Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Rêve - Emile Zola

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 0

Auteur Message
Vassia



Inscrit le: 11 Mai 2018
Messages: 230

MessagePosté le: Ven Juil 26, 2019 3:19 pm    Sujet du message: Le Rêve - Emile Zola Répondre en citant

Bonjour,

J'ai écouté récemment le roman Le Rêve d'Emile Zola.

Ce roman fait partie du cycle des Rougon-Macquart. Ce roman, au style très fleur bleu, nous relate les états d'âmes successifs d'une jeune fille non préparée à rencontrer le grand amour.


Je partage ici avec vous quelques morceaux de phrases issus de ce roman qui m'ont bien plu et que je me suis notés.

Emile Zola
(Le Rêve)


À quoi bon la science ? C’était bien inutile.

Ces enfants trouvés, presque toujours, viennent du vice et du crime.

Plus on chasse de diables, plus il en revient.

Oh ! je sais il y a des méchants aussi, quelques-uns. Mais est-ce qu’ils comptent ?

[…], l’homme créait Dieu pour sauver l’homme, […]

Il y avait sacrilège à changer de si vieilles choses.

On n’a pas besoin à dire à voix haute ce qui est, […]

[…], on ne peut pas renvoyer l’argent qui vient…

Jamais il n’était à la minute présente.

L’église leur parut vide, Dieu n’étant plus là.

Ah ! vivre, vivre, que c’est bon ! vivre pour aimer et être aimé !

Ah ! quelle misère ! Vouloir le bien, faire souffrir ceux qu’on aime !

[…], noué au petit bonheur des doigts.

Cela ne suffit-il point ? aimer, aimer et le dire !

[…] et, d’un coup, elle était tombée à l’extrême misère, qui est de ne se croire pas aimé.

Aimer n’est rien, il faut que l’amour soit béni.

Oui, sa mort, plutôt qu’une vie mauvaise.

[…], en s’évitant même le combat de la réflexion !

Ce sont vos paroles qui m’écartent de vous.

La faute d’autrui n’excuserait pas la nôtre.


(Le Rêve)


Dernière édition par Vassia le Sam Juil 27, 2019 10:50 am; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1192
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Juil 26, 2019 5:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un joli souvenir de lecture. C'est un Zola assez différent du reste du cycle des Rougon-Macquart, plus idéalisé. On peut facilement le trouver "fleur bleu", comme tu dis, mais le style reste excellent, comme tes extraits le montrent.
_________________
Si ça vous intéresse : mon blog de lectures (dont des messages postés sur le Coin et étoffés pour l'occasion) et un site sur mes publications
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Vassia



Inscrit le: 11 Mai 2018
Messages: 230

MessagePosté le: Sam Juil 27, 2019 1:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui c'est très bien écrit.
Moi je n'accroche pas à l'histoire car je trouve qu'il ne se passe pas grand-chose et que je ne suis pas trop adepte des romans où l'on s'appesantit sur l'analyse de sentiments amoureux fantasmés.
Spoiler:

allant jusqu'à faire mourir dans une mise en scène tragique l'héroïne se trouvant dans une impasse émotionnelle suite à un malentendu. Pour moi c'est trop mièvre.


C'est pourquoi de l'ensemble des romans du cycle des Rougon-Macquart c'est celui qui m'a le moins plu. Ensuite viendrait Une page d'amour pour les mêmes raisons, sauf que là on reste sur la terre ferme donc ça me convient mieux.

Cela dit toutes les personnes avec lesquelles j'ai pour le moment pu parler de ce livre (toutes des professeures de français de lycée) m'ont dit avoir adoré ce livre. Tout comme d'ailleurs l'univers du Paradou de La faute de l'abbé Mouret , assez proche dans l'esprit et auquel je n'ai, là aussi, pas été sensible.

Enfin j'ai été épaté en lisant Le Rêve car il m'a permis de me rendre compte de variété de palette dont était capable Zola. Le Zola que je connaissais (et que je préfère) était celui de L'Assomoir, Germinal ou La Bête humaine, là on est véritablement dans autre chose, un autre univers. A tel point qu'en lisant Le Rêve j'ai été totalement déboussolé de me retrouver en plein conte aux accents moyenâgeux *Surprised*

Ce qui est sûr c'est que je ne regrette pas de l'avoir lu *Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 166924 / 0