Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Meilleur des Mondes - Aldous Huxley

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
14%
 14%  [ 3 ]
Beaucoup
61%
 61%  [ 13 ]
A la folie
19%
 19%  [ 4 ]
Pas du tout
4%
 4%  [ 1 ]
Total des votes : 21

Auteur Message
Ibis



Inscrit le: 21 Aoû 2004
Messages: 121

MessagePosté le: Sam Aoû 27, 2005 10:18 am    Sujet du message: Le Meilleur des Mondes - Aldous Huxley Répondre en citant


Vous imaginez-vous un monde où les bébés sont produits par milliers et conservés dans des flacons en attendant d'être "décantés"? Où les œufs fécondés sont bokanovskifiés pour donner jusqu'à 96 êtres identiques assignés avant leur naissance à un poste précis dans la société? Où les enfants apprennent durant leur sommeil les préceptes de la civilisation? Un monde où "chacun appartient à tout le monde"? Un monde où chacun a sa place dans la société, et ne s'en plaint pas quelle qu'elle soit? Où, en cas de déprime, il vous suffit de prendre une dose de soma et prendre "congé" du monde quelques heures? *Neutral* Comment vous, être primitif vivipare de l'âge post New-Ford réagiriez-vous? Vous aimeriez un monde comme cela? En êtes-vous bien sûrs? Aldoux Huxley nous projette dans le futur… Un futur où les classes sociales distinctes et ses travailleurs conditionnés à leur labeur sont la base de la stabilité. Où les Epsilons ou les Semi-Avortons ne se plaignent en rien de servir les Bêtas et Alphas plus, où les enfants sont conditionnés dès le plus jeune âge à la mort après une jeunesse éternelle … Bernard, plus petit et malingre que la normale des Alphas, est seul et ne se sent plus à l'aise parmi la masse. La seule femme à qui il pense, Lénina, varie les partenaires, comme la bonne conduite l'exige. N'ayant d'habitude que peu de succès avec les femmes, il n'espère plus. Mais cependant, lorsqu'il propose à Lénina de l'emmener voir une des dernière réserve de sauvages, elle n'hésite pas à accepter. Là-bas, ils rencontreront Linda et John, une ancienne Bêta et son fils vivants dans la réserve. Linda ne souhaitant que retrouver le monde civilisé et oublier son abomination "d'être mère" et John souhaitant découvrir ce "monde merveilleux" dont elle lui parle souvent, Bernard se débrouille pour exaucer leur souhait, sous prétexte d'une expérience scientifique.A partir de là, on suit le Sauvage dans sa découverte du monde civilisé, les deux modes de pensées étant totalement différents. Polygamie opposé à fidélité, milles plaisirs consommés sans honte opposés à la notion de péché, un monde sans autre religion que celle de la stabilité opposé au Christ et aux rituels, la liste des confrontations est longue.
Voilà, je préfère m'arrêter ici: " Il est très malaisé de parler beaucoup sans dire quelque chose de trop." (Louis XIV) *Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ibis



Inscrit le: 21 Aoû 2004
Messages: 121

MessagePosté le: Sam Aoû 27, 2005 10:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mon avis maintenant… Je suis mitigée quant à ce livre. Les idées parfois farfelues développées dans le bouquin à propos de la société et les particularités de l'an 625 NF sont assurément le résultat d'une grande imagination. J'ai appréciée d'être projetée dans ce monde "du futur" si différent du nôtre par son modes de vie et ses habitudes. Cependant, j'ai été déçue. Par la manière dont l'histoire est menée et surtout par sa fin. Je ne sais malheureusement pas en dire davantage sur ce ressentiment.
Voilà! Le topic sur "Le Meilleur des Mondes" n'est plus manquant maintenant *Mr. Green* J'espère qu'il est assez bon. N'hésitez pas à compléter!!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zelphalya
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 2720
Localisation: Lille

MessagePosté le: Sam Aoû 27, 2005 7:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ibis a écrit:
Voilà! Le topic sur "Le Meilleur des Mondes" n'est plus manquant maintenant *Mr. Green* J'espère qu'il est assez bon. N'hésitez pas à compléter!!!
*Smile*
_________________
Zelphalya,
Co-Administratrice du Coin des Lecteurs


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4459
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Dim Aoû 28, 2005 7:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ça donne envie de le relire...
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5820
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mer Aoû 31, 2005 12:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai toujours trouvé un petit côté vieillot à ce livre (ça fait un certain temps que je l'ai lu), mais c'est un "classique" du genre, à lire, ne serait-ce que pour la référence culturelle *Wink*
Je ne peux pas vraiment dire que je l'ai aimé, parce que c'est le genre de bouquin qu'on quitte avec un sentiment de malaise, mais je l'ai trouvé intéressant.
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog


Dernière édition par Crazy le Mer Mar 30, 2011 10:11 am; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mer Aoû 31, 2005 8:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le roman pose de bonnes questions, avec la description soignée d'une société effrayante mais plausible. Il y a manque, à mes yeux, le souffle romanesque qui fait que l'on dévore un bouquin. Le personnage principal est conçu plus pour servir le propos de l'auteur que pour entrainer l'adhésion du lecteur.
Grand livre malgré tout.Aprés vérification, je vois que je l'ai mis spontanément dans mon TOP60.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Sanhucla



Inscrit le: 22 Fév 2005
Messages: 256

MessagePosté le: Jeu Sep 01, 2005 8:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Grand grand livre.Pas forcément une plume et un style génialissimes, certes, mais les questions de fond abordées sont assez symptômatiques de nos sociétés "civilisées". C'est un "vieux" livre, qui explore déjà l'une des dérives que pourrait prendre une société capitaliste à l'extrême : adapter "à la source" l'être humain à l'économie de marché (spécialisation et "programmation" des ouvriers, pour que tout un chacun soit heureux de son sort). Je me souviens particulièrement des explications sur les voyages à la campagne... Pour faire fonctionner le marché de l'automobile, on a conditionné les gens à aimer aller à la campagne, mais là, ils y restaient et se prélassaient dans les champs, ce qui n'allait pas du tout, car ils ne travaillaient plus! Donc, on a modifié le conditionnement pour que les gens détestent les fleurs et la nature, mais aiment être en voiture...Edifiant!
_________________
Five exclamations marks, the sure sign of an insane mind.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elros le Déchu



Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 9

MessagePosté le: Ven Sep 08, 2006 8:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les clins d'oeil à la littérature anglaise sont très fréquentes, le livre est rythmé d'une façon dramatique et ironique. Bref, j'ai ADORE. Il nous prouve de cette façon que le monde parfait n'existe pas, car les gens sont troop différents, ont leurs passions propres. A moins qu'on force tout le monde à se ressembler. *Smile*

Elros le Déchu
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Dahud



Inscrit le: 03 Sep 2006
Messages: 134
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Ven Sep 08, 2006 10:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé, moi aussi, c'est un livre qui m'a marqué même si pas autant que 1984 mais bon, c'est un grand classique à connaître! *Very Happy*
_________________
Je crayonne sur les couvertures des mondes et des souffrances...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
petit rat



Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 161
Localisation: Belgique, Brabant Wallon

MessagePosté le: Sam Nov 11, 2006 4:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai dû le lire pour l'école (il y a longtemps!!!!!!) et ce n'était pas trop mal, en effet!

je l'ai même relu, par après, juste "for fun"!!
_________________
un livre c'est un ami!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Glen Runciter



Inscrit le: 17 Fév 2007
Messages: 7
Localisation: pas loin de Limoges

MessagePosté le: Sam Fév 17, 2007 8:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Avec 1984, l'autre grand livre d'anticipation sur les utopies totalitaires. Mais à la différence de 1984 il s'agit d'une utopie consumériste, comme Sanhucla le dit, ce qui par certains côtés rend le livre plus actuel pour le lecteur contemporain. Huxley jugeait que son utopie était plus réaliste que celle d'Orwell, car (je reformule), elle maintenait son emprise sur la société par la carotte plutôt que par le bâton.

Ce n'est pas du grand style soit, mais tout de même je dois dire que j'ai trouvé tout à fait troublantes les évolutions de la très "pneumatique" héroïne d'Huxley.
_________________
Les contrées du rêve
Le blog d'hier et de demain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Val



Inscrit le: 16 Juil 2003
Messages: 1015
Localisation: Yerres

MessagePosté le: Mar Sep 04, 2007 8:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

N'en déplaise à tous les fans, mais perso, je n'ai pas aimé ce livre.

Je n'y ai pas trouvé d'innovation, rien qui attise mon imagination.

Ce roman, lorsqu'il est sorti, à très certainement dû faire couler beaucoup d'encre, fait un tabac monstre et s'y j'en crois les avis que j'ai lu à droite et à gauche, il semble plaire énormément à beaucoup de monde.

Mais je ne suis pas de ceux là. Soit que le roman a mal vieilli, soit que ce n'est pas un roman pour moi, mais toujours est-il que je m'y suis limite ennuyée.

Le sujet est "sympa", je veux dire, l'idée est bonne, mais c'est du déjà vu pour moi. Quand bien même il aurait été écrit bien avant ceux que j'ai déjà lu.

L'idée d'un monde aseptisé, conditionné, j'ai l'impression d'avoir déjà "vu" ou plutôt lu ça et bien mieux écrit.

Je trouve que dans le genre, Barjavel a fait beaucoup mieux. Il n'a pas écrit de roman exactement pareil, mais certains se rapprochent plus ou moins de ce concepte et j'en ai préféré la lecture.

Pour moi Barjavel est et reste un maître en la matière et sur ce point, je trouve qu'Huxley souffre de la comparaison.

Au final, une déception pour ce roman qu'aux vues des différentes avis pêchés par ci par là, j'ai très certainement surestimé. Dommage.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2501
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Sam Mar 26, 2011 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bien aimé ce livre. Je trouve très pertinente cette vision d'une société de loisirs, de consommation vue à l'extrême. Le personnage de Bernard est intéressant : il n'adhère pas à ce monde à cause d'un accident qui l'exclut. Pendant le bref temps où il connaît la gloire et le succès, il oublie toutes ses réserves (ou les exhibe parce que ça fait partie du personange qu'il s'est créé et qui est à l'origine de son succès, mais en y croyant moins) et subit l'influence de cette société qu'il rejetait parce qu'elle-même l'excluait.

Le conditionnement dont il est question n'est pas si éloigné de la pub (on est tous capables de ressortir un refrain à la noix, de même que les personnages qui récitent mécaniquement les adages entendus pendant leur sommeil). Le goût de l'aseptisation aussi me rappelle nos sociétés où l'on brandit à tort l'arme anti-biotique.

J'aime bien le dialogues entre le "Sauvage" et Mustapha Menier, les références à Shakespeare.
Le seul bémol que je mettrais, c'est sur le rôle super positif de la religion, comme si la religion était le seul rempart contre le consumérisme et la seule rédemption possible. Disons que je trouve ça un peu simpliste. Mais j'ai pu constater le rôle positif de la religion dans la SF américaine : voir l'épisode The Library de la série la Quatrième Dimension. Mais dans cet épisode, ça me paraît moins simpliste que dans le Meilleur des Mondes. Dans les deux cas, en même temps, cela s'explique aussi en raison du contexte soviétique... Et puis le Sauvage est un peu monolithique, aussi. Les 2 personnages un peu profonds sont vraiment Bernard et Mustapha (qui fait de la rétention culturelle à dessein).

Bon livre malgré mes réserves.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1885
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Sam Mar 26, 2011 9:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Crazy a écrit:
J'ai toujours trouvé un petit côté vieillot à ce livre (ça fait un certain temps que je l'ai lu), mais c'est un "classique" du genre, à lire, ne serait-ce que pour la référence culturelle *Wink*
Je ne peux pas vraiment dire que je l'ai aimé, parce que c'est le genre de bouquin qu'on quitte avec un sentiment de malaise, mais je l'ai trouvé intéressant.


Exactement mot pour mot ce que j'en ai pensé alors je cède honteusement à la paresse en disant : idem ! *Razz*
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Olivarius



Inscrit le: 27 Mar 2016
Messages: 51

MessagePosté le: Sam Juin 18, 2016 6:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lu en VF au collège, je viens de le relire en VO. Pour l'époque, c'était très bien vu. Malheureusement, les opinions de Huxley, notamment sur la religion et, par ricochet, d'autres sujets, comme le sexe, gâchent un peu une réflexion par ailleurs bien menée, et son traitement du Sauvage est trop simpliste et trop irréaliste — ce dont il s'est d'ailleurs rendu compte, comme le montre son introduction à l'édition de 1946, incluse dans l'édition que j'ai lue. Je recommande d'ailleurs cette édition, celle d'Everyman, qui contient aussi une très bonne introduction qui situe le livre dans son contexte, ce qui n'est pas du luxe, plus de 80 ans plus tard. Sur la forme, malgré un vocabulaire plutôt riche et de nombreuses références, le style m'a semblé à peu près inexistant, j'ai eu l'impression de lire un documentaire. Malgré ses défauts, c'est un livre important, de ceux qui méritent de rester sur les listes de lecture de collège (je ne sais même pas si ça existe encore…).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2259
Localisation: ouest

MessagePosté le: Lun Juin 20, 2016 7:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Olivarius a écrit:
Malgré ses défauts, c'est un livre important, de ceux qui méritent de rester sur les listes de lecture de collège (je ne sais même pas si ça existe encore…).

quoi donc ? des listes de suggestions ou des collégiens qui lisent ?
question n'appelant pas de réponse ou alors dans la partie appropriée du forum. *Very Happy*
par ailleurs, c'est intéressant ce que tu racontes. merci.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MaxLeLiseux



Inscrit le: 18 Sep 2017
Messages: 277
Localisation: Montréal au Québec

MessagePosté le: Dim Sep 24, 2017 10:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu LE MEILLEUR DES MONDES pour la première en 2011 et relu en 2014 et... wow !
ok sur plusieurs points, Huxley exagère quelque peu mais sur d'autre comme l'hectogenèse, les drôgues et autre c'est vraiment fou ce que l'auteur pouvait nous pondre en 1932. Et comment il avais raison sur plusieurs points.

(pour info, l'hectogenèse c'est le fait de faire naître un fétus en utérus artificiel *Wink* )

Un peu comme 1984 de Orwell, Hexley nous ouvre les yeux sur des sujets
encore taboo pour l'époque.
_________________
Max LeLiseux :
La science-fiction coule dans mes veines comme le sang qui y circule.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Julius



Inscrit le: 10 Déc 2017
Messages: 10

MessagePosté le: Dim Déc 10, 2017 12:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un roman parfois visionnaire (hélas), une dystopie qui fait partie des classiques à avoir sous le coude. Je préfère en général les cycles, mais il suffit parfois de moins pour embarquer dans un univers et faire passer un message. Je recommande bien évidemment à tous les amateurs du genre, divertissement et réflexion.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MaxLeLiseux



Inscrit le: 18 Sep 2017
Messages: 277
Localisation: Montréal au Québec

MessagePosté le: Mer Sep 05, 2018 11:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

J’ai relu LE MEILLEUR DES MONDES d’huxley, en voici mes impressions.

Pour l’époque, ce roman traite de sujets avant-gardiste pour son temps.
Ne serait ce que (ectogenèse, conditionnement de masse, éveille de la conscience).

Très bon roman dans l’ensemble, tout est super bien balancé, personnages, lieux, contextes, idées.
Avoir lu ce livre ma donnée une claque en pleine face, j’ai pris conscience de plein de trucs.
À lire et ne vous arrêtez pas au premier chapitre, long à démarrer, une fois dans l’action, c’est dur de décrocher.

Je sais qu'on est pas ici pour étalé sa vie en entier, certes. Je me doit tout de même de faire une mise en contexte.
Depuis plus ou moins un an (à quelques jours près)je ne regarde plus la télé, deux ans que je n'écoute plus la radio (commerciale),
trois ans que j'ai arrêter de lire journaux et magazines (à potins et de désinformations).

Depuis près de 10ans, je ne vais plus à l'école par choix de m'instruire moi même de façon autonome.
Et là, en lisant LE MEILLEUR DES MONDES, j'ai pris conscience de certains trucs important dans ma vie personnelle.
_________________
Max LeLiseux :
La science-fiction coule dans mes veines comme le sang qui y circule.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 149531 / 0