Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Fées, weed et guillotines - Karim Berrouka

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 2 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 2

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5208
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mer Mai 02, 2018 7:57 am    Sujet du message: Fées, weed et guillotines - Karim Berrouka Répondre en citant

Sous-titre : Petite fantaisie pleine d'urbanité

Marc-Aurèle Abdaloff, détective privé, rêve d'affaires moins banales que celles qui font son pain quotidien. Un jour débarque dans son bureau une femme accoutrée d'une absurde tenue violette, excentrique, hautaine et impolie, qui ignore ce que sont les ascenseurs et les téléphones. Fascinante, surtout, pour quelqu'un rêvant d'aventure. Il accepte donc sur le champ le défi qu'elle lui lance : retrouver une femme ayant le même sourire malicieux que celui apparaissant sur trois portraits fort anciens. Pas de nom, pas d'adresse, juste un sourire...

Jaspucine, la nouvelle cliente de Marc-Aurèle, est une fée, un peu perdue face au changement intervenu dans notre monde qu'elle n'a pas visité depuis deux siècles. Celle qu'elle veut retrouver est aussi une fée, bien que traîtresse.

Quand Jaspucine entreprend de braquer des camions de transport de fond, elle se retrouve au poste. Il devient bien vite évident que son affaire est liée à une autre, sur laquelle bosse l'inspecteur Etienne Petiot, grand ami de Marc-Aurèle : un gosse retrouvé dans un grand appartement où il retenait en cage trois vieilles femmes, et qui a disparu de sa cellule aussi inexplicablement que ses trois victimes...

Cette histoire est loufoque de bout en bout, dans ses moindres rebondissements. Les fées n'y approchent en rien celles que l'on a l'habitude de trouver dans les contes (de fées) : elles sont vulgaires, autoritaires envers la sous-race que représente pour elles les humains, mais aussi vindicatives, bref rafraichissantes à souhait. Les autres personnages sont moins hauts en couleur, mais quand même assez spéciaux aussi.

L'intrigue est également assez saugrenue, mêlant avec imagination un complot vengeur à froid, des créatures de cauchemar avides de trophées féériques et des échanges d'enfants à la naissance, puisque comme chacun sait les fées préfèrent toujours laisser les humains élever leurs enfants... J'ai regretté la fin vraiment trop ouverte à mon goût, limite inachevée, mais elle s'accorde avec le côté décalé du roman. Ne cherchez pas la petite bête dans le scénario, il ne se prend pas au sérieux, l'essentiel de l'intérêt de l'ouvrage réside dans son style.

Le récit est fait avec un humour omniprésent. Les personnages s'auto-analysent avec ironie, les clins d’œil culturels abondent, le style est particulièrement vivant. Entre les métaphores abondantes et le vocabulaire érudit, les phrases sont bien souvent de petits bijoux stylistiques. L'écriture de Karim Berrouka ne se laisse pas oublier. Un petit extrait pris au hasard pour vous faire une idée : "(...) il passe à l'offensive. On pourra émettre quelques réserves sur le manque de noblesse de la manœuvre, mais il est des situations où il est de bon ton de s'affranchir des conventions et de laisser la courtoisie aux glorieux ancêtres de la bataille de Fontenoy. Mourir le premier avec beaucoup d'honneur ne s'est jamais prouvé bien efficace, surtout quand on représente l'intégralité de son armée." (p. 335). Cela en devient parfois un peu lourd, mais c'est en tout cas inimitable.

Si vous avez besoin d'une dose de bonne humeur déjantée, courez-y. Un auteur à découvrir, ne serait-ce que par curiosité.

Prix Elbakin 2014 du meilleur roman de fantasy francophone

Chronique réalisée pour Les Chroniques de l'Imaginaire
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4400
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Jeu Mai 03, 2018 1:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

ça a l'air sympa, je note ^^
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 140661 / 0