Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Spawn -Todd McFarlane

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Comics
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 2 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 2

Auteur Message
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3011

MessagePosté le: Mar Avr 17, 2012 2:07 pm    Sujet du message: Spawn -Todd McFarlane Répondre en citant



L'Histoire

Le lieutenant-colonel Al Simmons était un agent des Forces Spéciales. Exécuté par ses supérieurs, et parvenu aux Enfers, il signe un pacte qui doit lui permettre de retrouver Wanda, son épouse. Victime d'un marché de dupe, il est ressuscité sous la forme d'un Hellspawn, une créature chargée de mener les hordes infernales, contres les armées célestes. Mais Simmons a perdu la mémoire, ou tout du moins une partie. Des flashes lui permettent petit à petit de reconstituer un puzzle dont les limites semblent étourdissantes. Le spawn se sait manipulé et doit "vivre" désormais avec un terrible dilemme. Son passé militaire lui a valu cette descente aux enfers mais l'amour pour sa femme et un sens aigu de la justice sont les deux moteurs de sa funèbre existence. S'il possède des pouvoirs, leur utilisation accélère un processus démoniaque qui lui fera perdre son âme pour l'éternité. S'il décide de ne pas les utiliser, il doit faire le choix de devenir spectateur d'une société où règnent violence et corruption.

Mon Avis

Spawn et moi c'est un long jeu du chat et de la souris. La découverte de son existence, la vue d'un ou deux épisodes chez un copain, et quelques couvertures de magazines dans des kiosques ont jalonné une bonne partie de ma vie de lycéen. Mais rien de plus...pas assez d'argent, pas à la bibliothèque, pas la bonne chaîne de télé...tout ça pour tomber dans l'oubli pendant une grosse quinzaine d'années. La réédition de l'intégrale des aventures de Spawn chez Delcourt a ravivé cette courte idylle passée.
J'ai enfin pu lire les douze premiers épisodes. Enfin, presque. Si l'éditeur, en 4èe de couv' vante "une édition digne de sa renommée" et nous invite à découvrir "pour la première fois l'intégrale des aventures du personnage emblématique du comics indépendant...", il ne précise pas que les épisodes 9 et 10 ne s'y trouvent pas.
C'est à la fin de l'épisode 8 qu'on nous explique que pour des droits de paternité et de propriété de personnages, les épisodes 9 et 10 scénarisés par Dave Sim et Neil Gaiman ne se trouvent pas dans la présente édition et que , je cite:"Que les fans se rassurent cependant, ils ne sont pas nécessairement indispensables à la compréhension de l'ensemble de l’œuvre de Todd McFarlane"....tout comme préciser que cet intégrale n'en est pas vraiment une n'était visiblement pas nécessairement indispensable...Pas bien net tout ça quand même.
Bon je ferme la parenthèse et vous parle du comic. Que dire? Spawn est d'une noirceur légèrement éclairée par les flammes d'un enfer complètement barré. Les démons jouent avec les morts, les âmes et les vivants. Ils manipulent tout ce qui peut être manipulé, vivant ou non. Le tout dans deux buts précis: manger de l'âme humaine et faire plaisir au grand Patron qui ne veut qu'une chose: éradiquer tout ce qui touche de près ou de loin à Dieu, au bien, décrits ici comme des entités particulièrement puissantes. L'équilibre entre bien et mal tient le coup, mais jusqu'à quand? Enfin, quand je dis l'équilibre tient le coup, je dois bien admettre que je mes en avant ce qui est dit par certains démons, parce que dans les faits, c'est tout autre chose.
Ce monde dans lequel erre Spawn semble bien plus dirigé par le Mal que par les anges. Tout n'est que violence, rejet de l'autre, soif de pouvoir, conflits d'intérêts, richesse écrasante, pauvreté croissante... Description noire et réaliste d'une société américaine clairement ancrée dans les années 90 mais dont la haute technicité (cyborgs, armes époustouflantes, etc...) plonge le lecteur dans une sorte de dystopie permettant tous les excès possibles.
Et pour le excès....vous serez servis: tueurs d'enfants, parrains de la Mafia, militaires, chefs de gang et autres adeptes de la torture, l'assassinat pour les hauts intérêts de la Nation, pour son propre intérêt, ou par simple pulsion, voire les trois à la fois.
du coup, dans cette suite de portraits de super-méchants on cherche les gentils... Personne de vraiment clean, personne de vraiment innocent. Mc Farlane fait preuve d'un cynisme communicatif. Al Simmons n'a ni sa place en enfer, ni sur Terre et devient un paria au sens figuré comme au sens propre. Poursuivi par un démon qui l'a étrangement dans son collimateur, il est vu comme un assassin, un fou en collant et cape flottante, un parasite à éliminer. Seul les sans-logis, les clochards vivant dans les rues l'acceptent, ne le jugent pas, l'écoutent et lui parlent. Des laissés pour compte tout autant rejetés par les autres, tout autant pourchassés, ou simplement écrasés par des voitures de flics, dans un total anonymat.
Mc Farlane livre une vision fantasmagorique de l'Enfer, parfois absurde ( on peut y croiser un sosie d'Elvis) qui , en fin de compte , ne dénote pas avec ce qui est décrit sur le sol américain. Frank Miller, dans la postface de ce premier volume, nous montre que de si cet univers s'était , à l'époque, démarqué des univers de super-héros classiques, il a aussi marqué une rupture dans le monde de l'édition des comics. Spawn a visiblement trouvé un large public qui a permis de sortir de l'influence des grosses maisons d'édition bien connues encore aujourd'hui, et d'asseoir définitivement son indépendance, et enrichir le monde du comic.

Spawn tombe parfois dans un excès d'introspective qui peut déplaire. Spawn pourra sembler trop violent pour certainS. J'ai longuement attendu de pouvoir découvrir les aventures du spawnhell. J'ai aimé les couleurs, la trame, le refus de tomber dans une élémentaire opposition entre le bien et le mal. J'ai adoré les deux flics Sam Burke et Twitch qui , assurément, ont un rôle à jouer dans cette série. Univers cynique et barré... Chouette *Mr. Green*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2424
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2012 7:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais beaucoup aimé cette série à sa sortie , le dessin de Mc Farlane m'avait impressionné et le ton n'avait rien à voir avec celui des Comics de Marvel ou DC ; à peu près à la même époque , les débuts des séries Darkness et Witchblade avaient emboité le pas .
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Comics Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 144578 / 0