Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ivanhoe - Walter Scott

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Autour de l'histoire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
80%
 80%  [ 4 ]
A la folie
20%
 20%  [ 1 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 5

Auteur Message
Outremer



Inscrit le: 26 Avr 2007
Messages: 825
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu Oct 04, 2007 5:53 pm    Sujet du message: Ivanhoe - Walter Scott Répondre en citant

J'ai lu Ivanhoé pour la première fois alors que je devais avoir 12-13 ans et le livre m'a beaucoup plu. Ce que je n'ai pas réalisé à l'époque (et que je n'ai à vrai dire découvert qu'assez récemment), c'est qu'il s'agissait d'une version à destination des enfants et très largement amputée par rapport au texte d'origine. Les descriptions denses et nombreuses ont été sabrées et certains passages sont omis ou très simplifiés, ce qui donne un texte trois fois plus court que l'original. Si j'avais lu l'oeuvre complète lorsque j'étais enfant, il est très probable qu'elle m'aurait vite lassé mais, devenu adulte, j'étais enfin à même d'apprécier toute la richesse du roman de Walter Scott.

Ivanhoé se déroule sous le règne de Richard Coeur-de-Lion, à l'époque où celui-ci est retenu à l'étranger et où c'est son frère, le Prince Jean, qui gouverne le pays à sa place. Oui, c'est comme dans les films sur Robin des Bois. D'ailleurs, Robin débute plus ou moins sa carrière littéraire dans ce roman.

La conquête de l'Angleterre ne remonte qu'à quelques générations et l'animosité entre les Normands et les Saxons est encore fraîche (les historiens contestent généralement la vision de Walter Scott sur ce point, mais bon, on sait ce que Dumas disait de la façon dont il faut respecter l'Histoire). Les nobles normands dédaignent les Saxons, qui ont perdu l'essentiel de leur pouvoir et de leurs possessions. Les Saxons, à défaut d'avoir un monarque qui soit des leurs, espèrent du moins le retour de Richard, qu'ils préfèrent à son frère. Le Prince Jean, bien sûr, ne serait pas trop chagriné si son royal aîné restait emprisonné à l'étranger ou venait à connaître un accident fâcheux sur le chemin du retour.

C'est dans ce contexte que le jeune Wilfrid d'Ivanhoé, fils de l'un des rares nobles saxons à conserver encore une certaine puissance, rentre incognito de la croisade où il avait accompagné Richard. Son père, Cédric, est surnommé "le Saxon" pour son patriotisme anti-Normands extrêmement prononcé. Il a renié Wilfrid parce que celui-ci avait prêté allégeance à Richard, un monarque normand, et qu'il flirtait un peu trop avec la pupille de Cédric, la belle Rowena. Wilfrid est décidé à cacher son identité tout en accumulant toute la gloire possible et en attendant le retour de Richard.

Diverses complications vont s'ensuivre, impliquant notamment Brian de Bois-Guilbert, un templier et ennemi juré d'Ivanhoé, Isaac, un usurier juif dont la fortune fait l'objet de toutes les convoitises, et Rebecca, la fille d'Isaac. Le lecteur a droit à un tournoi, au siège d'un château et à un duel judiciaire.

Ivanhoé est le roman d'aventure médiéval par excellence. Il plonge totalement son lecteur dans l'univers des chevaliers, des nobles, des batailles et des festins. Les descriptions très riches rendent un tableau extrêmement vivant des événements du roman et, de façon plus large, de l'époque toute entière. Walter Scott dépeint de superbe façon la chevalerie, mais ne l'idéalise pas pour autant.

Les personnages du roman sont extrêmement intéressants, d'autant qu'ils sont souvent très contrastés : ni totalement bons, ni totalement abjects. Par exemple, Cédric (un prénom que l'on doit entièrement à Walter Scott, soit dit en passant) est un homme idéaliste et courageux, doté d'un très fort sens de l'honneur et d'une grande générosité, ce qui ne l'empêche pas d'être orgueilleux, dur et étroit d'esprit. Ivanhoé lui-même n'est pas exempt de défaut : il sauve Isaac vers le début du livre, mais cela ne l'empêche pas de partager les préjugés de son époque envers les Juifs. Rebecca est peut-être le seul personnage à n'avoir pas vraiment de défaut prononcé.

Même Richard Coeur-de-Lion n'est pas épargné. Walter Scott porte sur lui un regard équilibré : il valorise ses qualités chevaleresques, mais souligne ses insuffisances en tant que monarque.

Bref, un roman qui cumule une action palpitante, une atmosphère dans laquelle on s'immerge promptement et des personnages étonnamment riches (le plus intéressant à mon goût étant Brian de Bois-Guilbert). Classique et distrayant, que demander de plus ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5236
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Ven Oct 05, 2007 7:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai adoré ce roman, il est vraiment superbe.
Tiens, je crois bien que je vais le relire bientôt même...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5808
Localisation: Sud

MessagePosté le: Ven Oct 05, 2007 2:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai jamais lu la version complète. Visiblement c'était un tort que je vais m'empresser de réparer !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Dim Oct 07, 2007 2:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Super souvenir de lecture, super souvenir de film. Mon seul regret : l'avoir lu en bibliothèque verte, et je crains que le texte ne soit pas intégral.

<message type="haineux" scope="ne faites pas attention">on devrait pendre les éditeurs qui coupent les textes</message>
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Zelphalya
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 2715
Localisation: Lille

MessagePosté le: Dim Oct 07, 2007 6:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Turb a écrit:
<message type="haineux" scope="ne faites pas attention">...</message>

T'as pas plus compliqué comme balise ! :P
'Spèce d'informaticien ! *Very Happy*
_________________
Zelphalya,
Co-Administratrice du Coin des Lecteurs


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5797
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Dim Oct 07, 2007 7:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Turb a écrit:
<message type="haineux" scope="ne faites pas attention">on devrait pendre les éditeurs qui coupent les textes</message>

Avec les tripes des éditeurs qui publient en 3 volumes GF écris gros ce qui n'en faisait qu'un à l'origine... *Twisted Evil*
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5808
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Oct 10, 2007 1:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je soutiens ces 2 motions !
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dracosolis



Inscrit le: 10 Oct 2004
Messages: 224

MessagePosté le: Sam Aoû 23, 2008 12:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

en verte, il n'était pas intégral mais dans le tout Stevenson de Bouquins tu l'avais, ainsi que Quentin Durward (passionnant) et le maître de Ballantrae (une marveille)
_________________
EGOLAND
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Meneldur
Summerland's Runner


Inscrit le: 27 Juin 2003
Messages: 336

MessagePosté le: Mer Mar 09, 2011 11:01 am    Sujet du message: Re: Ivanhoe - Walter Scott Répondre en citant

Outremer a écrit:
La conquête de l'Angleterre ne remonte qu'à quelques générations et l'animosité entre les Normands et les Saxons est encore fraîche (les historiens contestent généralement la vision de Walter Scott sur ce point, mais bon, on sait ce que Dumas disait de la façon dont il faut respecter l'Histoire).

C'est effectivement très généreux d'avoir ouvert ce sujet dans la section « Autour de l'histoire », parce que les anachronismes s'enchaînent avec autant de rythme que les péripéties ! Une bonne moitié des notes éditoriales de mon édition leur sont consacrées (l'autre moitié se contentant d'indiquer les références des innombrables citations bibliques de Scott).

Mais ça reste un bon livre, que j'aurais dû lire plus tôt. Quoique mon intérêt se soit quelque peu relâché sur la fin, après
Spoiler:

la résurrection surprise d'Athelstane

: c'est franchement trop pour ma suspension d'incrédulité.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5808
Localisation: Sud

MessagePosté le: Jeu Déc 26, 2013 6:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Eh bien, quoi que j'en aie dit il y a 6 ans, je ne me suis pas pressée, mais mieux vaut tard que jamais ! Je me suis régalée à cette "lecture" (je l'ai en fait écouté en audio-livre, d'où les guillemets), et je suis d'accord avec Outremer, même si ma suspension d'incrédulité a souffert pour la même raison que Meneldur :-D. Il est compréhensible que ce roman soit resté comme LE classique des romans d'aventures médiévales, car vraiment tout y est, y compris les héros "sans peur et (presque) sans reproche". Une excellente distraction pour les lecteurs de tous âges.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5236
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Sam Jan 25, 2014 10:05 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, je m'y suis remise aussi, je viens de le finir.

C'est excellent, assez proche de mon souvenir.
J'ai quand même quelques regrets : parfois trop de blabla à mon goût, dans de longues explications historiques ou des descriptions un peu trop longues pour moi. On alterne trois ou quatre grands moments d'action avec de longs passages plus ennuyeux.

Par contre, il y a quelque chose qui m'a énormément crispée, c'est la traduction. Selon les chapitres, j'ai lu sur mon PC une traduction d'Alexandre Dumas à laquelle je n'ai rien à redire, ou sur ma liseuse une traduction d'Albert Montémont. Ce type fait sans arrêt des notes (que je ne peux éviter sur ma liseuse car elles sont insérées dans le texte) qui me le rendent détestable, car il souligne sans relâche la moindre imperfection du texte ou de la traduction précédente (celle de M. Defauconpret), pour nous prouver que lui est bien plus savant et intelligent. Il déteste notamment la façon négative dont Walter Scott montre les templiers, et le fait savoir. Il relève la moindre erreur orthographique, la moindre traduction trop éloignée de l'original à son goût (et il y en a beaucoup). Je me serais parfaitement portée d'ignorer que le précédent traducteur avait jugé bon de traduire de manière totalement fausse ce qui aurait du être "une aune" par "trois pieds"... Sur moi, ces râleries dignes d'une cour de récré ont l'effet immédiat de m'exaspérer et de me rendre ce traducteur odieux. J'aurais largement préféré lire entièrement la traduction de quelqu'un d'autre !
Quelques exemples de notes où il descend l'auteur en flèche :
Citation:
38. Il est ici question du manteau des templiers ; c’est sans doute par erreur que Walter Scott y place la croix sur l’épaule droite, car le costume la représente sur l’épaule gauche, et elle est marquée en étoffe noire ou rouge sur blanc, au lieu de l’être en blanc sur noir.
52. On voit ici combien le romancier calédonien paie tribut aux passions. Il traite fort mal les templiers ; il les juge d’après les calomnies des moines, leurs plus cruels ennemis.
57. Le Bauséant, que par erreur Walter Scott écrit Beaucéan, était, dit-il, le nom de la bannière des templiers, laquelle était moitié noire, moitié blanche, pour ajouta-t-il, qu’ils étaient aussi bons et candides envers les chrétiens, que noirs c’est-à-dire terribles, envers les infidèles. Cette explication de l’emblème est exacte mais ici l’écrivain anglais confond, et prend un étendard pour l’autre. Les templiers en avaient deux : le Drapeau de guerre, ou Vexillum belli, et le Baucéan ou Baucennus. Celui-ci était blanc, chargé d’une croix gironnée de gueules ou rouge, formée de quatre triangles ; l’autre était blanc, chargé de quatre pals de sable ou noirs
82. L’interlocuteur a une bien fausse idée de cette morale, et Walter Scott le fait parler d’après les ennemis les plus acharnés des templiers, ainsi qu’eussent parlé les bourreaux à la solde de Philippe-le-Bel.
83. Voilà une calomnie gratuite comme toutes les précédentes et comme beaucoup d’autres qui vont suivre. Sir Walter Scott les a trouvées dans les écrits des moines ; mais sa raison judicieuse aurait dû faire la part des temps et des positions respectives.
125. Notre auteur se trompe : les préceptoreries des chevaliers templiers étaient de grandes divisions territoriales.

Bref, un seul conseil : évitez la traduction d'Albert Montémont !!!
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Autour de l'histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 144425 / 0