Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'âme des horloges - David Mitchell

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 0

Auteur Message
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2413
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mar Nov 07, 2017 12:15 pm    Sujet du message: L'âme des horloges - David Mitchell Répondre en citant



Titre : L'âme des horloges
Auteur : David Mitchell
Traducteur : Manuel Berri
Editeur : Editions de l'olivier
Quatrième de couverture : Holly Sikes, une adolescente de 15 ans, décide de fuguer à la suite d’une dispute avec sa mère. Mais Holly n’est pas une fugueuse comme les autres : hypersensible, elle entend des voix depuis son enfance, provenant de personnages mystérieux qu’elle appelle « les gens de la radio ». Sa fugue prend soudainement un tour paranormal quand des visions cauchemardesques viennent remplacer la réalité : Holly se retrouve au milieu du conflit qui oppose deux factions d’immortels, les Anachorètes et les Horlogers… Disparitions et mystères se multiplient autour d’elle.
Comme Cloud Atlas, L’Ame des horloges met la curiosité du lecteur à rude épreuve. C’est qu’entre 1984 et 2043, où les désastres écologiques font rage, il aura retracé la vie d’Holly Sikes, et dissipé le mystère : Holly appartient-elle à une de ces familles d’immortels ? Et quel sens donner aux motifs de labyrinthe qui parsèment le récit ? Deux questions que pose ce roman addictif – parmi tant d’autres.

Voilà un roman que j'aurais pu adorer et qui, au final, me laisse mitigé.
Si la peinture de notre humanité, de 1984 à 2043, à travers le point-de-vue de trois narrateurs, une narratrice et un(e) alternant(e) est une vraie réussite, souvent férocement drôle et parfois tristement pathétique, le côté science-fictif/fantastique m'a ennuyé et n'ajoute finalement rien à la fresque brossée par Mitchell.
Toutes les parties allant de 1984 à 2020 font la part belle à l'introspection des personnages qui sont des observateurs très fins du monde qui les entoure (en particulier un journaliste de guerre sur le terrain des conflits du Moyen-Orient et un écrivain dont il me semble qu'il ressemble beaucoup à Mitchell lui-même, ce qui suppose une sacrée dose d'autodérision tant le plumitif en prend pour son grade). Ils traversent le monde et les époques avec un regard d'une accuité mordante mais non dénuée de tendresse pour cette chère humanité.

Mais la partie se situant en 2025 n'apporte rien au tableau sinon l'explication des phénomènes étranges survenus sporadiquement dans les précédentes, ajoutez à cela une surabondance de scènes d'action violentes avec maintes démonstrations de super-pouvoirs à la clé et vous vous demandez pourquoi l'auteur a gâché la subtilité du reste du bouquin par une débauche pyrotechnique.

Enfin, la dernière partie sise en 2O43 (l'année de mes 80 ans) propose une apocalypse prévisible avec l'effondrement de nos modèles civilisationnels fondés sur la surconsommation, c'est plutôt bien vu mais n'apporte pas grand-chose à un sujet maintes fois exploré par des écrivains britanniques, la référence immédiate étant Terre brûlée de John Christopher qui est quand même paru en 1956...

Une demi-réussite donc, maintenant, il faut que je me mette à Cartographie des nuages qui est dans ma P.A.L. depuis trop longtemps.
Tout est dans tout et réciproquement.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5758
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Avr 23, 2018 10:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne dirais pas que je suis "mitigée", mais le fait est que je n'arrive pas à me décider entre voter "un peu" ou "beaucoup" :-(. En fait, j'était passionnée par l'histoire (malgré un style que je trouve insipide) jusqu'à la loooooooooonnnngue partie qui met en relief l'écrivain, et qui m'a tellement ennuyée que j'ai failli lâcher le bouquin.

Pour ma part, la guerre que se livrent les Atemporels par humains interposés, chacun à sa façon, m'a bien intéressée, même si je ne vois vraiment pas ce que le catharisme a à voir avec la choucroute. En effet, cette gnose partant du principe que le monde matériel est sous l'emprise du principe du Mal, l'idée de l'immortalité lui est plutôt repoussante que le contraire : qui aurait envie de vivre plusieurs centaines d'années en Enfer, franchement 0-o ?!!!
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 142004 / 0