Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Série] Vampires d'une nuit de printemps - Lia Vilorë

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
0%
 0%  [ 0 ]
Beaucoup
100%
 100%  [ 1 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 1

Auteur Message
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5234
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mer Sep 14, 2016 2:19 pm    Sujet du message: [Série] Vampires d'une nuit de printemps - Lia Vilorë Répondre en citant

Tome 1 : Vampires d'une nuit de printemps

Sous titré : "ou comment un mouchoir en tissu devint mon meilleur confident, l’épée de mon partenaire fut rendue jalouse de moi, et un porte-monnaie marchanda ses infos."

Alors qu'elle se rend à Paris en car pour changer de vie suite à une déception amoureuse / professionnelle, une jeune femme est victime d'un accident de grande envergure. Alors qu'elle aurait dû mourir, elle est sauvée par un vampire qui lui fait boire son sang : elle est désormais également un vampire. Et pour changer de vie, elle va changer de vie, puisqu'elle passe désormais pour morte auprès de ses proches et que son nouveau Maître, Maximilian Órfhlaith, l'amène vivre parmi les siens, le Convent Órfhlaith, à Los Angeles !

Mais cette jeune femme n'a pas été choisie à la légère. Elle est le treizième membre du Convent, et à ce titre elle portera désormais le nom et le titre de Lía Fáil. C'est ainsi que les Irlandais nomment la Pierre de Fal, la Pierre de Souveraineté qui symbolise le pouvoir légitime, et cette position est assortie au sein du Convent Órfhlaith à un statut très particulier.
Hélas, tous ne voient pas d'un très bon œil la nomination d'une nouvelle Lía Fáil : la précédente, amoureuse de l'homme qu'il ne fallait pas, à provoqué un massacre qui a failli détruire le Convent quelques décennies plus tôt. La nouvelle Lía Fáil, assimilée à l'ancienne, est donc vue comme une menace, d'autant que la tradition associe son arrivée à de grands changements. Les opposants à sa venue oseront-ils la supprimer malgré l'Interdit prononcé par le Maître ?

Ce roman de Lia Vilorë est une excellente trouvaille des éditions du Petit Caveau, spécialisées en littérature vampirique française. C'est un cocktail léger et humoristique, teinté d'une touche de romance (même si l'héroïne se défend bien de retomber amoureuse un jour) et d'une bonne dose de complications, puisque Lía Fáil et ses amis vont devoir déjouer les plans de ceux qui ont tué le Maître en faisant croire à la culpabilité de la nouvelle vampire.

Les vampires de cet univers se démarquent des clichés. Ils ne sont pas morts, mais figés par le Temps, leur Sang leur permettant de survivre aux blessures. A ce titre, ils doivent absorber du sang humain - proprement s'il-vous-plait, les donneurs involontaires ne sont pas laissés exsangues après le repas - mais aussi continuer à se nourrir de manière ordinaire comme les humains qu'ils sont toujours. Ils sont plus puissants la nuit, mais peuvent vivre le jour, et n'ont aucun problème avec l'ail ou les crucifix. Bref, des gens plutôt sympathiques.
Les vampires du Convent Órfhlaith sont traditionnellement appariés avec des vampires guerriers du Convent voisin Ailill, qui ont pour mission de les protéger. Pour Lía Fáil, son partenaire sera le Capitaine, le plus fort des guerriers Ailill : Amaël est une armoire à glace écossaise aussi puissante que séduisante, mais malmené par la vie. Le duo fonctionne à merveille.
Ah, et n'oublions pas que les vampires disposent tous d'un pouvoir unique. Si Amaël dispose ainsi d'une force terrible, le pouvoir de Lía Fáil est plutôt insolite et elle s'en serait bien passé : les objets autour d'elle prennent vie et se mettent à parler, sans qu'elle puisse les contrôler...

Bref, j'ai passé un très bon moment avec cet ouvrage. Il y a cependant un petit bémol lié à l'écriture : les temps employés sont souvent incorrects, et le texte abonde de tournures pour le moins curieuses. Quelques une en vrac pour vous donner une idée : "Max me battait à froid", "l'heure du cessé le feu", "je n'avais pas prévu à ce qu'il ait emmené", "il échappa un soupir", "un geste négligeant qui donna la moutarde à monter au nez du vampire", "Maximilian m'avait menacé que si je ratais le tracé", "il me fallait à ne pas en souffler mot", "je moque de vous"... Il n'y en a pas assez pour rendre la lecture pénible, mais on grince quand même des dents quand on tombe dessus.

Une bonne lecture pour ceux qui aiment les vampires et les histoires sans prise de tête, et qui passeront un bon moment avec cet ouvrage. Pour ma part, j'attaque de ce pas le roman suivant de l'auteure !


Chronique réalisée pour Les Chroniques de l'Imaginaire.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soleil*
Super Nov-A


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 5234
Localisation: deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...

MessagePosté le: Mer Sep 14, 2016 2:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tome 2 : Vampires de sorcellerie

Un an a passé depuis que Lía Fáil a pris la tête des vampires du Convent Órfhlaith. Son cœur est toujours brisé et elle garde encore ses distances avec Amaël, son partenaire et protecteur du Convent Ailill, malgré les efforts de ce dernier pour se montrer digne d'elle. Celui-ci ne sait que faire pour que Lía lui accorde enfin sa confiance. En plus, il est un brin jaloux : la belle semble en pincer pour Gavin McCarty, un insupportable magnat de l'armement qui fait beaucoup d'effet aux femmes...

Pourtant, Lía Fáil a une autre préoccupation de taille. Comme elle prend très à cœur de s'occuper de la sécurité des siens, elle s'est lancée sur les traces d'un vampire renégat et insaisissable qui fait des ravages meurtriers à Los Angeles, au point d'avoir focalisé l'attention des médias. Qui est ce vampire, qui l'a créé ? Mais alors que la jeune Éternelle a trouvé une piste intéressante, voilà qu'elle disparaît ! Amaël se lance aussitôt sur ses traces pour la retrouver avant qu'il ne lui arrive malheur.

Ce chouette roman fait suite à Vampires d'une nuit de printemps et en reprend les personnages. Pourtant, ici le narrateur n'est plus Lía Fáil mais son partenaire Amaël, ce qui crée un changement de point de vue rafraichissant. Le ton est différent, car le Capitaine a un caractère autre, même si les deux partenaires partagent des blessures intimes. Lui ne vit que pour la servir, il est plus entreprenant et n'hésite pas devant les difficultés.

Des difficultés, il va y en avoir justement ! La quête d'Amaël va être jalonnée de rebondissements qui ne dépareilleraient pas dans un film d'action. Comme il n'hésite pas à user de manière forte, les combats ne manquent pas.
Pour ma part je ne suis pas amatrice d'hémoglobine et j'ai trouvé ces combats (notamment la lutte finale contre le Vampire et ses sbires) souvent un peu longs... D'autant qu'ils me laissent également une drôle d'impression, car je peine à imaginer qu'un seul combattant, même très fort, puisse se débarrasser d'un équipe surentraînée et suréquipée alors qu'il est immobilisé à la merci de ses ennemis à la moindre égratignure !

On prend ici un peu de distance par rapport au tome précédent centré sur Lía : on fait la connaissance d'autres Convents, mais aussi d'autres créatures surnaturelles (hé hé ! vous verrez...) et le tout baigne dans la magie, comme on pouvait s'y attendre vu le titre. Le passé se dévoile également peu à peu, que ce soit celui des personnages ou celui des Éternels en général. Bref, on apprend plein de choses et on n'a pas le temps de s'ennuyer. Le contexte s'enrichit vraiment.

L'écriture est agréable et j'avoue avoir dévoré cet ouvrage rapidement. Les petites maladresses relevées dans le précédent roman ont quasiment disparu et la lecture est un vrai plaisir. Il y a un peu moins d'humour peut-être, mais ça reste léger.

J'ai juste été un peu déçue par la fin, que je trouve non satisfaisante en soi, on reste sur sa faim. J'ai même vérifié que je n'avais pas raté un chapitre... Mais tant pis, ça ne m'en donne que plus envie de découvrir la suite !


Chronique réalisée pour Les Chroniques de l'Imaginaire.
_________________
Il s’évanouit tout doucement à commencer par le bout de la queue,
et finissant par sa grimace qui demeura quelque temps après que le reste fut disparu.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 144388 / 0