Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un océan de pavots - Amitav Ghosh

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 2 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 2

Auteur Message
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6185
Localisation: Sud

MessagePosté le: Dim Mar 31, 2013 8:20 am    Sujet du message: Un océan de pavots - Amitav Ghosh Répondre en citant

Même si Benjamin Burnham a acheté L'Ibis, une goélette américaine équipée pour le transport des esclaves, pour lui faire porter en Chine l'opium produit en Inde, l'imminence de la guerre de l'opium lui fait choisir d'utiliser sa nouvelle acquisition pour emporter à "Mareech" (l'île Maurice) une cargaison de coolies, et deux déportés.

Parmi les coolies figurent notamment Deeti, la jeune femme que Kalua - qui est là aussi - a sauvée du suttee, Paulette Lambert, orpheline d'un Français libre-penseur, et à qui on veut imposer un vieux mari bigot ; son frère de lait Jodu, qui a toujours rêvé de naviguer, fait partie de l'équipage de L'Ibis, tandis que Zachary Reid, l'américain métis est second lieutenant.

Ce roman porte à rêver, et à respirer plus large.... (la suite de ma chro est ici : http://climaginaire.com/index.php/climaginaire/Livre/Roman-Nouvelle/Inclassable/Un-ocean-de-pavots ).

J'ai vraiment beaucoup aimé ce bouquin, et je le recommande à tous les amateurs de romans d'aventures... et aux autres aussi *Very Happy* .
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3890

MessagePosté le: Dim Aoû 25, 2013 4:52 pm    Sujet du message: Re: Un océan de pavots - Amitav Ghosh Répondre en citant

Un roman ennuyeux et mal écrit
tant dans le style que dans la structure.

"Océan de Pavots" n'a rien d'un roman d'aventures. C'est un récit choral racontant la préparation d'un navire transportant des coolies de Calcutta à l'île Maurice et les premiers jours de navigation. Côté armateur (Réflexions financières et commerciales), côté coolie (recrutement, transport, hébergement, espoirs).

La première moitié du livre décrit quatre personnages qui gravitent autour de l'armateur : Zachary Reid, un officier de navire récemment promu, la pupille eurasienne de l'armateur, Paulette Lambert, un frère de lait de cette pupille, Jodu, et un jeune Raja ruiné, Neel Rattam. Tout ça se passe à quai et dans des salons mondains. Le point de vue des coolies est apporté par une jeune veuve ruinée en fuite, Deeti, et son amant platonique Kalua.
La seconde moitié du roman décrit les premiers jours de navigation jusqu'à une nuit fatidique où le destin de plusieurs personnages basculera.

En guise d'aventure, ce roman de 640 pages n'offre que deux très brefs passages (passage est ici un bien grand mot). Fuite d'une coolie au début du roman, affrontement sanglant en fin de roman. La première moitié du roman est un étalage pédant d'une recherche documentaire inutilement exhaustive. On apprend le nom de plats que les indiens de basse caste mangeaient en 1838, le noms de métiers, de castes, le fonctionnement de l'agriculture du pavot et du commerce de l'opium Inde-Chine, l'organisation de l'équipage d'un navire, de la domesticité chez un notable etc.

N'allez pas croire à un pensum écrit de bonne foi et, somme toute, pardonnable. C'est une escroquerie volontaire. Amitav Ghosh n'est pas un auteur maladroit. Les trames narratives de Zachary Reid et de Paulette Lambert sont impeccables : bonne présentation, bonne évolution, bon rythme. C'est passionnant et les éléments de recherche documentaire y sont bien dosés.

Hélas, Amitav Ghosh avait un gros problème : ça ne faisait que 200 pages. Il fallait donc escroquer le lecteur en gonflant cette novela avec 300 pages de vide. C'est ce qui a été été fait avec 300 pages d'introduction (!). Contexte socio-économique du Calcutta de l'époque et surtout backgrounds de l'intendant Baboo Nob Kissin, du mari toxicomane de Deeti, du jeune Raja etc. La première moitié du roman abuse de que je surnomme le "style 4° de couverture" : l'auteur vous résume 20 ans d'événements (des centaines d'événements) en 5 pages. Chacun de ces événements pourrait être passionnant s'il était raconté en un chapitre. Mais là il est résumé en une phrase. C'est ça le "style 4° de couverture". Une technique de remplissage à laquelle beaucoup d'auteurs ont recours quand ils n'ont ni le temps ni l'inspiration pour compléter un manuscrit. Un bon exemple est "Les mystères de Winterhurn". La première moité de "Un océan de Pavots" repose sur ce subterfuge.

2 bonnes raisons de ne pas lire ce roman

- il est mauvais. Indigeste, mal écrit et plombé par des centaines de pages de remplissage.

- il est malhonnête. N'encouragez pas des escrocs comme Amitav Ghosh à gonfler sciemment leurs textes avec du remplissage. Ca nuit à l'image de la littérature auprès des jeunes qui la découvrent. Chaque fois que des titres malhonnêtes comme "Un océan de pavots" prospèrent et passent pour de la bonne littérature, quelques jeunes lecteurs écoeurés se détournent de la lecture. De tels romans portent préjudice à la littérature en général.


PS : quand j'écris "cet auteur est un escroc", il faut bien sûr comprendre "j'ai trouvé que cet auteur est un escroc". Les commentaires ci-dessus n'ont pas la prétention d'être parole d'évangile. Ils ne traduisent que mon opinion.
_________________
Tennis de Table Bordeaux


Dernière édition par theyoubot le Dim Déc 13, 2015 4:26 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3890

MessagePosté le: Dim Aoû 25, 2013 11:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Précisons que je n'ai rien contre les auteurs sans talent qui font de leur mieux et écrivent malgré tous leurs efforts un mauvais roman. Ce que je ne tolère pas, c'est la malhonnêteté de la démarche d'auteurs par ailleurs compétents comme Amitav Ghosh.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6185
Localisation: Sud

MessagePosté le: Sam Aoû 31, 2013 7:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi. J'ai pris la peine (si on veut, vu que ç'a plutôt été un plaisir) de le relire, et je trouve tes critiques injustes. Pour moi, il n'y a pas de remplissage, je n'ai rien vu qui justifie ta remarque quant au "style de 4e de couverture" (si tu as des exemples à me donner, je reverrai ma position, éventuellement), et enfin je trouve que les (més)aventures de Deeti, Kalua ou Neel Rattan Halder sont tout aussi passionnantes et bien racontées que celles de Zachary Reid et Paulette Lambert.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3890

MessagePosté le: Dim Sep 01, 2013 12:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
je trouve tes critiques injustes

Idem : je trouve ton avis étrange.
C'est bien que tu dises avoir pris du plaisir à lire ce livre, on ne peut qu'être ravie pour toi. Je le suis. Mon indulgence pour ce roman s'arrêtera là.
Le "style 4° de couverture" c'est par exemple l'introduction de personnage du Neel (les pages résumant son histoire familiale), de Zachary (résumé du voyage), de Kalua, de Jodu (résumé de la naissance de Paulette, de son enfance avec lui) etc.
Toi et moi pourrions débattre indéfiniment de l'absence ou non d'intérêt de 300 pages de ce roman. Mais tout comme toi, je sais déjà ce qu'il en est. Je sais ce que vaut réellement ce roman. Amitav Ghosh m'a volé 10 heures de ma vie avec la lecture du roman et une heure de plus pour écrire un avis détaillé. J'ai assez fait de frais pour ce monsieur..
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6185
Localisation: Sud

MessagePosté le: Dim Sep 01, 2013 8:01 am    Sujet du message: Répondre en citant

theyoubot a écrit:
Le "style 4° de couverture" c'est par exemple l'introduction de personnage du Neel (les pages résumant son histoire familiale), de Zachary (résumé du voyage), de Kalua, de Jodu (résumé de la naissance de Paulette, de son enfance avec lui) etc.

Mais... c'est courant *Laughing* . Alexandre Dumas ne nous raconte pas toute la vie de D'Artagnan jusqu'à sa rencontre avec les 3 Mousquetaires, que je sache ?! Dans toute la littérature, des personnages apparaissent à un instant T de leur vie, ce qui a précédé étant résumé rapidement.

Cela dit, c'est intéressant que nos avis divergent à ce point, cela ne peut qu'encourager d'autres à lire le roman pour se faire leur propre avis *Mr. Green* . Et ce n'est pas la première fois que nous sommes en désaccord *Wink* .
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Dim Sep 01, 2013 10:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pas d'éclaireuses là non plus !! *Mr. Green*
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3890

MessagePosté le: Ven Fév 14, 2020 2:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
Dans toute la littérature, des personnages apparaissent à un instant T de leur vie, ce qui a précédé étant résumé rapidement.

'rapidement' est le mot clé de cette phrase

Quand ça arrive 10 fois dans un roman (mettons 2 pages à chaque fois), ça ne nuit pas au pouvoir immersif du récit. Quand ça occupe 400 pages sur un roman de 600 pages, c'est une stratégie de remplissage.
Le fait que tu sois parvenue malgré ces longs tunnels vides d'émotions à aimer le livre m'a étonnée à l'époque. La première idée qui m'est venue est que tu tirais une grande partie de ton plaisir du seul fait de lire un roman, quelle que soit sa qualité. Tu étais en quelque sorte plus sensible au contenant qu'au contenu, comme ces gens qui aiment plus les bars que l'alcool. Ce n'est pas mon cas : j'aime les films, pas les cinémas, j'aime nager, je n'aime pas la plage. Mais je conçois que quelqu'un puisse avoir une relation plus générique avec la lecture. Une autre idée est que tu aurais croisé ce bouquin dans une période où tu étais extrêmement indulgente avec tout ce que tu lisais, du fait, par exemple, d'événements personnels et d'un besoin accru d'évasion. Une autre idée encore est un intérêt de ta part pour des aspects spécifiques du roman, l'identité de l'auteur, le continent indien, l'esclavage, la reconstitution historique etc. Cela te procurait un plaisir qui te permettait de passer outre la médiocrité de ces tunnels vides d'émotions. Peut être que toutes ces hypothèses sont fausses, je ne connaîtrai jamais la réponse et je m'en fiche. Car les années suivantes, ton avis étrange m'a poussée à accumuler des réponses pour ou contre l'intrigue émotionnelle au centre d'un récit, mon critère n°2 de qualité. Tous ces avis, de lecteurs et d'auteurs confirmés, en soulignent l'importance avec une surprenante unanimité et condamnent de fait le style 4° de couverture. Ça a été pour moi une révélation d'autant plus satisfaisante qu'elle a été tardive. Pendant les deux décennies qui ont précédé, je tâtonnais dans l'obscurité. Mon ressenti de lectrice me disait une chose, tu me disais le contraire. C'était déconcertant.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
maurice



Inscrit le: 10 Mai 2003
Messages: 1181
Localisation: Martigues en Provence

MessagePosté le: Dim Fév 16, 2020 8:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Salut le coin

Cette trilogie m'interpelle, l'Auteur étant Hindous, et l'Inde est un pays qui me fascine.
Je vais me les procurer et je reviendrai sur le coin vous donner mon avis
@+
Maurice


_________________
"Sur les rayons des bibliothèques, je vis un monde surgir de l'horizon" (Jack London)
Maintenant je ne retarde rien Ne repousse ou ne conserve rien qui pourrait apporter de la joie et des rires à nos vies Je me dis que chaque jour est spécial
Chaque jour, chaque heure, chaque minute est spéciale
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 188913 / 0