamment ceux qu'on ne trouve plus en vente.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2739
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mer Oct 03, 2012 9:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Sinon, j'ai abandonné la Main Gauche de la nuit, d'U. Le Guin. Désolée, Lisbei.
Je trouve ça ennuyeux au possible. Jamais réussi à entrer dans l'histoire.

Du même auteur, j'avais essayé les Contes de Terremer. Pas réussi non plus.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> A vous la parole Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 6 sur 9

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 186239 / 0