Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Temps de l'innocence - Edith Wharton

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 0

Auteur Message
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 1051
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Juin 02, 2018 10:02 am    Sujet du message: Le Temps de l'innocence - Edith Wharton Répondre en citant

Référence : The Age of Innocence, d'Edith Wharton, Penguin classics.

Résumé :

Quatrième de couverture de la traduction par Diane de Margerie chez J'ai lu :

«Elle parlait [...] sans larmes ni agitation, et chaque mot tombait comme du plomb brûlant dans le coeur du jeune-homme. Il se tenait courbé en avant, la tête dans les mains, les yeux fixés sur la pointe du soulier de satin qui dépassait de la robe scintillante. Tout à coup il s'agenouilla et baisa le soulier.»
Dans le New York flamboyant de la fin du XIXe siècle, Newland Archer est un jeune homme bien éduqué de la haute bourgeoisie. Promis à un avenir brillant, il est sur le point d'annoncer ses fiançailles avec la pure May Welland, quand, à l'Opéra, tous les regards se tournent vers une loge... L'apparition de la belle comtesse Olanska, la scandaleuse cousine de May qui a eu l'audace de quitter son mari et dont l'indépendance, en ce temps-là, est considérée comme impardonnable, va bouleverser sa vie. Comment, dans une société qui broie les êtres et sacrifie les amours, peut-on préserver l'innocence?

Mon avis :

Si vous aimez les romans de Jane Austen, avec leur mélange savant d'étude sociale de la bourgeoisie, de portraits psychologiques d'un petit groupe de personnages, d'esprit plus ou moins caustiques et d'humour, le tout relaté avec une plume à la fois limpide et élégante, alors vous devez découvrir aussi Edith Wharton. Plus récente qu'Austen, Edith Wharton (1862-1937) a vécu à New York à la charnière des XIXe et XXe siècle, au temps de ce que les Américains appellent le "Gilded Age", l'Âge argenté qui voit l'essor de la bourgeoisie aux dépens de l'aristocratie newyorkaise et l'ascension des grands entrepreneurs.

Wharton évoque ce milieu qu'elle a bien connu dans The Age of Innocence, qui est paru en 1920, une cinquantaine d'années après l'époque qu'elle décrit (les années 1870). Son personnage principal, Newland Archer, semble être l'incarnation de cette aristocratie newyorkaise : impeccablement éduqué, observateur, plein d'esprit, le jeune homme reste cependant un peu hors norme : plus enclin aux arts et aux lettres que la moyenne pour son milieu d'origine, il est avide d'amour et de justice. Ses fiançailles vont lui révéler peu à peu ce que l'aristocratie de New York peut avoir d'étouffant, à contre-courant de tous les clichés sur le rêve américain censé tout rendre possible.

Wharton a un très beau style, une belle prose classique pleine d'élégance qui regorge d'observations psychologiques très fines, et qui semble disséquer tout vifs les types sociaux qu'elle met en scène. Si le mot de "belle prose classique" éveille en vous la peur de l'ennui, détrompez-vous : il y a des traits d'esprit à chaque paragraphe, pas seulement de la part des personnages mais aussi de la part de l'auteure, qui fait ressortir les petits ridicules et les grandes vanités de ce milieu où la façon dont on s'habille et les gens avec qui on se montre comptent plus que la sincérité ou l'aspiration à s'accomplir dans une activité quelconque. La "Famille" est le maître mot de tout, mais la fidélité au clan finit par menacer de broyer les individus et de changer la société en un jeu de masques déshumanisés.
_________________
Si ça vous intéresse : mon blog de lectures (dont des messages postés sur le Coin et étoffés pour l'occasion)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4408
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Sam Juin 02, 2018 12:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La belle prose classique, ça me parle. Je n'ai lu d'elle que Chez les heureux du monde.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5783
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Juin 04, 2018 9:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, ça peut m'intéresser aussi, j'avais bien aimé le seul que j'aie lu d'elle à ce jour, Sous la neige.
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Etrangère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 143257 / 0