Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Question sur Je rêvais que je dormais (Michaux)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Poésie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Memenne



Inscrit le: 24 Jan 2022
Messages: 71
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mar Juin 07, 2022 8:23 pm    Sujet du message: Question sur Je rêvais que je dormais (Michaux) Répondre en citant

Bonjour,

Je fais appel à l'équipe.

Est-ce que quelqu'un pourrait me confirmer que le poème Je rêvais que je dormais, d'Henri Michaux (extrait de son recueil Face aux verrous) correspond bien à ceci, trouvé sur le net ? Ce qui me turlupine, c'est qu'il y a une répétition du début (voir le passage en rouge), et j'ai donc un doute sur la copie qui en a été faite.

Mille mercis d'avance ! *Smile*

Je rêvais que je dormais.
Naturellement, je ne me laissais pas prendre, sachant que j’étais éveillé, jusqu’au moment où, me réveillant, je me rappelai que je dormais.
Naturellement, je ne me laissais pas prendre, sachant que j’étais éveillé, jusqu’au moment où, m’endormant, je me rappelai que je venais de me réveiller d’un sommeil où je rêvais que je dormais.
Naturellement, je ne me laissais pas prendre, sachant que j’étais éveillé, jusqu’au moment où, me réveillant, je me rappelai que je dormais.
Naturellement, je ne me laissais pas prendre, jusqu’au moment où, m’endormant, je me rappelai que je venais de me réveiller d’un sommeil où je rêvais que je dormais.
Naturellement, je en me laissais pas prendre, jusqu’au moment où, perdant toute foi, je me mis à me mordre les doigts de rage, me demandant malgré la souffrance grandissante si je me mordais réellement les doigts ou si seulement je rêvais que je me mordais les doigts de ne pas avoir si j’étais éveillé ou endormi et rêvant que j’étais désespéré de ne pas savoir si je dormais, ou si seulement je … et me demandant si …
Et ainsi d’insomnies en inutiles sommeils, je poursuis sans m’abandonner jamais un repos qui n’est pas un repos, dans un éveil n’est pas un éveil, indéfiniment au guet, sans pouvoir franchir la passerelle quoique mettant le pied sur mille, dans une nuit aveugle et longue comme un siècle, dans une nuit qui coule sans montrer de fin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Poésie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 262541 / 0