Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Capitaine Alatriste - Arturo Perez-Reverte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Autour de l'histoire
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
20%
 20%  [ 1 ]
Beaucoup
20%
 20%  [ 1 ]
A la folie
20%
 20%  [ 1 ]
Pas du tout
40%
 40%  [ 2 ]
Total des votes : 5

Auteur Message
wathanagor
Les Comics, c'est ma passion!


Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 208
Localisation: Region parisienne

MessagePosté le: Ven Mai 09, 2003 8:26 pm    Sujet du message: Capitaine Alatriste - Arturo Perez-Reverte Répondre en citant

Si tu ne vas pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !!!
Point de Bossu, point de Cyrano, mais les estocades se parent en vrac. Combien sommes-nous à avoir virevoltés dans les escaliers dans des duels tant effrénés qu’imaginaires ? Combien de bottes mortelles avons-nous contrées ? Que de continents avons-nous traversés pour retrouver les bijoux de la couronne. Les aventures de capes et d’épées sont à notre enfance, ce que sont les westerns aux américains. Des chevauchées, des aventures épiques, et le manichéisme du combat du bien et de la morale contre les iniquités des gens de pouvoir, sont les ingrédients incontournables de ces romans et films. Jean Marais était l’un des porte-drapeaux de ceux-ci. Honneur et estocs Les aventures du Capitaine Alatriste possèdent tous ces ingrédients, le romancier Arturo Perez-Reverte a su retranscrire avec panache l’atmosphère de cette époque de pauvreté cachée sous le faste, le chatoiement de la cour espagnol du Xveme siècle. Les trois tomes de cette « série » traitent chacun leur tour d’un épisode de la vie de cet ancien militaire devenu spadassin pour les besoins du ventre. Le narrateur n’est autre que le page du Capitaine Alatriste : Iñigo de Balboa. Le premier tome « les aventures du Capitaine Alatriste » nous présente les personnages et la ville de Madrid en ce siècle où un pamphlet, une remarque vous entraînaient aux portes de la mort. Très proche des « Trois mousquetaires » d’Alexandre Dumas, ces premiers exploits mettent en contact le Capitaine et le jeune Iñigo au contact de la très sainte et puissante Inquisition.
Le second tome « les bûchers de Boca Negra » met face à face le capitaine, son page et les intrigants pour qui la manipulation politique et le meurtre, sous couvert de besoin d’état et de « vrai » religion, sont des actes incontournables. Le troisième tome « Le soleil de Breda » se déroule en Flandres où nos deux héros se battent sous les couleurs du Roi d’Espagne pour échapper à l’ardeur vengeresse de leurs ennemis. Ce tome retentit de la fureur des batailles, époque où les « frappes chirurgicales » n’existaient pas pour des besoins médiatiques. Epoque où seuls la poudre, le sang, et les cicatrices récompensaient les Tercios espagnols qui faisaient trembler l’Europe entières au son de leurs tambours et fifres. Fiction et histoire, sœurs siamoises Ces aventures prennent vie devant nous, les relations humaines sont empreintes d’honneur, de fraternités face à l’adversité. Les différents se règlent grâce à quelques pouces d’acier de Tolède. Tout ceci peut nous paraître purement inventé, mais il n’en est rien puisque Arturo Perez-Reverte prend ses informations dans une biographie d’Iñigo Balboa conservé pieusement dans un musée d’Espagne.
Même l’existence du Captaine Alatriste ne peut être réfuté puisque des scientifiques ont retrouvé dans le tableau du « Siège de Breda » du peintre Velasquez des traces effacées d’un personnage ayant étrangement l’apparence de ce dit Capitaine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
CeNedra
Admin


Inscrit le: 08 Mai 2003
Messages: 3084
Localisation: Entre réel et Imaginaire

MessagePosté le: Ven Juin 13, 2003 11:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avoue que si l'histoire était plutôt sympa j'ai eu du mal à accrocher à l'écriture. Pourtant j'ai dévoré le tableau du maître flamand et CLub Dumas (qui soit dit en passant est bien mieux que le film "La neuvième porte").
J'avais aussi beaucoup aimé Le maître d'escrime je vais donc donner au capitaine une autre chance et lire le tome 2.
Un de ces jours... :?
_________________
Griffe d’Encre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Valerie
Invité





MessagePosté le: Sam Juin 14, 2003 9:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

*Sad* Ben justement le résumé de Wath m'avait conquise. Le livre... beaucoup moins. Je n'arrive pas à accrocher alors que j'aime beaucoup Dumas. Je vais peut-être abandonner pour l'instant et essayer Le maître Flamand. *Laughing* Et voir si c'est l'histoire ou l'auteur. Qui soit dit en passant, vient de sortir
La reine du sud qui est un énorme succes
Revenir en haut de page
wathanagor
Les Comics, c'est ma passion!


Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 208
Localisation: Region parisienne

MessagePosté le: Lun Juin 23, 2003 3:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le tome 4 "l'or du roy" vient de sortir en poche. Je vous tiendrais au courant un peu plus tard. Tout en sachant qu'il semble que le sujet se rapproche de la flibuste.
_________________
athanagor Wurlitzer
Obsédé Sexuel Non Pratiquant
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
wathanagor
Les Comics, c'est ma passion!


Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 208
Localisation: Region parisienne

MessagePosté le: Mar Juil 15, 2003 7:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Alatriste vient de ranger son épée de Tolède, et moi mon exemplaire dans son rayon de bibliothèque.Point de défauts là encore Reverte nous sert un très bon roman de cap et d'épées. L'histoire ne se déroule plus à Madrid ou en Flandres mais à la cour du Roi en déplacement à Séville. Alatriste est toujours aussi froid et implacable, Iñigo toujours aussi amoureux de la belle Alcazar.Cette fois on pourrait croire un emprunt aux douze salopards mais lee marvin et charles bronson n'étaient pas du casting.
La corruption fait loi à Séville et sur l'ordre du favori, alatriste doit remettre quelques pendules à l'heure. Les luthériens n'ont plus qu'à rire à gorges "déployées" (ouvertes seraient le terme plus adéquate).Les aventures de nos deux compères ne s'arrèteront pas là peu s'en faut et j'attends avec impatience la suite de leurs péripéties.
Petite réctification point de flibuste dans ce tome mais plus du brigandage pour la cause royale.
_________________
athanagor Wurlitzer
Obsédé Sexuel Non Pratiquant
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Valerie
Invité





MessagePosté le: Dim Nov 16, 2003 1:45 pm    Sujet du message: 5ième tome du Capitaine Alatriste de Reverte Perez Répondre en citant

Perez Reverte publie un cinquième tome des aventures du capitaine
AlatristeMADRID (AFP), le 13-11-2003
L'écrivain et académicien espagnol Arturo Perez Reverte, auteur à
succès de romans d'aventures traduit dans une trentaine de pays, a
présenté jeudi à Madrid le cinquième tome de la série des aventures
du capitaine Alatriste.Ce cinquième tome de la série, "El caballero del jubón amarillo" (le
chevalier à la camisole jaune) raconte les aventures de cape et
d'épée du spadassin Diego Alatriste dans le monde du théâtre
populaire des rues de Madrid au XVIIe siècle, aux côtés des grandes
figures de la littérature espagnole de l'époque, comme Tirso de
Molina, Lope de Vega ou Calderon de la Barca.Ce nouveau roman fait suite à la série des aventures commencée avec
le capitaine Alatriste, les bûchers de Bocanegra, le soleil de Breda
et l'or du roi, qui ont déjà vendu plus de trois millions
d'exemplaires et sont devenus un phénomène d'édition en Espagne,
notamment auprès des adolescents.Volontiers polémique, Perez Reverte a affirmé lors de la présentation
que l'Espagne du XVIIe siècle "était corrompue et celle d'aujourd'hui
aussi parce que nous ne nous sommes pas libérés de la première".L'écrivain, 52 ans, ancien journaliste de télévision, a indiqué qu'il
continuera la série du spadassin Alatriste en abordant notamment les
relations entre l'Espagne et la France au XVIIe siècle. De même, son personnage de fiction sera porté à l'écran "dans un
projet très coûteux de plus de 20 millions de dollars" que l'auteur
veut tourner en espagnol.
Revenir en haut de page
theyoubot



Inscrit le: 20 Avr 2005
Messages: 3798

MessagePosté le: Jeu Mai 26, 2005 10:50 pm    Sujet du message: Re: A. Perez Reverte : "Capitaine Alatriste" Répondre en citant

wathanagor a écrit:
Le troisième tome « Le soleil de Breda » se déroule en Flandres où nos deux héros se battent sous les couleurs du Roi d’Espagne pour échapper à l’ardeur vengeresse de leurs ennemis. Ce tome retentit de la fureur des batailles, époque où les « frappes chirurgicales » n’existaient pas pour des besoins médiatiques. Epoque où seuls la poudre, le sang, et les cicatrices récompensaient les Tercios espagnols qui faisaient trembler l’Europe entières au son de leurs tambours et fifres.
pour savoir plus, cliquer ici
_________________
Tennis de Table Bordeaux
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Lisbeï



Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 5583
Localisation: Sud

MessagePosté le: Lun Mai 30, 2005 10:53 am    Sujet du message: Répondre en citant

Personnellement, j'en ai lu 3, et puis j'ai décroché. Je préfère de beaucoup Pérez-Reverte dans "Le maître d'escrime", le "tableau flamand", "Club Dumas", ou "La peau du tambour".
_________________
Même le soleil se couche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5131
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Ven Avr 14, 2006 6:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Attirée par les couvertures, j'ai lu les résumés, et comme j'avais aimé le Club Dumas, j'ai emprunté le premier en me promettant de prednre les suivants si j'accrochais... Cela n'a malheureusement pas été le cas.
Mon avis sur le premier tome : Histoire creuse, personnages peu attachants, et style lourd. Bof bof.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tybalt



Inscrit le: 19 Mar 2007
Messages: 941
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Déc 01, 2017 12:21 am    Sujet du message: Répondre en citant

Comme Le Capitaine Alatriste a une réputation de roman de cape et d'épée sympathique mais aux ficelles classiques, je me suis dit que ce serait une bonne occasion d'essayer de lire un livre directement en espagnol (ce que j'ai déjà fait, mais pour un ou deux livres seulement). Résultat : ça marche ! ...tant que je ne prétends pas tout comprendre aux détails des descriptions ou des considérations du narrateur sur son époque.

J'ai bien aimé ce roman, qui ne révolutionne rien et qui utilise bel et bien des ficelles classiques, mais qui trouve son originalité dans plusieurs éléments bien trouvés.
La personnalité du capitaine, d'abord, aux antipodes des mousquetaires à la Dumas ou des forts en gueule à la Cyrano : il est, lui, taciturne jusqu'à la limite du mutisme.
Le narrateur enfant, ensuite, ficelle classique mais qui compose un duo sympathique et tout en discrétion avec le capitaine.
Enfin et surtout : l'accent mis sur les milieux littéraires du Madrid du siècle d'or, puisqu'Alatriste apprécie Lope de Vega et fréquente Quevedo et d'autres poètes du moment. Grand amateur de livres et de poèmes, j'ai été sensible à l'effort de l'auteur pour faire revivre ces auteurs et leurs poèmes, qu'il va jusqu'à citer ou à pasticher afin de glisser son personnage dans leurs oeuvres (le premier tome espagnol se termine même par une annexe contenant plusieurs poèmes "attribués à" Quevedo et Guadalmedina qui font l'éloge du capitaine Alatriste ! Bel effort de pastiche, là encore).

Le reste est très classique, mais savoureux comme une bonne paire de charentaises qu'on aime réenfiler chaque hiver : des mystères, des masques, des complots, des méchants très méchants, de l'honneur, des enjeux énormes, et des noms fameux croisant la route du héros. L'intrigue est assez simple, mais le roman reste court (à peine plus de 200 pages dans le format petit-moyen de l'édition espagnole Debolsillo). Je l'ai dévoré en dépit du fait que je le lisais en espagnol.

Ce n'est pas le chef-d'oeuvre du siècle, mais les amateurs de romans de cape et d'épée auraient tort de s'en priver, pour autant qu'ils lui pardonnent ses ficelles classiques. Je me demande même s'il ne pourrait pas constituer une bonne introduction au genre du roman de cape et d'épée pour des lecteurs encore jeunes (adolescents par exemple).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Autour de l'histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 133744 / 0