Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Fort comme la mort – Guy de Maupassant

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
shopgirl



Inscrit le: 20 Juil 2003
Messages: 761
Localisation: Montauban

MessagePosté le: Dim Avr 17, 2005 9:57 am    Sujet du message: Fort comme la mort – Guy de Maupassant Répondre en citant


Chez des amis, le peintre Bertin avait croisé une jeune femme qui l'éblouit par sa grâce et son élégance. Il exprima le désir de faire son portrait. Elle y consenti. Il se montra distant. Elle fut tentée de briser sa réserve. Ainsi commença, voici 12 ans, la liaison d'Olivier Bertin et de mme de Guilleroy, une liaison ignorée de tout Paris.
Le temps passe et soudain sonne l'heure où Anne, la fille de la comtesse, doit revenir de la campagne pour rencontrer son futur mari. rieuse, vive, blonde, c'est l'image de sa mère à 20 ans. Une image qui séduit inconsciemment Olivier Bertin, comme l'avait conquis jadis l'inconnue en grand deuil, digne d'inspirer un amour fort comme la mort, plus fort même.Je n'ai pas été totalement convaincue par ce roman, bien qu'adorant Maupassant. J'ai souvent lu en diagonale, en particulier vers le milieu : trop de répétitions incessantes et une intrigue qui fait du surplace m'ont usée.
Il est indéniable que le style de Maupassant est irréprochable et l'on sent sourdre ses propres inquiétudes sur la vieillesse. Mais l'intrigue m'a souvent semblé un peu plate. La fin est émouvante mais la mise en scène est un peu "too much" à mon avis.
Une lecture qui m'a laissé des sentiments mitigés...Livre de poche / 315 pages
_________________
http://www.thetoietlis.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Outremer



Inscrit le: 26 Avr 2007
Messages: 825
Localisation: France

MessagePosté le: Dim Mai 29, 2016 10:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un roman écrit par Maupassant dans les dernières années de sa vie... ce qui ne veut pas dire qu'il était bien vieux au moment de sa publication (38 ans).

Il semble clair que l'auteur se sentait malgré tout proche de la fin, car le roman tout entier est marqué par le thème du déclin et de la vieillesse.

Le héros, Olivier Bertin, est tourmenté de retrouver chez la fille de sa maîtresse de longue date le charme que possédait cette dernière dans sa jeunesse. Il est en proie à une passion renouvelée, d'autant plus aiguë qu'elle n'a aucune chance d'aboutir et qu'il sent le temps dont il dispose encore s'amenuiser implacablement.

Le point de vue de la maîtresse de Bertin, Mme de Guilleroy, est également souvent offert. Son angoisse est avant tout causée par la perte progressive de sa beauté et la crainte grandissante que les sentiments de Bertin ne se détachent d'elle pour se reporter sur sa fille.

La vieillesse et l'amour sont donc les principaux thèmes. La question de l'art joue un rôle moins important que je ne l'anticipais, mais pas négligeable pour autant. Il est clair qu'une partie de ce qui oppresse Bertin est le sentiment, malgré son succès, de ne pas avoir été un aussi bon peintre qu'il aurait pu l'être.

Le livre comprend des portraits de la société parisienne, mais ils contribuent avant tout à mettre en valeur la détresse qu'engendre l'arrivée de la vieillesse (notamment en mettant en valeur la solitude de Bertin, dont les amitiés masculines sont tout à fait creuses).

Il est vrai qu'il ne se passe pas grand-chose dans le livre, mais c'est en fin de compte assez normal étant donné son thème. J'ai en tout cas bien apprécié le style et l'expression des sentiments qu'on y trouve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
suisse24
Louis la Brocante


Inscrit le: 13 Mar 2005
Messages: 2639
Localisation: 92 Antony

MessagePosté le: Lun Déc 19, 2016 4:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Olivier Bertin peintre mondain entretient depuis longue date une liaison avec la comtesse Any de Guilleroy.
Au fil des années, leur passion se transforme en amitié amoureuse, d'autant plus que le peintre n'est pas insensible au charme de la fille de la comtesse, Anna, qui ressemble de plus en plus à sa mère .
La comtesse se rend compte de la chose et la supporte mal...
Petit à petit leur liaison prend une tournure compliquée , faite de reproche et de jalousie ..
Un beau roman sur l'usure des sentiments , la disparition de l'attrait physique dû à la vieillesse..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 144415 / 0