Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CA - Stephen King

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
41%
 41%  [ 7 ]
A la folie
58%
 58%  [ 10 ]
Total des votes : 17

Auteur Message
lorelaie



Inscrit le: 29 Aoû 2006
Messages: 55

MessagePosté le: Mar Aoû 29, 2006 8:19 pm    Sujet du message: CA - Stephen King Répondre en citant

CA pourquoi on l'a nommé ainsi ? le croquemitaine de DERRY petite ville dans le Maine ou tous les 27 ans des évenements étranges arrivent
des enfants disparaissent et des meurtres violents aussi
tous cela est du à quelque chose que des enfants soudés a la vie a la mort ont promis de tuer
mais comment ?
ce ne sont que des enfants

il y est en 3 volumes

il a été adapté en film mais je ne l'ai jamais vu enfin si j'ai vu les premières minutes quand georges doit mourrir alors on voit la bouche du clown qui s'ouvre dans les égouts et puis rien

ma mère éteind la télé et c'est le noir absolu

des année a me poser la question mais qu'est ce qu'il se passe ensuite ?
puis je m'y suis mise je les ai lu enfin la j'en suis au 3ème tome au milieu on va dire
et je ne sais pas comment ca va se terminer
si quelqu'un le sait qu'il parle maintenant ou se taise a jamais
lol

et vous comment l'avez vous trouvé ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
missparker



Inscrit le: 06 Mar 2006
Messages: 297
Localisation: Tournai, Belgique

MessagePosté le: Mer Aoû 30, 2006 3:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En trois volumes chez J'AI LU mais en deux chez "Le livre de poche"*Wink*

Un de ses meilleurs bouquins, entre parenthèses
_________________
"Que vos journées soient longues et vos nuits plaisantes". S. King
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arsenik_



Inscrit le: 22 Avr 2005
Messages: 168
Localisation: Loudun

MessagePosté le: Mer Aoû 30, 2006 4:42 pm    Sujet du message: Répondre en citant

un livre culte !!!! il vient juste apres "fléau" pour moi
_________________
" Le plutonium peut nuire pendant des millénaires, mais l'arsenic est eternel"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
lorelaie



Inscrit le: 29 Aoû 2006
Messages: 55

MessagePosté le: Mer Aoû 30, 2006 7:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je l'adore aussi mais ne l'ai toujours pas fini lol
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Jeu Oct 05, 2006 9:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai essayé il y a des années et je n'ai pas pu dépassé la page 100. je crois que je n'aime pas ce genre de livre tout simplement *Sad*
_________________
Griffe d’Encre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Jeu Oct 05, 2006 9:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

PS : merci de repecter le format des sondages adopté jusqu'ici sinon on risque de cliquer à coté *Wink*
_________________
Griffe d’Encre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lorelaie



Inscrit le: 29 Aoû 2006
Messages: 55

MessagePosté le: Jeu Oct 05, 2006 4:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je ne comprends pas
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Jeu Oct 05, 2006 5:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

les gens habitué à cliquer sur "pas du tout" à la fin pourraient se tromper si l'ordre change d'un sondage à l'autre.
en renommant j'ai du garder l'ordre inverse car 5 personnes avaient déjà voté et leur "a la folie" serait devenu "pas du tout" :s
Pauvre Stephen *Wink*
_________________
Griffe d’Encre


Dernière édition par CeNedra le Mar Oct 10, 2006 10:02 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Val



Inscrit le: 16 Juil 2003
Messages: 1015
Localisation: Yerres

MessagePosté le: Ven Oct 06, 2006 7:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai bien aimé, mais ce n'est pas mon (ou plutôt "mes" puisque j'ai la trilogie en poche) préféré(s).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
Mélanie



Inscrit le: 17 Juin 2004
Messages: 128
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Oct 09, 2006 8:45 am    Sujet du message: Re: CA stephen King Répondre en citant

lorelaie a écrit:
il a été adapté en film mais je ne l'ai jamais vu enfin si j'ai vu les premières minutes quand georges doit mourrir alors on voit la bouche du clown qui s'ouvre dans les égouts et puis rien


Je crois que c'était un téléfilm, et je l'avais détesté. "Ça", que j'ai lu ado, était un de mes préférés à l'époque (je ne l'ai pas relu depuis) et je trouvais cette adaptation totalement à côté de la plaque. Le souvenir le plus net que j'en garde, c'est la façon dont ils caricaturé le personnage de Stan en le réduisant à un fort en thème qui aligne des mots savants pour qu'on comprenne bien qu'il est hyper rationnel et dérangé par le surnaturel... Heu... OK, c'était à peu près ça dans le roman, mais c'était tellement plus subtil... *Rolling Eyes*
_________________
http://www.melaniefazi.net
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Creamy



Inscrit le: 20 Aoû 2004
Messages: 75

MessagePosté le: Mar Oct 10, 2006 12:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'était bien un téléfilm; je le sais car il m'a "traumatisée" lorsque j'étais petite. Je sais, cela peut sembler ridicule d'avoir peur d'un téléfilm mal adpaté des années 80 mais quand on est enfant on ne réagit pas de la même façon à certaines images. Le clown du téléfilm a une tête terrible, et j'en ai longtemps fait des cauchemards ....

Bref, du coup je n'ai jamais eu le courage de m'attaquer au livre mais vos commentaires donnent envie...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Val



Inscrit le: 16 Juil 2003
Messages: 1015
Localisation: Yerres

MessagePosté le: Mer Oct 11, 2006 1:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En plus j'aime pas les clowns, je trouve ça très laids et très bêtes *Embarassed* *Confused*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
petit rat



Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 161
Localisation: Belgique, Brabant Wallon

MessagePosté le: Ven Nov 03, 2006 3:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai adoré cette brique (malgré une chute un peu "molle"). Et le film, alors, là, j'ai adoré, je l'ai vu et revu (avec mes grands enfants très intéressés par ce clown maléfique et se blottissant contre moi en se cachant les yeux "quand ça faisait trop peur"). Ils m'en parlent encore, huit ans plus tard!!
_________________
un livre c'est un ami!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1885
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Sam Fév 10, 2007 11:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

Avant que je ne découvre "La tour sombre", "Ca" est longtemps resté mon livre préféré de SK. Le film m'a beaucoup déçue (comme la plupart des adaptations des livres de SK). Ce clown m'a littéralement terrifiée, j'en ai fait des cauchemards terribles. *Very Happy*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5803
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Dim Fév 11, 2007 1:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Moi aussi, surtout que je l'ai lu ado *Wink* (mais j'ai jamais vu le film)
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lapythie



Inscrit le: 13 Jan 2007
Messages: 179
Localisation: Belgique - Ardennes

MessagePosté le: Dim Fév 11, 2007 10:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai adoré le livre bien qu'un peu longuet (comme souvent) mais ne me rappelle pas du film ou si peu, c'est donc qu'il ne m'a pas vraiment marqué.
_________________
http://home.versateladsl.be/vt6258718/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Outremer



Inscrit le: 26 Avr 2007
Messages: 825
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu Mai 03, 2007 11:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'aime vraiment beaucoup ce livre (c'est d'assez loin l'oeuvre de Stephen King que je préfère). SK y déploie un talent tout à fait remarquable pour donner chair à ses personnages, ainsi qu'aux lieux et aux évènements qu'il décrit, à l'aide d'anecdotes et de détails simples, réalistes et efficaces.
Deuxième qualité remarquable : la façon très adroite dont SK mélange les époques tout au long du roman. Les deux histoires - qui ont les mêmes héros mais avec un intervalle de trente ans - se complètent parfaitement.
Enfin, j'ai trouvé que l'histoire située dans les années 50 (lorsque les héros sont encore enfants) est empreinte d'une nostalgie très poignante. Je suis pourtant né bien plus tard, mais la description que SK fait de cette époque (et aussi, en parallèle, des dernières années de l'enfance) m'a fait forte impression.

Le défaut, bien sûr, c'est que le monstre se fait de moins en moins effrayant au fur et à mesure du livre. Il est terrifiant et mystérieux au début, et le reste d'ailleurs un certain temps. Mais, petit à petit, les héros trouvent des moyens efficaces de lutter contre lui. Par ailleurs, l'histoire et la nature du monstre finissent par être plus ou moins éclairci (pas de façon bien impressionnante...). La confrontation finale est bien moins palpitante que beaucoup de passages antérieurs.
Bref, comme la plupart des livres de King que j'ai lu, c'est une oeuvre qui démarre beaucoup plus fort qu'elle ne termine (je suis tenté de faire une comparaison avec Jean-Christophe Grangé). Cela étant dit, même si l'histoire perd de son impact à mesure que son monstre se fait moins impressionnant, elle conserve suffisamment de qualités pour rester intéressante.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Abronsius



Inscrit le: 23 Nov 2009
Messages: 95
Localisation: Transylvanie subcarpathique...

MessagePosté le: Mar Jan 05, 2010 7:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

L'oeuvre la plus aboutie de King parmi celles que j'ai pu lire. Je l'ai encore relu récemment, et force est de constater que ça me scotche autant que la toute première fois où je l'ai découvert. Il y a un paquet de passages que j'adore dans cet ouvrage. Rien que les transitions présent-passé sont une petite merveille dans leur genre, on ressent aussi pleinement le lien très fort qui unit Bill et ses amis, et puis chaque altercation avec la bande à Bowers est à la fois éprouvante et captivante (la bataille apocalyptique de cailloux en est le plus bel exemple). J'aime beaucoup aussi la façon dont l'auteur creuse ses personnages, même ceux qui sont secondaires. Le chapitre consacré à Patrick Hocksketter est aussi sinistre que le personnage lui-même. Et puis il y a "ça"... un salaud d'une envergure rarement égalée dans la littérature fantastique, l'ordure ultime, réceptacle de tous les cauchemars dont la forme définitive est effrayante à souhait. Un vrai tour de force qu'a réalisé là le King. Respect.
_________________
"Ah, mon ami ! Les signes sont là ! Les signes sont tous là! Nous atteignons notre but ! Enfin ! Enfin ! ! Nous atteignons notre but !"

http://www.editions-terriciae.com/collectionmaiata/index.html

http://www.editions-terriciae.com/librairiesparten/index.html
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1885
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Mar Jan 05, 2010 9:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Outremer a écrit:
Enfin, j'ai trouvé que l'histoire située dans les années 50 (lorsque les héros sont encore enfants) est empreinte d'une nostalgie très poignante. Je suis pourtant né bien plus tard, mais la description que SK fait de cette époque (et aussi, en parallèle, des dernières années de l'enfance) m'a fait forte impression.


Totalement d'accord. C'est d'ailleurs l'émotion qui me vient automatiquement à chaque fois que ce roman est évoqué.
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Toonnette
Reine des Damnés


Inscrit le: 05 Juil 2004
Messages: 1687
Localisation: Nancy/Paris/

MessagePosté le: Jeu Jan 07, 2010 4:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Stephen King semble avoir énormément de nostalgie des années 50, c'est vrai. Que ce soit dans "ça" ou les autres récits qu'il a pondu (je pense particulièrement à ses nouvelles), à chaque fois on sent que c'est une période qu'il regrette.

Peut être est ce dû au fait qu'il a grandi à cette période -il est né en 1947- ? Peut être est ce parce que cette époque d'après guerre représente, pour beaucoup l'american way of life, où tout semble possible ?
_________________
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Bastet



Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 164

MessagePosté le: Lun Juin 14, 2010 12:17 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu ce livre il y a quelques années. Et je l'ai aimé...même si je l'ai trouvé très long par moment. Je suis une lectrice d'ordinaire assez rapide, mais il m'a fallu faire des pauses. Le premier tome (en J'ai lu) est ce qui m'a paru le plus dur à lire, la présentation des protagonistes notamment. En revanche, l'aspect nostalgique des années 50 est pour moi l'un des points forts du livre.
J'en arrive à un constant nuancé: j'ai aimé oui, mais pas autant que d'autres bouquins de King, comme Shining par exemple. En réalité, c'est parce que le téléfilm m'avait plu que j'ai lu ce livre (même si j'ai conscience d'aller un peu à contre-courant en disant cela). Je veux dire que bien que le roman ait été appréciable, quand je pense à "Ça", ce sont des images du film qui me reviennent.
_________________
bȝstt: "Miaw!"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Achmoye



Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 3

MessagePosté le: Mar Déc 21, 2010 11:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu le livre sans voir le film .

Un roman très agréable à lire, fluide et simple à comprendre.

C'est dans ce sens-là que je conseille sa lecture ; en dehors de ça, ( hum ), ça reste un bon King mais pas parmi mes préférés.

Un roman ou King va toutefois jusqu'au bout de ses idées, et on aime à ce qu'il nous emporte aussi loin x)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Erestor



Inscrit le: 28 Jan 2010
Messages: 189
Localisation: Québec

MessagePosté le: Dim Nov 13, 2011 2:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu ce livre récemment et j'ai réellement adoré !

C’est avec un début immédiat et très prenant que l’histoire commence pour ensuite connaître certaines longueurs, le temps de bien mettre en place les personnages principaux et leur côté psychologique. Quelques fois ces longueurs peuvent paraître redondantes et on passe beaucoup de pages avant d’atteindre un certain degré d’action soutenu.

Toutefois, tout est intéressant et c’est là l’art de Stephen King. En avançant dans le récit, on s’aperçoit très vite que ce sera gros, très gros. De là l’importance de bien installer le décor et les personnages. L’auteur réussit donc très bien à nous faire aimer le Club des Ratés, nous faisant même ressentir un certain lien de complicité avec eux. Qui plus est, même les personnages secondaires – dont l’importance dans l’histoire n’est pas à discuter – imposent un certain respect et une sorte d’attachement se développe envers eux au fil des pages.

Le récit passe du présent au passé et du passé au présent de merveilleuse façon, laissant toujours le lecteur sur sa faim à chaque fin de chapitre. En fait, Stephen King contrôle parfaitement bien son texte et c’est avec une précision incroyable qu’il dévoile peu à peu l’histoire, poussant son récit à la limite parfaite de la compréhension pour permettre au lecteur de rester en haleine durant sa lecture.

L’horreur, très présent tout au long du récit, est ici poussé presque aux limites de l’acceptation ; il prend la forme de Ça, une créature magnifiquement bien imaginée qui n’a de cesse de faire peur à qui elle veut, en particulier à des enfants dont l’imaginaire est si développée. Car oui, ce sont en grande majorité des enfants qui forment le groupe de personnages principaux. Toutefois, ces enfants ne sont pas perçus par le lecteur comme des gamins, puisqu’ils possèdent une belle maturité.

Écrit avec une richesse incroyable et débordant d’une imagination infinie, Stephen King nous entraîne avec cette histoire dans des endroits insoupçonnés de notre imaginaire où l’horreur et les angoisses de chacun sont différents – et pourtant si semblables en même temps – pour finalement en ressortir inquiet et fasciné à la fois. On termine ce livre profondément marqué et au final c’est avec un sentiment de perte que j’ai tourné la dernière page. Non pas une perte de temps. Plutôt comme la perte… d’un bon ami…
Franchement bravo !

Ce fut mon premier King et c'est un véritable coup de coeur ! *Very Happy*

Je n'ai toutefois pas vu le film.
_________________
Lecture Évasion, l'avis d'un lecteur !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Strykost



Inscrit le: 30 Mar 2012
Messages: 44

MessagePosté le: Dim Avr 08, 2012 7:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il faut absolument que je me le procure :p)
_________________
No Pain, No Gain ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4434
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Jeu Oct 17, 2013 2:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un groupe d'enfants décide d'affronter une créature maléfique qui surgit régulièrement dans sa ville pour tuer les habitants. Cette ville est d'ailleurs marquée par nombre de disparitions inexpliquées, d'agressions, ou de meurtres non élucidés. Les enfants ont surnommé la créature "ça" et partent en guerre après qu'elle ait tué le petit frère du chef de groupe.
Un récit qui évoque les peurs de l'enfance et incitera à regarder sous son lit ou dans son placard avant de dormir. Absolument terrifiant. En le lisant j'ai plusieurs fois songé à la série des Spooksville qui est basée sur la même trame : seuls les enfants sont conscients des choses anormales qui se passent, dans une sorte d'indifférence des adultes.
Mais ce roman est avant tout une ode à l'amitié, indestructible, et source d'une force qui résiste à tout, même aux années qui passent. Et qui triomphe du mal.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 146055 / 0