Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les gens préfèrent-ils les romans non SFFF et optimistes ?
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Discussions Thématiques]
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Jeanjean



Inscrit le: 26 Déc 2014
Messages: 98

MessagePosté le: Lun Juin 15, 2015 8:04 am    Sujet du message: Les gens préfèrent-ils les romans non SFFF et optimistes ? Répondre en citant

Hier avec mon fils, je suis allé tenir un stand dans un brocante de livres, BD, CD, DVD, ...
Je me suis fait 2 réflexions:
1) Les gens lisent peu d'imaginaire (SF, Fantasy).
2) Ils aiment des romans optimistes, faciles à lire.



*edit by Crazy* : Titre modifié pour plus de clarté *Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tango's
Invité





MessagePosté le: Lun Juin 15, 2015 8:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que ça dépend des régions. J'ai fais trois régions différentes, dont la mienne et j'ai trouvé que :
  • Chez moi (Pays de Loire) : Y'a rien de rien. J'ai arrêté de faire les vides-greniers et autres. Le constat est le même. On ne trouve principalement que des fringues. Soit les gens ne lisent pas. Soit ils gardent leur livre. La seule source de lecture exploitable viens d'Emmaüs.
  • En basse-Normandie : Ce sont surtout les professionnels qui vendent des livres. J'ai de la chance, il y a trois manifestations cet été dont un de l'UNICEF. À part les 4 professionnels (dont un dépôt-vente), c'est plutôt calme de la part des particuliers.
  • En Bretagne : J'en ai fait une et là, j'ai trouvé plus de choix parmi les particuliers. J'ai même vu un gars vendre des livres SF et horreur (Ramsey Campbell une horreur à lire tant que c'est lent), mais pas dans ce que je recherchai. En revanche, du côté des pro, on est d'avantage sur de la littérature populaire.

Sur les étals je vois toujours du King. Quelque fois, s'en est même énervant parce que c'est le seul livre qui traîne dans les affaires Johny Halliday *Rolling Eyes*


Dernière édition par Tango's le Lun Juin 15, 2015 11:53 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Lun Juin 15, 2015 10:40 am    Sujet du message: Répondre en citant

Dans les dernières brocantes que j'ai faites, j'ai vu beaucoup de livres totalement inconnus (dont les gens se débarrassent au poids, ou presque) et des livres très connus. Best-sellers, auteur mondialement célèbre ..
Il n'y avait rien entre les deux.

Dans la seconde catégorie, on trouve une majorité de fins optimistes.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Jeanjean



Inscrit le: 26 Déc 2014
Messages: 98

MessagePosté le: Lun Juin 15, 2015 11:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

A la question que je posais régulièrement, beaucoup me répondaient: "Ah non; la SF, je n'aime pas!"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Lun Juin 15, 2015 11:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pareil. Dans la centaine de personnes composant mon entourage proche et professionnel, personne ne lit de la SF à part moi.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Tango's
Invité





MessagePosté le: Lun Juin 15, 2015 11:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que les gens vont vers les genres faciles. La SF c'est vaste et pas grand monde connaît. J'ai fait lire quelques livres (SF et fantastique) à ma mère et elle a été très étonnée (Cristal qui songe, Des fleurs pour Algernon, Au clair de lune). Elle a apprécié.
Par contre quand je demande un livre SF à quelqu'un. La seule réponse que l'on propose est "Dan Simmons".
Une fois, j'ai demandé à un libraire s'il avait du fantastique et de l'horreur à me proposer. Il m'a répondu : "J'ai quelque Stephen King". Je suis ressorti directe de sa boutique. Des auteurs FH, je peux en citer au moins 10. Le seul que ce gigolo à pu me citer est un auteur qui ne doit sa renommé qu'aux nombreuses adaptations cinématographiques de ses bouquins.
Revenir en haut de page
suisse24
Louis la Brocante


Inscrit le: 13 Mar 2005
Messages: 2644
Localisation: 92 Antony

MessagePosté le: Lun Juin 15, 2015 4:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que pour trouver des livres anciens , genre Fleuve noir FNA ou Spéciale Police ou d'autres anciennes collections comme je les aime , cela devient compliqué .
Les brocantes deviennent des friperies , sinon pour les livres ce sont surtout des auteurs à la mode que l'on y trouve ...
Mais on arrive quand même à trouver parfois son bonheur ....


Dernière édition par suisse24 le Mar Juin 16, 2015 6:50 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1685
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Lun Juin 15, 2015 6:37 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a une explication mathématique à cela. Les romans SF sont tirés à un "petit" nombre d'exemplaires à l'heure actuelle. Ils sont moins présents dans les librairies, car les libraires ont simplement besoin de vivre et qu'il vaut mieux pour eux vendre 400 Musso que 10 romans de SF.

Et pour Tango's, on a tous très bien compris que tu n'aimais pas Stephen King, mais hélas pour toi, c'est une valeur sûre pour les libraires. Un peu comme Coca dans une grande surface. Si il n'est pas référencé, les gens vont ailleurs. CQFD. (c'est valable pour Musso, Levy, 50 nuances à la con, twilight etc... )

Quant à la fantaisie, le genre explose depuis quelques années, mais comme ce sont souvent des cycles de minimum 3 romans, les gens les gardent pour la collection (je croise régulièrement en brocante la série Eragon, par exemple.) Jusqu'au moment où ils s'en lassent et s'en débarrassent. (Faites un petit tour sur le bon coin, price minister et ebay, c'est assez édifiant)
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mika



Inscrit le: 07 Déc 2010
Messages: 473
Localisation: Loir et Cher

MessagePosté le: Lun Juin 15, 2015 11:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et les livres c'est lourd. De nombreux vendeurs préfèrent maintenant les référencer sur internet une fois que les déplacer vingt fois de brocante en brocante où ils seront manipulés par des gens peu soigneux qui ne comptent pas les acheter, avant de tomber finalement sur un acheteur potentiel qui ne le prendra pas vu l'état d'usure (la pluie et les manipulations abusives, c'est pas génial pour les livres).
_________________
N'est déçu que celui qui croit trop. N'est heureux que celui qui croit assez.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5799
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mar Juin 16, 2015 1:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Dans les brocantes ordinaires (j'entends : non professionnelles et non spécialisées), ce que je vois en matière de livres, ce sont :

- des vieux trucs (pas genre "de collection", mais qui me font penser à des trucs hérités de qqn d'autre).
- des livres pour enfant (souvent, des franchises/romans tirés de tel ou tel jeu)
- de la romance
- du polar
- des livres "à la mode" d'il y a 20ans+ (Pierre Bellemare...).

Une fois de temps en temps, je tombe sur des comics (mais c'est rare ^^).

La question qu'il faudrait (oser) poser, c'est "pourquoi vendre ces livres-là" ?
- pour faire de la place ?
- corollaire : parce qu'on en a hérité et qu'on veut s'en débarrasser ?
- parce qu'on ne les a pas aimés ?
- ...
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mar Juin 16, 2015 2:32 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Crazy a écrit:
La question qu'il faudrait (oser) poser, c'est "pourquoi vendre ces livres-là" ?
- pour faire de la place ?
- corollaire : parce qu'on en a hérité et qu'on veut s'en débarrasser ?
- parce qu'on ne les a pas aimés ?
- ...

Souvent, les brocantes font penser à une décharge publique où les gens espèrent un pourboire après y avoir vidé leur poubelle.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4420
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Mar Juin 16, 2015 6:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:
Crazy a écrit:
La question qu'il faudrait (oser) poser, c'est "pourquoi vendre ces livres-là" ?
- pour faire de la place ?
- corollaire : parce qu'on en a hérité et qu'on veut s'en débarrasser ?
- parce qu'on ne les a pas aimés ?
- ...

Souvent, les brocantes font penser à une décharge publique où les gens espèrent un pourboire après y avoir vidé leur poubelle.




en plus j'ai vraiment entendu des gens raconter qu'ils avaient fait les poubelles avant de venir au vide-grenier. On voyait clairement que rien n'avait été nettoyé.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Tango's
Invité





MessagePosté le: Mer Juin 17, 2015 10:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour appuyer le fait que les gens vont vers la lectures "grand public" que SF, je me suis amusé à comparer le nombre de lecteur sur les sites de communauté de lecture. J'ai donc choisi un match entre Guillaume Musso et Isaac Asimov. Jugez par vous-même.

  • Sur Booknode


Guillaume Musso représente un lectorat de 12 815 contre 1 470 pour Isaac Asimov. Soit 8 fois plus de lecteur pour Guillaume Musso.

  • Sur Babelio


Là, c'est un peu plus serré. Environ 3 fois plus de lecteur pour Musso que Asimov.

Et dire que Musso n'a écrit que 15 livres.

Ça peut paraître simpliste de comparer le nombre de lecteur de ces deux auteurs. Mais je trouve qu'ils sont un peu représentatif.
Revenir en haut de page
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Mer Juin 17, 2015 11:43 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le regroupement SFFF m'a toujours paru excessif et surtout du au hasard des circonstances. Autant la SF et le fantastique comportent nombre livres qui ne sombrent pas dans un optimisme bête, autant cette tendance est forte en fantasy (alors que, comme l'a montré Vincent Ferré, le Seigneur des Anneaux est un livre fondamentalement pessimiste).
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Yorke



Inscrit le: 12 Juin 2013
Messages: 102

MessagePosté le: Jeu Juin 18, 2015 1:45 am    Sujet du message: Répondre en citant

En même temps, si l'on considère que les livres des brocantes et vide-greniers sont ceux que les gens n'ont pas aimé et dont ils se débarrassent (ça a été le cas de gens de ma famille, qui ne vendent donc que ce qu'ils ont peu apprécié), on peut à l'inverse considérer qu'ils aiment ce qu'ils gardent, et non ce qu'ils vendent.

Une bonne nouvelle pour les romans de qualité.

*Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aphraël
Déesse-Enfant soeur de la Petite Mère


Inscrit le: 23 Mai 2004
Messages: 1017
Localisation: Aix en Provence

MessagePosté le: Dim Aoû 16, 2015 7:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Depuis que j'ai été enceinte de mon fils, je me suis tournée vers les livres qui finissent bien/romances. Je souhaite aujourd'hui rarement lire des livres très noirs, parce que je projette mes enfants dedans.

Je pense que la SFFF est agréable quand on cherche à réfléchir au quotidien, au monde qui nous entoure et nous remettre en question. La majorité des gens préfèrent la facilité de lectures faciles quand ils rentrent de journées exténuantes du boulot.

C'est sûr, c'est triste, surtout quand la SFFF est autant dénigrée. Mais je me dis qu'au fond, l'important reste que les gens lisent.
_________________
http://aphrael.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2015 12:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tango's a écrit:
Guillaume Musso et Isaac Asimov. Jugez par vous-même.

  • Sur Booknode


Guillaume Musso représente un lectorat de 12 815 contre 1 470 pour Isaac Asimov. Soit 8 fois plus de lecteur pour Guillaume Musso.

  • Sur Babelio


Là, c'est un peu plus serré. Environ 3 fois plus de lecteur pour Musso que Asimov.

Et dire que Musso n'a écrit que 15 livres.

Ça peut paraître simpliste de comparer le nombre de lecteur de ces deux auteurs. Mais je trouve qu'ils sont un peu représentatif.

Je suis d'accord, je pense que n'importe quelle enquête approfondie confirmerait cette tendance.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2259
Localisation: ouest

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2015 7:48 am    Sujet du message: Répondre en citant

je note le sujet annoncé : littérature optimiste VS littérature pessimiste. pas la SFFF contre le reste du monde.
comme je lis à 90% de la littérature jeunesse, la SFFF que je lis est positive. ça se finit toujours bien, loi oblige.
il me semble que les jeunes ados, ados et ados-adultes lisent plus de SFFF que de littérature blanche. l'offre actuelle y est pour beaucoup. est-ce que cela va les ouvrir à la SFFF "dure et pessimiste" ?

pour autant, il y a aussi des histoires peu joyeuses dans les polars et les "histoires vécues". une fan de musso ne lit peut-être pas de roman apocalyptique, mais elle lit facilement l'histoire vraie de deux soeurs violées, séparées, malades, reviolées...
n'est-ce pas comparable de ce point de vue ?

de plus, je rejoins le témoignage d'aphraël qui nous rappelle que les goûts en matière de lecture comme ailleurs sont évolutifs.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tango's
Invité





MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2015 10:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Aphraël a écrit:
Je pense que la SFFF est agréable quand on cherche à réfléchir au quotidien, au monde qui nous entoure et nous remettre en question. La majorité des gens préfèrent la facilité de lectures faciles quand ils rentrent de journées exténuantes du boulot.

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça. Le genre de l'imaginaire est très vaste. On trouve de bonnes lectures divertissantes et qui ne demandent pas spécialement une réflexion cognitive. Moi, ce que je recherche dans ces genres, c'est de pouvoir m'évader, de ne pas penser au quotidien. C'est pourquoi, comme au cinéma, je fuis les histoires sentimentales ou dramatiques.

La littérature, c'est comme tout. Ça suit les tendances. Le boom de Harry Potter à provoqué une génération de lecteurs fantasy tout comme l'adaptation au cinéma du Seigneur des anneaux.

lily cocci a écrit:
de plus, je rejoins le témoignage d'aphraël qui nous rappelle que les goûts en matière de lecture comme ailleurs sont évolutifs.

On est d'accord. Elle est même évolutif quotidiennement par notre humeur ou influencé parce qu'on lit. Quand je lis un bon livre d'horreur, je veux continuer avec ce genre et je ressens la même chose avec la SF, etc...
Revenir en haut de page
Aphraël
Déesse-Enfant soeur de la Petite Mère


Inscrit le: 23 Mai 2004
Messages: 1017
Localisation: Aix en Provence

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2015 8:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tango's a écrit:
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça. Le genre de l'imaginaire est très vaste. On trouve de bonnes lectures divertissantes et qui ne demandent pas spécialement une réflexion cognitive. Moi, ce que je recherche dans ces genres, c'est de pouvoir m'évader, de ne pas penser au quotidien. C'est pourquoi, comme au cinéma, je fuis les histoires sentimentales ou dramatiques.

La littérature sentimentale ne reflète pas que le quotidien. En l’occurrence, je lis beaucoup de romances historiques, avec leurs propres codes. (http://leslecturesdececile.fr/les-10-raisons-pour-lesquelles-jaime-les-romances-historiques/) Quand à la fantasy, c'est souvent un miroir de nos propres univers, et croyances.

Tango's a écrit:
lily cocci a écrit:
de plus, je rejoins le témoignage d'aphraël qui nous rappelle que les goûts en matière de lecture comme ailleurs sont évolutifs.

On est d'accord. Elle est même évolutif quotidiennement par notre humeur ou influencé parce qu'on lit. Quand je lis un bon livre d'horreur, je veux continuer avec ce genre et je ressens la même chose avec la SF, etc...

C'est plus profond que ça. Après 15 ans à lire un genre, tu le connais tellement qu'il est difficile de trouver avec l'évasion tant souhaitée.


(30 min pour écrire deux lignes. Désolée, je ne développerai pas plus maintenant)
_________________
http://aphrael.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5809
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Aoû 18, 2015 7:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, je trouve que les polars et autres thrillers sont au moins aussi sombres que ceux de SFFF. Mais j'ai remarqué que depuis quelques années j'ai tendance à fuir les plus violents ou noirs. Sans doute parce que le monde réel me paraît de plus en plus menaçant.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5799
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mar Aoû 18, 2015 12:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
Sans doute parce que le monde réel me paraît de plus en plus menaçant.

Perso, je considère qu'un happy end rachète. Mais pour le reste... j'ai été horrifiée de voir certains trucs de l'actualité, d'une barbarie que je n'avais jamais lue qu'en romans... *Eek*
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2425
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mar Aoû 18, 2015 12:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Aphraël a écrit:

C'est plus profond que ça. Après 15 ans à lire un genre, tu le connais tellement qu'il est difficile de trouver avec l'évasion tant souhaitée.


Ben pour ma Pomme, ça fait 40 ans que je lis de la SFFF et je ne m'en lasse pas, je ne sais ce que tu veux dire par "connaître tellement", j'en suis à plus de 9000 bouquins dans ce domaine et j'en découvre en permanence, l'évasion est donc bien là.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mar Aoû 18, 2015 12:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jeanjean a écrit:
Ils aiment des romans optimistes, faciles à lire.

C'est assez caractéristique de la littérature Young Adult et d'une certaine façon, j'ai l'impression qu'un ton plus léger est dans l'air quand je parcours les rayons de ma librairie.

Aphraël a écrit:
C'est plus profond que ça. Après 15 ans à lire un genre, tu le connais tellement qu'il est difficile de trouver l'évasion tant souhaitée.

Comme toi, je crois cette érosion inéluctable pour (presque) tout le monde.
En tête de ma charte qualité, il y a l'originalité. Il faut un talent d'un niveau hélas peu répandu pour écrire un roman qu'un gros lecteur trouvera original. Quelqu'un qui a lu des milliers de romans est dur à surprendre. Un lecteur débutant peut légitimement s'enthousiasmer pour un récit qu'un gros lecteur trouvera cousu de fil blanc.
Pire, le même décalage d'appréciation existe pour les autres qualités d'un roman. Le rythme, les enjeux, la caractérisation etc. Plus un lecteur a de la bouteille, moins les grosses ficelles fonctionnent sur lui.
Attention, ça ne veut pas dire que je consomme moins de SF. Mais mon ressenti est malheureusement plus nuancé.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Rudy



Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 128
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Mar Aoû 18, 2015 8:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis comme Hoël. C"ela fait plus de 60 ans que je lis de la SFFF et c'est toujours mon genre préféré.
D'un autre coté, comme le signale Theyoubot, on devient plus difficile et les gros coups de coeur deviennent rares.
J'ai relu ces derniers temps quelques bouquins qui m'avaient enthousiasmé dans ma jeunesse et j'ai eu du mal à en finir certains tant ils me paraissaient fades, mal écrits, peu imaginatifs et parfois carrément mauvais.

Le coté pessimiste ou optimiste est toujours resté secondaire dans mes choix de lecture.

Rudy
_________________
Vieillir est le meilleur moyen de vivre longtemps
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mar Aoû 18, 2015 8:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ayant toujours considéré les bons romans comme ultra minoritaires ( Loi de Sturgeon ), je n'ai jamais cru pouvoir m'offrir le luxe de me limiter à des romans optimistes (ou pessimistes).
Mais je suppose que mon état d'esprit est assez rare. Beaucoup de membres de ce forum ont déclaré que la majorité des romans sur lesquels ils tombent sont bons (Soleil 85 %)

Lire aussi sur le forum
> Pourcentage de bons livres
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Mar Aoû 18, 2015 10:18 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Aphraël
Déesse-Enfant soeur de la Petite Mère


Inscrit le: 23 Mai 2004
Messages: 1017
Localisation: Aix en Provence

MessagePosté le: Mar Aoû 18, 2015 9:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les genres restent importants, mais ce qui marque le plus reste la plume des auteurs. Il suffit de trouver le style qui nous accroche, et il est tellement difficile à cerner dans la masse ! Je serais heureuse de relire de la fantasy d'un excellent auteur, mais pitié, pas de duel à la fin où la dulcinée meure par la main du méchant avant d'être ressuscitée.

Mon quota de bons livres trouvés a plongé depuis que je farfouille parmi les ebooks anglais peu onéreux. Il y a des bonnes surprises, mais combien de bouses.


Ce qui me manque vraiment, c'est un excellent libraire.
_________________
http://aphrael.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mar Aoû 18, 2015 10:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Aphraël a écrit:
Ce qui me manque vraiment, c'est un excellent libraire.

Ce qui me manque vraiment, c'est un éclaireur.

Lire aussi sur le forum
> Affinités entre lecteur : la recherche d'un éclaireur
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5246
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mer Aoû 19, 2015 7:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que ma proportion de bouquins potables a baissé ces dernières années.
Plusieurs causes identifiables :
- je lis plus de SP "dont personne ne veut" et qui ne sont pas toujours terribles
- j'ai fait le tour de ce qui était vraiment sympa dans ma bibliothèque municipale, qui se renouvelle peu dans les genres qui m'intéressent, donc je pars souvent avec des trucs qui m'inspirent déjà peu de prime abord
- j'ai moins de temps pour lire et déjà trop de lectures, donc j'achète moins, or comme je n'achète que ce qui me fait très envie et qui donc souvent me plait beaucoup au final, ça fait baisser la "bonne" proportion...

Sinon, dans la mesure où je prends toujours autant de plaisir à lire pour la 10e fois un truc qui m'a plu, je ne pense pas que originalité soit parmi mes critères principaux. Moi, ce que je veux, c'est prendre plaisir à m'immerger, et ça peut marcher même si je connais le bouquin par coeur ! *Smile*
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2425
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mer Aoû 19, 2015 11:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Soleil* a écrit:

- je lis plus de SP "dont personne ne veut" et qui ne sont pas toujours terribles


C'est exactement la raison pour laquelle j'ai refusé de m'occuper du rayon critique dune revue il y a quelques années ; quand j'ai vu le nombre de machins infâmes à éplucher, j'ai immédiatement tourné bride.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2425
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mer Aoû 19, 2015 12:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Aphraël a écrit:
Je serais heureuse de relire de la fantasy d'un excellent auteur, mais pitié, pas de duel à la fin où la dulcinée meure par la main du méchant avant d'être ressuscitée.



Essaie John Abercrombie ou Glen Cook, ça sort des sentiers battus.

Et puis , chez les Français, Jean-Philippe Jaworski est très bien, commence par Janua Vera, un recueil de nouvelles avec lequel on a découvert un auteur qui a depuis tenu ses promesses.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mer Aoû 19, 2015 1:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je plussoie.

On a bien dérivé, là. Lily va nous taper sur les doigts.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2259
Localisation: ouest

MessagePosté le: Jeu Aoû 20, 2015 8:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

ouais, vous êtes incorrigibles !
ça papote, ça papote et ça digresse. de vraies bonnes femmes !

je rappelle le sujet du jour : Les gens préfèrent-ils les romans non SFFF et optimistes ?

je distribue un bon point à rudy qui a tenté de recentrer le débat et deux points pour ceux qui sont d'accord avec moi : (silence dans la salle je fais ce que veux !)
lisbeï : "les polars et autres thrillers sont au moins aussi sombres que ceux de SFFF"
aphraël : "La littérature sentimentale ne reflète pas que le quotidien"

les vacances devraient être interdites, ça fait perdre les bonnes habitudes.

par ailleurs, le youbot nous dit : "les romans optimistes et faciles à lire sont "assez caractéristique de la littérature Young Adult et d'une certaine façon, j'ai l'impression qu'un ton plus léger est dans l'air quand je parcours les rayons de ma librairie."
certes, je pourrais vous faire le détail des livres les plus demandés chez nous, vous y trouverez tout ce dont on parle dans les media (de la lecture facile s'adressant à un très large public aux prix littéraires.)

je m'adresse aux spécialistes et aux plus anciens : avez-vous des exemples de SFFF pessimiste qui a fait la devanture des librairies par le passé ? la phrase du youbot sous-entend que cela s'est produit et que cela n'est plus.
la SFFF n'est-elle jamais restée en marge du grand public ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aphraël
Déesse-Enfant soeur de la Petite Mère


Inscrit le: 23 Mai 2004
Messages: 1017
Localisation: Aix en Provence

MessagePosté le: Jeu Aoû 20, 2015 9:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hoël a écrit:
Essaie John Abercrombie ou Glen Cook, ça sort des sentiers battus.

Et puis , chez les Français, Jean-Philippe Jaworski est très bien, commence par Janua Vera, un recueil de nouvelles avec lequel on a découvert un auteur qui a depuis tenu ses promesses.

Je connais depuis longtemps, merci.
_________________
http://aphrael.over-blog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Jeu Aoû 20, 2015 11:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

lily cocci a écrit:
avez-vous des exemples de SFFF pessimiste qui a fait la devanture des librairies par le passé ?

En SF, la vraie noirceur était populaire dans les années 70 (dystopies, post apo) et encore fréquente dans les 80 (L'usage des armes, Une forme de guerre). Mais depuis 25 ans, on a droit à un ton globalement plus léger.
En fantasy, mon avis n'a pas grande valeur car je n'ai lu qu'une ou deux centaines de romans. Tout ce que je peux dire, c'est j'ai lu pratiquement tous les titres à succès de ces dix dernières années et ils sont à peu près tous portés par un certain optimisme.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2425
Localisation: Great North

MessagePosté le: Jeu Aoû 20, 2015 3:47 pm    Sujet du message: Répondre en citant

lily cocci a écrit:


je m'adresse aux spécialistes et aux plus anciens : avez-vous des exemples de SFFF pessimiste qui a fait la devanture des librairies par le passé ? la phrase du youbot sous-entend que cela s'est produit et que cela n'est plus.
la SFFF n'est-elle jamais restée en marge du grand public ?


Les femmes de Stepford et Un bonheur insoutenable d'Ira levin.
Jack Barron et l'éternité de norman Spinrad.
Ces trois-là on fait de très gros tirages, Levin étant par ailleurs fort médiatisé à cause de Rosemary's baby, du film qu'en a tiré Polanski et de la façon dont il aurait "inspiré" Charles Manson.
Bien sûr Ravage de Barjavel et Malevil de Merle mais aussi, de ce dernier, Un animal doué de raison.
Ballard avec Crash qui a été adapté au cinéma par David Cronenberg.
Burgess avec L'orange mécanique adapté par Kubrick.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Jeu Aoû 20, 2015 6:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Comme Hoël, je ne me souviens d'un best seller de SF qui aurait moins de 25 ans. Hypérion, c'est 1989. Quelqu'un voit un best seller SF plus récent ?
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5809
Localisation: Sud

MessagePosté le: Ven Aoû 21, 2015 7:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hunger Games, de Collins, c'est bien de la SF, non ? Et pas vraiment si rose que ça, il me semble ?
Et La route, de Cormac McCarthy ? Je ne l'ai toujours pas lu (ni vu au cinéma) mais si j'ai bien compris ce n'est pas gai-gai non plus...
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tango's
Invité





MessagePosté le: Ven Aoû 21, 2015 7:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

"Un animal doué de raison", ce n'est pas si noir que cela.
Citation:
Et La route, de Cormac McCarthy ? Je ne l'ai toujours pas lu (ni vu au cinéma) mais si j'ai bien compris ce n'est pas gai-gai non plus...

C'est de la fausse SF. Un livre qui a beaucoup de succès parce qu'il favorise l'imaginaire, mais qui est très pauvre scénaristique et textuellement. Un stylé épuré sans ponctuation qui m'a donné un mal de crâne. Je ne comprendrais jamais comment il a pu avoir autant de succès.
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Ven Aoû 21, 2015 12:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis d'accord avec toi. Mais l'exemple reste recevable : le public l'a reçu comme un bouquin de SF et l'a néanmoins plébiscité

Lisbeï a écrit:
Hunger Games, de Collins, c'est bien de la SF, non ? Et pas vraiment si rose que ça, il me semble ?

Exact
Par contre, ce n'est pas pessimiste. Le contexte est certes horrible, post apo dictature & co. Mais le ton est beaucoup plus léger et positif. C'est d'ailleurs une des choses sur lesquelles j'ai tiqué dans ce roman. Ceci dit, la littérature Young Adult ne pratique pas la noirceur, c'est contre sa religion.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> [Discussions Thématiques] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 144796 / 0