Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Dôme - Stephen King

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé ?
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
14%
 14%  [ 1 ]
Passionément
71%
 71%  [ 5 ]
Pas du tout
14%
 14%  [ 1 ]
Total des votes : 7

Auteur Message
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1695
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Dim Mai 22, 2011 1:02 pm    Sujet du message: Dôme - Stephen King Répondre en citant



Je vous colle la quatrième de couverture parce que le résumé en dit juste assez : ni trop, ni trop peu.

Citation:
Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort. A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient. Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville…


(à noter : sortie en 2 tomes chez Albin Michel)

Alors pour faire simple : sans doute le meilleur Stephen King des quinze dernières années. A la hauteur de ses premiers romans fleuves, égal voir supérieur à un "Le Fléau", "Ça" et carrément à cent lieux d'un "Dreamcatcher" (que je n'ai jamais fini j'avoue...).

La mise en place de l'histoire est simple. Les premiers chapitres (parfois très très courts) montrent ce qu'il se passe quand le dôme tombe sur la ville. Des tranches de vies sont décrites, certaines éphémères et d'autres qui plantent le décor et les personnages qu'on croisera tout au long du bouquin.

Et ensuite... Tout s'enchaîne et l'histoire complète va très très vite. Les magouilles de Big Jim face au désarroi d'une population qui se demande quand le dôme partira, Barbara jeté dans un cachot pour éviter qu'il ne fasse ce qu'il faut faire pour éviter un désastre, Julia, Linda et les autres qui le soutiennent et feront tout pour que la vérité éclate...

Le dôme se révèle être un catalyseur de tout ce que les citoyens sont capables de faire. Le huis clos (à l'échelle d'une petite ville tout de même), se révèle assez angoissant, le pire comme le meilleur des gens se révèle... Très rapidement. Trop même et la fin se révèlera comme une apocalypse...

Bref, j'ai adoré. Le second bouquin (je déteste cette façon de sabrer un livre en deux sous prétexte qu'il est trop "gros"), je devrais dire : la seconde partie... Donc après la mise en place nécessaire à l'intrigue dans la première partie, la seconde partie du récit s'emballe et tout s'enchaîne de manière tellement fluide grâce à l'écriture si particulière de Stephen King qu'on ne voit pas le temps passer.

Attention aux âmes sensibles cependant, King va chercher très loin dans l'horreur humaine son inspiration pour ce bouquin et il y a des tas de scène qui peuvent se révéler assez glauques voire insoutenable.
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Dim Mai 22, 2011 6:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un dôme sur une ville ?? C'est le film des Simpson !! *Mr. Green*

En tout cas, je le note, ça fait bien envie !!
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire


Dernière édition par Marquise le Jeu Nov 24, 2011 7:03 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Dim Mai 22, 2011 7:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai commencé et abandonné provisoirement, j'espère.
Il me semble que ce n'est pas fantastique, non ?
Enfin, je le reprendrai sans doute plus tard.
Merci pour le commentaire.
Revenir en haut de page
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1695
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Dim Mai 22, 2011 10:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est un roman à classer dans la catégorie "Terreur". Mais quelque part, un dôme invisible au dessus d'une ville, c'est quand même assez fantastique non ? *Smile*

Et pour Marquise, tu n'es pas la première à me le dire, mais je ne regarde pas souvent les Simpsons (autant dire jamais en fait :p).

Par contre, Stephen King indique qu'il avait ce projet dans ses tablettes depuis le milieu des années 70, où il avait commencé à écrire un roman qui n'a pas dépassé les 80 pages. Il l'a repris et ça donne cette histoire. On peut dire qu'il a eu le temps de la mûrir longuement ^^
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
natiora
Marraine la Bonne Fée


Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 1049
Localisation: Lille

MessagePosté le: Lun Mai 23, 2011 5:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Toonnette a écrit:
Attention aux âmes sensibles cependant, King va chercher très loin dans l'horreur humaine son inspiration pour ce bouquin et il y a des tas de scène qui peuvent se révéler assez glauques voire insoutenable.


Jusque là tu me donnais envie de lire mais... je suis une âme sensible *Crying or Very sad*
_________________
“Un livre n'est pas seulement un ami, il vous aide à en acquérir de nouveaux. Quand vous vous êtes nourri l'esprit et l'âme d'un livre, vous vous êtes enrichis. Mais vous l'êtes trois fois plus quand vous le transmettez ensuite à autrui.”

Henry Miller
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5820
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mer Mai 25, 2011 10:29 am    Sujet du message: Répondre en citant

Toonnette a écrit:
C'est un roman à classer dans la catégorie "Terreur". Mais quelque part, un dôme invisible au dessus d'une ville, c'est quand même assez fantastique non ?


Je déplacerais bien en SF, moi *Twisted Evil*

M'enfin bon, c'est un très bon King *Smile*



Spoiler:

(quoiqu'un peu meurtrier à mon goût, y'a quand même plus de 90% de pertes... )


_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog


Dernière édition par Crazy le Mar Mai 28, 2013 12:53 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Erestor



Inscrit le: 28 Jan 2010
Messages: 189
Localisation: Québec

MessagePosté le: Mar Juin 07, 2011 9:59 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce roman m'intéresse depuis quelques temps déjà. Toutefois, je n'ai jamais vraiment lu de SK avant.

J'ai terminé Le Pistolero, mais je n'ai pas eu le courage de continuer au delà de la centième page du 2e tome. Je me souviens aussi avoir commencé Simetierre il y a longtemps, mais jamais terminé non plus.

J'hésite donc à me lancer dans un SK de peur de dépenser mon argent inutilement. *Confused* Quoi qu'il en soit, ton avis me donne le goût *Wink*

-Erestor
_________________
Lecture Évasion, l'avis d'un lecteur !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Jeu Juin 16, 2011 7:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Par contre, Stephen King indique qu'il avait ce projet dans ses tablettes depuis le milieu des années 70, où il avait commencé à écrire un roman qui n'a pas dépassé les 80 pages. Il l'a repris et ça donne cette histoire. On peut dire qu'il a eu le temps de la mûrir longuement ^^


A croire qu'il a lu Le Mur invisible de Marlen Haushofer, publié en 1963. J'ai pensé à Dôme en lisant ce roman: même idée de base, bien sûr traitée différemment, mais l'idée était là.
Revenir en haut de page
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1885
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Dim Juin 19, 2011 7:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les avis que j'ai pu lire de droite et de gauche sont assez mitigés. M'enfin, c'est du King et je crois que dès qu'il sera disponible en poche, je ne me poserai pas trop de questions pour le prendre. *Smile*
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1695
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Lun Juin 20, 2011 11:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

C'est un des King les plus "violent" par certains aspects, ça dérange la ménagère de moins de 50 ans habituées aux romans édulcorés et pré-mâchés. (ça se voit que je viens de lire un truc nul à souhait ? *Twisted Evil* )
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Eyda



Inscrit le: 20 Mai 2012
Messages: 32
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Dim Mai 20, 2012 3:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de finir la deuxième partie, et je peux dire que j'ai aimé ce récit très humain.

L'auteur a fait un gros travail sur ce livre, tant par la profusion des personnages que par le courage qu'il a eu face à la technicité de certains passages. Il mérite un grand respect !
*Smile*

Le deuxième tome est le meilleur, il inclut des scènes dures, voire trash, mais marrantes par leur tournure. Je ne compte plus les fois où j'ai ri tout seul chez moi *Laughing*

Puis on attaque sur les circonstances du Dôme, très intéressantes, sans parler des évènements et des associations de personnages épiques qu'il met en scène.

Après il est vrai qu'il faut éprouver une certaine fascination pour l'horreur, parce qu'il tourne beaucoup autour de ça. J'ai crispé sur ces passages (je suis sensible), mais les mises en scène de l'auteur sont vraiment intrigantes. Et puis tout est calculé, ce n'est pas de l'horreur pour l'horreur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Mika



Inscrit le: 07 Déc 2010
Messages: 473
Localisation: Loir et Cher

MessagePosté le: Mar Mai 29, 2012 7:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Au départ, le roman devait s'intituler sphère et se présenter en un seul volume, mais l'éditeur a préféré le sortir en deux dômes.

===> Je sors.
_________________
N'est déçu que celui qui croit trop. N'est heureux que celui qui croit assez.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Eyda



Inscrit le: 20 Mai 2012
Messages: 32
Localisation: Rennes

MessagePosté le: Mar Mai 29, 2012 8:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

*Laughing*
_________________
Les Mots de Pouvoir - Chapitre 5
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3012

MessagePosté le: Mar Mai 29, 2012 8:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mouarf! *Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Sam Juin 02, 2012 2:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Par contre, Stephen King indique qu'il avait ce projet dans ses tablettes depuis le milieu des années 70
Camille a écrit:
A croire qu'il a lu Le Mur invisible de Marlen Haushofer, publié en 1963. J'ai pensé à Dôme en lisant ce roman: même idée de base, bien sûr traitée différemment, mais l'idée était là.

.. ou La ville sous globe, 1951. Roman célèbre d'Edmund Hamilton. Même situation de départ.


_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Mar Juin 19, 2012 6:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu un Stephen King, et j'ai adoré retrouver son style bien à lui, la fluidité de son écriture, les chapitres courts, les personnages nombreux mais toujours parfaitement bien décrits, sans condescendance aucune.
Et là, il faut avouer que l'histoire est impressionnante, ce dôme d'origine inconnu qui force toute une petite ville à s'organiser...Bon, bien sûr, il y a le cliché du Méchant, gros, cardiaque, adipeux, qu'on visualise très bien (merci les séries américaines !). Il est vraiment méchant, sadique, dangereux, et aussi bien sûr, très croyant. (on se serait cru dans Damages, très bonne série américaine avec Glenn Close...)

Les autres personnages sont eux aussi pittoresques, les enfants, les vieux, les moins vieux...Comme à son habitude, King sait les présenter, les décrire, les faire vivre sous nos yeux avec une facilité déconcertante.
C'est bien bâti, bien structuré, le comportement humain est finement analysé, ainsi que les conséquences d'un enfermement aussi exceptionnel, sans communication avec l'extérieur.

Et que dire de LA scène abominable, cruelle, mais en même temps si fascinante qui amène le dénouement de cette histoire si prenante ? J'ai été horrifiée, ébahie, scotchée...Bref, j'ai aimé ! J'ai lu les deux tomes de plus de 800 pages chacun sans même m'en rendre compte.
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4459
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Mar Juin 19, 2012 6:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

merci pour ton avis ! il est dans ma liseuse depuis un certain temps !
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4459
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Dim Nov 25, 2012 8:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Beaucoup aimé aussi!
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Lun Mai 27, 2013 11:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant



L'idée de base du roman est louable : montrer que des garde fous assez minces séparent une ville démocratique d'un état policier. En l'absence d'autorité régulatrice, la paisible bourgade se retrouve en un clin d'oeil avec un dictateur, une force de police composée de violeurs et d'assassins, des exécutions sommaires...

Le résultat est décevant.
- King n'a aucune idée valable pour le dome. Son origine, la réaction de la communauté scientifque, l'impact écologique, la résolution finale (minable). Mais si le récit fonctionnait sur d'autres ressorts, ça ne serait pas génant.
- King peint en noir et blanc l'émergence du petit Hitler. Les gentils sont courageux, cultivés, honnêtes, compétents.. Les complices du dictateur sont stupides, lâches, violents, peu instruits, fainéants, déséquilibrés ..
- Pour des raisons financières, le récit, 400 pages grand maximum, est dilué sur 1500. Ca se traine.

Côté qualités, les deux héros sont attachants, les dizaines de personnages secondaires ont droit à des backgrounds étoffés et il y a quelques scènes intenses. Meutres, fusillades, destructions spectaculaires. Il y a une scène de viol assez insoutenable, car hélas bien trop plausible.
Globalement, c'est un polar banal qui se cache derrière un vernis de politique fiction sans grand intérêt.
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Jeu Nov 27, 2014 4:39 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Twig



Inscrit le: 26 Nov 2013
Messages: 15

MessagePosté le: Sam Jan 04, 2014 4:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai laissé tombé assez rapidement: j'ai trouvé la mise en place des personnages très longue (c'est un défaut que j'ai trouvé à plusieurs de ces romans). J'ai trouvé que c'était très manichéen, d'un côté les héros et de l'autre les horribles salauds. Déjà à ce stade ça commençait à me gonfler, et puis l'auteur a introduit l'aspect religieux, opposition des forces du bien et du mal, etc.... Ca commençait à me rappeler sérieusement Le Fléau, du même auteur pour ceux qui ne connaissent pas. Même type d'histoire, même style de personnages, même aspect religieux qui me rebute.
Peut-être que je le reprendrai un jour, car je suis fan de King. En tout cas ce n'est pas celui que je recommanderais à quelqu'un qui veut découvrir cet auteur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tango's
Invité





MessagePosté le: Sam Jan 04, 2014 4:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ! Ah ! À lire les réactions de la population "au coin du lecteur", ça me donne une idée bien précise du livre à évité. Si j'ai bien compris, il s'agit d'un livre typiquement kingien avec une multitude de personnage, l'action est limité et a une contenance sur la religion, même ressenti que la série. En fait, c'est exactement ce que j'ai retenu de Salem ou encore de le fléau, bien que ce dernier m'a plus quand même plu (il faut dire que j'aime bien l'environnement post-apo).
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Sam Jan 04, 2014 9:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tango's a écrit:
(il faut dire que j'aime bien l'environnement post-apo).

Pareil.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Twig



Inscrit le: 26 Nov 2013
Messages: 15

MessagePosté le: Dim Jan 05, 2014 11:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Moi aussi j'ai bien aimé le fléau, quoique un peu trop long. C'est surtout cette intrusion de l'aspect divin qui était soulant. Tango's, si tu aimes "l'environnement post-apo", j'ai lu plusieurs livres qui pourraient te plaire, même s'ils commencent à dâter un peu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tango's
Invité





MessagePosté le: Dim Jan 05, 2014 3:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Twig a écrit:
Moi aussi j'ai bien aimé le fléau, quoique un peu trop long. C'est surtout cette intrusion de l'aspect divin qui était soulant. Tango's, si tu aimes "l'environnement post-apo", j'ai lu plusieurs livres qui pourraient te plaire, même s'ils commencent à dâter un peu.

N'hésites-pas à faire partager vers ce liens : http://www.coindeslecteurs.com/viewtopic.php?t=8931

@theyoubot Merci, une fois de plus tu es de bons conseils. J'ajoute "La ville sous globe" de Hamilton à ma liste.
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Dim Jan 05, 2014 5:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tango's a écrit:
J'ajoute "La ville sous globe" de Hamilton à ma liste.

Lu il y a plus de quinze ans. J'en garde un bon souvenir. Mais je manquais d'éléments de comparaison à l'époque.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 149584 / 0