Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Philip K. DICK
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Auteurs]
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Sanhucla



Inscrit le: 22 Fév 2005
Messages: 256

MessagePosté le: Sam Fév 26, 2005 12:02 am    Sujet du message: Philip K. DICK Répondre en citant

1928-1982Lien vers une biographie et une bibliographieJ'aime beaucoup l'incertitude permanente sur la réalité qui sous-tend toute l'oeuvre de Dick.A la lisière du fantastique et de la science-fiction, il est très difficle de faire la part des choses. C'est même parfois impossible.Si vous ne deviez ne lire qu'un de ces livres, je recommande Ubik, qui me parait assez représentatif du style et des thèmes récurrents. Mais bien sûr, il n'y a pas que ça!Homme torturé, il a connu la drogue, la folie, l'extase mystique.Le cinéma n'en finit pas d'exploiter la richesse de l'oeuvre de Dick, avec plus ou moins de bonheur (Minority report, Blade Runner, Paycheck, Total recall...)
_________________
Five exclamations marks, the sure sign of an insane mind.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aphraël
Déesse-Enfant soeur de la Petite Mère


Inscrit le: 23 Mai 2004
Messages: 1017
Localisation: Aix en Provence

MessagePosté le: Sam Fév 26, 2005 3:50 pm    Sujet du message: Re: Philip K. DICK Répondre en citant

Sanhucla a écrit:
Le cinéma n'en finit pas d'exploiter la richesse de l'oeuvre de Dick, avec plus ou moins de bonheur (Minority report, Blade Runner, Paycheck, Total recall...)

J'ai d'ailleur entendu dire que le cinéma américain détient des droits sur l'intégralité de l'oeuvre de K. Dick, histoire de pouvoir les utiliser à tout moment. *Wink*
_________________
http://aphrael.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Josua Mainmorte



Inscrit le: 09 Mar 2005
Messages: 59

MessagePosté le: Jeu Mar 10, 2005 6:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

K Dick était un génie. Certainement mon auteur de SF préféré, tant le monde bariollé qu'il décrit est fataliste dans son ensemble, triste et affolant à la fois. Un must, moins sombre qu'un Heinlein et plus psychédélique qu'un Herbert.
_________________
A l'instar de la Guiness... Moorcock is good for you !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
PanPan



Inscrit le: 19 Juil 2007
Messages: 4
Localisation: France

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2007 7:39 pm    Sujet du message: initiation à Philip K.Dick Répondre en citant

Salut,
J'aimerais découvrir le style de Philip K.Dick. Quel livre me conseilleriez-vous pour voir "en gros " son style, ou qui le représente le plus.
Merci d'avance.
++
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2007 9:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est compliqué... Il y en a tant, et de si divers !

Il y a les nouvelles, très nombreuses, qui sont bien pour commencer (c'est court, et on retrouve celle qui ont été adaptées en film comme Blade Runner, Total Recall ou Minority Report). Ensuite les romans de type techno/cyberpunk/dément qui sont la marque de fabrique de K. Dick dont Ubik est sans doute le meilleur échantillon. Sinon le maître du haut château est incontournable.
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5782
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Dim Juil 22, 2007 10:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fusion avec le sujet consacré à l'auteur *Wink*
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
caliban



Inscrit le: 10 Jan 2008
Messages: 169

MessagePosté le: Lun Jan 28, 2008 3:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Aphraël a écrit:
le cinéma américain détient des droits sur l'intégralité de l'oeuvre de K. Dick

Josua Mainmorte a écrit:
K Dick était un génie.

Turb a écrit:
la marque de fabrique de K. Dick

Drôle de convention... Si "Philip K. Dick" est trop formel, ou trop américain,
il semble logique de l'appeler par son premier prénom, à l'européeenne
— Philip Dick, donc — voire familièrement "Dick" ; "Phil", pour ses intimes...

Mais pourquoi diable ce "K. Dick" ? À ma connaissance, Kindred n'a jamais
été un prénom d'usage pour lui !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Lun Jan 28, 2008 7:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a quelques auteurs avec des conventions comme ça : HP Lovecraft, JRR Tolkien, etc. mais j'avoue qu'on dit aussi "Lovecraft" et "Tolkien" !

Pour le "K. Dick", c'est un abus, c'est vrai *Wink* Mais si on me dit "Dick", je ne vois pas de qu(o)i il s'agit...
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
martlet



Inscrit le: 26 Mai 2007
Messages: 359
Localisation: Paris 12

MessagePosté le: Lun Jan 28, 2008 10:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est quand même très classique chez les anglo-saxons :

Dans ma bibli :

R. Scott Bakker
Ursula K. Le Guin
George R.R. Martin
J.R.R. Tolkien
Catherynne M. Valente
J. G. Ballard
Iain M. Banks
Peter S. Beagle
Gary A. Braunbeck
Raymond E. Feist
Mark Z. Danielewski
Samuel R. Delany
C. S. Friedman
M. John Harrison
J. V. Jones
Ian R. MacLeod
Maureen F. McHugh

...
_________________
Mon blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
caliban



Inscrit le: 10 Jan 2008
Messages: 169

MessagePosté le: Lun Jan 28, 2008 11:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

martlet a écrit:
C'est quand même très classique chez les anglo-saxons

La mention du second prénom est très classique.
L'ablation du premier, déjà beaucoup moins !
Citation:
Dans ma bibli :

Te viendrait-il à l'idée de les appeler
K. Le Guin
M. Valente
G. Ballard
M. Banks
S. Beagle
etc. ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Zelphalya
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 2709
Localisation: Lille

MessagePosté le: Mar Jan 29, 2008 4:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Turb a écrit:
Pour le "K. Dick", c'est un abus, c'est vrai *Wink* Mais si on me dit "Dick", je ne vois pas de qu(o)i il s'agit...

C'est surtout pour ça.
Si on veut comprendre de qui on parle, c'est plus pratique d'ajouter le K.

Si on me dit "Dick" perso je pense à Dick Rivers *Very Happy*

*déjà dehors :P*
_________________
Zelphalya,
Co-Administratrice du Coin des Lecteurs


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5782
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mar Jan 29, 2008 11:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et puis Dick... disons que c'est pas un nom facile à porter *Embarassed*

[Kadik], ça sonne mieux :P
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Iani



Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 11

MessagePosté le: Sam Avr 26, 2008 11:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai emprunté le premier tome de ses nouvelles, vous savez, le gros pavé de 1500 pages avec 68 nouvelles écrites entre 1947 et 1953 !

Je n'ai jamais lu de Dick avant ça, et comme je ne savais pas trop bien par ou commencer, je me suis dit que les nouvelles seraient peut-être pas une mauvaise idée *Smile*
_________________
Mon tout nouveau blog de lecture
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Fantasio



Inscrit le: 05 Juin 2008
Messages: 49
Localisation: Ardennes

MessagePosté le: Jeu Juin 05, 2008 9:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que pour ne pas être trop dérouté, il convient "d'attaquer" Philip K Dick par des romans (ou nouvelles) assez anciens. Commencer par "Ubik" risque de décourager les nouveaux lecteurs potentiels de l'auteur.
Autrement j'aime toute son oeuvre à part quelques "fonds de tiroir" pas vraiment indispensables.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Meneldur
Summerland's Runner


Inscrit le: 27 Juin 2003
Messages: 336

MessagePosté le: Mer Aoû 13, 2008 9:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fantasio a écrit:
Commencer par "Ubik" risque de décourager les nouveaux lecteurs potentiels de l'auteur.

Bizarre, c'est justement l'un de ses romans que je trouve le plus accessible, ou le moins... déroutant. Mais ses nouvelles sont sans doute une meilleure porte d'entrée. Ou peut-être ses romans mainstream, pour convaincre les gens réfractaires à la SF ?

Enfin, peu importe. Je me joins à la foule de fans de Dick, dont j'ai englouti un rayon de magasin entier en un semestre à la fac. Ça n'a pas arrangé mon moral, mais quel pied ! Substance Mort reste mon favori.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Guillaume de Baskerville



Inscrit le: 23 Aoû 2008
Messages: 298
Localisation: Au coeur des choses

MessagePosté le: Jeu Aoû 28, 2008 6:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ubick !!!

JE SUIS VIVANT, VOUS ETES MORTS !

Et si c'était vrai ?

Chez Dick, écrivain hanté, drogué, paranoïaque et schizophrène, la folie n'est jamais bien loin. Dans une mise en abyme monstrueuse, il entraîne le lecteur dans la plus hallucinante des hypothèses, dans le plus fou des doutes.

Dans Blade Runner, on ne sait plus très bien qui est l'androïde et qui est l'humain. Dans Ubik, on en vient à se demander qui est le vivant et qui est le mort ... voir même ce qu'est la mort ... En fait, avec Dick, on se sait jamais qui on est, où l'on est et où on en est !

Quand aujourd'hui on entend à la télé certains auteurs se complaire dans un rôle d'écrivain déjeanté, on a envie de leur tapoter avec indulgence sur l'épaule et de leur répondre : " eh, mon gars, tu connais Philip K Dick ? "
_________________
L'un pour lire tourne le dos à la vie et l'autre, résolu à s'y épanouir, lui accorde un moment d'attention.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3005

MessagePosté le: Lun Avr 13, 2009 8:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai beaucoup d'oeuvres de P.K Dick... J'ai adoré la vérité avant-dernière, j'ai trouvé sympathique Dr Bloodmoney et je me suis ennuyé avec le maître du haut château ( si je ne me trompe pas d'intitulé) et j'ai détesté Glissement de temps sur mars...à part Ubik ey Blade runner, vous me conseillez quoi donc?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Guillaume de Baskerville



Inscrit le: 23 Aoû 2008
Messages: 298
Localisation: Au coeur des choses

MessagePosté le: Sam Avr 18, 2009 3:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors, je te conseille Loterie solaire, sans doute un de ses premiers romans.
_________________
L'un pour lire tourne le dos à la vie et l'autre, résolu à s'y épanouir, lui accorde un moment d'attention.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3005

MessagePosté le: Sam Avr 18, 2009 6:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne le connaissais pas celui-là.... Et il n'est pas parmi les 21 romans que je possède....J'en aurai vraisemblablement bientôt 22.... Merci Guillaume. tu peux m'en dire davantage??? Please?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5213
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Sam Avr 18, 2009 6:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai ouvert un sujet dessus si vous voulez : Loterie solaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Christopher
Invité





MessagePosté le: Sam Avr 18, 2009 6:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Excellente initiative. *Very Happy*
Revenir en haut de page
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3005

MessagePosté le: Dim Aoû 30, 2009 6:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai découvert Dick avec la Vérité Avant-Dernière, roman post-apocalyptique que j'ai trouvé excellent et j'ai enchainé avec d'autres (on m'a offert 3 tomes des éditions omnibus) qui m'ont beaucoup moins plu: le style est plus difficile, les histoires plus tordues, voire loufoques... Je n'arrive pas à trouver cette écriture simple de La Vérité Avant-Dernière... Mais avec tous ces conseils, qui sait???
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rudy



Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 127
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Sam Nov 13, 2010 5:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

A part quelques nouvelles je n'ai jamais vraiment accroché aux écrits de Philip K. Dick.

Notamment Ubik que j'ai eu du mal à finir et dont je me souviens à peine.

Il est vrai que je l'ai lu il y a très longtemps.

Il faudrait peut-être que je réessaye un de ces jours.

Rudy
_________________
Vieillir est le meilleur moyen de vivre longtemps
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Ven Nov 19, 2010 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne connaissais pas encore Philip K.Dick.
Je viens de lire "Le roi des elfes", un recueil de ses nouvelles, et j'adore !
Du coup, je viens de commander, suite à vos commentaires, Loterie solaire et Ubik.
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2411
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Sam Avr 16, 2011 9:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lu un recueil de nouvelles, Souvenir, dans lequel on trouve "Rajustement", mis en scène récemment. Très bien, ça me donne envie d'en savoir et d'en lire plus.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2411
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Lun Aoû 15, 2011 11:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lu The Blade Runner.
Pas mal.
On retrouve les mêmes thèmes sur les robots, l'humanité, etc.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Lun Aoû 22, 2011 7:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Terminé Ubik, et j'ai beaucoup aimé cette atmosphère, l'ambiance, l'histoire aussi, l'humour, les personnages, l'intrigue...tout quoi !
Les détails, comme la porte qui parle et les objets payants, y sont pour beaucoup ! J'aime beaucoup l'écriture de Dick aussi, dynamique, rapide, sans temps mort.
Les allers-retours entre le passé et l'avenir peuvent être déroutants, on finit par ne plus savoir où se trouve la vérité (ils sont morts ou pas ?) mais la magie opère jusqu'au bout. La preuve : contrairement à mon habitude, j'ai tout de suite enchaîné avec un autre roman de cet auteur : Loterie solaire. Et il commence très fort !
Je vais certainement commander d'autres romans de Dick.

Ca y est, en relisant le sujet complet, suite à vos conseils, je viens de commander : La vérité avant-dernière, Substance mort et Le maitre du Haut Château.

Ma PAL ne vous dit pas merci, mais moi si !! *Wink*
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mouton



Inscrit le: 01 Oct 2012
Messages: 13

MessagePosté le: Mer Oct 31, 2012 10:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'aime pas trop... Je m'explique:
Personnellement je n'ai pas lu ses oeuvres, mais je suis allée voir une représentation d'Urbik Orbik et j'ai du donc étudier son univers, dont K. Dick
Certes de ce que je sais de lui il n'a pas forcément eut "les faveurs de Dieu" (J'ai pas trouvé mieux...) dans sa vie. Enfin, si, mais ce qui l'entourait (Notamment la mort de sa soeur jumelle qui l'as pas mal ébranlé) n'était pas des plus joyeux.
Bref ! Pour en revenir à ce que je voulais dire, j'ai vu moi-même Urbik Orbik et franchement je suis un peu déçu... (Après je pense que ça provient du fait que 1: je n'aime pas vraiment la science fiction et 2: la représentation était un peu trop futuriste et on s'y perdait un peu trop facilement) Et ça ne me donne pas forcément envie de lire ses romans...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Jeu Nov 01, 2012 6:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Personne de sensé ne va écarter un roman parce qu'il a vu une pièce de théâtre présentant une biographie fantasmée et onirique de l'auteur.
Même dans le cas de deux oeuvres infiniment plus proches comme un roman et son adaptation cinématographique, il n'y a jamais le moindre lien entre la qualité de l'une et la qualité de l'autre.

Le fait que tu ne sois pas attiré par la SF, et par Dick en particulier, est on ne peut plus normal. De nos jours, très peu de gens lisent encore de la SF. Mais je doute que ça ait quelque chose à voir avec cette pièce de théâtre.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2411
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Jeu Nov 01, 2012 4:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:
Le fait que tu ne sois pas attiré par la SF, et par Dick en particulier, est on ne peut plus normal. De nos jours, très peu de gens lisent encore de la SF.

Ah bon?
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Jeu Nov 01, 2012 10:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hélas. Chaque jour mon coeur saigne devant ces rayons de librairies qui ont rétréci partout comme des peaux de chagrin. Sur quinze ans, l'évolution est frappante.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3005

MessagePosté le: Jeu Nov 01, 2012 10:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors qu'en Fantasy, j'ai l'impression que c'est le contraire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Lun Nov 05, 2012 7:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:
Personne de sensé ne va écarter un roman parce qu'il a vu une pièce de théâtre présentant une biographie fantasmée et onirique de l'auteur.
Même dans le cas de deux oeuvres infiniment plus proches comme un roman et son adaptation cinématographique, il n'y a jamais le moindre lien entre la qualité de l'une et la qualité de l'autre.



D'accord avec toi sur ce point. Et je dirai même que, dans la mesure du possible, il vaudrait mieux éviter de lire les biographies des auteurs que nous aimons.
Je me souviens avoir été terriblement désenchantée quand j'ai lu l'excellente biographie de Jacques Roisin sur Magritte , Ceci n'est pas une biographie de Magritte. Heureusement que je connaissais l'oeuvre du peintre depuis longtemps, parce que sa biographie le peignait vraiment comme un homme peu intéressant (euphémisme).
Même chose avec les biographies de Verlaine, Baudelaire etc. d'où l'on ressort un peu écoeuré...D'ailleurs les grands auteurs sont souvent....étranges et ont des vies de patachons.
Aussi, je zappe souvent les biographies de mes auteurs favoris et j'évite, quand ils sont contemporains, de les rencontrer.

Par contre, pour la SF, je crois que ses lecteurs existent toujours mais qu'ils sont spécialisés, voire un peu sectaires. Je peux en parler, j'adore la SF et je me garde d'en parler à mes collègues qui la méprisent.
Revenir en haut de page
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4404
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Mar Nov 06, 2012 11:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Zweig a écrit une biographie de Balzac tout à fait intéressante !

pour en revenir au sujet, j'ai mis de longues années avant de m'intéresser à la SF. La fréquentation du Coin m'a bien aidée à découvrir des trésors ! donc Camille n'hésite pas à parler autour de toi des livres que tu aimes, tu feras des adeptes !
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Lörwenn
Chevalière errante


Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 438
Localisation: Endórë

MessagePosté le: Sam Fév 21, 2015 6:33 pm    Sujet du message: 600 couvertures de P.K. Dick à découvrir Répondre en citant

Pour les amoureux des couvertures anciennes (je pense notamment à suisse24 qui nous régale régulièrement de photos de ses trouvailles chinées *Wink* ), je ne résiste pas à l'envie de vous poster l'article suivant :

Citation:
Un site Internet regroupe plus de 600 couvertures des livres de l'auteur mythique de science-fiction. Une mine d'or pour les fans, qui peuvent découvrir comment les éditeurs du Japon, de l'Allemagne et bien sûr de la France ont imaginé ses oeuvres.
"Quelle mine d'or!". C'est ce que tout fan de littérature, de science-fiction et a fortiori de Philip K. Dick ne peut s'empêcher de s'exclamer quand il découvre le site qui regroupe plus de 600 couvertures des livres de l'auteur. [...]


L'article est à découvrir ici et vous y trouverez le lien du site en question.

Belles découvertes ! *Smile*
_________________
"Au commencement était le verbe.
Puis arriva le traitement de texte, et leur foutu processeur de pensée.
La mort de la littérature s'ensuivit. Ainsi va la vie."

(Dan Simmons, Les Cantos d'Hypérion : Endymion-T3).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mar Sep 08, 2015 8:25 am    Sujet du message: Re: 600 couvertures de P.K. Dick à découvrir Répondre en citant

Philip K. Dick a écrit une quarantaine de romans. Au centre de nombre d'entre eux, on sent une nouvelle de qualité qui, pour des raisons commerciales, a été artificiellement étirée en un mauvais roman. Ce qui fait qu'un roman de Dick est typiquement un mélange de bonnes idées, de fautes de rythme et de personnages fades.
Dick a été adapté une dizaine de fois sur grand et petit écran. À chaque fois, le texte original est méconnaissable. Dans Blade Runner, Ridley Scott jette à la poubelle les trois quarts du médiocre roman de Dick (Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques). Cela n'emballait pas le romancier qui ne saisissait pas la supériorité artistique évidente de cette adaptation. La suite prouvera à quel point il avait tort. Le film est une grande réussite. Il vaudra à Dick une célébrité et une reconnaissance posthume qu'il est loin de mériter mais qui lui ont de toutes façons été refusées de son vivant. Donc aucune injustice à déplorer de ce côté là.
Deux décennies plus tard, le roman Ubik - l'un des plus mauvais de l'auteur - est encore qualifié de chef d'oeuvre de-ci de-là, essentiellement par des lecteurs qui ne retiennent que l'idée de base pour oublier tous les défauts du livre. Le respect dont Dick jouit aujourd'hui dans des micro-communautés de fans en voie d'extinction repose sur ses thématiques innovantes (pour les années 60), sur son indéniable talent de nouvelliste et sur le film de Ridley Scott.

On peut distinguer une "bonne" et une mauvaise période dans l'oeuvre et dans la vie de Dick. La seconde a été marquée par les tentatives de suicides, la plongée dans la drogue, les divorces et les hallucinations mystiques.

1955 - 1965

Loterie solaire, 1955 > plus ici
Les chaînes de l'avenir, 1956
Les pantins cosmiques, 1956
L'oeil dans le ciel, 1957

Le temps désarticulé, 1959
Les marteaux de Vulcain, 1960
Le Maître du Haut-Château, 1962
Glissement de temps sur Mars, 1964
La Vérité avant-dernière, 1964
Les clans de la lune alphane, 1964
Docteur Bloodmoney, 1964
> plus ici
Le Dieu venu du Centaure, 1965


1966 - 1982

En attendant l'année dernière, 1966
A rebrousse-temps, 1967
Les machines à illusion, 1967
Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques, 1968
Ubik, 1969 > plus ici
Au bout du labyrinthe, 1970
Message de Frolix8, 1970
Deus Irae, 1976 > plus ici
Substance Mort, 1977 > plus ici
Siva, 1980
L'invasion divine, 1981
The Transmigration of Timothy Archer, 1982

liste non exhaustive


Blade Runner, le plan emblématique de l'iris.

CORRECT - MÉDIOCRE - MAUVAIS - PAS LU et OUBLIÉ
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Mar Sep 08, 2015 11:13 am; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2413
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mar Sep 08, 2015 8:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Heu, dans la seconde, que tu qualifies de "mauvaise", il y a A rebrousse-temps qui est mon préféré du Monsieur, avec des concepts ébourrifants, Substance mort qui demeure pour moi la meilleure transcription de ce que vivent les junkies avec Retour à Brooklin de Hubert Selby jr (le livre qui a donné le film Requiem for a dream), et puis Ubik, Les androïdes...

Bref, réduire la qualité de ce qu'il a écrit à deux périodes en faisant croire qu'il s'est camé à longueur de temps à partir de 1966 c'est n'importe quoi et diffamatoire.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mar Sep 08, 2015 9:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Beaucoup s'accordent à dire qu'il se droguait aux amphétamines depuis les années 50 et ça me semble vraisemblable. Mais l'impact de cette addiction sur sa vie a été de plus en plus destructeur au fil du temps. C'est hélas l'évolution la plus courante. Les quinze dernières années de sa vie ont donc été les plus marquées. Tentatives de suicides, divorces, hallucinations mystiques. Ce sont des faits. Y faire allusion n'a rien de diffamatoire.
Selon le même principe, j'ai découpé la carrière de Van Vogt en deux périodes. Mais ça n'est qu'une indication sommaire que des avis détaillés sur les romans pourront, ou pas, confirmer. Il ne faut pas s'attendre à une métamorphose dramatique de l'auteur à la jonction des deux périodes.

Quand à ton opinion sur les romans de Dick, elle diffère de la mienne mais cela n'a rien d'une surprise. C'est quand le contraire se produit qu'il y a matière à s'étonner. Par des circonstances qui restent à élucider, tu te retrouves totalement dépourvu des critères que j'utilise pour évaluer un roman. En particulier, la notion d'évolution d'un personnage ne t'a jamais parue pertinente (§ un personnage central et qui évolue), ce qui me sidère chez un gros lecteur. Par ailleurs, tu partages avec Tybalt une indifférence aux qualités de structures et de rythme que je juge vitales à tout bon récit (§ cette discussion avec Tybalt ). Et ce ne sont que deux exemples. Tu as tes critères, j'ai les miens. Toi et moi, nous avons lu les mêmes livres mais nous vivons sur des planètes littéraires différentes. Mais cela ne veut pas dire que mon avis est meilleur que le tien. Et le mien n'est certainement pas plus intéressant que le tien. Nous sommes sur un forum pour échanger en respectant ce que dit l'autre.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Tango's
Invité





MessagePosté le: Ven Sep 11, 2015 7:46 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je plussoie que "les androïdes rêvent-ils de moutons électriques" est, malgré ce qu'en pense Theyoubot", un bon livre de SF. Il est bon de souligner que c'est ce mini roman peut être lu et compris par tout le monde. Ce qui n'est pas le cas de ses autres livres. Donc, ta théorie de gonflé aux amphétamines tourne au vinaigre.
Par contre, je suis d'accord que sur la fin, il n'avait plus toute sa tête. La preuve avec cet avant-propos du livre "Au bout du labyrinthe" (très mauvais) :
Philip Kindred Dick a écrit:
Dans le roman, l'expérience vécu par Maggie Walsh après la mort est inspirée, dans ses détails exacts, d'une expérience faite par moi à l'aide du L.S.D.
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Ven Sep 11, 2015 8:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hélas, l'usage de drogue par Dick durant une grande partie de sa vie est une certitude. Du moins, il est rapporté dans toutes ses biographies détaillées.

Tango's a écrit:
ce mini roman peut être lu et compris par tout le monde. Ce qui n'est pas le cas de ses autres livres. Donc, ta théorie de gonflé aux amphétamines tourne au vinaigre.

Je ne comprends pas le 'donc' de ce passage. Tu penses qu'un écrivain junkie écrirait forcément des romans incohérents ? Stephen King, Steinbeck, Alexandre Dumas, Carver, Baudelaire, Faulkner, Hemingway et des dizaines d'autres auteurs drogués ou alcooliques ont écrit des textes parfaitement cohérents.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Auteurs] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 141729 / 0