Le Coin des Lecteurs Index du Forum
Forum des dévoreurs de livres

Ce forum n'est pas un espace publicitaire
Contactez nous à equipe @ coindeslecteurs.com
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Joyland - Stephen King

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Vous avez aimé
Un peu
33%
 33%  [ 1 ]
Beaucoup
66%
 66%  [ 2 ]
A la folie
0%
 0%  [ 0 ]
Pas du tout
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 3

Auteur Message
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Dim Mai 11, 2014 10:37 am    Sujet du message: Joyland - Stephen King Répondre en citant



Résumé:
Citation:
J’avais une voiture, mais au cours de cet automne 1973, je suis allé à Joyland à pied presque tous les jours depuis le petit gîte de bord de mer de Mrs. Shoplaw où je logeais à Heaven’s Bay. Ça me semblait la meilleure chose à faire. La seule, à vrai dire. Début septembre, la plage de Heaven’s Bay est quasiment déserte. Et ça m’allait. Car cet automne-là fut le plus beau de ma vie, même quarante ans plus tard je peux le dire. Et je n’ai jamais été aussi malheureux de ma vie, ça aussi je peux le dire.

Ainsi commence le tout dernier roman de Stephen King, je veux dire bien sûr, le dernier paru.
Joyland est un parc d'attractions. Il ne donne pas dans la démesure comme Disneyworld, mais il est suffisamment grand pour nous faire rêver. Le narrateur est un jeune homme d'une vingtaine d'années, Devin Jones, et il va vivre dans ce parc une saison faite, comme il le dit, de joies et de souffrances.

Avis:
Le dernier King ! Forcément, je me suis ruée dessus puisque je suis presque une inconditionnelle du King.
Alors ? Verdict ?
Eh bien, je ne sais pas encore qu'en penser....
Les points positifs: Un roman qui témoigne de la grande efficacité de son auteur qui sait installer une intrigue, faire vivre des personnages, adopter un style fluide, agréable et envoûtant. Oui, mais cela, c'est la marque King et ce n'est guère étonnant.
Alors ?
Si vous détestez les parcs d'attractions, il vaut mieux passer votre chemin car toute l'histoire se déroule dans un parc d'attractions, Joyland, qui est d'ailleurs le vrai héros de ce roman. Bon, on s'en doutait à la lecture du titre.
Je suggérerais aussi à ceux qui détestent les récits à la première personne (oui, toi, Tango *Wink* ) d'éviter le roman car tout part du point de vue unique du narrateur Devin Jones, qui écrit 40 ans après les faits. On a vraiment l'impression de lire une autobiographie et la documentation sur les parcs a dû être soignée car parfois je me suis surprise à penser que le King avait dû lui aussi y bosser dans son jeune temps.
Comme toujours, les personnages sont attachants, très présents, même lorsque vous avez refermé le roman et l'auteur sait exploiter à la fois les travers de l'âme humaine et ses bontés. Ainsi on peut dire qu'il a cherché à tirer une petite larme à son lecteur car l'histoire est vraiment...triste mais aussi pleine d'espoir.
Ceci dit, ma première déception, c'est que l'auteur a un peu abandonné le fantastique pur, l'horreur spectaculaire et monstrueuse pour se tourner vers le gentil thriller, hybride de policier et de fantastique soft. Bon, on le savait puisque ce roman n'est pas classé par les éditeurs dans les romans fantastiques. Et je vois déjà Crazy prête à appuyer sur le bouton pour déplacer le sujet...
Mais si je l'ai classé dans le fantastique, c'est qu'il est quand même fantastique, et dans la pure tradition de l'irruption du surnaturel dans le monde réel. Seulement, ce n'est pas le fantastique qui domine. Et c'est dommage.
C'est dommage car si un amateur de policier ou de thriller se rue sur ce King, nul doute qu'il sera déçu !
Tout d'abord, l'intrigue policière est ténue, banale oserais-je dire. Ensuite, on trouve très vite le coupable, je l'avais deviné assez vite et ce sera le cas de tout le monde, je crois car c'est quand même, comme on dit cousu de fil blanc. Enfin, un récit autobiographique ou qui se présente comme tel n'est pas le meilleur choix pour installer l'angoisse quant aux dangers que va courir le narrateur...Ben oui, il écrit quand même le roman 40 ans plus tard, vous voyez?.....
Donc, au final, un bon roman parce que Stephen King est toujours le King, mais pas, à mon humble avis, l'un des meilleurs du Maître.
Lecture agréable, donc. Sans plus.
Revenir en haut de page
Tango's
Invité





MessagePosté le: Lun Mai 12, 2014 7:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Camille a écrit:
Je suggérerais aussi à ceux qui détestent les récits à la première personne (oui, toi, Tango *Wink* ) d'éviter le roman

Récit à la première personne + Stephen King = double raison pour que je l'évite *Mr. Green* .
Revenir en haut de page
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Lun Mai 12, 2014 12:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lis quand même Ça ou Shining ou Simetierre: tu devrais aimer.
Revenir en haut de page
Tango's
Invité





MessagePosté le: Mar Mai 13, 2014 7:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mouais...
Revenir en haut de page
Crazy
Cannibale Lectrice


Inscrit le: 30 Juin 2004
Messages: 5920
Localisation: Physiquement : Cergy, France. Mentalement : MIA

MessagePosté le: Mer Mai 14, 2014 10:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Faut que je l'achète...
_________________
Crazy
Modératrice et Dictatrice Adjointe *Twisted Evil*
Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important (Terry Pratchett)
J'ai un blog, et maintenant, j'ai publié un roman
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4561
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Jeu Mai 15, 2014 12:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

il est dans ma PAL (enfin, dans mon smartphone...)
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
krys



Inscrit le: 14 Aoû 2003
Messages: 4561
Localisation: à l'ouest

MessagePosté le: Mer Juin 11, 2014 7:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

je n'avais pas du tout deviné qui était l'assassin moi !! Du coup, surprise! mais c'est vrai que l'intrigue n'est pas non plus le point d'orgue de l'histoire.Comme Camille, j'ai bien aimé le récit qui se passe dans un parc d'attraction, ça m'a bien plu, mais il y manque un peu de quelque chose... pas trop d'humour, pas de frisson sauf celui de la grande roue... un bon roman quand même.
_________________
Fantasy can become reality (Stratovarius).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Jeu Juin 12, 2014 4:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il manque Ça ou ce qui hante Shining ou encore les vrais psychopathes des autres romans ou le personnage démoniaque de Bazaar.
Revenir en haut de page
Twig



Inscrit le: 26 Nov 2013
Messages: 15

MessagePosté le: Lun Juil 21, 2014 5:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour moi, rien à voir avec ce qu'il écrit d'habitude. Il manquait d'action, les 3/4 du livre sont une description des parcs d'attraction. Je ne me suis pas intéressée à l'intrigue policière qui est, je trouve, très anecdotique, et ce n'est pas pour cela que je lis les King. Il reste des personnages attachants et une belle histoire entre un enfant et un adulte, mais c'est tout. J'espère qu'il va vite revenir au style qui a fait sa renommée.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tango's
Invité





MessagePosté le: Mar Juil 22, 2014 7:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Twig a écrit:
Pour moi, rien à voir avec ce qu'il écrit d'habitude. Il manquait d'action

Bah, c'est son style habituel de nous pondre des pages de paragraphes inutiles *Rolling Eyes*
Quand je lis les critiques sur différents sites (http://www.babelio.com/livres/King-Joyland/499349/critiques / http://www.senscritique.com/livre/Joyland/398655 / http://marvelll.fr/critique-joyland/ / http://avisdupublic.net/critique/livres/critique-joyland-stephen-king/), je peux me dire aisément que quoi qu'écrive King, ça restera forcément pour certain des chef-d'œuvres. Bah moi, je préfère me tourner vers des auteurs qui méritent vraiment qu'on les lise.
Revenir en haut de page
Anonyme
Invité





MessagePosté le: Mar Aoû 05, 2014 1:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
J'espère qu'il va vite revenir au style qui a fait sa renommée.


Je crains, malheureusement, que King se soit bien éloigné du style des romans de ses débuts. Je l'avais déjà subodoré avec Cellulaire ou même Histoire de Lisey, et avec Joyland, je vois un vrai désir de passer à autre chose.
La sagesse de l'âge ?
Reste que je ne suis plus si encline que ça à me ruer sur les romans du King. La preuve? Je n'ai pas lu Dôme, finalement, ni Nuit noires, étoiles mortes car la première nouvelle m'a suffi.....

Mais il faut lire Ça. Si on n'en lit qu'un, c'est celui-là qu'il faut lire.
Revenir en haut de page
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Coin des Lecteurs Index du Forum -> Fantastique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Commandez vos livres sur Internet avec le Coin des Lecteurs => ici


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 168530 / 0