Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Fée, la Pie et le Printemps - Elisabeth Ebory

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantasy et Imaginaire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Avez-vous aimé ce roman?
un peu
0%
 0%  [ 0 ]
beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
passionnément
0%
 0%  [ 0 ]
pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2308
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mer Sep 06, 2017 3:52 pm    Sujet du message: La Fée, la Pie et le Printemps - Elisabeth Ebory Répondre en citant



Résumé éditeur :
En Angleterre, les légendes ont été mises sous clé depuis longtemps. La fée Rêvage complote pour détruire cette prison et retrouver son pouvoir sur l’humanité. Elle a même glissé un changeling dans le berceau de la reine...

Mais Philomène, voleuse aux doigts de fée, croise sa route. Philomène fait main basse sur une terrible monture, des encres magiques, un chaudron d’or et même cette drôle de clé qui change de forme sans arrêt. Tant pis si les malédictions se collent à elle comme son ombre... Philomène est davantage préoccupée par ses nouveaux compagnons parmi lesquels un assassin repenti et le pire cuisinier du pays. Tous marchent vers Londres avec, en poche, le secret le plus précieux du royaume.

Mon avis :
Voici un roman de fantasy bien agréable à lire. Les personnages sont intéressants, notre petite troupe bien sympathique. Les fées que l'on croise sont plus souvent dangereuses qu'autre chose. Philomène nous fait bien rire. Bref, un roman bien sympa pour la rentrée, dotée en plus d'un couverture magnifique. Par contre, les fautes d'orthographe piquent les yeux...
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".


Dernière édition par carabas le Sam Déc 09, 2017 7:03 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5131
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Jeu Sep 07, 2017 7:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

ça a l'air sympa (aux fautes d'orthographe près...) !
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2308
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Jeu Sep 07, 2017 8:57 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ça l'est.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5583
Localisation: Sud

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2017 10:58 am    Sujet du message: Répondre en citant

Même remarque que Soleil*. Je refuse d'encourager de mes Précieuuuux deniers un éditeur qui considère l'orthographe comme accessoire, et comme ma bibliothèque ne l'a pas....
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hoël
Pygmalion


Inscrit le: 27 Juin 2011
Messages: 2327
Localisation: Great North

MessagePosté le: Sam Sep 16, 2017 4:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il est dans ma P.AL.
_________________
"Tout est dans tout et réciproquement ."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 941
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Nov 07, 2017 9:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais bien apprécié la novella Novae, par la même auteure, qui était prometteuse, alors j'ai entamé la lecture de ce roman. J'en suis à un gros tiers et pour le moment j'aime bien.
Le style m'a dérouté au début car il n'est pas du tout académique : léger, rempli de retours à la ligne et de dialogues, mais malgré tout habile et fin, avec de belles images poétiques par ci par là (ce qui n'est pas si fréquent), et des personnages plus fouillés qu'ils n'en ont l'air. C'est finalement un style "fée", avec ce que cela implique de fantaisie, de facéties, mais aussi de brusques détours cauchemardesques de temps à autre.
Sans doute à cause du style, on pourrait croire les personnages moins redoutables qu'ils ne sont vraiment, mais on est vite détrompé, surtout dans le cas de Rêvage (pour ne citer qu'elle).
Pour ce qui est de l'orthographe, l'avis de Carabas m'avait fait craindre le pire, et c'est peut-être pour ça que j'ai été plutôt surpris en bien : j'ai croisé quelques coquilles, mais nettement moins nombreuses que ce que j'ai pu connaître avec les livres des Moutons électriques, par exemple (oui, je cafte).

Pour le moment, le seul reproche que je pourrais faire au roman tient à la construction de l'intrigue : il y a des mystères et des enjeux, mais ils se dessinent plus vite du côté de Rêvage que du côté de la Pie et des personnages qu'elle croise, car tout cet autre groupe semble errer au petit bonheur la chance, ce qui n'est pas désagréable mais je me demande un peu où tout cela nous mène (encore une fois, il y a des fils narratifs qui se mettent en place, mais c'est peut-être un peu lent de ce côté-ci). Rien de très méchant, cela dit, pour le moment.

Si, un autre reproche : le livre est trop gros et pesant pour que je l'emporte avec moi dans les transports dans mon sac chroniquement surchargé, du coup j'avance moins vite que je ne voudrais et c'est frustrant ! *Laughing*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 941
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Nov 16, 2017 8:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Au fait, le prénom de l'auteure est "Elisabeth", avec un s... si quelqu'un peut éditer le premier message du fil *Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5131
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Ven Nov 17, 2017 2:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Fait !
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 941
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Déc 05, 2017 11:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci *Smile*

Mes conditions pratiques de lecture m'ont beaucoup ralenti dans ce livre : j'avais peu de temps pour le lire chez moi et je crois que je l'aurais terminé beaucoup plus vite si j'avais pu l'emporter dans les transports. Ce qui me fait dire ça est que chaque fois que je l'ai lu chez moi, j'y suis resté plongé plus de temps que prévu (par exemple, je n'avais pas prévu de le finir ce soir...).

C'est un roman qui se lit vite, en raison du style et de la mise en page : nombreux retours à la ligne, nombreux dialogues, c'est une écriture légère au sens du nombre de caractères en dépit du grand nombre de pages qu'on aurait tort de trouver intimidant (encore une fois, ça se lit vite).

L'intrigue a mis un peu de temps à démarrer, surtout du côté de Clem, Vik et Od, qui ralentissent la mise en place des enjeux de l'histoire. Mais par la suite, le problème disparaît à mesure que l'intrigue se noue et l'ensemble devient bien rythmé. Les nombreux mystères qui planent sur les personnages et l'univers contribuent aussi à la tension dramatique.

J'ai apprécié dans ce roman :

- Une "méchante" réussie, Rêvage, qui fait bel et bien peur sans être "maléfique" au sens caricatural du terme.

Spoiler:

Après tout elle semble défendre une cause qui se tient (libérer les fées de leur prison), elle est persuadée d'agir pour le bien de tous , elle a aussi des sentiments (parfois)... c'est "seulement" une fée autoritaire, manipulatrice et qui se révèle cruelle, prête à justifier tous ses moyens au nom de sa fin.



- L'originalité de l'écriture, légère et sans prétention en apparence, et certainement toujours perfectible, mais capable d'idées brillantes et de fulgurances ici et là. Très déroutante à mes yeux car pas du tout académique, mais j'avais déjà repéré ce style étonnant dans Novae, la novella de la même autrice chez Griffe d'encre.

- Des personnages attachants et ambigus, chacun ayant ses qualités mais aussi de vrais défauts gênants (Philomène est une "vraie" voleuse qui a de sales coups à se reprocher, Clem a un lourd secret sur la conscience, Vik a un caractère difficilement supportable parfois, etc.).

- Une magie vraiment mystérieuse et dangereuse - que personne ne peut prétendre maîtriser complètement - et des fées réellement redoutables.

- De belles atmosphères brumeuses et inquiétantes, que ce soit Londres ou le pays des fées ou encore ailleurs.

- Une intrigue riche en péripéties.

- Il y a quelques fautes et coquilles, mais je n'en ai pas trouvé tant que ça (ou alors j'ai été surpris en bien car je m'attendais à bien pire).

Je suis resté moins convaincu par :

- Les noms des personnages disparates et très inégalement évocateurs : "Rêvage" est superbe, "Philomène" est bien aussi, "Sean Leavesofalder" est lutin en diable et "Vik" s'explique en cours de route, mais "Od", "Clem" et "S" ? On a ici un nom de fantasy française à la Gaborit, un nom issu de la mythologie grecque, un nom anglais et quatre diminutifs dont la brièveté m'a étonnamment frustré. Je n'ai pourtant rien contre les univers faisant entrer en collision toutes sortes de cultures et les noms qui vont avec, mais cela m'a gêné que les noms de plusieurs personnages principaux se réduisent à une syllabe peu évocatrice (qui sonnait peut-être aussi trop "diminutif d'un vrai nom dans la réalité contemporaine").

- Le revers des choix stylistiques de l'autrice : beaucoup de scènes sont à peine posées et peu voire pas décrites. Il y a des paysages et des atmosphères à très fort potentiel, mais les choix d'écriture font que parfois j'ai trouvé que ça ne montait pas assez en neige, ça n'était pas assez évocateur, comme si le roman faisait naître dans ma tête des images trop floues, sans détails. L'autrice se repose beaucoup sur l'imagination de son lectorat, et dans mon cas ça a marché, mais j'aurais quand même aimé plus de détails, d'épaisseur, de luxuriance dans les paysages. Trop de forêts, de landes et de paysages urbains sont expédiés en trois mots.

- Trop de mystères exploités pour créer de la tension dramatique n'obtiennent aucune réponse à la fin du roman alors qu'on pouvait en espérer une. C'est en particulier le cas de plusieurs personnages.

Spoiler:

=> Pourquoi Clem a-t-il pour nom complet "Clémente de la Rochelle" alors que tout laisse penser que c'est un homme ? Qu'il y ait un mystère là-dessous, je veux bien, mais autant que le roman s'en serve.

=> Qui sont Od et la dame au chaudron ? J'ai pensé à Odin et à Frejya, mais rien ne vient ni le confirmer, ni l'infirmer, ni même orienter le lectorat en faveur de cette piste. Que la dame au chaudron reste en partie mystérieuse dans son pays lointain, mettons, mais dans le cas d'Od, c'est beaucoup plus gênant.

=> On ne sait pas non plus grand-chose sur S non plus et ça a fini par me gêner un peu.

=> De même, plusieurs mystères sur l'univers tournent court. On ne sait pas qui sont les supposés gardiens de la prison des fées, ni si Od en était un ou non, ni au fond pourquoi ces fées ont été emprisonnées... du moins tout ça aurait pu être clarifié ou redit vers la fin du roman.



- Le très petit nombre de personnages dans un si grand roman et un si vaste univers. Les personnages principaux sont très seuls au milieu de Londres et même au pays des fées : tout a l'air désert, voire abandonné, et on se retrouve vite seul. Je crois pourtant que cela contribue à l'atmosphère du roman, donc ça n'est pas un pur défaut, mais ça m'a frappé.

- Le côté "cabotinage" de certains dialogues, qui font que le roman a des longueurs. Ces échanges familiers contribuent à planter les personnages et à alimenter une ambiance "féerique", au sens d'un peu éparpillée et extravagante, mais parfois c'est trop long.

En dépit de ces défauts qui peuvent paraître nombreux, j'ai refermé le livre avec un sourire et l'impression d'avoir vécu un voyage immersif en compagnie de figures attachantes, parfois marquantes, même si j'aurais aimé que l'ensemble soit encore plus "achevé". Cela reste tout de même un premier roman très prometteur, et je compte bien continuer à suivre les prochaines publications de l'autrice *Smile*
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantasy et Imaginaire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 133744 / 0