Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Faut-il vraiment vulgariser les auteurs classiques pour la littérature Jeunesse ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Discussions Thématiques]
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2259
Localisation: ouest

MessagePosté le: Sam Aoû 08, 2009 9:04 am    Sujet du message: Texte intégral ou pas ? Répondre en citant

une question : *Confused*
je viens d'acheter Peter pan en poche chez hachette, et je ne vois pas la mention "texte intégral", ça m'inquiète un peu. (elle n'y était pas non plus en folio junior). il n'est pas rare qu'en jeunesse le texte soit adapté, tronqué... c'est souvent clairement précisé, mais rien ne vaut la mention "texte intégral" pour être sûr.
qu'en pensez vous ?

ceci m'amène à une question d'ordre général :
la mention texte intégral est-elle réglementée ? (obligatoire, informative, cas particuliers, etc.)
je compte sur nos amis éditeurs, et les autres, pour éclairer ma lanterne. *Wink*

on peut aussi se lancer sur un débat du genre : "de l'intérêt du texte tronqué"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Sam Aoû 08, 2009 9:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je crois, je dis bien, je crois, que si ce sont des extraits, ils doivent l'indiquer. Pour le texte intégral, pas sûre qu'ils soient obligés de le noter, par contre. Enfin, je dis ça d'après les oeuvres étudiées en classe....
Sinon, je ne suis pas trop pour les "textes tronqués", mais parfois, je reconnais que pour des élèves, on n'a pas trop le choix si le roman est un pavé de 800 pages...Enfin, je ne le ferais pas, mais.... *Confused*
Revenir en haut de page
Outremer



Inscrit le: 26 Avr 2007
Messages: 825
Localisation: France

MessagePosté le: Sam Aoû 08, 2009 11:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est une question qui m'intéresse aussi beaucoup. Je suis assez paranoïaque sur le sujet depuis que j'ai découvert comment Fleuve Noir traduisait les livres Dragonlance et autres D&D (en supprimant parfois plus du tiers du texte d'origine). J'ai résolu une partie du problème en lisant les livres d'auteurs anglophones en VO mais ça ne m'aide pas beaucoup avec les livres qui ne sont écrits ni en français ni en anglais. Récemment, j'avais envie de me lancer dans les aventures de Geralt de Rives par Andrzej Sapkowski, mais la traduction de Bragelonne ne mentionne pas "traduction intégrale".

En ce qui concerne les versions pour enfants, je pense qu'elles ne sont pas dénuées d'intérêt. J'avais lu et beaucoup aimé celle d'Ivanhoé lorsque j'étais enfant. J'ai plus tard lu la version intégrale et j'ai adoré... mais j'ai aussi réalisé que je n'aurais jamais eu la patience d'affronter ses longues descriptions lorsque j'avais 12 ans (ou même 16). Le livre est littéralement 3 ou 4 fois plus long que sa version abrégée !

Je pense donc que ces versions tronquées sont utiles pour donner aux enfants un avant-goût d'une littérature qu'ils pourront découvrir plus pleinement plus tard. Mais le fait qu'il s'agit d'une version pour enfant devrait évidemment être précisé d'une manière qui ne laisse aucune ambiguïté, comme d'ailleurs toutes les autres atteintes au texte d'origine (j'ai récemment eu le déplaisir de croire acheter De la démocratie en Amérique et de me retrouver avec une version abrégée et réarrangée par un éditeur qui doit visiblement se considérer beaucoup plus intelligent que Tocqueville). Il m'a fallu beaucoup de temps pour réaliser que je n'avais pas vraiment lu Ivanhoé (idem pour Moby Dick).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2259
Localisation: ouest

MessagePosté le: Mer Aoû 12, 2009 12:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je cherche, je cherche, mais ne trouve pas de textes clairs à ce sujet.
textes tronqués ou traductions remaniées, même combat. beaucoup se plaignent mais je ne lis rien qui clarifie la situation.

je vais peut-être écrire à une maison d'édition pour avoir une réponse. je rencontre une petite éditrice bientôt, on verra...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2015 10:42 am    Sujet du message: Faut-il vraiment vulgariser les auteurs classiques pour la littérature Jeunesse ? Répondre en citant

Pourquoi une telle question ?
Je vous explique la situation.
Comme certains d'entre vous le savent, je chronique des romans pour le site Les Chroniques de l'Imaginaire (http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire). Dans la liste des SP (Service Presse) proposés, je vois apparaitre Northanger Abbey de Jane Austen. Etant une grande fan de cette auteure, et même si j'ai déjà lu tous ses romans, je me porte volontaire pour le lire et le chroniquer.
Je reçois un livre à la couverture rose, jolie, un peu enfantine. Bon, me dis-je, un éditeur qui réédite tous les Austen en rajeunissant les couvertures, pourquoi pas. Je tourne le livre et quelle n'est pas ma stupéfaction quand je lis la mention "Flammarion jeunesse" !
Je vais donc voir sur le site de l'éditeur, regarde la collection jeunesse, et apprend que cette collection est destinée aux 9-11 ans...
Bon, m'étant engagée à le lire, je me lance.

Dans la table des matières, un astérisque indique les chapitre qui ont été abrégés. Seuls huit chapitres sur les trente-et-un que contient ce roman sont restitués intégralement.

Mais comment juger si cette version peut satisfaire un enfant de neuf ou dix ans ? Dès les premières pages, des mots comme "nonobstant" ou "bénéfices ecclésiastiques" apparaissent. Je ne peux pas juger du travail de Michel Laporte (traducteur) dont c'est le métier, mais cela me semble parfois un peu compliqué pour des enfants.

Dans cette version, on ne retrouve pas vraiment la patte de Jane Austen, ses tournures de phrases si particulières et si agréables, sa saveur, tout ce qui en fait un auteur exceptionnel et indémodable. Il ne s'agit plus que d'histoires amoureuses sans grande originalité. Le séjour de Catherine à Northanger Abbey est fade, quasi inexistant. On retrouve toutefois un peu de son humour que le traducteur a bien su retranscrire.

Faut-il vraiment proposer ce genre de lecture aux enfants ? N'est-il pas préférable d'attendre qu'ils grandissent et soient assez mûrs pour lire les romans de Jane Austen dans leur jus ? En tant que maman, je préfère nettement la seconde solution. Imaginez qu'un enfant lise ce roman à neuf ou dix ans, et le relise quelques années plus tard dans sa version originale. Il va se sentir floué ! Pire, il ne le lira peut-être même pas en se disant qu'il l'a déjà lu !

La production littéraire pour les enfants est suffisamment vaste pour leur permettre d'attendre d'avoir la maturité nécessaire pour découvrir des auteurs d'un tel talent.

Hormis l'aspect purement mercantile de la chose, quel est l'intérêt de cette démarche ? Je n'en vois pas.
Je vous ai donné ici l'exemple de Jane Austen, mais cela concerne bien sûr également quantité d'autres auteurs.
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3819

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2015 11:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Marquise a écrit:
N'est-il pas préférable d'attendre qu'ils grandissent et soient assez mûrs pour lire les romans de Jane Austen dans leur jus ?

Cela me semble tomber sous le sens (espérons qu'il ne l'écrasera pas). De même que certaines qualités de style d'un roman (vocabulaire, tournures, métaphores) ne survivent pas à la traduction, "adapter" un manuscrit en l'amputant de moitié le trahit forcément. Surfer sur le fond de commerce d'une oeuvre connue est une astuce marketing qui fait vivre plein de petits malins. Une frange du public achète n'importe quoi. "On va voir le Seigneur des anneaux au cinéma. Parce que j'ai entendu parler du roman, il parait que c'est un chef d'oeuvre", "On va voir Immortel Ad Vitam au cinéma parce que j'ai entendu parler de la BD, il parait qu'elle est très bien", "je vais offrir ce Jane Austen à ma fille de 9 ans, j'ai entendu parler de cette auteure, il parait qu'elle a beaucoup de talent"
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Dim Aoû 23, 2015 1:05 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2490
Localisation: Great North

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2015 12:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alors , pour commencer, le verbe falloir dans le titre ne me paraît pas approprié, j'aurais plutôt posé la question en ces termes : l'adaptation pour la jeunesse de grands classiques est-elle possible sans dénaturer l'oeuvre originale ?
Ensuite, cette pratique ne date pas d'hier, il y a une cinquantaine d'années, la bibilothèque verte et d'autres collection pour enfants sabraient allègrement Jules Verne, George Sand ou Hugo.
L'objectif est double, rendre la langue plus accessible à des gamins dépourvus de vocabulaire (et par la même occasion les empêcher de l'acquérir) et alléger l'ouvrage d'une grande partie de ses pages afin qu'il semble moins indigeste à des lecteurs facilement effrayés par les gros volumes.
De plus en plus de mes élèves sont clients de ce genre de procédés, ça me désole mais ça va de pair avec un monde où la consommation rapide et superficielle prime.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tango's
Invité





MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2015 2:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne suis pas fan de ces procédés. D'ailleurs je n'ai pas lu ces classiques tronqués pour la jeunesse. Je pense qu'il vaut mieux leur faire lire des livres qui sont adaptés à leur âge et non l'inverse. La lecture, c'est comme pour tout, il suffit de trouver son genre après ça va tout seul.
Les jeunes viendront à ces classiques s'ils sont attirés. Ça ne sert à rien de leur servir de la bouffe industrielle. C'est même un coup à les dégoûter.
Revenir en haut de page
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1697
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2015 3:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:
"je vais offrir ce Jane Austen à ma fille de 9 ans, j'ai entendu parler de cette auteure, il parait qu'elle a beaucoup de talent"


Il y a une espèce d'engouement depuis un ou deux ans autour de Jane Austen, et les éditeurs font feu de tout bois... Il y a eu des adaptations zombies, des spin off, des BD...

Mais pour en revenir au sujet, certains auteurs ne sont pas fait pour être "raccourcis". Autant un Victor Hugo peut être amputé d'une bonne partie de ses descriptions sans nuire à l'histoire, autant la plupart des classiques ne survivent pas à l'opération. (imaginez Au bonheur des dames, de Zola, sans les descriptions du magasin ?)

Et je trouve déjà dommage la langue facilité dans les nouvelles éditions du club des 5 et autre bibliothèque rose ou verte (ah ben oui le présent, c'est mieux que le passé simple... Faudrait pas qu'ils aient envie de lire un truc un peu "compliqué" les pauvres petites têtes blondes) mais proposer du Jane Austen à des gamins de 9 ans, c'est du grand n'importe quoi. Sachant qu'à la base, c'était des romans pour adultes...
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2015 7:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:

Ensuite, cette pratique ne date pas d'hier, il y a une cinquantaine d'années, la bibilothèque verte et d'autres collection pour enfants sabraient allègrement Jules Verne, George Sand ou Hugo.
L'objectif est double, rendre la langue plus accessible à des gamins dépourvus de vocabulaire (et par la même occasion les empêcher de l'acquérir) et alléger l'ouvrage d'une grande partie de ses pages afin qu'il semble moins indigeste à des lecteurs facilement effrayés par les gros volumes.


Je sais que, jeune, j'étais déjà un ovni, mais je n'ai jamais lu de texte tronqué. Je cherchais toujours la mention "texte intégral" pour éviter ce genre de mauvaise surprise. Et si elle n'y était pas, je ne prenais pas le bouquin, tout simplement.

Hoël a écrit:
De plus en plus de mes élèves sont clients de ce genre de procédés, ça me désole mais ça va de pair avec un monde où la consommation rapide et superficielle prime.

On va rentrer dans un débat bien trop vaste, mais c'est vrai, et c'est bien dommage...
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mika



Inscrit le: 07 Déc 2010
Messages: 473
Localisation: Loir et Cher

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2015 12:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le texte devrait être intégral par défaut. C'est la mention "texte tronqué" qui devrait être obligatoire.

Je ne suis pas favorable non plus à ce genre de tronçonnage et j'aimerais assister aux réunions éditoriales où sont prises ce genre de décisions, mais j'ai bien peur que mon petit cœur ne résiste pas au cynisme que j'y découvrirais.
_________________
N'est déçu que celui qui croit trop. N'est heureux que celui qui croit assez.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5882
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2015 6:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Enfant, j'ai lu en bibliothèque verte Les 3 mousquetaires, de Dumas, auquel manquaient un bon nombre de passages (je ne me rappelle plus comment ils arrivaient à faire découvrir la fleur de lys sur l'épaule de Milady sans la scène précédente, mais ç'a dû être compliqué *Laughing* ), que j'ai découvert avec surprise des années plus tard quand j'ai lu le roman dans son édition intégrale. Et je soupçonne qu'il en était de même pour Notre-Dame de Paris, par exemple, que j'ai lu aussi, très jeune, dans la même édition. Bien sûr, l'intitulé "texte intégral" ne figurait pas sur la couverture, mais à 10 ans je ne pensais pas vraiment à vérifier qu'elle s'y trouvait *Mr. Green* et ma mère n'y a apparemment pas prêté attention non plus *Twisted Evil* . Bon, tout cela pour dire que cela ne m'a pas empêchée de lire les romans complets des années + tard, comme je le disais.

Cela dit, j'estime quand même qu'il est malhonnête de ne pas le signaler, et j'ai d'ailleurs poussé un coup de g... quand j'ai chroniqué Cyrano de Bergerac (http://www.climaginaire.com/index.php/climaginaire/Livre/Jeunesse/Inclassable/Cyrano-de-Bergerac) : s'il faut absolument "adapter" un texte volumineux ou difficile pour les enfants, la moindre des choses me paraît de prévenir !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2521
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2015 9:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Certaines oeuvres se prêtent bien à une adaptation : Hugo, Dumas... des livres denses, riches en action. Chez Hugo, c'est facile, il suffit de supprimer tout ce qui n'est pas action! *Laughing*

Je préfère que des enfants soient familiarisés avec ces oeuvres,connaissent les noms de Cosette, Jean Valjean ou D'Artagnan via des oeuvres adaptées plutôt que pas du tout.

Maintenant, je me demande si Jane Austen est possible à adapter. On peut aussi se demander si ses histoires sont susceptibles de séduire un jeune public. Pour ma part, je doute. Il y a peu de rebondissements, pas d'aventures. On est dans des milieux assez clos. L'intérêt réside dans l'ironie avec laquelle sont décrits les comportements des personnages et les relations sociales, et dans l'introspection. Rien de bien palpitant a priori pour un jeune public, me semble-t-il.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5830
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2015 2:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pareil que Carabas.

Et comme Hoël, je me rappelle des Hugo en bibliothèque verte ; comme Marquise, j'avais (et ai encore) tendance à chercher la mention "texte intégral" *Wink*
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2015 2:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

carabas a écrit:

Maintenant, je me demande si Jane Austen est possible à adapter. On peut aussi se demander si ses histoires sont susceptibles de séduire un jeune public. Pour ma part, je doute. Il y a peu de rebondissements, pas d'aventures. On est dans des milieux assez clos. L'intérêt réside dans l'ironie avec laquelle sont décrits les comportements des personnages et les relations sociales, et dans l'introspection. Rien de bien palpitant a priori pour un jeune public, me semble-t-il.


Entièrement d'accord avec ça ! Ce qui fait la richesse de Jane Austen, c'est son écriture, son humour, son mordant, pas ses histoires qui sont, somme toute, assez banales (oui, oui, je le reconnais !). Et là, ce roman "vulgarisé" m'a paru vraiment quelconque et sans aucun intérêt. Je préfèrerai nettement lire un Hugo ou un Dumas tronqué.
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2490
Localisation: Great North

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2015 4:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je me demande si 50 nuances de Grey se prêterait à une adaptation... voyons, que pourrait-on y ôter ?
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1697
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2015 4:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je me souviens d'avoir lu les trois mousquetaires dans une version enfant, et du coup, j'ai envie de lire la version intégrale maintenant !

Pour 50 nuances de Grey, Hoël, j'ai envie de dire que le plus simple, c'est de tout mettre à la poubelle. :p
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2259
Localisation: ouest

MessagePosté le: Mar Aoû 25, 2015 11:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai fusionné avec un sujet que j'avais lancé sur la mention aléatoire "texte intégral". la remarque d'outremer est intéressante. elle plussoie celle de carabas.


Outremer a écrit:
C'est une question qui m'intéresse aussi beaucoup. Je suis assez paranoïaque sur le sujet depuis que j'ai découvert comment Fleuve Noir traduisait les livres Dragonlance et autres D&D (en supprimant parfois plus du tiers du texte d'origine). J'ai résolu une partie du problème en lisant les livres d'auteurs anglophones en VO mais ça ne m'aide pas beaucoup avec les livres qui ne sont écrits ni en français ni en anglais. Récemment, j'avais envie de me lancer dans les aventures de Geralt de Rives par Andrzej Sapkowski, mais la traduction de Bragelonne ne mentionne pas "traduction intégrale".

En ce qui concerne les versions pour enfants, je pense qu'elles ne sont pas dénuées d'intérêt. J'avais lu et beaucoup aimé celle d'Ivanhoé lorsque j'étais enfant. J'ai plus tard lu la version intégrale et j'ai adoré... mais j'ai aussi réalisé que je n'aurais jamais eu la patience d'affronter ses longues descriptions lorsque j'avais 12 ans (ou même 16). Le livre est littéralement 3 ou 4 fois plus long que sa version abrégée !

Je pense donc que ces versions tronquées sont utiles pour donner aux enfants un avant-goût d'une littérature qu'ils pourront découvrir plus pleinement plus tard. Mais le fait qu'il s'agit d'une version pour enfant devrait évidemment être précisé d'une manière qui ne laisse aucune ambiguïté, comme d'ailleurs toutes les autres atteintes au texte d'origine (j'ai récemment eu le déplaisir de croire acheter De la démocratie en Amérique et de me retrouver avec une version abrégée et réarrangée par un éditeur qui doit visiblement se considérer beaucoup plus intelligent que Tocqueville). Il m'a fallu beaucoup de temps pour réaliser que je n'avais pas vraiment lu Ivanhoé (idem pour Moby Dick).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Discussions Thématiques] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 151218 / 0