Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

les écrivains français se font-ils bouffer par les autres ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Discussions Thématiques]
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Tango's
Invité





MessagePosté le: Mar Juil 28, 2015 11:56 am    Sujet du message: les écrivains français se font-ils bouffer par les autres ? Répondre en citant

Désolé s'il existe déjà un sujet similaire. J'ai vérifié, mais on ne sait jamais.

Rentrons dans le cœur du sujet. Je ne cache pas que j'aime le fantastique et l'horreur. Je constate que ce genre est ultra dominé par les anglo-saxons et les américains. Je ne trouve point de français dans ce paysage littéraire. Le constat pourrait être élargie aux autres genres de l'imaginaire. Du côté de la SF, on trouve toutefois quelques auteurs (pardonnez-moi mon incrédulité, mais je maîtrise moins ce genre).
J'ai donc constaté que les anglo-saxons et les américain osent ce que nous n'osons pas. J'ai cru un moment que Maxime Chattam pouvait se frotter aux cadors outre-atlantique (et outre-manche). Pourtant, je trouve qu'il tourne en rond et s’essouffle. Il avait placé la barre haute avec sa trilogie du mal. Je l'imaginais porter haut les couleurs tricolores. Mais depuis... plus rien. Je constate qu'il use toujours du même style avec les mêmes ingrédients. Ainsi, je commence à me lasser de ces romans.
J'aimerai savoir si selon vous, nous possédons d'écrivains capable de concurrencer avec les internationaux, voir même les dépasser. Est-ce due à une édition frileuse ou est-ce dans notre mentalité ?
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3826

MessagePosté le: Mar Juil 28, 2015 3:19 pm    Sujet du message: Re: les écrivains français se font-ils bouffer par les autres ? Répondre en citant

Ma réponse est : aucune des deux.
La domination écrasante anglo-saxonne a des causes sociologiques.

Lire sur le forum

> Les auteurs francophones sont-ils boudés par le monde de l'édition ?
où Tybald et Lisbei partent d'un fait indéniable (domination écrasante des auteurs anglo-saxons) pour parvenir à une conclusion fausse (compétition faussée ou déloyale)


> La littérature SFF française est-elle injustement boudée par le public français, les éditeurs français etc.
où la romancière Corinne Guitteaud défend l'idée que les responsables sont les éditeurs, trop frileux et un formatage de notre imaginaire par les produits audiovisuels américains (argument particulièrement bancal).
J'ai répondu à ces deux affirmations.


Mais pour répondre à ta question, à différentes périodes de l'histoire, la littérature est dominée par une nation, une langue. La France a eu son tour au XIX° siècle. Chacune de ces dominations historiques avait des raisons socio-économiques. Pourquoi les États-Unis aujourd'hui ?
D'abord la population : au XX° siècle, les états-Unis ont été 5 fois plus peuplés que la France. Il est donc logique que les auteurs américains soient 5 fois plus nombreux que les nôtres.

Tout au long du XX° siècle, ce décalage entre la France et les états-unis a été accentué par le dynamisme des nouveaux médias. Même si on ramenait les états-unis à la taille de la France, le marché intérieur (pulp magazines, radios, cinéma, TV) a été proportionnellement plus important. Les médias éditeurs de SF ont donc eu aux états-unis un impact bien plus considérable. Non pas 5 fois, comme le suggérerait la taille de la population mais plus probablement 10 ou 20 fois.

1 - 50 ans de pulp magazines. Les états-unis ont été les premier pays à développer une presse 'magazine' bon marché (pulp) tirant à des millions d'exemplaires. La concentration plus grande de la population dans de grandes villes rendant la promotion/distribution plus aisée, l'existence de grands groupes de presse, le niveau de vie (alors supérieur à celui de l'Europe) ont permis de créer un grand marché intérieur, d'éduquer plusieurs générations (jusqu'en 1950). Il en a résulté un engouement populaire pour la SF qui n'avait pas d'équivalent dans le monde.

2 - la radio de l'entre-deux-guerres. Mais comme le mécanisme sera identique pour le cinéma, je vais pour ce dernier un peu plus loin.

3 - le cinéma : un américain moyen a toujours fait deux à quatre fois plus de sorties cinéma par an qu'un européen. Dans le 7° art, cela a permis la création du plus grand marché intérieur de la planète. Mais pourquoi aimaient-ils et aiment-ils encore tant le cinéma ? Un contexte socio-économique favorable : le niveau de vie, les économies d'échelle (*) gardant la magie du cinéma à prix dérisoire etc. Par le nombre de films vus (la moitié n'étant pas distribués hors états-unis), le cinéma SF américain a eu un impact bien plus important sur des générations d'enfants américains. Ajoutés à l'effet de plusieurs décennies d'exposition supérieure à d'autres médias (1 et 2), la jeunesse américaine a développé un appétit et un intérêt sans égal pour la SF.

4 - le leadership technologique : l'énergie atomique, dans les années 50, puis la conquête spatiale dans les années 60, représentaient des enjeux financiers importants pour le citoyen américain de base, ainsi que des thèmes porteurs en politique. Ces deux sujets bénéficiaient donc d'une énorme vitrine médiatique aux états-unis. Phénomène accentué par le fait que les états-unis étaient le pays de la planète le plus intensivement équipé en médias audiovisuels. A une époque, les auteurs américains de SF ont donc grandi bercés par ces deux thèmes. L'histoire de la SF en a gardé la trace.

5 - les programmes télévisés à partir de 1950. Les américains ont été les premiers téléspectateurs. L'américain moyen consommait et consomme encore encore deux fois plus de programmes télévisés qu'un français (7h/jour contre 3h30). La SF a donc connu un développement particulier à la télévision américaine et un impact à l'avenant.

Bref, le siècle passé, les états-unis ont possédé un leadership socio économique qui s'est traduit dans les médias puis, logiquement, dans une densité record d'écrivains SF, de cinéastes SF et d'auteurs de séries télévisés SF. Sur ce forum, nous parlons de littérature. Mais pour chaque film SF français à peu près décent, on peut en citer 50 américains. Pour chaque série télévisée française regardable, les états-unis en proposent 50 de qualité équivalente ou supérieure. Il serait vraiment surprenant que pour chaque roman français de SF, il n'y en ait pas 50 américains.
Au XIX° siècle, du fait d'un contexte socio économique différent mais tout aussi déterminant, la littérature française a dominé l'Europe. Au XVII°, l'Italie a dominé l'opéra. Au X° siècle, sous la dynastie Song, la Chine était la nation la plus avancée au monde dans pratiquement tous les domaines. Artistiques, scientifiques, militaires. Ca se produit à chaque siècle dans un domaine ou un autre. Une nation a ce qu'il faut pour éclipser les autres. Comme je l'ai déjà dit, j'adorerais que la situation de SFF française ait des causes injustes, récentes et spécifiques au monde de l'édition. Hélas, il n'en est rien.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Tango's
Invité





MessagePosté le: Mar Juil 28, 2015 4:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est très bien détailler tout cela, mais je soulevais plus une question de qualité que quantité. Je prends l'exemple de Graham Masterton. D'une part parce que je connais et d'une autre parce qu'il correspond à ce que je veux expliquer. Je suis étonné qu'il soit publié dans le monde entier alors que ses textes n'ont aucun tabous. Il parle de tout de l'horreur jusqu'au sexe. Je trouve que chez nous, on n'a pas d'auteurs capable d'aller aussi loin. Je pourrai parler aussi de l'aspect imaginatif. Les écrivains anglo-saxons et dans une moindre mesure américains, sont les seuls à proposer des récits de Fantastiques et d'horreur. Je mets au défit de me trouver un auteur français. Nous n'avons pas cette culture. Pourtant, nous avons eu une génération bercée au Stephen King et autres romans épouvantes des années '80 (J'ai lu et Pocket Terreur).
Pour la Science-fiction, je ne pourrai pas détailler tant je ne connais pas assez la littérature française.
Quant à la fantasy, je ne connais rien du tout, mais je suppose que c'est pareil.
J'ai l'impression qu'on est soit limité par notre imaginaire, soit freiné par une ligne éditoriale frileuse.

J'ai cette même impression quelques soient les différents arts. Le cinéma en un parfait exemple des limites de notre imagination. Nous sommes incapable de sortir des sempiternels comédie à deux balles, sentimentales ou polars. Je ne dis pas que chez les américains tout est magnifique. C'est une question de goûts. Mais je vois les limitations de notre culture. Ça s'arrête là. Le cinéma demande plus de moyens pour proposer un produit fini. La littérature ne demande pas autant de fonds pour exploiter l'imagination. Je dirai même qu'ils jettent leurs argents pour faire la promotion d'un Houellebecq qui n'a pas besoin de cela pour vendre.
Dire qu'on n'a pas cette culture de l'imaginaire en France et qu'il faut privilégier la littérature blanche serait réducteur. L'exemple des adaptations au cinéma à prouver que l'imaginaire attirait. Ainsi, Harry Potter reste l'un des livres les plus vendu et lu dans le monde, mais aussi en France.

Je pense que c'est dans notre culture.

J'aimerai savoir si ce sont les auteurs talentueux (imaginaires) qui manquent ou ce sont les maison d'éditions qui empêchent la parution de romans (ou nouvelles) qui seraient hors norme ?

P.S. Pardon, j'avais pas vu que le deuxième lien regroupait ce que je disais. Si c'est possible de fusionner.
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3826

MessagePosté le: Mar Juil 28, 2015 5:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tango's a écrit:
je soulevais plus une question de qualité que quantité

Ta question porte sur la qualité. La réponse à ta question est la quantité. Quand un pays a 100 fois plus d'auteurs, il a 100 fois plus d'auteurs mauvais (ça, ça nous dérange pas) et 100 fois plus d'auteurs talentueux.


Tango's a écrit:
J'aimerai savoir si ce sont les auteurs talentueux (imaginaires) qui manquent ou ce sont les maison d'éditions qui empêchent la parution de romans (ou nouvelles) qui seraient hors norme ?

§ ci dessus. Les maisons d'édition ne sont en rien responsables de cette situation.
Si mon propos n'est pas clair, n'hésite pas à me demander un éclaircissement.


Comme je l'ai déjà dit à l'époque à Corinne Guitteaud (§ plus haut), le cinéma vit exactement la même situation. Là non plus, ce n'est pas faute de volonté de la part des producteurs hexagonaux ni faute de moyens (Amélie Poulain a rapporté 100 millions de dollars sur le seul territoire français). Le cinéma français sait produire des films chers et le fait chaque année. Mais voilà, les comités de lecture ne reçoivent que des scripts épouvantables de nullité. La plupart des talents du 7° art grand public sont/étaient de l'autre côté de l'Atlantique. Pourquoi ? Imagine un instant que tu écrives un scénario plaqué or, un succès mondial en puissance. Tu as le choix entre : a) le vendre à Gaumont 60 000 € pour qu'il soit réalisé par Albert Dupontel, avec Guillaume Canet et Adèle Exarchopoulos, fasse 5 millions d'entrées France et passe totalement inaperçu dans le reste du monde. Ou b) le vendre à Universal 3 millions $ pour qu'il soit réalisé par Spielberg, avec Tom Cruise et Angelina Jolie, fasse 200 millions d'entrées dans le monde et lance ta carrière. Tu choisis quoi ?

D'ailleurs, cela ne s'arrête pas à la littérature et au cinéma. Ce ne sont que deux exemples.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1708
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Mar Juil 28, 2015 6:51 pm    Sujet du message: Re: les écrivains français se font-ils bouffer par les autres ? Répondre en citant

theyoubot a écrit:
Pour chaque série télévisée française regardable, les états-unis en proposent 50 de qualité équivalente ou supérieure.


Je rebondis juste là dessus : il suffit de voir Netflix, un des derniers arrivés dans le paysage audiovisuel en streaming légal, produire de très bonnes séries (alors qu'à la base, la boîte proposait de la location de DVD par correspondance).
Ils écument large avec des séries d'horreur/fantastique (Penny Dreadful), de fantastique (Sense 8), des drames (Orange is the new black), des super héros (Daredevil), d'histoire (Marco Polo) et plein d'autres. Et leurs séries ont déjà reçu plusieurs prix grâce à la qualité des scénarios et des réalisations...
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
charlotte-hury



Inscrit le: 20 Aoû 2015
Messages: 1

MessagePosté le: Jeu Aoû 20, 2015 4:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
Je fais un peu le même constat que vous @tango's. J'apprécie de lire le débat.
Charlotte
_________________
Charlotte
Maman de 2 enfants
Auteur d'un livre de SF (publier un livre)
Passion : Lecture, Ecriture, Randonnée
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3826

MessagePosté le: Jeu Aoû 20, 2015 7:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à toi.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Discussions Thématiques] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 159371 / 0