Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Vague - Todd Strasser

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
Marquise
Marquise de Miaoucha


Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 2968
Localisation: Loire

MessagePosté le: Mer Aoû 26, 2009 8:27 pm    Sujet du message: La Vague - Todd Strasser Répondre en citant

[img]http://img299.imageshack.us/i/51y3jbkskolsl500aa240.jpg/[/img]

Résumé : Il s'agit du récit romancé d'un fait divers réel. En 1969, dans un lycée américain, un professeur d'histoire veut faire une expérience avec ses élèves pour qu'ils comprennent pourquoi le peuple allemand s'est tu pendant les atrocités de la seconde guerre mondiale. Le problème c'est que l'expérience tourne mal...

Mon avis : A peine 200 pages, dans une police tellement énorme que j'ai cru avoir acheté un livre "grands caractères" pour les malvoyants, cela vous donne une idée de la rapidité de lecture, et probablement d'écriture. Le sujet était pourtant une vraie mine d'or ! Mais l'auteur a écrit cela comme un article de journal (j'ai même cru tout d'abord que c'était un journaliste, mais non, il est bien précisé qu'il a publié de nombreux romans). C'est vraiment dommage car ce sujet aurait amplement mérité d'être fouillé, d'être "autopsié" à fond. Les réactions des élèves sont à peine décrites, il y a encore moins d'explications sur leur état psychologique, sur leurs pensées profondes. Les portraits sont brossés à grands traits, de façon presque caricaturale (le joueur de football, la groupie star de l'école...)
Ca m'a donné l'impression d'un véritable gâchis car dans les mains d'un auteur sachant éplucher ses personnages, sachant les faire vivre, penser, évoluer, cela aurait pu être grandiose.
L'histoire par elle-même est réelle, et donc impressionnante, mais je vais probablement oublier rapidement ce roman pour ne me souvenir que du fait divers.
Dommage.
_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé. Voltaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2624
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Jeu Aoû 27, 2009 7:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce livre est en effet intéressant, mais trop superficiel. C'est dommage. Il a l'avantage toutefois de soulever le débat sur la manipulation des foules.

Quant à la véracité de l'histoire de base, elle est quand même remise en cause. Ce serait un fait divers qui aurait inspiré un feuilleton télé qui aurait inspiré ce livre. La source est un peu éloignée...
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6037
Localisation: Sud

MessagePosté le: Jeu Aoû 27, 2009 7:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Personnellement j'ai bien aimé : c'est brossé à si grands traits que les personnages s'effacent au profit du schéma. De ce fait, le lecteur est sans recours, comme le prof, face à la Vague. Enfin, ce n'est que mon avis, mais j'ai trouvé ça intéressant.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2624
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Ven Aoû 28, 2009 6:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lisbeï a écrit:
Personnellement j'ai bien aimé : c'est brossé à si grands traits que les personnages s'effacent au profit du schéma. De ce fait, le lecteur est sans recours, comme le prof, face à la Vague. Enfin, ce n'est que mon avis, mais j'ai trouvé ça intéressant.

Oui, oui, moi aussi. Mais je suis un peu restée sur ma faim. Et je doute qu'une telle expérience marche sans conditionnement familial. En 3h ou 4h par semaine, je ne pense qu'on embrigade des classes entières. Déjà qu'on a du mal à conditionner les élèves dans une attitude de travail...
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2624
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Ven Fév 18, 2011 11:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vu le film, dont la fin est différente.
Ils ont fait le choix de placer l'histoire de nos jours (avec les moyens de communication d'aujourd'hui) et en Allemagne.

Mêmes reproches que ce que je disais du livre. Sujet intéressant, mais un peu bâclé. De plus, j'ai eu l'impression qu'exiger des élèves qu'ils vouvoient leur prof, se tiennent bien sans s'affaler, retirent leurs sacs des tables et lèvent la main avant de prendre la parole au lieu de parler à tort et à travers était perçu comme un premier pas vers la dictature, ce que je trouve pour le moins contestable.

Mais ce film a l'avantage de nous interpeller et peut interpeller un public adolescent.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MaxLeLiseux



Inscrit le: 18 Sep 2017
Messages: 392
Localisation: Montréal au Québec

MessagePosté le: Sam Mai 04, 2019 12:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vraiment le genre de leture que j'aurais aimer avoir quand j'étais encore étudiant au primaire (1992-2001).
Sincèrement, cette lecture ma vraiment donner une claque de fou c'est pas possible. *Neutral*

Depuis ma tendre enfance, (je le suis beaucoup moins aujourd'hui) j'était hautement influencable, ce livre m'opporte tellement de réponses *Confused*
Ça remet vraiment en cause mes propres idéaux et mon mode de pensée et je crois que c'était réellement le but de l'auteur ici avec ce roman.

Un roman qui arrive à changer ma vision du monde, c'est rare, vraiment vraiment rare:
Le meilleur des Mondes > Aldous Huxley, 1984 > Orwell, Rage > Stephen King et j'y rajoute La vague > Todd Strasser.
_________________
Règle de vie #1: Aujourd'hui et maintenant, demain il sera peut-être trop tard.
Règle de vie #2: La science-fiction coule dans mes veines comme le sang qui y circule.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 165141 / 0