Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Intelligences multiples - Howard Gardner

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Documents
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
Hestia



Inscrit le: 10 Juin 2013
Messages: 37
Localisation: Auch

MessagePosté le: Jeu Aoû 08, 2013 6:13 pm    Sujet du message: Intelligences multiples - Howard Gardner Répondre en citant

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_des_intelligences_multiples

Pour voir les choses en plusieurs Dimension *Smile*
Le livre Howard Gardner est pas mal du tout, ça permet de voir que les être sont parfois plus complémentaire qu'opposé: même si la société a tout intérêt à nous diviser, ne perdons pas de vu ce que nous pouvons tous nous apporter.

Cet article ou d'autres sur le net se suffisent à eux même pour se faire une idée *Smile*
_________________
"L'amour fait songer, vivre et croire - Il a pour réchauffer le cœur - Un rayon de plus que la gloire, - Et ce rayon, c'est le bonheur."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2437
Localisation: Great North

MessagePosté le: Jeu Aoû 08, 2013 10:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lecture suggérée :

Babel 17 de Samuel R. Delany .

Les simplexes , les complexes et les multiplexes , que de conjectures fécondes !
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hestia



Inscrit le: 10 Juin 2013
Messages: 37
Localisation: Auch

MessagePosté le: Ven Aoû 09, 2013 6:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Han, ça me fait peur comme titre, mais je vais voir sur le net LOL
_________________
"L'amour fait songer, vivre et croire - Il a pour réchauffer le cœur - Un rayon de plus que la gloire, - Et ce rayon, c'est le bonheur."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2259
Localisation: ouest

MessagePosté le: Ven Aoû 09, 2013 10:11 am    Sujet du message: Répondre en citant

Hestia, as-tu lu le livre "intelligences multiples" de Howard Gardner ?
veux-tu nous en parler ici ? de quoi s'agit-il ? *Very Happy*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hestia



Inscrit le: 10 Juin 2013
Messages: 37
Localisation: Auch

MessagePosté le: Ven Aoû 09, 2013 1:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

OUi je l'ai lu. *Smile*

Il parle d'une enquête sociologique visant à remodeler notre manière de voir les aptitudes humaines autrement qu' à travers le test de Binet qui réduit l'intelligence humaine aux facultés langagière et logico mathématiques. A ces deux facultés il en ajoute d'autres, regarde l'article , tu te retrouveras surement dans plusieurs sphères ;)Ces intelligences sont liées entre elle, formant un ensemble de capacité souvent assez complémentaires.

Le livre est sympa, mais il est accès sur les expériences scientifiques et les questions d'éthiques, de pédagogie, voir même de scolarité..Bref, il remet en question la manière dont nous nous percevons ainsi que celles dont nous percevons les autres, et toute la société.

Quand tu penses qu'à trois ans un enfant est capable de distinguer les notions de perdre et gagner: Bref lorsqu'il gagne il est félicité et les autres l'admirent, et lorsqu'il perd il l'associe à quelque chose de mal ou pas bien: forcément tu comprends mieux pourquoi une fois devenu adulte tu t'étennerves ou tu es mécontent de ne pas arriver à tes fins. Des fois, je me demande si on n'est pas conditionné depuis tout petits dans nos réactions!!!
C'est important d'arriver à ses fins, dans la nature en tant que chasseur cueilleur, c'était même vital...Mais de nos jours, notre société tend beaucoup trop dans ce sens à mes yeux. La productivité permet la redistribution des ressources (même si c'est mal fait ), il est nécessaire d'avoir des aptitudes logiques pour être productif (même si c mal fait de nos jours). Mais la quête du résultat et la souffrance qu'elle peut souvent engendrer lorsque le résultat n'est pas au rendez vous, peut être endiguées par ces autres intelligences. ON se recentre alors sur ce qu'on est et non sur un modèle humain, celui des performances tels qu'on nous le présente sans cesse. ON a apprend à aimer sa singularité , son histoire propre, son être propre, et à faire de même avec les autres.

Ce livre a déjà 10 ans, je suis certaine que Gardner a continué ses recherches, je vais jeter un oeil , Gogole le sage est souvent de bon conseils *Smile*
_________________
"L'amour fait songer, vivre et croire - Il a pour réchauffer le cœur - Un rayon de plus que la gloire, - Et ce rayon, c'est le bonheur."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lily cocci
Chanteuse livresque


Inscrit le: 19 Fév 2008
Messages: 2259
Localisation: ouest

MessagePosté le: Ven Aoû 09, 2013 1:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je n'ai pas bien compris la 1ère moitié de ton message (comprends que c'est moi qui ne saisis pas bien toutes les expressions que tu emploies, pas que c'est mal écrit ! *Sad* )

la 2ème moitié est interessante. *Smile*

j'ai ajouté le nom de l'auteur au titre du bouquin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Snoop



Inscrit le: 18 Aoû 2011
Messages: 309
Localisation: Reims

MessagePosté le: Sam Aoû 10, 2013 6:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour la première partie, Binet est très connu des étudiants de psycho, beaucoup moins du reste de l'humanité, pour avoir élaboré des tests de QI. Ces tests permettent d'évaluer les capacités en français, maths, logique et in fine de calculer le fameux quotient intellectuel. A une époque - c'est peut-être encore le cas - le résultat au QI permettait de marquer au fer rouge les débiles, débiles légers et autres génies, puisqu'on les classait irrémédiablement dans une catégorie. Je schématise hein, pas taper. Si vous êtes spécialistes, n'hésitez pas à compléter.

A l'heure actuelle, des penseurs qui pensent ont envisagé la possibilité que l'intelligence ne se résume pas à ça. Pour ce que j'en sais, on a notamment avancé la notion d'intelligence émotionnelle, pour caractériser la faculté de s'adapter à son environnement social et de prendre en compte l'autre. Bref, des facultés que ne mesureront jamais un test de QI classique. Si mes souvenirs sont exacts, la réflexion vient surtout du côté de la psychiatrie. Les psychiatres se sont avisés qu'un diagnostic péremptoire - de débilité par exemple - était aussi une manière d'enfermer le patient dans une petite case dont il ne sortira jamais, parce que le thérapeute lui-même n'envisage pas qu'il en sorte. Or l'état d'esprit du psychiatre vis à vis de son patient peut avoir une grande influence sur les progrès ou l'absence de progrès futurs du patient. En bref, si tu veux que le patient ait une chance de progresser, commence par considérer que le progrès est possible. Si tu considères que le QI est une mesure fiable et stable dans le temps de l'intelligence, alors tu considères aussi que le diagnostic de débile est irrémédiable et tu ne feras rien pour le patient. Si tu jettes aux orties ton test de QI et si tu tentes de faire progresser le patient, rien ne garantit que tu auras des résultats, mais tu laisses ouvert le champs des possibles.

Edit : Quand je parle de débile, il faut donner à ce mot le sens qu'il avait à la grande époque des tests de QI : déficient intellectuel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hestia



Inscrit le: 10 Juin 2013
Messages: 37
Localisation: Auch

MessagePosté le: Mer Aoû 14, 2013 5:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tout est relatif, et peut parfois être complémentaire *Wink*
Je ne m'y connait pas aussi bien que toi en psycho, mais je suis d'accord.
Perso, je ne jette pas aux orties le test de Binet, mais en revanche il n'aide pas beaucoup à prendre en compte les autres capacité humaines, qui sont pourtant des mines: quelque fois en valorisant certaines qualités d'une personne on l'aide à mieux s'estimer , s'aimer et se connaitre: du coup ça lui donne envie de progresser dans les domaines lacunaires qu'on soit une personne atteinte de handicape ou pas: ça marche bien.

Encore que ça dépend du profile de personne, quand on lit Alexandre Jolien " l’éloge de la faiblesse", lui, handicapé, a un caractère rebelle, et s'est senti plus stimulé par les gens qui lui faisait des sales balgues débiles que par trop de compassion...ça dépend de l'individu , notre singularité à tous va faire que nous allons trouvé chez telle ou telle personne, voir méthode les outils qui nous stimulent pour combler notre souffrance , nos manques quelqu’il soient.
_________________
"L'amour fait songer, vivre et croire - Il a pour réchauffer le cœur - Un rayon de plus que la gloire, - Et ce rayon, c'est le bonheur."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4434
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Mer Aoû 14, 2013 9:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce livre m'avait beaucoup intéressée quand je l'ai lu' il y a des années. C'est vrai qu'il permet une approche différente de l'intelligence qui ne peut se résumer à un test de Q.I.
Par contre je suis surprise de ce dit Snoop sur le classement des "débiles" selon ce fameux test, que je pensais très couteux et utilisé de préférence pour le dépistage de l'enfant surdoué.
En tout cas je me souviens qu'à la lecture du livre de Gardner je m'étais fait la réflexion que j'étais dépourvue d'intelligence spatiale...
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Mer Aoû 14, 2013 11:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Concernant le concept d'intelligence, le débroussaillage auquel on assiste depuis les années 80 est à la fois encourageant et frustrant.

- encourageant parce que les psychologues sortent enfin des concepts bâtis à partir des aptitudes d'apprentissage en milieu scolaire. Aptitudes qui n'ont pas grand chose à voir avec l'usage qu'un individu fait de son intelligence durant l'essentiel de sa vie. La relation élève-professeur, la mémorisation massive d'un savoir livresque et la présence parentale constituent un contexte extrêmement éphémère.

- frustrant parce que Gardner est un béhavioriste. Il a beau se gargariser de mots composés, intelligence "corporelle-kinesthésique", intelligence "verbo-linguistique" etc. il ne fait que dresser un catalogue des talents observables dans notre société. Ca ne dit rien d'éventuelles facultés cognitives sous-jacentes. Innées ou acquises ? La typologie de Gardner est-elle redondante ? Par exemple, les individus ayant une très grande intelligence "logico-mathématique" ont aussi une très grande intelligence "verbo-linguistique". Les deux aptitudes sont liées. Les mathématiques sont essentiellement une langue (lexique, syntaxe etc.) et la réussite en mathématiques repose autant sur un travail de traduction que sur une heuristique. Gardner parle-t-il deux fois de la même faculté en se laissant abuser par des spécialisations superficielles ?
Gardner ne parle pas d'intelligence. Il parle de talents sociaux qui - peut être et très indirectement - lui sont liés. Il ne fait pas beaucoup mieux que nos obsolètes tests de QI.

Snoop a écrit:
Pour la première partie, Binet est très connu des étudiants de psycho, beaucoup moins du reste de l'humanité, pour avoir élaboré des tests de QI. Ces tests permettent d'évaluer les capacités en français, maths, logique et in fine de calculer le fameux quotient intellectuel

En fait, les tests de QI ne mesurent rien ou presque. Ils détectent certaines formes d'agilité conceptuelle. Mais ces aptitudes n'influent que de façon marginale sur la réussite d'un individu dans ses études supérieures et dans son métier. De nombreuses études ont été faites sur le sujet. Leurs conclusions sont sans appel.

Les test de QI n'ont d'intérêt que pour la détection des individus obtenant des notes extrêmes (très hautes ou très basses). Et encore cette justification est assez limitée. Car il est difficile à de tels individus de passer inaperçus, même sans tests de QI.

Hestia a écrit:
Le livre Howard Gardner est pas mal du tout

A noter que le titre du livre, Les intelligences multiples, est un pléonasme. Ce qui est un exploit en seulement 3 mots et le signe que l'auteur ne possède peut être pas une "intelligence verbo-linguistique" (comme il dit) à la hauteur de nos attentes.


Si quelqu'un connaît un ouvrage ou un auteur sérieux sur le sujet, ça m'intéresse.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hestia



Inscrit le: 10 Juin 2013
Messages: 37
Localisation: Auch

MessagePosté le: Jeu Aoû 15, 2013 8:43 am    Sujet du message: Répondre en citant

NOn, moi j'ai une bonne aptitude verbo linguistique et en logique , je suis tout ce qu'il y a de pus moyen en Math: c'est une question d'hémisphère droit ou gauche. Certain profile ont ces deux capacité de manière développée, d'autres pas...


Le outils les plus simples sont souvent ceux qui vont pouvoir faire évoluer le psychisme , J'en sais quelque chose....Je l'ai testé moi même et je l'ai vu sur les autres. Le principe étant de changer ses représentations pour avancer et évoluer, c'est ce que Gardner appelle inintelligence intra personnelle et qui n'est pas donné à tout le monde pour l'avoir observer autour de moi... Bien que nous soyons tous doués de "neuroplasticité", le fait d'avoir cette aptitude va forcémment aider : bref, tout ce qu'il y a a de plus simple en matière de dév perso va faire évoluer le cerveau, car il est composé d'idées, et que changer ses comportement est long: donc une chose à la fois, pas possible de faire dans la révolution psychique d'un coup LOL
Pas besoin de grandes théories !!! Ce ne sont pas les psy qui m'ont aidé dans la vie, se sont les livres tout simple, qui ont des méthode toutes simples parce qu'elle sont proches des choses concrètes , loin des théorie alambiquée à la freud...(Michel onfray lui a bien réglé son compte LOL)

Maintenant, si tu ne cherches pas à pratiquer et que tu veux juste lire des livres
Si tu veux t’atteler un truc truc costaud , vise plutôt les neurosciences...
_________________
"L'amour fait songer, vivre et croire - Il a pour réchauffer le cœur - Un rayon de plus que la gloire, - Et ce rayon, c'est le bonheur."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Jeu Aoû 15, 2013 12:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hestia a écrit:
Pas besoin de grandes théories

Quel est l'intérêt du travail de Gardner dans ce cas ? Son catalogue de capacités génériques, n'importe qui est capable de le dresser. Si sa typologie n'apporte rien sur le plan conceptuel et n'a pas non plus de valeur pratique, à quoi sert-elle ?
Entendons nous bien, je ne nie pas que le discours de Gardner soit un progrès par rapport à la vision réductrice qui prévalait antérieurement. Mais il faut rester conscient que ce n'est encore que du verbiage assez creux.

Hestia a écrit:
j'ai une bonne aptitude verbo linguistique et en logique , je suis tout ce qu'il y a de pus moyen en Math

Un individu peut avoir des aptitudes logico-mathématiques extraordinaires , un QI de 180 et être nul en math à l'école (Einstein était faible en math à l'école).
90% des gens ont été faibles en math au collège et/ou au lycée. Le plus souvent, ils l'expliquent à tort par l'absence d'une faculté innée * alors que la véritable cause dans leur cas était dans le contexte d'apprentissage (relation élève-prof, interaction avec les parents, travail personnel, méthodes de travail).


Hestia a écrit:
Si tu veux t’atteler un truc truc costaud , vise plutôt les neurosciences...

Je suis au courant de l'existence des disciplines scientifiques concernées par le sujet. Je ne m'intéresse qu'aux recommandations d'un livre ou d'un auteur précis que quelqu'un aurait lu.


* Pour diverses raisons psychologiques, hors sujet ici, les gens aiment expliquer leur comportement et celui de leur entourage par des facultés/traits de caractère innés. Alors que bien souvent, le vécu joue un rôle important.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2437
Localisation: Great North

MessagePosté le: Ven Aoû 16, 2013 7:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:

90% des gens ont été faibles en math au collège et/ou au lycée. Le plus souvent, ils l'expliquent à tort par l'absence d'une faculté innée * alors que la véritable cause dans leur cas était dans le contexte d'apprentissage (relation élève-prof, interaction avec les parents, travail personnel, méthodes de travail).



Pour ma Pomme , je l'ai toujours expliqué par un profond manque d'intérêt et un gaspillage de temps que je préférais passer à lire (me suis fait prendre plusieurs fois en cours de math. à bouquiner pendant le cours= .
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Ven Aoû 16, 2013 3:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Même chose pour moi et, autant que je pouvais en juger, pour mes camarades de lycée. Mais les gens aiment se dédouaner d'une absence d'intérêt / de travail en prétextant un manque d'aptitudes logico-mathématiques.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4434
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Dim Aoû 18, 2013 3:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le but de Gardner était davantage d'inciter les enseignants à ne plus considérer uniquement l'intelligence logico-mathématique, mais à prendre en compte les différents formes d'intelligence pour encourager les élèves à les développer. Pas de permettre de se dédouaner en disant "ce n'est pas pour moi". Je ne sais pas s'il a été suivi, et sans doute que certains enseignements en tiennent compte actuellement (le livre a pas mal d'années). je sais qu'il a écrit d'autres livres depuis mais je n'en ai pas lu. Et je ne pense pas que sa classification soit une évidence. En tout cas, elle ne l'était pas pour moi.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Dim Aoû 18, 2013 6:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

krys a écrit:
Le but de Gardner était davantage d'inciter les enseignants à ne plus considérer uniquement l'intelligence logico-mathématique, mais à prendre en compte les différents formes d'intelligence pour encourager les élèves à les développer

Sur ce point, le corps enseignant français n'a pas voix au chapitre. Les débouchés des différentes filières et écoles du supérieur et l'impact qui en résulte sur l'éducation nationale, le poids des matières scientifiques en tant qu'outil de sélection et d'orientation, le contenu des programmes officiels, le rythme auquel ils doivent être traités, la façon de noter les élèves .. Cela laisse les enseignants sans la moindre marge de manoeuvre. Le mieux qu'ils puissent faire, c'est intéresser les élèves au savoir livresque imposé par les programmes.
Du moins, c'est comme ça que je vois les choses, mais un enseignant d'ici pourra le confirmer/infirmer.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Dim Aoû 18, 2013 6:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

krys a écrit:
je ne pense pas que sa classification soit une évidence. En tout cas, elle ne l'était pas pour moi.

Ce catalogue d'aptitudes ne décrit aucun talent qui ne soit connu depuis longtemps. Par contre, le fait de les baptiser "intelligences" ne repose sur rien. Gardner choisit ce terme pour donner l'apparence de la profondeur (faire croire qu'il aborde le fonctionnement sous-jacent de l'esprit alors qu'il n'en est rien) à une description banale de la surface des choses.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Yorke



Inscrit le: 12 Juin 2013
Messages: 102

MessagePosté le: Lun Aoû 26, 2013 2:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cela fait un bail qu'en psychologie on ne considère plus l'intelligence comme une et unique. Les tests de QI de Binet, on en rigole. D'ailleurs, il existe des tests pour au moins 9 domaines "d'intelligence" (dont l'intelligence spatiale, sociale, logique, etc...), j'ai pu en essayer quelques-uns lors de ma licence de Psychologie (et ce dès la première année, comme quoi certains profs essayent bien d'ouvrir ce questionnement).

D'ailleurs, quand j'entends des gens me parler du test de QI, j'ai toujours envie de leur demander : lequel ? Celui de Binet, inventé pour permettre à ceux qu'on nomme les handicapés mentaux d'avoir une scolarisation adaptée (test qui reposait aussi sur des questions de moralité et qui entraient dans le résultat final, des questions censurées depuis car entachant la légende et jugées à juste titre indues) ? Ou parle-t-on de Cattell, du WISC ?

Pour réagir aux propos de theyoubot, moi c'était plutôt en cours de français que ça devenait n'importe quoi, que les gens baillaient aux corneilles et sortaient leur grille de morpion. Un cours qui désintéressait comme rarement les classes dans lesquelles j'ai fait ma scolarité (même avec d'excellents profs), et ce jusqu'en seconde. Quand je constate l'état actuel de dysorthographie je ne m'étonne donc pas, mais ceci est un autre sujet...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Documents Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 145994 / 0