Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Binti - Nnedi Okorafor

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Jeunesse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5609
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Ven Fév 14, 2020 3:00 pm    Sujet du message: Binti - Nnedi Okorafor Répondre en citant

Binti, en tant que maîtresse harmonisatrice, est vouée à reprendre la boutique d'astrolabes de son père. Le peuple Himba vit replié sur lui-même, ne quittant jamais son village du désert africain. Binti n'est jamais allée jusqu'à l'astroport du peuple Koush qui n'est pourtant qu'à une cinquantaine de kilomètres de chez elle. Alors, ne parlons pas de quitter la Terre !
Pourtant, l'adolescente a été acceptée à l'université d'Oomza, à plusieurs planètes de là. Un honneur et une chance, qu'elle compte bien accepter malgré la réprobation de sa famille, même si cela fait d'elle la première Binti à quitter la Terre et une paria parmi les siens.

Quand le vaisseau spatial qui la transporte est attaqué par des Méduses, tous les passagers sont immédiatement massacrés à l'exception de Binti. Les Méduses craignent un artefact ancien en sa possession, un porte-bonheur trouvé dans le désert et dont elle ignore l'usage. Pourra-t'elle les convaincre de lui laisser la vie et de renoncer à attaquer Oomza ?

La première chose qui m'a séduite dans cet ouvrage, c'est la manière originale dont y sont utilisées les mathématiques. En arborescant, c'est-à-dire en se concentrant sur les formules mathématiques ou les opérations complexes, les harmonisateurs entrent dans un état de méditation qui leur permet de générer des courants mathématiques qui semblent à la base de la société, même si les détails restent pour moi nébuleux. Pour Binti, arborescer est aussi naturel que respirer, c'est une harmonisatrice exceptionnelle et elle envisage tous les instants de sa vie selon les fameux courants. Du coup, on ne comprend pas toujours (Binti narre le récit à la première personne, ne prenant pas la peine de nous expliquer des concepts évidents pour elle), mais cela donne un exotisme certain !

Binti appartient à une culture tribale fermée. Les femmes Himbas se couvrent le corps et les cheveux d'un mélange de glaise et d'huile, qui les protège du soleil et de l'impureté, et portent des bracelets de cheville qui tintent à chaque pas. Elles sont soumises à leurs époux, qui eux-même n'envisagent guère de bousculer les traditions de quelque façon que ce soit. On comprend donc toute la force de volonté qu'il faut à Binti pour s'émanciper et aller au bout de ses choix !
Dès les premières heures, elle est confrontée au racisme des Koush qui voient les Himbas comme des sous-hommes sauvages et malpropres. Heureusement, elle trouve vite sa place parmi les futurs étudiants de l'université, plus ouverts d'esprit, et se réjouit d'avance. Ensuite, après l'attaque des Méduses, elle devra faire preuve de sang-froid et de courage, mais surtout faire de son mieux pour communiquer avec ses belliqueux agresseurs, pour espérer survivre. Traumatisée, isolée, la jeune fille devra accepter les épreuves qu'elle va traverser pour trouver sa voie et s'épanouir. Tout au long du récit, on la voit donc grandir et évoluer, confrontée à des situations qu'elle n'avait jamais imaginée, en partant de son village natal isolé.

Le roman de Nnedi Okorafor est divisé en plusieurs parties, couvrant le voyage de Binti vers l'université, ses études là-bas puis son retour parmi les siens. Il s'agit originellement des deux premiers textes d'une trilogie de novellas de l'autrice américano-nigériane, le troisième devant paraître en version française l'an prochain. Les récits s'enchaînent de manière fluide. Pour le coup, c'est la fin qui m'a paru trop abrupte, tant elle laisse de choses en plan, en attente d'une suite qui n'est pas encore là.

L'écriture est belle, les détails des cultures abordées minutieusement rendus (même si le reste de l'univers reste plus flou), et j'ai pris grand plaisir à suivre cette jeune Africaine dans ses tribulations initiatiques, qui effleurent maints sujets de fond. Si le livre sort sous le label Naos (qui regroupe des textes jeunesse, ados et young adult), nul doute qu'il saura conquérir également une public adulte.

Prix Nebula de la meilleure novella 2015, prix Hugo de la meilleure novella 2016.

Chronique réalisée pour Les Chroniques de l'Imaginaire.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Jeunesse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 198460 / 0