Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les étoiles s'en balancent - Laurent Whale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5211
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Lun Mai 25, 2015 1:31 pm    Sujet du message: Les étoiles s'en balancent - Laurent Whale Répondre en citant

Dans un futur proche où la civilisation s'est effondrée, les états ont disparu, remplacés par des villes fortifiées autonomes ; la pénurie règne - que ce soit pour l'alimentation ou l'énergie - et tous luttent survivre. A Pontault, Tom Costa s'en tire plutôt bien. Son statut d'unique pilote des environs lui permet de bénéficier du seul engin volant disponible, un vieil ULM. Un engin vétuste pour lequel le carburant est rationné, mais qui lui permet cependant des escapades jusqu'à Melun, où il peut faire un peu de troc pour améliorer l'ordinaire et rencontrer sa belle, San.

Mais voilà que la situation empire encore. Les réfugiés affluent, puis arrivent les rumeurs d'une armée venue du Nord et décimant les villes sans que celles-ci puissent résister... Que vont pouvoir faire une poignée d'hommes bien intentionnés pour sauver leurs villes ?

Si le post-apo est à la mode et commence à me lasser tant il est actuellement décliné à toutes les sauces, celui que nous a concocté Laurent Whale a su me séduire. L'univers décrit fait froid dans le dos, comme de juste : des cités où règne la loi du plus fort, des campagnes où il ne vaut mieux pas s'aventurer sous peine de se voir attaqué à mort par les Hors-Murs, des bidouilles en tous genres pour grappiller la moindre miette de nourriture ou d'énergie... De petites citations disséminées régulièrement en entête de chapitre suggèrent habilement la manière dont on en est arrivé là, au gré des attentats politiques et des faillites d'états. L'intrigue est concentrée en périphérie parisienne, mais le reste du monde est à l'avenant, visiblement.

Le récit est fait à le première personne par Tom Costa. On découvre les événements par son regard, pestant et rageant en même temps que lui. C'est un idéaliste, un homme d'honneur qui n'abandonne pas ceux qu'il aime et qui comptent sur lui. Peut-être un poil trop fait d'un seul bloc d'ailleurs, à l'image des autres personnages, nombreux et hauts en couleurs mais également très caricaturaux.

Mais qu'importe : le lecteur se laisse emporter par un récit au rythme trépidant, où l'action s'enchaîne sans répit et où les têtes brûlées ont leur heure de gloire. Les retournements de situation sont souvent abracadabrants et peu crédibles, mais on n'en reste pas moins pendu à sa lecture pour savoir ce qu'il adviendra dans les pages suivantes... C'est bourré de bons sentiments, mais dans un contexte pareil ça fait toujours du bien de voir le triomphe des gentils sur les méchants !

Le style ne fait pas dans le très recherché mais bien dans le direct. Tom Costa est un homme brut et nous livre ses réflexions telles qu'elles sont. C'est fluide et facile à lire, nous plongeant vraiment dans l'ambiance.

Soulignons aussi une très belle illustration de couverture signée Frédéric Le Martelot. Cela n'influe aucunement sur la qualité intrinsèque du roman, mais c'est toujours agréable !

Visiblement, il existe une suite, intitulée Les damnés de l'asphalte. Il n'y a plus qu'à espérer que Folio ait la bonne idée de l'éditer également, pour nous faire passer à nouveau un bon moment de lecture...


(Chronique réalisée pour Les Chroniques de l'Imaginaire)
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.


Dernière édition par Soleil* le Sam Mar 11, 2017 8:37 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2406
Localisation: Great North

MessagePosté le: Mar Mai 26, 2015 10:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tout pareil, Laurent est un type adorable qui est accessible avec bonne humeur lors de toutes les manifestations auxquelles il participe. A noter les liens entre son diptyque et l'oeuvre de Julia Verlanger à laquelle il rend hommage.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maurice



Inscrit le: 10 Mai 2003
Messages: 1044
Localisation: Martigues en Provence

MessagePosté le: Mer Mai 27, 2015 4:03 am    Sujet du message: Répondre en citant

et voila !! Encore un titre et un auteur qui s'installe dans ma pal virtuelle, vous êtes diabolique de me tenter en citant Julia Verlanger dont je relis souvent sa trilogie parue chez braguelonne sous le titre "la Terre Sauvage" mais que j'ai la chance de posséder et lus dans sa première édition chez fleuve noir anticipation ou elle signait par son pseudo Gilles Thomas
_________________
"Sur les rayons des bibliothèques, je vis un monde surgir de l'horizon" (Jack London)
Maintenant je ne retarde rien Ne repousse ou ne conserve rien qui pourrait apporter de la joie et des rires à nos vies Je me dis que chaque jour est spécial
Chaque jour, chaque heure, chaque minute est spéciale
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
suisse24
Louis la Brocante


Inscrit le: 13 Mar 2005
Messages: 2591
Localisation: 92 Antony

MessagePosté le: Sam Juin 06, 2015 1:29 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il est dans ma PAL , pour une prochaine lecture ....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5211
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Sam Mar 11, 2017 8:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

T2 : Les damnés de l'asphalte
Miki vit désormais à Port Leucate avec les siens. Seulement, la pollution y est trop forte et la petite communauté aimerait trouver un nouvel endroit plus hospitalier où s'installer. C'est pourquoi Tom et Erwan Costa, les frères de cœur de Miki, sont partis en quête d'un nouveau havre. Hélas, ils ont subitement cessé de donner des nouvelles par radio. La première expédition de secours, montée trop hâtivement, a échoué. Deux longues années ont passé. Les disparus sont-ils toujours vivants ? Pour le savoir, une nouvelle expédition menée par Miki se lance sur leurs traces.
La mission est importante, mais pas question de priver Port Leucate du dernier hélico disponible. Le petit groupe partira donc à cheval, à destination du sud de l'Espagne, là où le contact a été rompu. En ces temps troublés, une aussi longue expédition n'est pas une mince affaire, et les valeureux voyageurs vont affronter de nombreux dangers.

Ce nouveau roman de Laurent Whale fait suite à Les étoiles s'en balancent. Quinze années se sont écoulées depuis les événements de Pontault, et la situation du monde en général n'est pas plus glorieuse que précédemment. Dans ce nouveau roman, les personnages que l'on a connus sont toujours présents, du moins ceux qui étaient du voyage vers le Sud ; mais cette fois, ce n'est plus Tom qui relate l'histoire, mais Miki, qui entre temps est devenu un adulte responsable et pilier de la communauté de Port Leucate. Pour ceux qui n'auraient pas lu cet autre roman de l'auteur, pas de panique : celui-ci peut tout à fait se lire indépendamment, car il n'y a guère que le contexte global qui soit commun aux deux histoires.
Le background, donc, reste le même : un monde post-apocalyptique où règne la loi du plus fort, ravagé par les dérèglements climatiques, où la survie est une lutte de tous les instants et où les étrangers sont plus souvent hostiles qu'amicaux. Les entêtes de chapitres nous documentent sur comment on en est arrivé là : magouilles politiques de dirigeants plus intéressés par leur propre fortune que par l'état de leur pays, corruption généralisée, etc. Tous les sujets d'inquiétude à la mode actuellement, distillés par petites touches, mais finalement un peu lassants car une fois qu'on a saisi l'idée c'est assez répétitif.
Le récit est centré sur le road-trip du petit groupe de sauveteurs, dont le voyage est semé de difficultés : des hors-murs attaquants les villages, des fanatiques religieux imposant leur loi sanglante, et même de mystérieux êtres marins ravageant les campagnes et semant la terreur parmi la population. C'est donc rebondissements sur rebondissements.
Et pourtant, je me suis un peu ennuyée. On comprend vite que l'auteur ne sacrifiera aucun des personnages principaux, et donc le suspense retombe. Nos héros se tirent bien trop facilement de toutes les embuches qui jalonnent leur route, quand ils ne se jettent pas eux-même dedans en toute connaissance de cause : ils sont en effet animés de valeurs d'altruisme et d'indignation devant l'injustice et la sauvagerie relativement étrangères à leur univers, mais heureusement assurés de leur puissance de feu supérieure.
Clairement, j'ai donc préféré Les étoiles s'en balancent, que j'avais trouvé plus prenant. Pourtant, Les damnés de l'asphalte reste un roman d'aventure assez sympa, qui se lit bien et plaira au grand public car il n'est pas exempt d'une bonne dose de bons sentiments.

Prix Vampires et Sorcières 2013

(Chronique réalisée pour Les Chroniques de l'Imaginaire)
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5779
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Lun Juin 11, 2018 10:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai commencé le premier mais je l'ai mis de côté : j'ai du mal à m'y attacher, l'univers est pas joyeux (bon, c'est pas étonnant pour du post-apo), mais surtout il manque d'humour, et à la réflexion, je le trouve très masculin.

Je m'y remettrai sans doute, mais là, il est en bas de la pile *Sad*
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 140854 / 0