Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Blanquette - Laure Buisson

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Francophone
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Ce livre vous a marqué
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
50%
 50%  [ 4 ]
A la folie
25%
 25%  [ 2 ]
Pas du tout
25%
 25%  [ 2 ]
Total des votes : 8

Auteur Message
Katchoo



Inscrit le: 07 Juil 2003
Messages: 2

MessagePosté le: Lun Juil 07, 2003 11:44 am    Sujet du message: Blanquette - Laure Buisson Répondre en citant

L'héroîne de ce roman est LA femme parfaite.
Grâce à elle son mari à été pendant 32 ans le plus heureux des hommes. Elle a volontairement sacrifiée sa vie pour le combler.
Seulement voilà le bonheur à un prix. Et c'est ce prix qu'elle lui raconte alors qu'il se meure doucement après avoir ingeré la blanquette (son plat favoris) qu'elle a cuisiné (et empoisonné) avec amour.Ce livre ne fait que 126 pages en poche, mais si il est vite lu on continue à y penser longtemps après.On tous déjà lu des histoires d'amour qu'elles soient le sujet d'un livre ou une histoire dans l'histoire. Mais cette histoire ne ressemble à aucune autre. C'est l'histoire d'un amour absolu. Dans toute sa beauté et dans toute son horreur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valerie
Invité





MessagePosté le: Lun Juil 07, 2003 1:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon alors là, je dois absolument me procurer ce livre *Very Happy*
il m'a l'air géant.
je me le procure, je le lis et je viens vous faire mon commentaire :sylvestre:
Revenir en haut de page
Griotte
Book-Addicted


Inscrit le: 14 Mai 2003
Messages: 229
Localisation: Purgatoire

MessagePosté le: Lun Juil 07, 2003 2:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai également lu ce livre... On est à la fois pris d'horreur et de fascination. On n'est pas certain(e) que ce qu'elle fait soit bien ou mal, on ne sait rien d'ailleurs. Le lecteur ne sait que rester là, à lire, ou à contempler, l'histoire d'une femme qui aime profondément (et encore ce mot traduit très difficilement sa réalité) son mari.Cette femme ose faire ce que toute femme (ou homme) aimerait faire pour à la fois se rassurer, vivre, montrer, prouver, ... son amour.
Même l'inimaginable. Cette femme nous entraine dans la plus vilaine partie de l'âme où les pires sentiments sont mis à jour.On en sort pétrifié(e). Mais en même temps, comment rester indifférent ???? "Blanquette" tient une place particulière dans ma bibliothèque... Je ne peux pas aimer, parce que ma conscience me l'interdit, mais je ne peux certes pas detester...
_________________
"Pourquoi devons-nous souffrir ainsi ? D'autres se sont conduits plus mal que moi, et s'en sont sortis sans payer pour autant. J'ai l'impression d'avoir tout le cerveau meurtri, j'ai reçu une terrible rossée de la vérité et je me sens soumis, plein de sagesse et de désespoir, comme si j'avais pris un raccourci menant à la sagesse au travers d'un miroir et que je m'étais vilainement coupé au passage " - Staniland dans "Il est mort les yeux ouvert" Robin COOK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valerie
Invité





MessagePosté le: Mar Sep 16, 2003 8:15 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai enfin reçu lelivre de Blanquette.j'ai hâte de le commencer . Je pense que je vais le caser entre Amours, prozac et autres curiosite et Le sang des roses.j'ai vraiment trop envie de le lire
Revenir en haut de page
yansored



Inscrit le: 19 Aoû 2004
Messages: 222

MessagePosté le: Mar Sep 16, 2003 8:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

*Mad*
et bien moi je n'ai pas aimé du tout. je n'ai pas trouvé ce personnage crédible et je n'ai pas aimé l'écriture. en revanche, j'ai beaucoup aimé le deuxième roman de laure buisson "occupée "que je vous conseille vivement, *Very Happy* l'histoire d'un amour impossible entre une parisienne de 17 ans et un offcier allemand dans le paris occupé des années 40. superbe !yansor
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solenn
Invité





MessagePosté le: Mar Sep 16, 2003 10:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah, je suis contente de lire ton avis Yansor, moi non plus je n'ai pas du tout aimé Blanquette! *Confused*
Revenir en haut de page
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Mar Sep 16, 2003 10:36 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je peux comprendre que tu n'ai pas aimé Solenn mais pour quelles raisons exactement?
_________________
Griffe d’Encre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solenn
Invité





MessagePosté le: Mar Sep 16, 2003 10:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

CeNedra a écrit:
Je peux comprendre que tu n'ai pas aimé Solenn mais pour quelles raisons exactement?
Pour les mêmes raisons que Yansor, l'histoire et le personnage ne sont pas crédibles, je n'y ai pas cru une seconde! ça fait déjà plusieurs mois que je l'ai lu, et je n'arrive plus à mettre la main sur la critique que j'avais fait à l'époque... Si je la retrouve, je l'ajouterais ici.
Revenir en haut de page
Valerie
Invité





MessagePosté le: Mar Sep 16, 2003 11:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

heu... vous voulez me dégouter avant ou après?Laissez moi le lire Je vous dirai aprés mon commentaire *Confused*
Revenir en haut de page
Val



Inscrit le: 16 Juil 2003
Messages: 1015
Localisation: Yerres

MessagePosté le: Mar Sep 16, 2003 3:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ben moi j'ai bien aimé.J'avoue que le problème de crédibilité ne s'est pas posé à moi lorsque je l'ai lu, c'est donc que je suis passée au travers sans problème. Ou alors que je dormais à moitié en lisant *Wink* La folie et la jalousie de cette femme, sa possesivité, sont absolument effrayant.Bonne lecture Valérie.Val
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
Valerie
Invité





MessagePosté le: Mer Sep 17, 2003 10:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai fini!Et franchement j'ai ADORE cette histoire.Cet amour... qui en fait confine à la folie, c'est plus de l'amour lol c'est de la rage. Cette femme se gache la vie, mais aussi celle de son mari qui soi dit en passant est consentant .D'ailleurs il dit a un moment ...ses défauts sont devenu qualités avec le temps.... .Donc quelque part il sait!Yansor dit que cette histoire n'est pas crédible, moi je dirais que tout est possible. Les gens sont prêt à beaucoup de choses par amour. Bien qu'à ce stade, ce n'est pas de l'amour au sens ou nous nous l'entendons. A ce niveau là ce n'est plus de l'amour c'est une fixation.Et si a la fin elle tue son époux est-ce vraiment par amour, ou parcqu'elle s'est rendue compte qu'elle etait capable des mêmes sentiments pour quelqu'un d'autre?En tout cas cette femme est une psychopate patenté et ne sait pas ce qu'un sentiment vrai veut dire. Quand on voit comment elle juge et traite les gens.Même sont amour, en est-il vraiment? J'ai plutôt l'impression qu'elleà trouvé un objet de divination, qui répondait au doigt et à l'oeil de ce que elle voulait. Donc...Elle est folle , mais d'une folie incidieuse qui ne se voit pas de suite, elle se sert des gens elle les manipule à leur insus.Tout ça pour atteindre son but. Qu'importe les conséquences, les meurtres, du moment qu'elle obtient cette ivresse de tout maîtriser? C'est une manipulatrice.A découvrir pour ceux qui ne l'on pas encore fait.
Revenir en haut de page
yansored



Inscrit le: 19 Aoû 2004
Messages: 222

MessagePosté le: Mer Sep 17, 2003 11:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

"Yansor dit que cette histoire n'est pas crédible" :soleil: attention tous les romans ne sont pas obligés d'être crédibles ! sinon on s'ennuirait beaucoup en lisant, *Wink* . simplement je reproche à l'auteur d'avoir imaginé une héroine trop simpliste à mon gout, trop manichéenne, pas assez psychologiquement fouillée. on peut ne pas aimer un personnage, certes, mais on doit, je pense, réagir à ce qu'il fait, il faut qu'en lisant, ce qui'il fait ou ce qu'il ne fait pas, nous apporte quelque chose. je me suis sentie indifférente envers cette femme, je n'ai pas été sensible à elle, donc c'est en ce sens que pour moi elle n'est pas "crédible". elle n'a rien réveillé chez moi. d'ailleurs ce livre m'a ennuyée ! 'sorry ! *Crying or Very sad* )je l'ai trouvé trop facile, un peu trop baclé. voilà le fond de ma pensée. et c'est surtout celui d'apres qu'il faut lire : "Occupée", vraiment bien celui là !
YANSOR


Dernière édition par yansored le Mer Sep 17, 2003 11:28 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valerie
Invité





MessagePosté le: Mer Sep 17, 2003 11:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Rassures toi Yansor *Very Happy* tu as le droit de ne pas aimer. j'ai repris ta phrase pour argumenter *Embarassed* Je ne voulais surtout pas te vexer par-contre, je compte bien lire le suivant de cette auteur. je me demande même s'il n'est pas à la bibliothèque. je regarderai cet aprés-midi.Et dés lecture je vous fait savoir mon avis
Revenir en haut de page
yansored



Inscrit le: 19 Aoû 2004
Messages: 222

MessagePosté le: Mer Sep 17, 2003 11:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

"Je ne voulais surtout pas te vexer "rassure-toi je ne suis pas du tout véxée ! au contraire, je trouve cette discussion passionnante et j'aimerais bien que solenn revienne y pointer son nez pour rajouter du piment.bizz
YANSOR :zinzin2:
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Mer Sep 17, 2003 1:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Coucou ValouJe suis tout à fait d'accord avec toi quand tu dis que l'héroïne est une psychopathe, j'ai même été vérifiée la définition dans le dico car je me suis rendu compte que je n'avais que'une notion vague. Donc pour ceux que ca interresse :
Malade atteind de psychopathie (on est bien avancé *Confused* )
Psychopathie : Trouble de la personnalité se manifestant essentiellement par des comportements anti-sociaux (passage à l'acte) sans culpabilité.
Donc pour en revenir au livre, ce type de comportements existe même si il est rarement poussé à cette extrémité. Certes l'auteur peut paraître parfois caricaturale, cependant à aucun moment elle ne tombe dans le grotesque.La où je suis moins d'accord avec toi c'est en ce qui concerne les raisons du meurtre. Pour moi la femme se rend compte qu'ils commencent à se dégrader, ils ne seront plus jamais parfaits. Il y aura désormais des femmes plus belles qu'elle mais aussi des hommes plus séduisants que lui.
Elle refusent de vieillir et ayant "sacrifié" sa vie à son mari il est hors de question qu'il veillisse sans elle. D'ailleurs elle doit être persuadée qu'il serait malheureux.
Je ne crois pas non plus qu'il ait la moindre idée de la réalité qui se cache derrière cette femme parfaite. Elle l'a emprisonnée dans une bulle dorée et l'a si bien choyé qu'il ne s'est jamais posé la question de ce qui était réel ou pas. Et pourquoi l'aurait il fait? M'enfin il est quand même possible que je le relise pour comparer nos impressions sur une base plus "fraîche"
_________________
Griffe d’Encre


Dernière édition par CeNedra le Mar Jan 17, 2006 9:36 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solenn
Invité





MessagePosté le: Mer Sep 17, 2003 2:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Me revoilà, avec les commentaires que j'avais écrit à l'époque où j'ai lu ce livre:*Arrow* L'histoire d'une passion, d'une folie amoureuse? Pas sûr, pour moi l'héroïne est folle et l'homme sur lequel elle a jeté son dévolu ne me paraît qu'un exutoire à cette folie... La thématique de la folie prend donc rapidement le pas sur le thème de l'amour, celui ci ne me semble qu'un prétexte. Tout le long du roman, j'ai eu cette impression que l'auteur évitait le vrai sujet.*Arrow* La quatrième de couverture nous vend "un humour décapant"... Ah bon? Si la préparation de la sauce au tranxène est plutôt réussie, la suite est loin d'être à la hauteur!*Arrow* Le style, dialogue/monologue, est original mais rapidement agaçant et sonne faux.*Arrow* Ce livre m'a parfois mis mal à l'aise, la description des rapports de l'héroïne avec sa fille m'a glacé!*Arrow* 122 pages pour une période qui couvre une trentaine d'années?! Ceci explique aussi mon impression d'avoir affaire à un livre non abouti, comme si l'auteur nous fournissait l'idée de son roman plus que le roman lui même.*Arrow* Tous les personnages manquent singulièrement de nuances. Ainsi le personnage du mari est un peu court, comment peut il passer ainsi pendant tant d'années à côté de la véritable personnalité de sa femme, sans avoir le moindre soupçon! *Arrow* Et puis il y a plein d'autres petites invraisemblances qui m'ont agacé:
- Pourquoi la narratrice s'acharne t'elle ainsi à lier amitié avec une pharmacienne pour obtenir le tranxène? Une ou deux visites chez le médecin, et elle aurait obtenu tous les somnifères, antidépresseurs et autres anxiolitiques pour faire une délicieuse béchamel...
- Les péripéties autour de l'asthme de sa fille: Ce n'est quand même pas une maladie obscure et inconnue du grand public... Et le mari, cette grande nunuche , fou de sa fille, ne se pose aucune question sur la moquette ou l'équitation avant de l'envoyer se faire soigner à perpète-les-ouins...
- Aucune enquête après l'ultime rencontre entre la narratrice et sa petite "employée"...Pas de doute, je n'avais pas DU TOUT aimé ce livre, et j'étais particulièrement énervée d'avoir ainsi perdu mon temps Solenn
Revenir en haut de page
yansored



Inscrit le: 19 Aoû 2004
Messages: 222

MessagePosté le: Mer Sep 17, 2003 2:55 pm    Sujet du message: ah solenn Répondre en citant

bravo.
rien à dire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valerie
Invité





MessagePosté le: Mer Sep 17, 2003 9:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

vous êtes sûre que nous avons lu le même livre? Moi ce que j'aime c'est le tour que prend ce petit livre de 126 pages pas vous?Au fait Yansor j'avais bien le deuxième livre de cet auteur à la bibliothèque. je me l'étais mis de côté mais une de mes lectrices m'a demandé pour l'emprunter.Donc je dois attendre encore un peu avant de le lire car il est partit en location Bah Je ne me tracasse pas c'est pô la lecture qui me manque *Confused*
Revenir en haut de page
Hectorette



Inscrit le: 15 Juil 2003
Messages: 190

MessagePosté le: Sam Sep 20, 2003 2:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai aimé mais pas adoré.
C'est vrai que ce n'est pas très crédible cette histoire et il est vrai que j'ai + pris ce livre comme "éloge de la folie" que de l'amour.
Mais ce fut une lecture agréable pour moi et surprenante.
_________________
Mes Blogs:
http://atraverslemonde.blogs-de-voyage.fr/
http://lecturesdesophie.blogs.psychologies.com/
http://leblogdesikilechat.blogspirit.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Griotte
Book-Addicted


Inscrit le: 14 Mai 2003
Messages: 229
Localisation: Purgatoire

MessagePosté le: Ven Oct 03, 2003 2:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Si je peux me permettre... :-)Avoir aimé ou pas le livre n'est pas le sujet, ... Comme je l'ai déjà dit, je ne peux pas dire que j'ai aimé le livre; par contre ce que j'ai aimé, c'est l'effet, justement, qu'il a produit sur moi, et aussi le côté "je parle de quelque chose dont personne ne parle jamais " : l'amour à la folie, la folie de l'amour et la psychopathie dans l'amour...Comment peut-on (toujours si je peux me permettre) se préocuper de la forme quand le fond est si déroutant ?
Comment parler de crédibilité quand le journal nous relate des faits réels bien plus improbables?A mon sens l'interêt du livre n'est pas de savoir si c'est crédible ou pas et tout le reste... L'interêt, c'est le goût amer qu'il laisse au fond de la gorge, cette sensation que l'on est tous proche de la folie ("meurtrière" ;-) ) qu'il n'y a qu'un pas à faire... Cette sensation que ça peut arriver à n'importe qui... même à moi.Nous cotoyons, je pense, des personnages "bruts de pommes" à tel point que l'on frôle la caricature... En réalité je me suis demandé qui était cette Laure Buisson qui avait osé explorer la partie la plus laide de l'âme... :-) Parce que le vivre c'est une chose... mais l'écrire... Je pense qu'il faut ne pas avoir peur de se perdre quand même!!!C'est pour cela que je suis vraiment satisfaite : j'ai vécu le livre plus que je ne l'ai lu, mon sang s'est glacé tout le long de ces trentes années racontées, j'ai cotoyé de très prés la folie... Et c'est ça qui m'a fait frémir, ...J'avoue que le reste me laisse un peu indifférente
_________________
"Pourquoi devons-nous souffrir ainsi ? D'autres se sont conduits plus mal que moi, et s'en sont sortis sans payer pour autant. J'ai l'impression d'avoir tout le cerveau meurtri, j'ai reçu une terrible rossée de la vérité et je me sens soumis, plein de sagesse et de désespoir, comme si j'avais pris un raccourci menant à la sagesse au travers d'un miroir et que je m'étais vilainement coupé au passage " - Staniland dans "Il est mort les yeux ouvert" Robin COOK
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valerie
Invité





MessagePosté le: Ven Oct 03, 2003 2:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Arrrrf Griotte, tu viens exactement d'expliquer ce que j'aurais voulu dire avec d'aussi beaux mots que toi.100% je pense comme toi *Very Happy* C'est vraiment ça! C'est l'effet et pas le fond qui m'a le plus impressionné.
Revenir en haut de page
solenn
Invité





MessagePosté le: Ven Oct 03, 2003 3:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On est bien au delà d'une question de "forme" ou de "fond" Griotte... Tu as été touché par ce roman de Laure Buisson, mais pas moi et ça je ne peux rien y changer ;)Je ne reconnais absolument pas ma lecture dans les sensations que tu décris: la folie de l'héroïne ne m'a pas touché, ne m'a pas impressionné car je l'ai trouvé factice, forcée. L'idée même qu'il puisse m'arriver la même chose qu'au personnage ne m'est jamais venue, contrairement à toi. Comme je le disais dans mon précédent message, pour moi le thème de l'amour est totalement absent de ce roman, il ne s'agit que d'une folie que j'ai trouvée bien terne et bien trop caricaturale. Cela-dit, heureusement que chaque livre a un public, les gens qu'il touche et ceux qu'il indiffère, sinon nos librairies seraient bien tristounettes *Wink* Solenn
Revenir en haut de page
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Ven Oct 03, 2003 4:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

De même que notre site.
Si le but premier est de partager ses experiences, la possibilité de débattre sur des livres qui nous ont marqué (que ce soit en bien, en mal ou encore par l'absence d'effet) vient juste après.
De plus ce genre de discussion fait que nous oblige à rechercher pourquoi ou a aimé ou pas. c'est parfois l'occasion de redécouvirir certains aspects de l'histoire.Pour en revenir à Blanquette, tout comme Valérie et Griotte je ne pense pas avoir été marqué par l'écriture mais par la folie que dégage ce livre. Bien que caricaturale je pense que ce genre de folie existe. J'ai déjà eu l'occasion d'observer des comportements similaire bien que moins calculé. Je crois effectivment que l'amour nous rend capable du meilleur comme du pire. Et j'ai trouvé les deux dans ce livre.
Le meilleur car malgré tout son mari est heureux ( a priori)
Le pire car ses méthodes sont ignobles, sans compter que si elle voulait le bonheur de son mari, ce bonheur ne devait venir que d'elle. la jalousie à son paroxysme.Cependant je comprend également que ce livre puisse laisser certains lecteurs de marbre. et comme le dit si bien Solenn :
Citation:
Cela-dit, heureusement que chaque livre a un public, les gens qu'il touche et ceux qu'il indiffère, sinon nos librairies seraient bien tristounettes

_________________
Griffe d’Encre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
suisse24
Louis la Brocante


Inscrit le: 13 Mar 2005
Messages: 2681
Localisation: 92 Antony

MessagePosté le: Mar Juil 12, 2016 12:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lu il y a 10 bonnes années , je vais le relire .... :/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
suisse24
Louis la Brocante


Inscrit le: 13 Mar 2005
Messages: 2681
Localisation: 92 Antony

MessagePosté le: Mer Juil 20, 2016 2:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant



4ème de couverture :
Désir de divorcer ? Non, jamais. Envie de l'assassiner ? Oui, souvent. Tant de femmes ont un jour rêvé de supprimer leur époux. Par exaspération, jalousie, dégoût ou lassitude. L'héroïne de Laure Buisson, elle, tue son mari par amour fou.
Epouse, maîtresse, mère, soeur, secrétaire, régente, elle a voulu tout être pour lui. Pour le gagner, elle a sacrifié sa carrière. Pour le garder, elle s'est transformée en experte des plaisirs de la chair, amante et cuisinière accomplie. Pour le vénérer, elle a écarté tous les autres, amis, parents, y compris leur propre fille. Des ennemis à détruire !
Une passion exclusive. Ou presque. Car, ce soir, après avoir empoisonné son amour avec son plat préféré, elle raconte à celui-ci l'engrenage de leurs épousailles fatales...

Avec Blanquette, Laure Buisson signe un premier roman fort, implacable et détonant, où l'amour le dispute au vertige.

*************************************************

Je vais tuer mon mari parce que je l'aime trop , d'une passion qui dépasse les limites du raisonnable ; je suis même jalouse de ma fille .... Je fais le nécessaire pour éloigner la gente féminine , en le faisant passer pour un homo....


Voilà un roman que j'avais lu , il y a une dizaine d'année et j'avais adoré ....Même ressenti aujourd'hui ; l'histoire d'une femme qui idolâtre son mari , jusqu'à l'excès voir plus ...
Une histoire d'amour fou , jusqu'à la mort , c'est ce que va nous raconter l'héroïne de ce court roman passionnant de bout en bout ......
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Francophone Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 147924 / 0