Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'Auberge rouge - Honoré de Balzac

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 0

Auteur Message
Vassia



Inscrit le: 11 Mai 2018
Messages: 230

MessagePosté le: Mar Aoû 06, 2019 2:45 pm    Sujet du message: L'Auberge rouge - Honoré de Balzac Répondre en citant

L'Auberge rouge est un récit à tiroir, le narrateur nous relate des propos qu'il a entendus tenir par un Allemand lors d'un repas, une histoire de meurtre assez étrange dans laquelle le meurtrier présumé admet avoir pensé au meurtre dans les moindres détails mais affirme ne pas être passé à l'acte...pourtant tout concorde parfaitement...
En même temps qu'il écoute cet Allemand, le narrateur nous informe de ce qu'il se passe autour de la table, parmi les participants à ce repas...
Enfin on réalise, en même temps que le narrateur, que cette histoire va se révéler plus impactante qu'il n'aurait pu songer *Wink*

C'est une nouvelle assez originale, je vous la conseille *Smile*

J'en ai noté quelques tournures :

Honoré de Balzac
(L’Auberge rouge) 1831 [La Comédie humaine / Etudes philosophiques]


L’homme ne pas peut pas toujours mal faire.

Le travail et la probité viennent à bout de tout, […]

Nous tenons donc plus à un sentiment qu’à la vie.

Peu de gens ont le courage de produire un mal, même nécessaire ; et bien des hommes se taisent ou pardonnent en haine du bruit, ou par peur d’un dénouement tragique.

Ainsi que la vertu le crime a ses degrés !

Où en serions-nous tous s’il fallait rechercher l’origine des fortunes !

La discussion est en elle-même une sentence ! Il est des choses sur lesquelles un homme ne délibère pas, s’écria mon ancien tuteur qui crut éclairer l’assemblée par une saillie d’ivresse.


(L’Auberge rouge)

PS : Aucun lien avec le film avec Fernandel *Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 166761 / 0