Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Nana - Émile Zola

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
25%
 25%  [ 2 ]
Beaucoup
25%
 25%  [ 2 ]
A la folie
50%
 50%  [ 4 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 8

Auteur Message
Turb
Evangélisateur multiusage


Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 717
Localisation: Derrière un livre

MessagePosté le: Jeu Juil 04, 2013 11:27 pm    Sujet du message: Nana - Émile Zola Répondre en citant



Tout le Paris du demi-monde des actrices et des amateurs d'actrices est en émoi : le directeur du Théâtre des Variétés a trouvé une nouvelle égérie, dont le talent est inversement proportionnel au magnétisme de son corps. Nana, héroïne éponyme du roman, est bête, grasse, blonde, futile et sait séduire les hommes. Seule et sans famille ou presque, elle profite d'eux sans vergogne. Eux non plus n'ont pas de scrupules.

Je le finis à l'instant. Disponible dans le domaine public.

Ce roman est complètement fou. Le style des premières pages est admirable, sorte d'impressionnisme du théâtre, avant que Zola prenne son temps pour montrer, avec son naturalisme habituel, la vie d'une "fille" entretenue par plusieurs hommes. On s'engonce un peu dans la moiteur du sexe et de la vie indolente, futile et excessive. Et puis... non. Petit à petit, l'écrivain se laisse gagner par le gigantisme de son personnage. On croit qu'il dépeint une société, mais il en fait plus, toujours plus, chapitre après chapitre. L'antépénultième est un peu outrancier, rendant l'héroïne de plus en plus détestable... mais en fait il prépare sa fin.

Subitement, dans l'avant-dernier chapitre, Zola ne montre plus, il démontre, à coups de marteau :

Citation:
Labordette et Mignon eurent un sourire. Elle n'était plus triste, elle sourit également, car ils ne comptaient pas, ces deux-là, ils pouvaient comprendre. Et tous deux l'admiraient, dans un silence recueilli, tandis qu'elle achevait de boutonner ses gants. Elle demeurait seule debout, au milieu des richesses entassées de son hôtel, avec un peuple d'hommes abattus à ses pieds. Comme ces monstres antiques dont le domaine redouté était couvert d'ossements, elle posait les pieds sur des crânes ; et des catastrophes l'entouraient, la flambée furieuse de Vandeuvres, la mélancolie de Foucarmont perdu dans les mers de la Chine, le désastre de Steiner réduit à vivre en honnête homme, l'imbécillité satisfaite de La Faloise, et le tragique effondrement des Muffat, et le blanc cadavre de Georges, veillé par Philippe, sorti la veille de prison. Son œuvre de ruine et de mort était faite, la mouche envolée de l'ordure des faubourgs, apportant le ferment des pourritures sociales, avait empoisonné ces hommes, rien qu'à se poser sur eux. C'était bien, c'était juste, elle avait vengé son monde, les gueux et les abandonnés. Et tandis que, dans une gloire, son sexe montait et rayonnait sur ses victimes étendues, pareil à un soleil levant qui éclaire un champ de carnage, elle gardait son inconscience de bête superbe, ignorante de sa besogne, bonne fille toujours. Elle restait grosse, elle restait grasse, d'une belle santé, d'une belle gaieté. Tout ça ne comptait plus, son hôtel lui semblait idiot, trop petit, plein de meubles qui la gênaient. Une misère, simplement histoire de commencer. Aussi rêvait-elle quelque chose de mieux ; et elle partit en grande toilette pour embrasser Satin une dernière fois, propre, solide, l'air tout neuf, comme si elle n'avait pas servi.

Le dernier chapitre est encore plus fort, "Michelangesque", a dit Flaubert, d'après la dernière note de l'édition. Là, on est dans le Dostoïevski, dans le Shakespeare : un jeu de la vie et de la mort, quelque chose de noir, grinçant, presque drôle comme le diable. Ça c'est de la littérature.
_________________
En cours de lecture : Le Mythe de Sisyphe, d'Albert Camus
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4404
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Sam Juil 06, 2013 12:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

un des meilleurs de la saga Rougon Macquart, pour moi !
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Sa Majesté



Inscrit le: 06 Nov 2013
Messages: 365
Localisation: Argenteuil, Val de l'Oise, Isle de France

MessagePosté le: Dim Mar 01, 2015 11:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On n'est pas beaucoup à voter. J'ai mis " A la folie ". C'est vraiment un bon roman.
_________________
Livres dévorés en 2016 : 18
Livres dévorés en 2015 : 31
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mademoiselle80



Inscrit le: 01 Juin 2015
Messages: 2

MessagePosté le: Lun Juin 01, 2015 5:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai adoré ce roman. J'aime beaucoup les œuvres de Zola en général mais ce roman est mon préféré
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5782
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mar Juin 16, 2015 2:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bienvenue sur le Coin, mademoiselle80 *Smile*

Je te conseille d'aller te présenter par ici.
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
Et maintenant, j'ai un blog
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laria



Inscrit le: 09 Fév 2007
Messages: 1885
Localisation: Ankh-Morpok

MessagePosté le: Dim Nov 22, 2015 4:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que j'étais trop jeune pour bien comprendre et apprécier ce livre. Je sortais tout juste de "Au bonheur des dames" et voulant découvrir d'autres œuvres de l'auteur, j'ai tenté "Nana". Je ne savais même pas qu'il faisait partie d'une série à ce moment-là.
Je me suis un peu forcée à le finir. Pas que c'était ennuyeux, mais je l'ai trouvé très noir, dérangeant et le tout m'a laissé un souvenir un peu mitigé.
_________________
Mille et un mondes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Sa Majesté



Inscrit le: 06 Nov 2013
Messages: 365
Localisation: Argenteuil, Val de l'Oise, Isle de France

MessagePosté le: Ven Jan 15, 2016 1:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

mademoiselle80 a écrit:
J'ai adoré ce roman. J'aime beaucoup les œuvres de Zola en général mais ce roman est mon préféré


En quoi est-il ton préféré *Question*
_________________
Livres dévorés en 2016 : 18
Livres dévorés en 2015 : 31
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Littérature Classique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 141777 / 0