Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Cycle] Sharakhaï - Bradley P. Beaulieu

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantasy et Imaginaire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5593
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mer Juil 29, 2020 3:09 pm    Sujet du message: [Cycle] Sharakhaï - Bradley P. Beaulieu Répondre en citant

Tome 1 : Les Douze Rois de Sharakhaï
L'identité de la Louve Blanche, une jeune gladiatrice que le public de Sharakhaï apprécie beaucoup, est un secret pour beaucoup. Derrière le masque se cache Çeda, dix-neuf ans, qui gagne sa vie en donnant des cours d'escrime aux enfants et en transportant nuitamment et discrètement des messages secrets. L'orpheline est restée hantée par la mort de sa mère, exécutée par les Douze Rois de Sharakhaï et exposée sur leurs murs à titre d'avertissement. Elle se l'est promis : un jour, elle se vengera des Douze Rois, tout immortels qu'ils soient...

Sharakhaï est une série d'epic fantasy ambitieuse, prévue en six tomes, sans compter les préquelles et novellas dans le même univers. Les trois premiers tomes déjà parus en VF donnent le ton, avec près de six-cents pages chacun. De quoi faire un peu peur au lecteur potentiel.

Personnellement, cela m'a effectivement fait un peu peur au début de ma lecture, car je n'accrochais pas vraiment. Les premiers chapitres posent les bases de l'histoire, s'attardent sur le contexte et les personnages, mais c'est plutôt fastidieux (longues descriptions de combats, détails intarissables sur les tenues des personnages...) malgré la plume agréable. D'autant qu'il y a également d'incessants flashbacks plus ou moins heureux sur le passé de Çeda, qui cassent souvent la dynamique du récit. Il faut attendre d'avoir passé le tiers du roman pour que le rythme et l'action soient vraiment au rendez-vous.
Les chapitres s'enchaînent sans toujours respecter un ordre chronologique, notamment quand ils sont centrés sur des personnages différents : un chapitre peut ainsi reprendre quelques jours avant la fin du précédent, avec le point de vue d'un autre personnage. On aura ainsi une majorité de chapitres consacrés à Çeda bien sûr, mais également d'autres suivant son très proche ami Emre (avec qui elle a une relation complexe), le prince consort Ramahd de Qaimir (qui cherche vengeance également, mais pas des mêmes que Çeda) ou encore l'un des Rois particulièrement manipulateur. Un sigil discret en début de chapitre (mais peut-être est-il moins discret en version papier ?) indique quel est le personnage mis en avant, mais pour ma part il m'a fallu dix-huit chapitres (sur soixante-trois) pour m'en rendre compte ! Tous les personnages sont nuancés et intéressants, et on prend plaisir à les suivre.

L'histoire prend place dans un monde riche et solide de type médiéval-fantastique, mais avec un belle touche orientale marquée puisque tout se passe dans une ville qui est un carrefour incontournable au milieu d'un immense désert de sable, le Grand Shangazi, aride et mortel. Sharakhaï est également un port animé, où se croisent tous types de vaisseaux du désert (avec un vocabulaire plus occidental, forcément...), poussés par le vent dans leurs voiles, glissant au-dessus du sable sur leurs patins de bois poli. On y croise toute la panoplie de gens qui peuvent habiter une grande cité, des plus riches aux plus démunis.
Depuis près de quatre cents ans, Sharakhaï est sous le contrôle de Douze Rois, qui ont mis en échec les douze tribus dont ils étaient originaires et qui voulaient contrôler cette cité florissante. Les tyrans sont puissants et ne tolèrent pas la rébellion, qu'ils répriment sauvagement. Le peuple est tenu de plier sous le joug et de les adorer à l'instar des Dieux qui leur ont conféré leurs pouvoirs à l'aube d'une épique bataille. L'un voit l'avenir, l'autre entend tout ce qui se dit en ville, le suivant commande aux redoutables Asirim, créatures démoniaques qui emportent des "élus" les nuits de conjonction des deux lunes... Ils assurent la protection de Sharakhaï, mais à quel prix ?

Le scénario est foisonnant et tortueux. Il n'est pas exempt de facilités, mais regorge de fils parallèles, de personnages aux intentions pas toujours évidentes, de mystères du passé et de secrets bien gardés. L'Histoire est écrite par les vainqueurs, et les Douze Rois ont bien pris soin d'effacer une bonne partie des événements passés... L'histoire de fond avance doucement, et on devine n'avoir encore gratté que la surface à la fin de ce premier tome. L'action est bien présente, avec pas mal d'éléments laissés en réserve pour la suite. Car ce n'est pas une série dont tous les livres sont indépendants et se suffisent à eux-mêmes, mais bien un tout à lire dans son intégralité pour en profiter pleinement.

Que dire d'autre ? Si l'ouvrage commence par une carte de Sharakhaï bienvenue, il lui manque un glossaire (par exemple le vocabulaire très oriental des vêtements ou armes) et une liste des personnages (je dis bravo au lecteur capable de me citer les noms des Douze Rois, leurs fonctions et leurs pouvoirs à l'issue d'une unique lecture du roman !).

On tient là un roman globalement réussi, avec un style agréable, un univers intéressant et une intrigue qui ne demande qu'à se développer, malgré un début vraiment longuet. Pour ma part, je compte bien lire la suite !

Chronique réalisée pour Les Chroniques de l'Imaginaire.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2893
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mer Juil 29, 2020 3:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Yep, c'est pas mal, sans grande surprise mais bien traité, j'ai acheté le 2ème volume la semaine dernière et le lirai bientôt.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4646
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Mer Aoû 26, 2020 12:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai bien aimé ce tome mais j'ai décroché au tome 2.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3915

MessagePosté le: Mar Sep 29, 2020 10:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Selon mes critères de qualité

9 / 20

récit centré sur un personnage
évolution du personnage principal
rythme
..... ingéniosité

(la note est le nombre total d'étoiles)


Le personnage de l'héroïne est passable, sans plus : le trauma de l'héroïne la rend attachante dans un premier temps mais sur la fin du tome, ça s'éparpille et perd un peu en vraisemblance psychologique. Sa relation avec l'escrime est mal écrite et son talent peu crédible. Même si les duels sont passables.

Il y a un rythme correct. Certes, je ne suis pas fan de la structure. On a une ligne narrative intéressante de l'héroïne à 19 ans et une ligne narrative de flash backs massivement spoilée par la première (les débuts de gladiatrice de l'héroïne à 14 ans). Ce non sens de structure est imposé à l'auteur par le fait que sa meilleure révélation sur Emre, qui explique toute la dynamique du personnage, doit bien sûr être placée vers la fin mais se produit hélas chronologiquement quand l'héroïne est plus jeune. Bref, ça a été agencé de façon un peu bancale.

Le contexte arabisant (géographie, patronymes) est cliché et sans intérêt, contrairement, par exemple, à La Lance de Désert où il permet un choc culturel qui dynamise le Cycle des Démons. La ville n'a aucune présence. Elle sert juste à apporter au titre quelques consonnes exotiques. Dans le récit elle se borne à une poignée de ruelles lambda.
La trame surnaturelle est mollassonne, s'éparpille pour couvrir des espaces vides et se finit de façon un peu laborieuse et tirée par les cheveux. C'est l'aspect le plus raté du tome. Le plus réussi étant le tiers du livre consacré à la Maison des Vierges, l'organisation de l'Ordre et ses valeurs, avec une héroïne sur le fil du rasoir.

Conclusion : médiocre, mais pas honteux
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3915

MessagePosté le: Jeu Oct 01, 2020 4:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne lirai pas la suite.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5593
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Ven Oct 02, 2020 8:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis en train de lire le troisième, mais je trouve ça vraiment long, j'aimerais que ce soit plus concentré !
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3915

MessagePosté le: Ven Oct 02, 2020 3:16 pm    Sujet du message: Re: [Cycle] Sharakhaï - Bradley P. Beaulieu Répondre en citant

Soleil* a écrit:
on devine n'avoir encore gratté que la surface à la fin de ce premier tome. L'action est bien présente, avec pas mal d'éléments laissés en réserve pour la suite. Car ce n'est pas une série dont tous les livres sont indépendants et se suffisent à eux-mêmes, mais bien un tout à lire dans son intégralité pour en profiter pleinement.

Le faire croire - alors que c'est faux - est un talent marketing bien utile, si tu es représentative de la réaction des lecteurs. Mais bon, les éditeurs ne feraient pas mieux d'exercer leur créativité dans la recherche d'auteurs plus talentueux ?
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantasy et Imaginaire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 195627 / 0