Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vernon Subutex - Virginie Despentes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Francophone
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 0

Auteur Message
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4400
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Ven Jan 30, 2015 11:20 am    Sujet du message: Vernon Subutex - Virginie Despentes Répondre en citant

Alex, le musicien réputé, est mort. Et son ami, le disquaire, Vernon, est bien embêté. Car ça fait belle lurette qu'il a fermé boutique, internet et mp3 sont passés par là. Et Alex, qu'il a connu à ses débuts, venait régulièrement à son aide pour payer le loyer. Une fois mis à la porte, Vernon commence à faire le tour des "gens qui ont connu Alex", tentant de monnayer des enregistrements privés du musicien en échange d'un hébergement.... de foyer en foyer, il côtoie toutes sortes de personnages, tous plus ou moins abîmés par la vie, hargneux ou mythomanes, drogués pour la plupart, et finit par échouer devant un supermarché, la main tendue.
Un style toujours très accrocheur, une démarche qui consiste à ouvrir le cerveau de chaque personne, sur des pensées rarement gaies, plutôt haineuses ou déprimées. Le ton est juste et drôle malgré tout, et heureusement car cette série de portraits n'est pas flatteuse pour l'humanité !
je vois qu'il y a un tome 2 et j'espère qu'il sera aussi bon.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2405
Localisation: Great North

MessagePosté le: Ven Jan 30, 2015 11:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais beaucoup aimé son recueil Mordre au travers , depuis elle m'a paru plus convenue.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1036
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Sep 03, 2017 9:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je découvre Despentes avec le premier tome de cette série (à l'heure où le tome 3 vient de paraître et a reçu de très bonnes critiques dans les médias généralistes).

Le premier tome est donc celui où Vernon se retrouve progressivement à la rue, faute d'arriver à joindre les deux bouts après la fermeture de son magasin de disques. On partage avec lui le quotidien de la précarité qui devient peu à peu la misère, avec sa débrouille, sa honte face au regard de ses amis, et ses déboires avec les institutions censées l'aider. Il y a là un regard détaillé sur la société française actuelle qui s'intéresse à des catégories sociales pas forcément si bien représenées que ça ailleurs en littérature contemporaine (à part, plus récemment, des livres comme Pour en finir avec Eddie Bellegueule d'Edouard Louis).

Beaucoup de détails tournent aussi autour du rock, avec des tonnes de noms de groupes et d'artistes que je ne connais pas (certains fictifs, bien sûr). Si vous aimez la musique, ça vous parlera sûrement !

Le style est familier tout en conservant une petite dose de poésie, du moins quand le récit se place du point de vue de Vernon, personnage assez calme mais qui n'a pas ses yeux dans sa poche. Quand on a affaire à d'autres personnages, par contre, ça peut se gâter très vite, notamment Xavier, présenté par Vernon comme un "connard de droite", qui donne un tableau assez immonde des obsessions d'un type d'extrême-droite raciste, homophobe, antisémite, macho, etc. C'est très bien envoyé mais c'est parfois dur à supporter à la lecture, surtout quand ce type se lance dans des monologues sans personne pour lui apporter la contradiction. (Cela dit, j'en suis à peine à la page 100.)

Despentes a été récemment comparée à Balzac pour sa capacité à dresser un tableau de la société française. Je ne pensais pas que la comparaison vaudrait aussi pour les remarques misogynes et les multiples mythes surannés sur la différence des sexes, qui se bousculent dans les pages que j'ai lues pour le moment. D'accord, ça reflète l'avis d'une partie de la population, mais c'est aussi repris parfois par la voix de la narratrice omnisciente, et je ne peux pas m'empêcher de trouver ça caricatural par endroits. On verra comment ça évolue dans la suite du livre.

Autre problème : pour le moment, c'est un livre assez pessimiste. Pas seulement sur la sale histoire qui arrive à Vernon et à d'autres personnages comme Alex, mais sur la vie en général, avec un certain nombre de généralisations du type "vous perdrez vos illusions". Le pessimisme est toujours à la mode, mais je trouve ça trop facile. C'est toujours plus facile d'expliquer que rien ne marche et que tout finit par être triste, plutôt que de défendre des idéaux et d'apprendre à se relever. Mais au moins, c'est une série et je sais que Vernon sera encore vivant dans le tome 2 : tout n'est pas perdu *Very Happy*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4400
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Dim Sep 03, 2017 6:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a aussi un tome 3. Pas encore lu.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1036
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Sep 05, 2017 5:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'en suis à une centaine de pages et j'ai déjà du mal (ce qui ne m'arrive quasiment jamais). Un début d'impression qu'elle confond "évocation réaliste des classes populaires" avec "prétexte à une débauche de vulgarité gratuite". Réalisme ou mépris de son sujet ? Je me garde de trancher pour le moment, je ne connais pas encore assez l'auteure et ses livres. J'arriverai peut-être à bout du tome avec de la persévérance.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Francophone Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 140778 / 0