Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Réparer les vivants - Maylis de Kerangal

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Francophone
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Avez-vous aimé ce livre?
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
beaucoup
0%
 0%  [ 0 ]
à la folie
0%
 0%  [ 0 ]
pas du tout
100%
 100%  [ 1 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
carabas
Austen addict


Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 2412
Localisation: Dans la lune

MessagePosté le: Mar Aoû 16, 2016 11:11 pm    Sujet du message: Réparer les vivants - Maylis de Kerangal Répondre en citant



Présentation éditeur : "Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d'autres provinces, ils filaient vers d'autres corps." Réparer les vivants est le roman d'une transplantation cardiaque. Telle une chanson de geste, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d'accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le coeur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l'amour.

Mon avis : je le dis tout de suite, je n'ai pas aimé du tout. J'en suis venue à bout, mais difficilement. C'est un livre qui aborde un sujet intéressant et dur : le don d'organes. Un tout jeune homme, Simon, a un grave accident de voiture, il est en état de mort cérébrale. Tout doit aller très vite : arracher l'accord des parents, chercher les personnes en attente compatibles avec le défunt, prévenir le personnel pour qu'il soit prêt à intervenir, les hôpitaux et les patient en attente d'une greffe. On voit que la mort de ce jeune homme bouleverse la vie d'une multitude de gens, on a affaire à une espèce d'effet domino. Mais la façon dont c'est raconté et le style m'ont fortement déplu. Déjà, une écriture que j'ai trouvée lourde, avec une volonté de créer un style, mais j'aurais préféré quelque chose de plus sobre. Ensuite, on nous impose les"tranches de vie" des personnes qui croisent le parcours de Simon : bien sûr ceux qui l'ont perdu (parents, petite amie, la soeur, qui, d'ailleurs, est à peine ébauchée) mais aussi médecins, infirmiers, chirurgiens, internes... On se retrouve avec les frasques sexuelles de l'infirmière canon qui manque de sommeil ou avec l'adoption d'un chardonneret par l'infirmier... je ne comprends pas l'intérêt... et à côté de ça, on évoque Claire, qui reçoit la transplantation cardiaque, et c'est tout. J'imagine que pour l'auteur, c'est une autre histoire, mais pas pour moi. J'aurais préféré moins d'éparpillement, que le livre se concentre sur les personnages principaux. L'idée est sûrement de dire que tous ont un rôle dans cette histoire, que la vie dans son extrême banalité côtoie la mort, que la mort est même anecdotique pour le personnel, puisqu'elle fait partie du quotidien... C'est vrai, mais pour moi les flash-back des personnels soignants n'apportent rien.

Alors attention, je ne cherche pas à vous détourner de ce livre, qui a, apparemment beaucoup de succès. Une adaptation de ce livre va bientôt sortir au cinéma. Le roman a aussi été adapté au théâtre.

Mais pour moi, la rencontre ne s'est pas faite. J'ai l'impression que l'auteur a voulu faire un livre riche, montrer la continuité de la vie à travers la mort de Simon, montrer le contraste entre les proches, dévastés, dont la vie semble s'être arrêtée, et les professionnels, pour qui Simon n'est qu'un aléa qui perturbe à peine leur quotidien. Sauf que ça donne, à mes yeux, un livre prétentieux, brouillon, lourd. La tension tragique est comme noyée par ce style qui se veut étudié. Le seul moment qui m'a presque plu est celui où l'infirmier essaie de convaincre les parents d'accepter le don d'organes. Cette situation montre bien les problèmes auxquels on est confrontés actuellement. Quel jeune a déjà réfléchi au don d'organes? Qui en parle en famille? En parler avant permettrait peut-être de ne pas accentuer la peine des proches, qui viennent déjà d'apprendre le décès d'un fils/fille. Le don d'organes est quand même quelque chose d'assez violent et dur, par conséquent, à accepter, notamment quand on vient d'apprendre la mort d'un proche. Bref, le livre a le mérite d'aborder ce sujet, et apparemment de plaire. Sauf à moi.
_________________
Garde tes songes ;
les sages n'en ont pas d'aussi beaux que les fous!


Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "La Voix".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4404
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Dim Jan 22, 2017 12:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais déjà beaucoup aimé le style de l'auteure avec "Naissance d'un ponté, aérien, qui s'élevait tel le pont dont il est question, et ici le rythme du roman prend celui d'un coeur qui bat : celui de Simon, déclaré en état de mort cérébrale. On suit le cheminement qui va du jeune homme décédé jusqu'à la réceptrice, toujours sur un ton doux, mesuré, avec parfois des moments d'affolement, et surtout, une angoisse sourde, car il est quand même question du don d'organes. Comme l'a dit carabas, c'est un sujet douloureux et violent, amplifié par la nécessité de faire très vite. Chacun s'active alors à réaliser la tâche qui lui est confiée et cet engrenage soigneusement minuté aboutit à la vie. Un très beau récit, souvent émouvant, qui s'éparpille mais jamais trop, un foisonnement de vie.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
maurice



Inscrit le: 10 Mai 2003
Messages: 1044
Localisation: Martigues en Provence

MessagePosté le: Mar Avr 11, 2017 9:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Salut le coin
ceux qui me connaisse savent que j'ai perdu mon épouse d'un AVC et comme nous l'avions convenus ensemble au cours de notre vie commune, nous étions d'accord pour le don d'organe en cas de mort cérébrale.
ce livre me fait envie mais j'ai peur de faire resurgir des images de mon expérience, serte j'ai eu la satisfaction de recevoir une lettre m'informant que trois personnes ont pus bénéficier de ses dons, mais ce fut très dur de prendre cette décision. la seule restriction que j'ai imposer c'est les yeux, car pour moi c'est le miroir de l’âme.
Je suis motard et ma fille est prévenus qu'en cas de décès je veux moi aussi faire don de mes organes, bon j'ai bientôt 63 ans et je ne sais pas si ils pourraient récupérer quelques choses *Smile* *Wink*.

quelle est votre position sur ce sujet ?
_________________
"Sur les rayons des bibliothèques, je vis un monde surgir de l'horizon" (Jack London)
Maintenant je ne retarde rien Ne repousse ou ne conserve rien qui pourrait apporter de la joie et des rires à nos vies Je me dis que chaque jour est spécial
Chaque jour, chaque heure, chaque minute est spéciale
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5782
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mer Avr 12, 2017 9:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Perso, je suis pour le recyclage, même si j'ai probablement rien de réutilisable.
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4404
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Jeu Avr 20, 2017 2:24 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Maurice c'est une décision difficile et j'imagine que ça a dû être très dur pour toi.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
maurice



Inscrit le: 10 Mai 2003
Messages: 1044
Localisation: Martigues en Provence

MessagePosté le: Lun Juin 05, 2017 3:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

krys a écrit:
Maurice c'est une décision difficile et j'imagine que ça a dû être très dur pour toi.

Non, nous en avions discuté ensemble puis avec ma fille quand elle a été en age de comprendre.
D'ailleurs elle sait que pour moi aussi, si j'ai un accident avec mort cérébrale, je suis pour (a condition qu'il y ai quelques chose de récupérables *Wink* j'ai 63 ans et même si je suis en forme le corp s'use *Smile* )
_________________
"Sur les rayons des bibliothèques, je vis un monde surgir de l'horizon" (Jack London)
Maintenant je ne retarde rien Ne repousse ou ne conserve rien qui pourrait apporter de la joie et des rires à nos vies Je me dis que chaque jour est spécial
Chaque jour, chaque heure, chaque minute est spéciale
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Francophone Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 141766 / 0