Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La main gauche de la nuit - Ursula K. Le Guin

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
66%
 66%  [ 4 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
33%
 33%  [ 2 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 6

Auteur Message
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5862
Localisation: Sud

MessagePosté le: Dim Juil 03, 2011 8:10 am    Sujet du message: La main gauche de la nuit - Ursula K. Le Guin Répondre en citant

Je viens de réaliser avec une stupeur horrifiée qu'il n'existait pas de sujet dédié à ce monument de la SF. Dans l'urgence, je recopie une critique que j'avais faite pour un autre forum, il y a... longtemps...
-------------------------
Au fond de l'espace, une planète glacée, Gethen, nommée Nivôse par l'Ekumen, qui est une fédération très souple de civilisations. Sur cette planète, des enquêteurs sont déjà venus, incognito, et au vu de leur rapport l'Ekumen a décidé que le temps était venu pour Gethen d'apprendre l'existence des autres mondes humains par la visite d'un Envoyé.

Celui-ci, Genly Aï, est celui qui raconte l'histoire :

Citation:
Je donnerai à mon rapport la forme d'un récit romancé. C'est que l'on m'a appris lorsque j'étais petit, sur ma planète natale, que la Vérité est affaire d'imagination. Un fait irréfutable peut être accepté ou refusé suivant le style dans lequel il est présenté [...] De ce récit je ne serai ni le "héros" ni l'unique narrateur. Et même je ne saurais dire avec certitude quelle est la personne dont il conte l'histoire. A vous d'en juger.


L'Envoyé commence son séjour par des mois en Karhaïde, l'une des nations dominantes de la planète, gouvernée par un roi fou, dont le premier ministre, Therem Harth rem ir Estraven, croit à ses dires, et réussit à lui obtenir une audience auprès du Roi, avant d'être condamné à l'exil. Il réussit à gagner l'Orgoreyn, autre nation voisine et rivale de la Karhaïde, dont la forme de gouvernement et "l'ambiance" évoquent un peu l'ex-URSS. C'est là également qu'arrive l'Envoyé, auquel le remplaçant d'Estraven n'est pas favorable. Malheureusement, les Commensaux qui gouvernent l'Orgoreyn estiment leur pouvoir menacé par sa présence, et l'emprisonnent dans une de leurs Fermes de Travail (sorte de goulag), d'où Estraven, qui se sent responsable de son sort, le tire. Tous deux vont devoir traverser la calotte glaciaire pour regagner la "civilisation".

Voilà pour "l'action" du roman, si l'on peut parler d'action dans ce roman lent, très intériorisé, et dont l'argument de base, tel que je l'ai exposé ci-dessus, n'est ni très original ni passionnant. Ce qui me pousse à lire et relire, et aimer infiniment ce superbe roman, qui a obtenu le prix Nébula en 1969 et le prix Hugo en 1970, c'est d'une part la forme d'écriture, une sorte de mosaïque à plusieurs voix, et d'autre part, surtout, les idées sur lesquelles il est bâti :

L'indifférenciation sexuelle :
Les indigènes de Gethen sont neutres, c'est-à-dire que, hors des périodes de rut, appelé kemma, ils ne sont pas différenciés sexuellement.

Citation:
Les êtres normaux n'ont pas de prédisposition ni au rôle masculin ni au rôle féminin, ils ne savent jamais lequel ils vont jouer et ne peuvent choisir. [...] Une fois déterminé, le sexe ne peut changer pendant la période du kemma. [...] Le kemma se termine brusquement. S'il n'y a pas fécondation, le sujet revient à la phase du soma en quelques heures, et le cycle recommence.[...] Il ne se crée pas d'habitude physiologique : on peut être père plusieurs fois après quelques maternités successives.


Je ne peux citer in extenso, quelque désir que j'aie de le faire, les conséquences que tire l'auteure de cet état de fait imposé à ses personnages, en voici un très bref extrait :

Citation:
Ils ne voient en leurs semblables ni des hommes ni des femmes. Et c'est là une chose qu'il nous est presque impossible d'imaginer. Quelle est la première question que nous posons sur un nouveau-né ? [...] Un homme veut faire valoir sa virilité, une femme sa féminité, si indirect et subtil que puisse être l'hommage qui leur est rendu. Sur Nivôse, cet hommage n'existe pas. C'est uniquement comme être humain qu'on y est respecté et jugé. C'est une expérience bouleversante.


La "précognition sur commande" :
Contrairement au précédent, ce thème n'est pas d'une grande originalité, mais la façon dont il est traité me paraît intéressante. Si j'ai bien compris, il s'agit de voir comment est "tissé" le temps, ce qui permet de répondre aux questions qui sont posées. Tout le problème réside dans les questions dont certaines sont interdites, et dans ce cas le Tisseur doit refuser d'y répondre (au péril de sa vie et/ou de sa raison). Ce qui est original, c'est la raison donnée pour pratiquer la précognition : c'est
Citation:
Pour démontrer la parfaite inutilité de connaître la réponse à la mauvaise question.

La télépathie :
Pas bien original non + a priori. Et pourtant, parfois, elle fonctionne bizarrement. Par exemple, Estraven entend dans sa tête la voix de Genly Aï lui parlant par la voix de son frère mort, ce qui le trouble infiniment.

L'inceste :
Admis entre frères sur Nivôse, mais interdit entre les générations. D'autre part, deux frères ne peuvent se jurer fidélité, et si leur union porte fruit, ils doivent impérativement se séparer.
Ce thème-là me paraît plutôt original, et audacieux, surtout si on le replace dans l'époque où le roman a paru.

J'ai cité ailleurs l'extrait qui donne son titre au roman, et je ne le re-noterai pas à la fin de cette chronique déjà fort longue, mais, pour la route, je vais quand même vous proposer un dernier extrait :

Citation:
C'est très bien de voyager vers un but, mais ce qui importe, en fin de compte, c'est ce qu'apporte le voyage lui-même. [...] Glissant vers le nord, nous allons pénétrer dans ce vaste silence, domaine de glace et de feu où se lit en lettres gigantesques, noir et blanc, cette inscription qui barre tout un continent : MORT, MORT, MORT. Le traîneau est léger à tirer, léger comme une plume, et nous rions de joie.


Ce roman, célébrissime et récemment réédité, a eu le prix Hugo en 1970 et le Nebula en 1969.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2501
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Dim Juil 03, 2011 10:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Amusant, je viens tout juste de le commencer.
J'ai lu une cinquantaine de pages.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5273
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Dim Juil 03, 2011 10:14 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ben moi je l'ai lu il y a très longtemps, mais mes souvenirs sont particulièrement nébuleux. Il faudrait que je le relise !
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.


Dernière édition par Soleil* le Dim Nov 06, 2011 6:32 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1885
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Lun Juil 04, 2011 7:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Quant à moi, je le note !
_________________
Mille et un mondes


Dernière édition par Laria le Dim Nov 06, 2011 7:35 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2475
Localisation: Great North

MessagePosté le: Lun Juil 04, 2011 10:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un des meilleurs de La Grande Dame avec Les dépossédés et Le nom du monde est forêt .
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5862
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Juil 05, 2011 5:18 am    Sujet du message: Répondre en citant

Toutafé ! Dans une moindre mesure, j'aime bien aussi Planète d'exil, mais ce n'est pas du même niveau. Tout ça pour rester dans la SF.

Il n'y a pas de sujet non plus sur Les dépossédés, d'ailleurs :-(. Si tu te sens, Hoël...
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5820
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mar Juil 05, 2011 7:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je crois l'avoir lu, je me rappelle de la kemma et tout, mais je mélange un peu avec une autre histoire (de la même auteure ?) lue dans un recueil et nommée "mon amour haploïde" (une autre histoire de para-humains avec un mode de reproduction non conventionnel ^^).
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5862
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Juil 05, 2011 7:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Me souviens pas d'une nouvelle avec ce titre, mais je peux avoir oublié... Et c'est marrant comme pour moi le terme "haploïde" est rattaché fermement à Dune *Embarassed*
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3012

MessagePosté le: Mar Juil 05, 2011 8:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah , sans vouloir faire de HS, je me rends compte que j'ai d'autres choses à découvrir dans Dune. *Very Happy*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2475
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mar Juil 05, 2011 9:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Lisbeï a écrit:
Toutafé ! Dans une moindre mesure, j'aime bien aussi Planète d'exil, mais ce n'est pas du même niveau. Tout ça pour rester dans la SF.

Il n'y a pas de sujet non plus sur Les dépossédés, d'ailleurs :-(. Si tu te sens, Hoël...


Heu , là , on est sur du lourd et je n'aime pas esquiver .
Disons que ce n'est pas un hasard si le titre fait référence à la (mauvaise) traduction du roman de Dostoïevski , Les possédés (en fait , Les démons) , Le Guin imagine un monde ou les théories anarchistes font loi , et ce qui s'ensuit , en particulier au regard des autres mondes qui n'ont pas suivi cette voie...
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5862
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Juil 06, 2011 6:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Jaipadepseudo a écrit:
Citation:
Lisbeï a écrit:
Me souviens pas d'une nouvelle avec ce titre, mais je peux avoir oublié... Et c'est marrant comme pour moi le terme "haploïde" est rattaché fermement à Dune *Embarassed*



Ah , sans vouloir faire de HS, je me rends compte que j'ai d'autres choses à découvrir dans Dune. *Very Happy*

De mémoire, il en est surtout question dans Les enfants de Dune . *Razz*
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jaipadepseudo
Barbatruc


Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 3012

MessagePosté le: Mer Juil 06, 2011 8:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Alors ça tombe bien *Wink*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2501
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mer Juil 06, 2011 9:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Pour le moment, je m'ennuie un peu dans cette lecture.

Je me souviens avoir commencé les Contes de Terremer du même auteur et avoir vite abandonné.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Mer Juil 06, 2011 12:26 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai lu il y a quelques années. Je n'avais pas détesté, mais il m'avait laissé assez indifférent. Il m'a fallu d'ailleurs relire le résumé pour m'en souvenir.

Je me demande si en fait il n'est pas daté.
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2501
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Lun Nov 07, 2011 11:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas réussi à finir ce livre.
Je le trouve mortellement ennuyeux.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5862
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Nov 08, 2011 6:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah désolée que tu te sois ennuyée, Carabas ! Est-ce la lenteur du rythme qui t'a ennuyée ? Tu es allée jusqu'où ?
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2501
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mar Nov 08, 2011 9:59 am    Sujet du message: Répondre en citant

une cinquantaine de pages.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5862
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mar Nov 08, 2011 6:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui, je comprends mieux : l'interminable cérémonie du début est craquante, en effet, du fait qu'on est dans la situation de l'Envoyé, et qu'apparemment il ne se passe rien, mais en fait on ne comprend rien. Très frustrant. Remarquablement écrit, à la relecture, mais abominablement long à la lecture.

Quand j'étais gamine, je calais très souvent sur les Jules Verne à cause des interminables descriptions du début. La solution que j'avais trouvée (une horreur, certes, mais efficace...) était de démarrer le bouquin vers le milieu, à un endroit où il semblait se passer qqch. Ensuite, soit je remontais vers le début, pour comprendre ce qui se passait ; soit je lisais à partir de ce point jusqu'à la fin... avant de reprendre au début pour avoir l'histoire dans l'ordre. Vois si tu pourrais envisager d'adapter cette technique ;-D.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2501
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mar Nov 08, 2011 9:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Peut-être...

Cela dit, les livres sans action en soi ne me gênent pas. Je te rappelle que j'ai lu et aimé La Fille du Roi des Elfes, que tu n'as pas apprécié.

Mais là, pffff.
Mais je crois aussi que je ne suis pas une fan des space opera.

Mais peut-être que si tu me dis pourquoi tu as trouvé ce livre génial, je ferai un effort...
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5862
Localisation: Sud

MessagePosté le: Mer Nov 09, 2011 7:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Gné ? Je ne qualifierais sûrement pas ce roman de space-op' ! Planet-op', à l'extrême rigueur. Et Turb a très gentiment recopié mon opinion aussi élogieuse qu'extensive dans son post, un peu + haut dans la page.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2501
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mer Nov 09, 2011 11:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

ok
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1106
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Nov 09, 2011 12:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ça fait un moment que j'entends parler de ce bouquin. J'y ai déjà mis le nez en bibliothèque mais je n'avais pas le temps de prolonger ma lecture. Il va falloir que je me le procure en VO, tiens...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Bastet



Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 164

MessagePosté le: Lun Nov 14, 2011 5:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens ça m'a l'air très intéressant. Je le note. *Smile*
_________________
bȝstt: "Miaw!"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1106
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Mai 26, 2017 8:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

D'accord, on est six ans après, mais je l'ai enfin lu (en fin d'année dernière) ! Je l'ai même lu en anglais, ce qui suppose un certain effort au début pour s'imaginer peu à peu l'univers à partir des multiples allusions culturelles auxquelles s'ajoute la langue. Mais l'effort en valait largement la peine : c'est un excellent roman !

J'ai été particulièrement impressionné par le soin mis à imaginer des cultures extra-terrestres approfondies, sachant que l'univers a cette originalité de ne mettre en scène que des cultures humaines, mais situées sur des planètes très éloignées les unes des autres et très variées. Il est sous-entendu que ces cultures ont une origine commune, mais cela reste mystérieux. Or cette ressemblance de base (tous humains) et les énormes différences de cultures, de technologies mais aussi de mentalités, font que l'histoire du premier contact entre l'émissaire d'une ligue de planètes et une nouvelle planète encore isolée des autres fait penser beaucoup plus directement aux rencontres entre civilisations humaines dans l'Histoire réelle de notre Terre.

De ce fait, on a droit à la fois à une intrigue combinant diplomatie et aventure qui se tient très bien en tant que récit de voyage, et à une invitation à la réflexion sur les différences entre cultures humaines, qui ne devient cependant jamais pesante puisqu'il n'y a rigoureusement aucun didactisme ni même aucune remarque de la part d'un narrateur quelconque. Et pour cause : le roman fait alterner les points de vue de deux personnages principaux (l'émissaire de l'Oecumène et un natif de la nouvelle planète) ainsi que plusieurs documents et légendes issues de la planète explorée.

Le fait que la planète soit peuplée d'humains n'empêche pas le résultat d'être très dépaysant. La population de cette planète se compose d'humains asexués 90% du temps, qui n'ont une sexualité que quelques jours par mois et deviennent indifféremment femmes ou hommes dans ce but avant de redevenir asexués à la fin de la période de rut. Cela occasionne de nombreuses réflexions sur les structures sociales et mentales de la population, sur la notion d'amour et de sexualité, sur les relations sociales en général... et c'est passionnant.
Même chose avec les notions culturelles propres à telle ou telle culture, qui sont présentées comme en passant, sans paragraphe d'explication encyclopédique, mais sans hermétisme non plus.

Je me suis senti un peu dérouté au début, parce que le premier chapitre nous place dans la situation de l'explorateur étranger qui découvre la planète depuis à peine quelques mois et a beaucoup de mal à comprendre ce qui se passe, et parce que les premiers chapitres ensuite nous plongent dans l'une des cultures de la planète en question, avec une variété de points de vue et de références culturelles qui peut être un peu lourde à assimiler dans un premier temps.
Mais, d'une part, les gens qui aiment les intrigues politiques et les complots vont vite accrocher aux intrigues qui se nouent dans l'ombre et aux non-dits importants dans la moindre conversation ; et, d'autre part, tout se met en place en quelques chapitres et la compréhension de l'ensemble devient beaucoup plus facile ensuite : cela vaut donc la peine de laisser sa chance au roman.

J'ai enfin été frappé par le grand réalisme de l'ensemble. Un réalisme non pas technologique (il n'y a aucune description assommante de pseudo-mécanismes futuristes) mais social et politique. Cela ne passionnera peut-être pas tout le monde : il se trouve que ce genre de sujet me passionne moi, mais je vous conseille d'essayer de toute façon pour vous faire un avis !

Ah, et une ultime remarque : si vous aimez les récits de voyage dans des conditions extrêmes et les explorations polaires, vous devriez aussi lire ce roman. La planète sur laquelle il se déroule est en pleine ère glaciaire et il y a de belles pages de voyage.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3818

MessagePosté le: Lun Mai 29, 2017 9:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tybalt a écrit:
D'accord, on est six ans après, mais je l'ai enfin lu

Il n'y a pas de honte à lire lentement.
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5862
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Mai 29, 2017 2:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Contente que ça t'ait plu, Tybalt. Je n'en doutais guère, mais quand même...
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flocon



Inscrit le: 10 Juil 2017
Messages: 48
Localisation: Au marché, près de la Vouivre.

MessagePosté le: Dim Juil 15, 2018 9:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

carabas a écrit:
Je n'ai pas réussi à finir ce livre.
Je le trouve mortellement ennuyeux.


J'ai aussi abandonné ce livre pour cette raison, après 130 pages. J'ai vraiment essayé de m'accrocher.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 149697 / 0