Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La complainte de Foranza - Sara Doke

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantasy et Imaginaire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 0

Auteur Message
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6150
Localisation: Sud

MessagePosté le: Sam Mai 16, 2020 9:50 am    Sujet du message: La complainte de Foranza - Sara Doke Répondre en citant

Aphrodisia Malatesta est la meilleure enquêtrice du bureau du juge Guadalpa. Logiquement, c'est donc elle qui est chargée de trouver le coupable de meurtres atroces commis sur des modèles de peintres, dans les ateliers de ces derniers. La mise en scène compliquée de ces meurtres, le projet évident du meurtrier de saccager l'atelier, et de porter atteinte à l'âme même des peintres, et de Foranza elle-même, atteignent Aphrodisia, l'obsèdent peu à peu.

Heureusement, elle peut se réfugier au Fée-z-Alys, l'osteria dirigée par Chiara, où se regroupent, sous son aile bienveillante et autour de la délicieuse cuisine d'Angela, jeunes ouvrières tisserandes, ancien.ne.s mercenaire.sse.s, artisan.e.s, et autres. L'osteria est représentative de la ville où les fées sont révérées, où les hommes peuvent si bien montrer leur sensibilité que la médecine leur est réservée et qu'ils ne peuvent exécuter les basses besognes répétitives qui risqueraient de l'émousser, et où les femmes peuvent choisir leur métier, dans certaines limites, et ne risquent rien à se promener dans les rues, à quelque heure que ce soit.

Mais les temps changent : la dernière fille des fées habite incognito à Foranza, ces meurtres, dont les victimes sont des femmes, sont perpétrés, toute une catégorie de la jeunesse masculine ne trouve pas sa place professionnelle, et le reproche aux femmes, et Guido ne parvient pas à trouver le coupable des viols récemment commis dans la ville.

D'une façon qui n'est peut-être pas évidente au premier abord, tout tourne autour des fées, dans ce roman : qui les adore et comment, et plus généralement ce qu'elles représentent pour les humains en général et les foranzains en particulier, et la raison pour laquelle elles ne peuvent plus enfanter, ce qui justifie l'envoi de leur dernière enfante dans le monde des hommes, où sa présence aura des conséquences imprévues. [...].

Logiquement, tous les personnages humains dont l'autrice raconte l'histoire gravitent autour du Fée-z-Alys, un autre centre, plus visible, surimposé au précédent. Grâce à cet artifice littéraire, on visitera l'atelier où travaillent Lupa et Callista, qui font un métier dur, salissant, dangereux, que sont loin d'imaginer ces jeunes envieux qu'entendra Martin au Troll qui pète. [...].

Une particularité plaisante du roman est son harmonieux mélange des genres, entre thriller, fantasy, et uchronie steampunk, avec ces machines à vapeur dans une Renaissance florentine fantasmée, où le campanile est un vivant pilier d'adoration des fées. Le monde dépeint est suffisamment riche et intéressant en soi pour que le thème féministe omniprésent n'en fasse pas un roman à thèse. [...]

Ce premier roman de l'autrice n'est pas exempt de défaut, mais il est écrit dans un français riche et très bien maîtrisé, le monde dans lequel il se déroule est original, il est bien équilibré entre violence et harmonie. Il est servi par une édition dont les coquilles sont quasiment absentes, et surtout par la merveilleuse illustration de Philippe Jozelon. Pour ma part, je l'ai beaucoup aimé, et je le recommande chaudement.

La totalité de cette chronique est publiée sur le site des Chroniques de l'Imaginaire, ici : http://www.climaginaire.com/#/DetailChro/51843
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantasy et Imaginaire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 183164 / 0